l’étranger (seconde version)

 

 

Je vous le dis le monde part en couille, on ne peut même plus proposer son aide sans attirer les soupçons ! Je dois reconnaître que ma peau basanée et mon œil au beurre noir ne jouent pas en ma faveur, mais aujourd’hui j’avais décidé d’être gentil !

Devant moi à la caisse, une frêle Mamie toute tremblante (parkinson peut-être) qui peinait à ranger ses courses, qui peine ensuite à retrouver sa carte de fidélité, et sa carte bleu enfoncée tout au fond de la poche intérieure de son manteau.

J’étais pressé mais je ne me suis pas énervé parce que je l’ai trouvée belle, belle de cette longue vie qui s’affiche en lignes discontinues sur son visage, belle parce que frêle et fragile et pourtant autonome. Elle est partie avec son caddie plein et clairement on ne savait pas qui tenait l’autre, dehors il y avait une tempête de vent et je me suis dit qu’elle allait certainement s’envoler.

Puis j’ai réglé mes achats et je suis sorti reprendre mon scooter ( enfin celui de Momo parce que comme je n’ai plus de boulot je n’ai plus, non plus, de véhicule).

La petite Mamie était là, elle ne parvenait pas à ouvrir son coffre, le vent la bousculait et clairement elle était bien trop menue pour retenir son caddie et soulever son immense coffre en même temps.

Mon sang n’a fait qu’un tour, je suis allée l’aider, en souvenir de ma grand-mère au bled, et puis aussi parce que même si j’ai fait un maximum de conneries ces derniers temps, je le sais on ne laisse pas quelqu’un dans l’embarras.

Oui mais voilà quand je me suis approché j’ai vu la terreur dans ses yeux, d’instinct elle a lâché le coffre rebelle et agrippé son sac à main.

Mon sang n’a fait qu’un tour, j’en avais ras le bol de ce délit de sale gueule, des gens qui ont peur de moi parce que je suis jeune, mal sapé, basané. Du coup j’ai pété un plomb et au lieu de l’aider, ce que j’étais vraiment venu faire, je lui ai balancé son coffre sur la gueule.

Scroooontch a fait sa boite crânienne en explosant et cette grosse salope de mémé raciste m’en a foutu plein les chaussures… je peux vous confirmer que la matière grise est bien grise mais y’avait des trucs blancs aussi, peut-être que la vieillesse décolore la matière grise ou alors on a une matière blanche. Faudra que je regarde sur la tablette de Momo un de ces soirs.

Bon, en attendant la vieille ne bouge plus du tout et en plus elle en fout partout, de la matière grise, du sang, je crois même qu’elle s’est pissé desssus. Çà ne m’a même pas calmé, je pense à ce gâchis, on essaie d’être gentil et puis voilà, à cause des préjugés on en arrive là, une petite mamie déchiquetée du crane, carrément morte, sur le parking d ‘intermarché et oh misère, aucun mousquetaire pour la sauver. Je reconnais bien ce goût de métal dans ma bouche, c’est un mélange de tension mais aussi de plaisir, plaisir de la voir là tout molle, inerte, avec sa boite crânienne ouverte et dégoulinante. Y’a pas à dire, les vieux c’est dégueu !

Bon enfin là je suis bien emmerdé, j’ai quand même un vieux cadavre sur les bras, je jette un œil autour de moi : personne ! Tu m’étonnes avec cette tempête les gens sont soit chez eux, soit dans le magasin à attendre une accalmie pour sortir. Je hisse la mémé dans son coffre, et bien que morte c’est un poids plume… il faut que je me calme et surtout que je me barre d’ici mais ça m’a tellement énervé cette histoire, moi qui voulait aider, rendre service… je jette un œil dans son caddy à côté du véhicule…Merde… des boites pour chats, chiens … moi qui déteste les gens j’ai un penchant pour les animaux qui nous aiment d’un amour inconditionnel quelle que soit notre couleur, notre humeur.

Avant d’atterrir chez Momo, j’avais un appart et un chat, le chat pas égoïste comme ce qu’on peut dire des chats, non celui là il était top … Genre il venait me faire des câlins quand il sentait que j’étais pas bien et à ce moment là pas bien, je l’étais souvent.

Là je suis en train de redresser ma vie, enfin c’était juste avant de tuer la mamie quoi … J’avais même décidé d’être gentil, d’aider « mon prochain » ( ah ah parole du curé de la zonzon ou j’ai tiré quelques mois, une sombre histoire d’autoradios stockés dans mon appart). Saviez-vous qu’en zonzon ils vous forcent à voir des curés ?

Merde je m’égare, faut gérer la crise là, la Mamie est rangée dans le coffre, j’ai un caddie plein de bouffes pour animaux et mes empreintes sont partout sur la bagnole vu que JE VOULAIS L’AIDER.

Je rouvre le coffre, cette fois avec une feuille des 6 rouleaux de sopalin que la Mamie avait acheté. Je fouille son sac, trouve son adresse, nettoie le coffre et le referme. Purée j’espère que j’ai bien enlevé toutes mes empreintes. Est-ce que le sopalin ça vire les empreintes ? Ils pourraient le dire à la pub quand même…

J’embarque dans mon sac à dos le maximum de boites chats/chien que je peux et je file à son adresse. Oh merde il y a la dedans une dizaine de chats ( je n’ai pas réussi à les compter) et surtout trois chiens, un petit et deux énormes. Je stresse, je vais me faire dépecer c’est sur.

Même pas, les chiens me font la fête comme si j’étais venu tous les jours, en fait ils attendent de pouvoir manger .. l’appart est coquet, bien rangé et il serait agréable si ce n’est pour l’odeur de pisse qui s’infiltre dans mes narines et me brûle tous les sinus à tel point que je regarde s’ils ne sont pas tombés par terre !

Bon, je ne suis pas sans cœur, et surtout le trajet en scooter m’a aéré la tête, j’ouvre des boites et des boites et tout ce petit monde s’entasse dans la cuisine pour manger. Dévorer serait plus adapté si j’avais étudié le Français mais la prof du collège était si bonne qu’on passait notre temps à la reluquer sans rien comprendre à ce qu’elle racontait.

Je me suis fait un café avec la cafetière-dinosaure de la mamie, c’est évidemment une infection, mais bon, dans les squats on n’a même pas de café alors je le bois et je réalise que si je n’en ai absolument rien à battre du sort des chats, les trois chiens qui rassasiés viennent me débarbouiller et me japper dessus, ben eux, ça me fait suer de les laisser là.

J’ouvre toutes les fenêtres, les chats pourront sortir le moment venu, quand ils réaliseront que je leur ai servi leur dernier repas mais je sais bien que les chiens ne sauteront pas du troisième étage et je décide de leur ouvrir la porte pour qu’ils s’échappent.

Merde alors, ils ne veulent pas sortir. Ils sont venus sniffer la porte mais ne sont pas sortis, ils restent devant et me regardent de leurs grands yeux.

Armé de mon sopalin je nettoie mes empreintes, la cafetière, les boites à chat dans la poubelle, tout en réfléchissant à une solution pour les chiens. J’ai trouvé, je vais les sortir et les relâcher. Un coup d’œil circulaire, rien à voler et puis de toute façon j’ai dit que j’étais rangé maintenant, je ne vole pas et ce petit meurtre en passant était un accident oui, un accident.

J’appelle les chiens, ils sortent avec moi… bon pour la discrétion c’est carrément loupé, ils jappent partout ces malades. Je sors de l’immeuble et enfourche mon scooter, un des chiens aboie, je démarre et file sans me retourner.

Oh bien sûr que je les ai vus me suivre dans la rue mais j’ai réussi à les semer, je rentre chez momo, je me fais un thé et je recommence mon cv…

Est-ce que les toutous trouveront une nouvelle famille ? La question ne cesse de me hanter, pourtant je n’ai aucun remord pour la vieille et son cerveau écrabouillé, le psy de la zonzon l’a dit, j’ai pas tous les remords au bon endroit, mais il a dit aussi que j’avais un bon fond !

Alors je me concentre et je réponds aux petites annonces, ce n’est pas parce que là, ce matin, j’ai un peu dérapé sur un parking que je ne suis pas un gentil !

Rendez-vous sur Hellocoton !

l’étranger…

 

Je vous le dis le monde part en couille, on ne peut même plus proposer son aide sans attirer les soupçons ! Je dois reconnaître que ma peau basanée et mon œil au beurre noir ne jouent pas en ma faveur, mais aujourd’hui j’avais décidé d’être gentil !
Devant moi à la caisse, une frêle Mamie toute tremblante (parkinson peut-être) qui peinait à ranger ses courses, qui peine ensuite à retrouver sa carte de fidélité, et sa carte bleu enfoncée tout au fond de la poche intérieure de son manteau.
J’étais pressé mais je ne me suis pas énervé parce que je l’ai trouvée belle, belle de cette longue vie qui s’affiche en lignes discontinues sur son visage, belle parce que frêle et fragile et pourtant autonome. Elle est partie avec son caddie plein et clairement on ne savait pas qui tenait l’autre, dehors il y avait une tempête de vent et je me suis dit qu’elle allait certainement s’envoler.
Puis j’ai réglé mes achats et je suis sorti reprendre mon scooter ( enfin celui de Momo parce que comme je n’ai plus de boulot je n’ai plus non plus de véhicule).
La petite Mamie était là, elle ne parvenait pas à ouvrir son coffre, le vent la bousculait et clairement elle était bien trop menue pour retenir son caddie et soulever son immense coffre en même temps.

Mon sang n’a fait qu’un tour, je suis allée l’aider, en souvenir de ma grand-mère au bled, et puis aussi parce que même si j’ai fait un maximum de conneries ces derniers temps, je le sais on ne laisse pas quelqu’un dans l’embarras.
Oui mais voilà quand je me suis approché j’ai vu la terreur dans ses yeux, d’instinct elle a lâché le coffre rebelle et agrippé son sac à main. Je ne me suis pas énervé, j’ai adouci ma voix et je lui ai expliqué que je voulais juste l’aider.

J’ai ouvert le coffre, maintenu le caddie car le vent s’était encore amplifié. Si j’avais pu j’aurais tenu la Mamie qui semblait sur le point de s’envoler à chaque seconde mais je voyais bien qu’elle ne me faisait pas confiance.

J’ai rangé les sacs bien trop lourds pour la Mamie dans le coffre, et là elle a voulu me donner la pièce… je ne me suis pas énervé… J’ai souri ( on m’a dit de sourire plus souvent, surtout depuis qu’on nous demande nos papiers tous les deux jours sous prétexte qu’on est «bronzés»).

Là je lui ai dit, « si vous voulez je vous suis et je vous aide à tout ranger, je ne vous ferai pas de mal »

je l’ai vue réfléchir, hésiter, presque se dire «  de toute façon à mon age, la vie est terminée, s’il m’agresse j’espère juste qu’il ne me fera pas de mal ».

j’ai encore souri pour la mettre en confiance… des fois je me dis que blond aux yeux bleus ça doit vachement aider dans ce pays malmené par mes congénères terroristes et aussi par les médias, la désinformation, cette chère Marine …

Finalement elle a dit oui, elle a dit qu’elle habitait au troisième et que sans moi ça lui prendrait le reste de la matinée de tout monter.

Je suis allée chercher mon scooter et je l’ai suivie. Purée on parle des jeunes au volant, cette Mamie est un vrai danger public ! Je ne sais pas si c’est dû à sa tremblotte permanente ou si c’est un problème de vue… elle a failli se prendre un trottoir au moins dix fois sur cinq minutes de trajet et à passé genre une heure à ranger sa caisse dans une place de ministre.
Quand elle est descendue de voiture et qu’elle m’a vue, prêt à l’aider, j’ai bien vu qu’elle doutait encore.. Mais bon sang qu’est-ce qui m’avait pris de vouloir aider une Mamie qui n’est même pas la mienne et qui pense que je vais lui fracasser la tête avec sa boite de raviolis ?
J’ai encore souri, et je me suis senti obligé de lui dire « ca va aller Madame, je veux juste vous aider ».
Nous avons monté les trois étages avec les courses, enfin je devrais plutôt dire, j’ai fait deux allers-retours avec les sacs pendant qu’elle montait péniblement. Devant sa porte j’allais «  prendre congé » ( ouais ça fait classe comme expression, c’est mon ex-copine bibliothécaire qui me l’a apprise) quand elle m’a dit : «  non venez je vais vous présenter ma troupe ».
La troupe c’est une dizaine de chats (je n’ai pas réussi à compter) et trois chiens, un tout petit et deux énormes molosses qui après avoir constaté que Mamie m’avait fait rentrer volontairement se sont mit en tête de me débarbouiller intégralement.
Elle m’a offert un café, perso je suis plus thé, mais ça m’a fait tellement plaisir qu’elle se détende en ma présence que j’ai accepté. Pendant que le café coulait dans une cafetière très certainement aussi âgée que sa propriétaire, j’ai proposé de l’aider à ranger les courses.
Au début elle ne voulait pas mais je l’ai un peu forcée et j’ai assez vite compris pourquoi …il n’y avait quasiment rien pour elle, tout pour les chats et les chiens. Forcément des chiens d’environ 40 kilo ça doit manger comme les ogres des histoire de ma Mamie du Bled. Franchement à un moment j’ai failli lui dire mais enfin mettez moi tout ça dehors, et achetez-vous de bons petits trucs..
Et puis j’ai vu… j’ai vu le plus gros chien la soutenir de son dos pendant qu’elle rangeait des boites dans un placard trop haut, j’ai vu l’autre chien tirer les sacs pour les amener dans la cuisine, je les ai vus aussi saliver quand elle leur a ouvert une boite …
Depuis quand n’avaient-ils pas mangé ? Et ma petit Mamie ? Depuis quand se privait-elle ?
Si je savais faire, je ferais des courriers pour qu’elle soit aidée mais ça moi, le français, les rédactions c’est pas mon truc, mais j’ai beaucoup d’amis, en tout genre… des biens et des heuuu comment dire, un peu moins fréquentables, mais personnes dans les administrations ou les «  papiers ».
Dans l’appartement ça sentais un mélange de pisse de chat et de renfermé alors une idée m’a assailli et j’ai dit «  depuis combien de temps vos chiens ne sont pas sortis ? »
Les larmes aux yeux elle a soupiré tristement qu’elle n’était plus capable de les sortir que « vedette » le noir et blanc tirait trop fort pour elle et que « samy » le fauve l’avait renversée en poursuivant un oiseau.
J’ai dit « OK, je vais aller les promener, je reviens ».
J’ai encore lu le doute dans ses yeux, elle n’avait rien d’autre que ses animaux, il n’y avait qu’à regarder ses courses, quasiment rien pour elle et que de la nourriture pour eux. Je savais qu’il fallait encore la rassurer et je l’ai fait «  je vais vous les ramener, tous détendus et défoulés ».
Alors, trottinant doucement et tout en tremblotant elle est allée me chercher les trois laisses, elle m’a demandé si les trois à la fois ça allait être possible… Évidemment Madame, j’ai 25 ans je vais avoir les tenir.
Nous sommes dehors avec les chiens qui n’en reviennent pas… ils sniffent chaque parcelle de trottoir et me dévisagent avec de grands yeux énamourés comme pour me dire «  merci mon gars, ça fait des mois qu’on n’est pas sortis ».
On marche, tous ensemble lentement d’abord parce que les chiens examinent chaque millimètre de trottoir, puis un peu plus vite comme s’ils s’étaient dit «  bordel profitons-en ».
Je ne connais pas trop le quartier mais je sais que pas loin il y a une forêt, je les emmène là bas et je les lâche. C’est un feu d’artifice de chiens, ils partent dans tous les sens, jappant, aboyant, remuant la queue.. je crois qu’ils sont heureux. Mais assez rapidement la faim et la soif se font sentir, la faiblesse aussi , de ceux qui n’ont pas utilisé leurs muscles depuis trop longtemps…
Je les rattache et nous rentrons, leurs langues touchent presque le sol alors quand nous passons devant un café je demande une gamelle d’eau. Je leur aurais donné de l’or qu’ils n’auraient pas mieux réagi, les trois se précipitent et boivent goulûment à tel point que je dois demander au serveur de re-remplir la gamelle. C’est alors que ce fameux serveur à une idée merveilleuse, il me demande si par hasard ils n’ont pas faim aussi mes chiens, et m’annonce que comme il font à manger tous les midis, il y a beaucoup de restes qu’ils ne peuvent revendre ne servant pas le soir.
Nous passons dans l’arrière cour et les chiens se font un repas gargantuesque,d’ailleurs, à mon avis le chien fauve va vomir d’un moment à l’autre. Comme j’ai raconté d’où ils venaient au serveur, il me donne une boite avec un filet de bœuf et de la purée maison pour la petite Mamie et nous repartons.
En arrivant à l’appartement le café est coulé et aussi mauvais que prévu, mais ma petite mamie se régale avec son filet de bœuf, je repars en lui disant que je reviendrais le lendemain pour sortis ses chiens, il me semble qu’elle tremble moins… est-ce d’avoir enfin mangé à sa faim ou a-t-elle moins peur de moi le vilain arabe, éventuellement poseur de bombe mais surtout surtout un jeune qui n’a rien demandé de tous ces préjugés et qui veut juste vivre sa vie, et aider les autres quand il le peut…
Oui je suis né musulman mais ça ne m’empêche pas d’avoir un cœur et encore moins d’être Français, un vrai même si je n’ai jamais goûté à votre sacré saucisson …

Rendez-vous sur Hellocoton !

Reviens -Fous le camp !

14317387_1226055754082324_7776381223228368528_n

Voilà on est vendredi (enfin) et je suis toute chabadabada… Mon bébé d’amour rentre ce soir. Bon autant vous dire que je n’ai absolument pas le droit de l’appeler ainsi (sauf pour l’embêter).

Toute la semaine c’est duuuuuuuur de vivre sans lui, le lundi je l’accompagne et chaque lundi c’est la déprime car il ne sera plus là ce soir, ni demain, ni après-demain.

Alors ce soir ma journée va s’arrêter à 17 heures dans l’attente de l’appel ou du sms qui me dit à quelle heure il va arriver, un grand merci à la SNCF qui est très joueuse et qui ne me le rend JAMAIS à la même heure.

Quand j’ai enfin le sms tant attendu, je lâche tout et je pars comme un zombie, je vais le récupérer, le sentir, le serrer dans mes bras ( enfin s’il n’y a personne dans la gare, sinon je devrais attendre d’être dans la voiture, image d’ado tout ça tout ça).

Généralement on n’a pas fait 5 km qu’il m’énerve déjà … les reproches pleuvent, l’agressivité inonde la voiture… Bébé d’amour est fatigué, il me le fait payer.

Et alors que j’ai attendu le week-end toute la semaine, ce fameux week-end va être juste pourri, je vais m’en prendre plein la tête. J’ai raté UN tournoi depuis 6 ans qu’il fait du judo, vous savez quoi ? Il m’en reparle tout le temps. Les devoirs sont toujours un supplice, d’autant plus qu’on n’a souvent qu’une journée pour les faire (tournois le samedi ou le dimanche).

Généralement, après l’avoir attendu toute la semaine, vers 20 heures le vendredi j’ai déjà envie de l’expédier en orbite, à l’internat, ou chez sa belle-maman qui le trouve super. (Oui parce que chez les autres il est top, preuve qu’on n’a pas tout raté non plus, ça me rassure un peu).

Alors, oui je sais qu’il s’oppose à moi parce qu’il se construit en tant qu’adulte, parce qu’il a pris de l’indépendance, parce qu’il a douze ans… GNA GNA GNA

Oui je sais que je suis censée être le modèle mais avant d’être une maman je suis juste humaine et légèrement hypersensible alors ça me détruit ces week-end à devoir râler, que dis-je, gueuler pour marquer mon territoire devant un petit mâle en devenir. Petit Mâle qui veut son indépendance et qui pourtant à cruellement besoin que je le contre, que je le cadre.

Là ce matin j’ai juste envie de le prendre dans mes bras (même si ça y est il est plus grand que moi le bougre), et je sais que demain voire dès ce soir, je vais avoir envie de lui dire «  ah mais repars hein si on ne te convient pas ».

En décembre, alors que le judokado était épuisé et que cela faisait des semaines que nous n’avions qu’un jour dans le week-end (tournois encore …) Mr Poux a pris le relais pour les devoirs et j’avoue que cela m’a bien soulagée. D’une part Judokado est beaucoup moins agressif avec son père, d’autre part je dois reconnaître que Mr Poux sait s’y prendre ( purée si j’avais su … j’aurais botté en touche dès la 6éme).

Mais là ce week-end, Mr Poux est absent et alors que j’attends mon «bébé d’amour» je stresse déjà pour les révisions.

Ne pas avoir son enfant de la semaine, cela veut dire, revoir TOUS les cours le week-end, et avec Monsieur « mauvaise-foi-j’ai-la-flemme » c’est un peu compliqué.

En plus, je reconnais qu’il a un emploi du temps de ministre et qu’il a BESOIN de décompresser le week-end, mon Judoka de juste 12 ans se fait quand même 35 heures de cours par semaine (cours + entraînements) sans compter les trajets en bus matin et soir car il est hébergé dans un autre collège, voiture le lundi et train le vendredi.

Plus la vie en communauté dont on ne sait RIEN … d’ailleurs on ne sait jamais rien, on voit les notes, les éventuels retards mais ici il ne raconte rien à part les nouvelles prises de judo qu’il a apprises, toutes avec des noms à coucher dehors… ( généralement je dis hum hum comme si je comprenais quelque chose).

Bref, c’est « reviens-fous le camp » tous les week-end et clairement c’est dur pour tout le monde dans la famille…

Et pourtant en même temps, il est ravi de faire autant de judo, le collège est très bon dans le suivi, dans les cours.. c’est juste que … ben j’étais pas prête à laisser partir mon Bébé-Ado à 11 ans maintenant douze.

bon ce n’est qu’un début, il trouve que la section  » espoir » d’Orléans  n’est pas à son goùt et souhaite partir à Nice …

Du coup on lui a dit en PLAISANTANT, « tant qu’à faire, va faire ton lycée au Japon c’est quand même les meilleurs pour le judo », et là sans ciller il nous a répondu  » y’a aussi Los Angeles je préférerai commencer par ça »…

 

voilà… on ne fait pas des enfants pour qu’ils restent … je vous préviens je vais pourrir la scolarité de Petit Monstrou qui va s’installer A COTE de chez moi et RESTER LA … mince alors !

Rendez-vous sur Hellocoton !

tue l’amour … (6)

 

sweet sweet loveConversation du dimanche

Moi : Cet après-midi nous allons goûter chez A.

Judoka : Avec Papa ?

Moi : Non Papa s’ennuierait là-bas

Judoka : Oui mais elle est célibataire A, elle aimerait peut-être voir un homme.

Moi : Mais Papa n’est pas célibataire … Quoique on pourrait peut-être le louer …

Ben quoi on a besoin d’un chauffeau …

#Pouxàlouer #chauffeau #exploitationdumari

Sinon dans le cadre de votre remise en forme je loue un #Boxerfou et pour tester votre patience un #petitmonstrou.

C’est PAS CHER !

D’autres « tue l’amour » :

Tue l’amour…

 

Tue l’amour (round 2)

Tue l’amour : round 3

Tue l’amour 4 : le voyage de Noces

Tue l’amour (5)

Rendez-vous sur Hellocoton !

A vos pièces jaunes !

Généralement, je participe aux opérations de collecte solidaires à la hauteur de mes moyens, je donne de la nourriture, des sous, je refile tous nos vêtements encore potables, bref je participe bien volontiers, dès que je peux.

Du coup l’opération « Piéces Jaunes« , j’y ai toujours contribué, plus ou moins concernée, plus ou moins motivée parce qu’à force d’actions, on finit par ne plus se souvenir pour quelle raison à lieu la collecte.

Et puis hier, j’étais invitée à visiter plusieurs services de l’hôpital Necker, rien de glauque je vous rassure, au contraire une visite pleine d’espoir, de gens motivés, souriants et passionnants !

Nous avons commencé par la crèche/halte-Garderie qui est financée par plusieurs organismes, mais dont les locaux ont été aménagés grâce à l’opération Pièces jaunes. Cette crèche associative a deux fonctions, accueillir les enfants du quartier mais aussi et surtout, accueillir les frères et soeurs des petits malades, pendant que leurs parents sont en consultation ou au chevet de leur frère/soeur.

Un service essentiel donc, qui soulage les parents et permet aux enfants de rester des enfants malgré l’épreuve qui touche la famille.

Dans beaucoup de services, les petits ne sont pas acceptés et il est fort compliqué pour une Maman de se couper en deux pour être au chevet du malade et à l’heure à la garderie dans la ville d’habitation ( j’ai déjà essayé je sais de quoi je parle) .

Une équipe de 8 personnes accueille au maximum 22 enfants de 4 mois à 6 ans de 8h45 à 17h45 du lundi au vendredi. Mon seul regret c’est que ça ne soit pas ouvert le week-end, mais ils ont essayé et n’avaient pas assez d’enfants.

Ensuite nous avons visité, un endroit où justement on se prépare à la suite… gérer la crise d’adolescence ET la maladie, préparer une vie d’adulte avec un traitement lourd, une pathologie rare, envisager une profession malgré ces traitements etc etc…

lasuite-2

J’ai été totalement bluffée par tous les questionnements de l’équipe afin d’aider au mieux ces jeunes qui, il y a encore quelques années n’avaient que peu de chance d’atteindre l’age adulte et qui grâce aux progrès de la médecine vont devenir des papys et des mamies.

Ado c’est un passage compliqué alors imaginez un ado un peu différent (ils détestent ça), un ado avec des rendez-vous à l’hôpital toutes les semaines, un ado sans cheveux ou obligé de porter un masque etc etc…

A  » La suite », ils viennent quand ils veulent, ils apprennent à prendre soin d’eux, à s’organiser pour leur suivi médical, il y a des psychologues, une conseillère en image, des séances de relaxation, des initiations au sport, au Shia-tsu.

Tout a été pensé pour accompagner au mieux ces jeunes qui n’ont pas la chance d’avoir une bonne santé et une vie pépère à glander sur le canapé parental.

C’est donc un lieu convivial d’échanges, d’information et même de soin (consultations diverses), et surtout un site avec des tutoriels à partager avec tous les ados malades ( ou pas d’ailleurs) qui sont loin de Necker : http://www.la-suite-necker.aphp.fr/ .

Un ptit clin d’oeil pour les soignants pour adultes : faites gaffe, un jeune adulte qui a été à l’hôpital régulièrement depuis tout petit connait toutes les ficelles des hopitaux, les termes médicaux et il demandera une attention différente d’un patient « novice ».

Un autre lieu ultra important : L’espace Plein Ciel, lieu d’accueil des jeunes hospitalisés entre 9 et 20 ans, lieu interdit aux blouses blanches, où l’on retrouve une vie  » normale », des jeux, des bouquins, un baby foot, un billard, des animateurs « civils », des soirées pour se changer les idées. Un espace dans l’hopital mais HORS de l’hopital, ou les jeunes peuvent en rencontrer d’autres et surtout se sentir moins « coupés » de la vie, moins « isolés ».

Là encore l’opération Pièces Jaunes à contribué à améliorer la structure car si de plus en plus d’hôpitaux ont un espace pour les « petits », les adolescents n’en avaient pas…Et faire un break dans la maladie, se sentir bien, cuisiner, créer ou même papoter sur la terrasse avec vue sur les toits parisiens ça aide au bien être et donc, à guérir.

Nous avons terminé la visite par la maison des familles, un superbe bâtiment que l’opération Pièces Jaunes à contribué à rénover. Deux espaces : l’espace parents qui peuvent loger là quand l’enfant est hospitalisé et l’espace famille parce que souvent les enfants vont mieux et ne nécessitent plus une hospitalisation mais ils ont encore des suivis, des consultations et ne peuvent pas repartir chez eux.

Alors bien sûr je vous parle de l’hôpital Necker parce que j’y étais hier, mais soyez assurés que c’est une opération nationale et que les espaces pour adolescents par exemple, se développent dans de plus en plus d’hopitaux.  Les subventions issues des Pièces Jaunes sont réparties sur toute la France selon les projets et les besoins et c’est là que VOUS pouvez intervenir …

Plus nous serons nombreux à participer plus il y aura :

De Lits  » parents-enfants », de Pompes à douleur, d’espaces pour les enfants, pour les grands, de maisons familiales, ou maison des « proches » ou encore d’appartements dédiés aux familles…

Quand la maladie frappe à la porte d’une famille, tout l’équilibre est bouleversé, la peur, l’incompréhension et parfois la douleur ne doivent pas être aggravés par l’éloignement de la famille, par une coupure avec la  » vraie vie ». Tout devrait être mis en place pour simplifier la vie de cette famille qui traverse déjà une terrible épreuve.

Nous sommes tous concernés, pas parce que ça pourrait nous arriver un jour, mais parce qu’en ce moment, à l’heure ou j’écris des millions d’enfants, de jeunes se battent contre une maladie et ils devraient avoir tout le confort nécessaire, tout le soutien possible de leur famille mais également de lieux comme  » la suite ».

Donc filez vite remplir toutes les tirelires que vous trouverez, il y en a partout !

pieces-jaunes

Un grand merci à Monsieur Fabrice Abraham, directeur général du réseau Guy Hoquet qui nous a permis cette visite et qui surtout a convaincu 2000 de ses agents de s’investir dans cette opération depuis deux ans.

Merci également à tous nos guides pour cette visite, tous passionnés et passionnants !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Des livres sous le sapin (adultes)

Parce qu’il m’arrive de lire aussi des livres pour les  » grands » voici une petite sélection de bouquins qui feront plaisir à votre entourage adulte.

Pour se détendre :

souslavague

Mars 2011. Alors que le Japon s’enfonce dans le chaos nucléaire, l’héritier d’une prestigieuse propriété de cognac vit son propre tsunami. Dégringolade financière, fille enceinte d’un ouvrier syndicaliste, grève, etc.  Il résiste à sa façon, molle et naïve, ne trouvant du réconfort qu’auprès de son chauffeur, un fumeur de joints, ainsi que d’un chevreuil, comme si, face à la sauvagerie globalisée, seule la chaleur d’un animal, ou les fragrances d’un vieil alcool, lui apportaient réconfort. (Source Editions le Rouergue ).

Encore un livre de Anne Percin me diront ceux qui viennent régulièrement ici… Oui encore, et j’avoue que cette auteure finit par être pénible à savoir écrire dans tous les genres, pour tous les lecteurs. (Jalouse moi ?).

Pour ceux qui ne suivent pas, Anne Percin est la « maman » de Maxime Mainard, grande vedette de la trilogie  » comment bien rater ses vacances »  « Comment (bien) gérer sa love story » et  » comment devenir une rock star (ou pas)  » dont je vous parlais ici .

C’est aussi elle qui a écrit  » Ma mère le crabe et moi » avec beaucoup d’émotions et de sourires malgré le sujet difficile, je vous en parlais ici.

Et donc là, dans le cognaçais que je connais très bien, elle m’a encore scotchée avec sa capacité à créer des personnages hauts en couleur, une ambiance et même des odeurs. Je vous assure qu’en le lisant depuis mon lit, à un moment je sentais l’odeur du chai et des tonneau x !

Le héros principal fait face (ou pas) comme il peut à la crise du Cognac, majorée par le fait que la plupart de ses clients sont japonais et viennent de subir une terrible catastrophe naturelle ( sous la vague donc). Une mention spéciale pour Eddy, le chauffeur qui vous étonnera jusqu’au bout, énigmatique, dévoué, impressionnant …

Comme d’habitude, c’est un roman plein d’humanité, comme d’habitude on a du mal à le reposer en cours de lecture et comme d’habitude, c’est dur de le refermer et de quitter les personnages.

Bref quand vous ne savez pas quoi offrir, Anne Percin est une valeur sûre qui plaira à tout le monde, grands lecteurs ou non, tata, mamie, l’oncle grognon etc.

Sous la vague

Anne Percin

Parution : Aout 2016

Editions Le Rouergue

18€80

Livre offert : merci

sncfmonamour

Les chroniques ferroviaires 100 % authentiques d’une femme appartenant aux millions d’usagers qui se rendent quotidiennement sur le lieu de travail en train, Transilien ou RER ! ( Source Editions Michalon)

Depuis le mois de Septembre je confie le retour au bercail de mon Judoka à la SNCF et je dois avouer qu’en fait, on ne sait jamais à quelle heure il va arriver. Soit le train a du retard,soit il a été supprimé,ou bien il est en panne, parfois il y a des feuilles sur la voie etc.

Bien évidemment quand je suis tombée par hasard sur la photo de ce bouquin ( Coucou Agnès), j’ai su qu’il me le fallait !

Valérie Duclos est journaliste dans la presse féminine et tous les jours depuis dix ans elle prend le 7h59 en gare de Rouen direction Paris. Dix ans, ça en fait des aventures à raconter entre les retards, les suppressions ( tiens j’en parlais justement il y a deux secondes) mais aussi les incivilités, les usagers qui prennent le wagon pour une extension de leur maison et les rencontres improbables.

Ce n’est pas QUE le procès de la SNCF mais on peut tout de même constater le manque de compassion et de « geste commercial » d’un service plutôt aléatoire.

On y découvre aussi la vie trépidante d’une Maman active d’adolescentes, qui travaille loin de la maison, rentre tard, et n’a pas envie de cuisiner de bons petits plats à 20h00  le soir. C’est tout une organisation, c’est fatigant, et cela peut vite devenir horripilant quand le train du retour est supprimé et que le suivant est bondé.

Un témoignage pour se détendre qui parlera à beaucoup d’entre nous même si on ne fait pas autant de trajet sur les rails que Valérie. La palette des voyageurs est délicieuse (surtout quand on ne la subit pas) et cela me rappelle un peu ce que j’adorais faire : me poser en terrasse de café et observer les gens. La grosse différence c’est que dans un wagon, il n’y a pas d’échappatoire, tant qu’on n’est pas arrivé il faut supporter… (l’auteure à d’ailleurs développé une phobie du papier alu à cause de certains passagers).

A offrir également à tout le monde, ça se lit très facilement, on rit, on peste et on se détend.

#SNCF MON AMOUR

Valérie Duclos

Editions Michalon

17€

Livre offert : Merci

Pour réfléchir ( développement personnel) : 

tadeuxiemevie

– Vous souffrez probablement d’une forme de routinite aiguë. – Une quoi ? – Une routinite aiguë. C’est une affection de l’âme qui touche de plus en plus de gens dans le monde, surtout en Occident. Les symptômes sont presque toujours les mêmes : baisse de motivation, morosité chronique, perte de repères et de sens, difficulté à être heureux malgré une opulence de biens matériels, désenchantement, lassitude… – Mais… Comment vous savez tout ça ? – Je suis routinologue. – Routino-quoi ? Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps : elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves…( Source Editions Eyrolles )

Livre dévoré en 24 heures cet été, que j’ai déjà offert 4 fois dans mon entourage et très bientôt une cinquième.

Pour vous dire à quel point je l’ai apprécié, j’ai l’intention de profiter des  » vacances » (ha ha ha) d’hiver pour le RELIRE ! Ma pile à lire ne désemplit jamais, et cela fait des années que je n’ai pas relu un bouquin, mais celui-ci je veux le relire pour me ré-imprégner de ses conseils, de son ambiance de la « zénitude » qu’il procure.

Bon, j’avoue que je l’ai lu dans une île des caraïbes, dans un hôtel magnifique et SANS monstroux dans les parages …  donc forcément la zénitude je l’avais. Je souhaite donc vérifier qu’il me fait le même effet avec une maison pleine de bruits, de jeux, de petits plats à réaliser et des caractères bien trempés de ma famille.

 Ce bouquin là n’est pas pour tout le monde, certains peuvent se sentir offensés que vous pensiez qu’ils doivent changer leur vie, d’autres comme Mamie, n’auront aucun intérêt à se débarrasser de leur routine. C’est donc un livre pour les personnes que vous connaissez bien, qui lisent un peu et qui pourraient être comme moi, soulagés par une telle lecture.

Ta deuxième vie commence quand tu réalises que tu n’en as qu’une

Raphaëlle Giordano

Editions Eyrolles

14€90

Livre acheté toute seule comme une grande, merci à moi 🙂

gounelle

Tout commence le jour où Alice, une jeune femme dynamique et audacieuse, retrouve son ami d’enfance, Jérémie. Devenu prêtre de campagne, il lui confie être accablé par le faible nombre de fidèles qui le suivent. Athée et conseillère en communication, Alice se met en tête de l’aider à sa manière. Amenée par la force des choses à se plonger dans le monde de la spiritualité, du christianisme à l’hindouisme, du taoïsme au bouddhisme, Alice va découvrir une vérité universelle particulièrement troublante. Une vérité concernant l’homme et la clé de son épanouissement, passée sous silence par les religieux, perdue au fil des siècles… Dans ce nouveau roman émouvant et captivant, Laurent Gounelle nous entraîne dans un univers passionnant à la découverte de ce qui permet à l’homme de s’élever dans une autre dimension, où ses actes sont puissants et sa joie, un état durable. ( source Editions Kero)

C’est un peu comme pour le précédent, je suis une fan de Laurent Gounelle mais je ne le lit que pendant mes vacances d’été, parce que j’ai généralement tout une pile de bouquin à chroniquer et donc à lire d’abord.

Celui-ci je l’ai acheté dès sa sortie et je suis en train de le lire (break de Noël). Je ne l’ai pas tout à fait terminé mais ça ne va pas tarder et je ne pouvais pas faire un billet sur les livres à se procurer sans parler de lui.

Attention, ça va vous brasser… déjà l’athée de temps en temps agnostique que je suis, a carrément tiqué dès les premières pages…  ( j’ai acheté le bouquin sans lire le sujet) Ramener des gens dans une église mais quel intérêt quand on voit tout le mal qu’on fait les religions dans le monde…

Bon, c’est du Gounelle et je ne suis pas femme à laisser tomber facilement. J’ai bien fait car outre la première analyse de citations bibliques qui est juste hilarante,  ce livre me fait réfléchir, mais beaucoup réfléchir …

Il est question d’égo, de rôles et croyez moi des rôles on en joue tous … je tente toujours d’être une super Maman, mais je suis ou je joue aussi à être une Peste, je suis la râleuse de service ou le clown selon besoin … mais QUI suis-je ?

Et vous là bas, qui êtes-vous ?

Bien que Laurent Gounelle ait donné un accès « grand public » au développement personnel, je n’offrirais pas ce livre à n’importe qui. Pas pour les protéger mais par respect de l’oeuvre qui doit être appréciée à sa juste valeur.

Enfin, comme il remue nos méninges et renverse nos convictions sur « qui on est », il n’est pas à mettre entre toutes les mains dans la mesure ou il peut  » déranger » ( et non mon cher petit précoce, tu ne PEUX pas le lire tu es encore en devenir).

Et tu trouveras le trésor qui est en toi.

Laurent Gounelle

Editions Kero

20€

Livre acheté toute seule comme une grande, merci à moi 🙂

Polars : 

Attention les polars ne sont pas ma spécialité dans la mesure où trop curieuse je ne les referme jamais. Pour préserver mon sommeil j’en lis  donc très peu.

lackberg

C’est le mois de janvier et un froid glacial s’est emparé de Fjällbacka. Une fille à demi nue, surgie de la forêt enneigée, est percutée par une voiture. Lorsque Patrik Hedström et ses collègues sont prévenus, la jeune fille a déjà été identifiée. Il s’agit de Victoria, portée disparue depuis quatre mois. Son corps présente des blessures qu’aucun accident ne saurait expliquer : ses orbites sont vides, sa langue est coupée et ses tympans percés. Quelqu’un en a fait une poupée humaine. D’autres cas de disparitions dans les environs font redouter que le bourreau n’en soit pas à sa première victime. De son côté, Erica Falck commence à exhumer une vieille affaire pour son nouveau bouquin. Une femme purge sa peine depuis plus de trente ans pour avoir tué son mari, un ancien dompteur de lions, qui maltraitait leur fille avec sa complicité passive. Mais Erica est persuadée que cette mère de famille porte un secret encore plus sombre. Jonglant entre ses recherches, une maison en perpétuel désordre et des jumeaux qui mettent le concept de l’amour inconditionnel à rude épreuve, elle est loin de se douter que pour certains, l’instinct maternel n’a rien de naturel… Avec ce neuvième volet de la série Fjällbacka, Camilla Läckberg signe un polar crépusculaire et violent. La reine du noir nordique s’y montre plus indomptable que jamais. ( Source Editions Actes Sud)

C’est toujours un plaisir de retrouver Erica et sa famille, c’est un peu comme une série télé, ou des voisins qu’on croise de temps en temps. On a « vu » naitre ses enfants, on prend des nouvelles de sa sœur, et en même temps on se demande bien quel grand malade enlève des jeunes filles pour les mutiler ainsi.

Détente garantie, suspens évidement,  et ça se lit  » comme un petit pain ». ( je sais l’expression n’existe pas mais vous voyez ce que je veux dire).

A offrir à tout le monde donc tant qu’ils sont adultes ( Je dis ça pour mon Précoce qui a une fâcheuse tendance à venir piquer dans ma pile à lire).

Le dompteur de lions

Camilla Läckberg

Editions Actes Sud

23€

Livre acheté toute seule comme une grande, merci à moi 🙂

purgatoire

Je m’appelle Raphaël, j’ai passé quatorze ans de ma vie derrière les barreaux. Avec mon frère, William, nous venons de dérober trente millions d’euros de bijoux. Ç’aurait dû être le coup du siècle, ce fut un bain de sang. Deux morts, un blessé grave. Le blessé, c’est mon frère. Alors, je dois chercher une planque sûre où il pourra reprendre des forces.

Je m’appelle Sandra. Je suis morte, il y a longtemps, dans une chambre sordide. Ou plutôt, quelque chose est né ce jour-là…

Je croyais avoir trouvé le refuge idéal. Je viens de mettre les pieds en enfer.

Quelque chose qui marche et qui parle à ma place. Et son sourire est le plus abominable qui soit…

Ce bouquin est tellement « vieux » que je ne trouve même pas qui l’a édité en premier (fleuve noir ?), mais je ne pouvais pas parler de polar sans parler de la grande Karine Giebel.

Ce bouquin est une tuerie ( dans tous les sens du terme), vous irez de surprise en surprise, de la chair de poule à l’écoeurement, vous vous demanderez où elle va chercher tout ça, et vous n’irez plus jamais sonner chez des inconnus si vous vous perdez…

Je lis tellement qu’il y a peu de titres dont je me souvienne, mais lorsqu’on me demande une recommandation pour un polar, c’est ce titre là qui me vient à chaque fois.

Ames sensibles s’abstenir !

Purgatoire des innocents

Karnie Giebel

Editions Pocket

8€80

Livre acheté toute seule comme une grande, merci à moi 🙂

Suite à un petit souci technique, cette liste arrive plus tard que prévu mais ce n’est pas plus mal car vous ne pourrez plus vous faire livrer par le grand A qui ne paie pas d’impôt en France et exploite ses employés.. Au contraire, vous allez devoir rendre visite à votre libraire et n’hésitez pas à écouter ce qu’il peut vous recommander, ils ont en général d’excellentes idées 🙂

Je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année, ce blog va faire une petite pause hivernale, j’ai plein plein de nouveaux bouquins à lire ! ( La ballade de l’enfant gris de Baptiste Beaulieu, entre autres).

Et surtout n’hésitez pas à me dire en commentaire quel livre vous recommanderiez 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Concours de Noël 4 : Stax de Xanlite

Quand j’ai découvert les stax en Septembre j’ai failli ne pas m’approcher .. Des blocs, ouais c’est pour les petits… Mais heureusement la décoration de leur stand était super sympa et très vite j’ai découvert tout ce qu’on pouvait faire avec ces blocs de construction qui s’illuminent !

Et là je pense à ma propre déco ( halloween, Noël)

staxcitrouille

Ça tombe carrément bien ces blocs qui s’illuminent et qui se rechargent car mon précoce qui est capable de nous tenir des discours d’adultes a toujours peur du noir … Du coup l’échantillon offert est dans sa chambre, allumé chaque nuit et il change de forme environ tous les deux jours ( au début c’était toutes les heures).

Un vrai coup de cœur donc pour cette nouveauté et pour vous remercier d’être toujours là depuis presque 8 ans, j’ai négocié pour vous deux boites de 36 pièces pour ajouter sous le sapin.

stax-pres-relation-presse-dstax36

 

Les créations sont infinies, vous pouvez ainsi décorer la chambre de vos enfants, ou même vos fenêtres, bien entendu on peut recommencer à volonté bref : une très belle idée de cadeau de Noël.

dos_36_grue

Que faire pour participer ?

  • Un petit tour sur la page de StaxXanlite et la mienne ( non obligatoire mais apprécié)
  • Partager le concours ( chance supplémentaire)
  • Et enfin me dire pour qui vous jouez.

Tirage au sort le 18 Décembre prochain en espérant que ça arrive à temps pour Noël ( mais je ne garantis rien)

Concours réservé à la France Métropolitaine, bonne chance à tous et toutes !

 

Edit du 22 décembre, désolée pour ce retard, petit problème technique sur le blog … les gagnantes sont : Michelle et Emilie Bazin envoyez moi vos adresses postales mesdames 🙂

gagnantes-stax

Rendez-vous sur Hellocoton !

Concours de Noël 3 : Sentosphère

Ahhhh Sentosphère … une de mes marques chouchoutes en matières d’activités pour enfants et de cadeaux pour leurs amis. D’ailleurs je suis grillée au picwic de coignières pour leur avoir vidé le rayon de « Slime » en une seule fois ce qui a réjouit une grande partie du village  ensuite 🙂

Vous cherchez à occuper vos enfants pendant des vacances froides et pluvieuses ? Sentosphère est là pour vous

Vous chercher un cadeau intelligent ? Sentosphère est là pour vous.

Bref, je suis une grande fan et je pense qu’à part les trucs trop « girly » j’ai testé absolument toute leur gamme (enfin mes enfants même si je participe avec grand plaisir) ! Petit Monstrou répète à qui veut bien l’entendre qu’il a réalisé de la « pâte à Prout » avec Véronique Debroise ELLE-MEME (la fondatrice de sentosphère et créatrice de tous ces jeux).

Aujourd’hui je vous propose de gagner deux kits de bougie « Flower Power » à réaliser soi-même puis à décorer.

rcf-2353-bougies-flower-power-packshot-hd

Après avoir été moulées et parfumées avec le parfum « flower power » ces bougies pourront être agrémentées de motifs floraux. Les décalcomanies s’appliquent facilement après avoir été trempées dans l’eau quelques secondes. Ces manipulations sont simples et accessibles pour que petits et grands prennent plaisir à créer des bougies en obtenant des résultats dignes de professionnels !

Un coffret senteur idéal pour créer jusqu’à 5 bougies parfumées.

Contenu du coffret :

• 600 g de « steraffine » • 1 parfum flower power • 2 feuilles de transferts • 1 moule • 1 pipettes • 1 notice

A partir de 8 ans, prix recommandé 19€90

Et là je réalise que celles-ci nous ne les avons pas encore testées alors que Petit Monstrou est un grand fan de bougies !

L’an dernier nous avions réalisé les bougies de Noël, c’est très simple à faire, les enfants sont ravis de pouvoir offrir ensuite LEUR PROPRE bougie, la seule chose c’est qu’il faut faire attention à ne pas trop chauffer la préparation afin de ne pas détériorer le moule.

bougiesnoel

 

Et là je me demande est-ce que je garde le coffret « bougie flower power » que m’a très gentiment offert ma partenaire, ou est-ce que je l’offre à ma nièce et que je commande les bougies ethniques qui me font de l’œil ? ( Coffret offert donc : merci super partenaire).

470x470_470x470_bougies-ethniques_boite

Tiens, pour participer à ce concours et tenter de gagner l’un des deux coffret mis en jeu vous allez m’aider et me dire si  je garde les bougies Flower Power ou si j’achète les bougies Ethniques.

Seconde question : complétez à l’aide du blog la phrase suivante ( case recherche en haut à droite)  : Quand l’été est un hiver heureusement il y a …..

Vous avez jusqu’au 15 Décembre 23h59 pour participer, je procèderai ensuite au tirage au sort à l’aide du logiciel randomizer pour désigner les deux gagnant(e)s.

Bonne chance à toutes et tous.

 

Edit du 17 Décembre : Jennifer Goubet et Douda j’attends vos adresses pour vous faire expédier les bougies 🙂

gagnantes-sentos1216

Rendez-vous sur Hellocoton !

Concours de Noël 2 : Mégableu

On continue à préparer Noël avec un de mes partenaires favoris : Mégableu.

Cette année je ne vous parlerai pas d’un jeu de société Megableu ( et pourtant ils ont encore une fois des nouveautés très attrayantes) mais d’une activité manuelle avec les Stades 3D Nanostad.

Ici nous ne sommes pas très branchés foot, par contre nous adorons les puzzles et depuis peu les puzzles 3D et avec le temps moins clément c’est toujours sympa d’avoir de quoi s’occuper en intérieur.

Megableu vous propose plusieurs stades :

stade-3d-_8-modeles_expressionsdenfants-600x489

 

  • Parc des Princes (PSG)
  • Santiago Bernabeu (Real Madrid)
  • Camp Nou (FC Barcelona)
  • Emirates (Arsenal)
  • Old Trafford (Manchester United)
  • San Siro (Milan AC)
  • Dragao (Porto)
  • Allianz Arena (Bayern Munich)

Nous avons particulièrement aimé la facilité de réalisation d’un stade avec tous ses détails, la fidélité de la reproduction, la solidité des pièces et le fait qu’il n’y ait besoin ni de colle ni d’outils.

C’est Petit Monstrou qui a monté le stade tout seul, sans aucune aide de ma part,  et maintenant ce sont les copains de Grand Monstrou qui bavent devant.

img_5700-600x450

Devant le succès du Stade du Parc des Princes à chaque visite je me suis dit que cela vous ferait peut-être plaisir d’en déposer un sous le sapin et j’ai demandé à mes supers partenaires de chez Megableu de vous gâter.

J’ai donc deux stades  du parc des princes à vous faire gagner pour vous permettre de vous reposer un peu le jour de Noël, pas de piles à prévoir, pas de bruit, juste une table et un enfant tout concentré !

14713034_1200024820059182_8664066102343549292_o

Stade 3D Parc des Princes
Dimensions : 35 x 30 x 10cm
De 108 à 193 pièces suivant le stade
Montage : de 2 à 3 heures en fonction de l’âge
Dès 7 ans
Prix recommandé : 24,99€
Produit offert : merci beaucoup

 

Pour participer il faut :

  • Faire 8 mn de gainage pour être aussi musclé(e)s qu’un footballeur du PSG.
  • Chanter la marseille devant le portail de l’école de votre enfant
  • Me dire en commentaire pour qui vous jouez.

Les petits plus :

  • un petit tour sur la page de Megableu pour suivre leurs actualités
  • Un petit tour sur la mienne pour être sûr(e)s de ne pas râter les résutats
  • Chaque partage comptera pour une chance supplémentaire 🙂

Le tirage au sort aura lieu le 11 décembre afin que les gagnants recoivent leur stade à temps pour le passage du Père-Noël.

Bonne chance à toutes et tous !

Edit : deux gagnantes par ici : Bodine et Charlie Win, merci de me faire parvenir votre adresse postale, afin que  mon partenaire vous envoie votre lot.

gagnantesmegableu1216

Rendez-vous sur Hellocoton !

Décorer les Koalas Lutti

Depuis que son frère est parti à l’internat Petit Monstrou tourne beaucoup en rond en rentrant de l’école. Il s’ennuie tout seul et me parle beaucoup, beaucoup, beaucoup…

Du coup nous faisons plus d’activités ensemble afin qu’il ne s’ennuie pas trop : jeux, cuisine etc.

Grâce au coffret de décoration des oursons Lutti*, nous avons passé un chouette moment avant de nous empiffrer comme les grands gourmands que nous sommes.

 

boite-lutti

Vos koalas n’auront jamais été aussi mignons

Une valisette en forme de maison qui contient tout le nécessaire pour décorer soi-même ses Koalas :

  • Un sachet de 100g de mini-guimauves
  • Une tablette de chocolat au lait
  • 6 moules avec décalcomanies intégrés
  • Un livret de jeux.

En slip de bain ou déguisé en Père Noël, à chacun son koala chouchou !

20161109_171138_resized

C’est très simple à faire, très rapide et bien entendu délicieux !

Le plus compliqué c’est de ne pas verser le chocolat trop chaud afin de ne pas détériorer les décors et le plus long c’est d’attendre une heure que le chocolat lie les décors et les oursons dans le réfrigérateur.

Nous avons eu bien du mal à sauver deux oursons pour Grand Monstrou car avec ce chocolat en plus par dessus c’est encore meilleur.

Nous en referons pendant les vacances de Noël car l’attente du Père-Noël va être bien longue cette année avec les enfants en vacances une semaine avant.

Cette fois je prendrai 3 kits afin qu’on se régale 3 fois plus ! (Et surtout pour ne pas être obligée de mendier un pauvre ptit koala à mes morfalous).

kit-ourson

Enfin, un info bien pratique pour celles et ceux qui comme moi son allergiques au Gluten :  sur le site de Lutti on peut rechercher quels bonbons sont sans gluten, cela évite de craquer sur un bonbon auquel on n’a pas le droit et surtout de s’offrir les autres 🙂

Il y a également un tas de recettes très très tentantes !

 

*Coffret offert : merci beaucoup !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pensées d'une Peste au foyer souvent au bord de la crise de nerf