Va te faire restructurer (rediff)

Les vacances approchent à grands pas, je vous prépare quelques rediffusions car je sais (enfin j’espère) que je vais vous manquer, je commence par celle-ci, on n’en est plus à la restructuration mais le résultat est le même au niveau du Poux donc vivement les vacances !

Cher Monsieur le nouveau Chef du Poux,

Avant tout je tiens à vous féliciter pour votre nouveau poste ( NDLR : toujours commencer par caresser dans le sens du poil) et votre immense motivation ( doubler le chiffre d’affaire SANS augmenter les effectifs c’est illusoire- inhumain-culotté,-abusif-tout à votre honneur –rayez la mention inutile-).

Sachant qu’après des années de bons et loyaux services votre prédécesseur a été collé dans un « placard » je vous assure du soutien total et illimité de notre famille (enfin surtout celui du Poux) jusqu’à ce que vous y soyez « rangé » aussi.

Donc pour marquer votre territoire fêter votre arrivée, vous avez annoncé une grande restructuration des équipes, reformulation des objectifs ( multipliés par deux donc…) et injecté une bonne dose de pression à vos équipes déjà totalement pressurisées ( entre autres par la restructuration annuelle de décembre /janvier).

Chef d’équipe moi-même ( deux monstroux et un poux) je connais les bienfaits d’un peu de stress voire de chantage pour faire évoluer ou coopérer les membres de mon entreprise (range ta chambre où je sors le sac poubelle). Ceci dit, je voudrais attirer votre attention sur deux ou trois petites choses qui me chagrinent actuellement.

Il semble que les performances du Poux au sein de votre entreprise soient inversement proportionnelles avec ses performances dans la mienne.

– Lorsque vous avez gracieusement libéré le Poux-ratatiné vendredi dernier, ses fils ne l’avaient pas vu depuis trois jours, ils le croyaient reparti à l’étranger…

– D’ailleurs, j’ai été aussi surprise qu’eux de le voir arriver en plein jour, j’ai cru que vous l’aviez viré !

– Samedi, Petit Monstrou s’est senti obligé d’indiquer le chemin de l’école à son père de peur de ne jamais arriver à la kermesse.

– Pendant ladite kermesse le Poux n’a absolument pas reconnu l’enseignante qui s’occupe de son fils toute la semaine et du coup il a papoté avec toutes les « brunes qui tenaient un stand » (dans le doute…).

– Lorsqu’il doit écrire un mot à l’enseignante de Grand Monstrou, Mr Poux prépare une « présentation Power Point » avec des graphiques et des schémas puis me demande son e-mail.

– Le dimanche c’est à moi de me coltiner l’entrainement de foot dans le jardin parce que le Poux se prépare pour le lundi avec vous.

– Le soir il s’étonne que je lui dise «bonne nuit» au lieu de « bonsoir mon chéri » alors que j’ai péniblement veillé jusqu’à 22h30 espérant le croiser avant d’aller me coucher.

– Lorsqu’il a terminé de préparer sa journée du lendemain jusqu’à… déjà le lendemain, il me réveille en se couchant pour un torride câlin parce qu’il est tellement crevé qu’il ronfle dès la tête posée sur l’oreiller.

– Le matin (seul moment où il voit les enfants) il est déjà absorbé dans ses « présentations » et autres « workshop » à venir, il ne FAUT pas lui parler…

– D’ailleurs il entretient une relation presque sensuelle avec la cafetière pour tenir le coup, je suis donc, presque jalouse…

Je fais donc appel à la solidarité entre « managers » pour vous demander d’accélérer un peu le mouvement de votre restructuration afin que nous récupérions notre tiers de Papa/mari, ce dernier ayant déjà deux jobs ( pour le prix d’un) chez vous !

Pestouillement

Bealapoizon

 

Be Sociable, Share!

5 réflexions sur « Va te faire restructurer (rediff) »

  1. des rediff’, c’est pire que la TV
    tu ne penses pas aux fans qui on déjà tout lu !!!!!!!!!!!
    si en plus on a un été avec une météo pourrie, qu’est ce qu’on va faire ?????????

  2. C’est typiquement une vie (et même DES vies) que pratiquement tous le monde connais chacun à son niveau dès l’instant qu’on est salarié en entreprise. A tel point que c’est devenu la norme. Finalement, on accepte de vivre comme ça, et parfois on fait vivre/subir cette vie à son entourage avec ce rythme et… l’attente de jours meilleurs (?).

    Être salarié consiste à échanger son temps contre de l’argent. La tendance étant à l’exploitation des richesses mais aussi celle des gens, il est « normal » (notez les guillemets…) de voir se dégrader aussi les conditions de travail.

    Et si une solution c’était de penser autrement ? Cette vidéo explique bien le concept du travail qui n’est pas lié à un échange temps/rémunération [http://www.youtube.com/watch?v=8YRfK9QUOXI]

    Si ça vous inspire, venez me rendre visite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *