Un retour tout doux

La semaine dernière je suis rentrée chez ma mère. Ce n’était pas à cause d’une dispute avec mon Poux, c’était prévu de longue date, je suis descendue seule dans ma Charente Maritime natale pour m’occuper un peu de mes parents convalescents.

Comme je vous le disais, moralement, nerveusement, cette semaine loin des monstroux a été plus que bénéfique et je crois que c’est la première fois de ma vie de Maman que je ne compte pas les jours qui me séparent de mes enfants.

Je dois quand même avouer que la route du retour m’a parue bien longue même si Mr Poux m’avait envoyé un message très clair « savoure tes derniers instants de calme ».

Je fut accueillie telle une héroïne, assaillie par les enfants, le boxerfou, (j’y ai d’ailleurs laissé un ptit bout de mon nez). C’était du pur bonheur de les revoir, de sentir leur joie, de leur faire de bisous, des papouilles.

Mr Poux était content aussi de me revoir, il faut dire qu’il avait une mine pas possible, les enfants s’étant comporté avec lui comme d’habitude : exigeants, remuants, attachants, odieux, ingrats … Bref des enfants quoi.

Passé les minutes d’euphorie du retour, j’ai assez vite été replongée dans mon quotidien :

– Rappeler que l’hygiène n’est pas une simple théorie et que donc oui la douche est obligatoire

– Couper des ongles de deux semaines ( hummm que du bonheur)

– Demander de cesser les cris

– Intervenir dans une dispute avant qu’elle ne dégénère en bagarre

– Rappeler à Grand Monstrou que les vulgarités ne sont ni admises ni cool comme il a l’air de le penser

– Etc…

Qu’il était loin le calme de chez Mamina et Papounet… Sans compter que mes trois hommes ont une tolérance à la crasse qui dépasse de beaucoup la mienne et que dès le lendemain j’allais pouvoir retrousser mes manches et remettre la maison en état.

Je m’y suis mise dès 4 heures du matin, le retour à la maison signifiant le retour des insomnies : youpi.

Et puis comme nous avions des rendez-vous dans l’après-midi, vers 8h00 je suis allée me recoucher un peu. J’ai croisé Grand Monstrou à qui j’ai demandé de me réveiller vers 9h30 si jamais je m’endormais pour de bon.

Lorsque je me suis relevée, il m’attendais au pied de l’escalier avec un bon café fumant, il avait « préparé » des fraises pour son frère et lui et avait fait griller du pain de mie pour faire des tartines. (Préparer signifie juste couper les queues, ils les ont croqués ainsi, sans même les laver…)

Pendant que je buvais mon café tranquillement, il a donc servi son frère et ensuite il m’a préparé une pomme qu’il a pelée, coupée en morceaux et qu’il m’a servie dans une petite coupelle : adorable !

Ensuite, il a passé plus de deux heures à m’aider dans tout ce que je faisais, nous avons rangé du linge, à ma demande, il a rangé son bureau sans râler. Il a vidé le lave-vaisselle et a tenté de laver ce qui restait dans l’évier à grand renfort de produit ( je pense qu’il a versé la moitié de la bouteille).

Je crois que je lui ai vraiment beaucoup manqué et c’était vraiment tout doux qu’il m’aide ainsi me demandant toutes les 5 minutes ce qu’il pouvait faire pour moi.

Tiens je me demande s’il va recommencer ce matin mais je n’y crois pas trop car dès hier après-midi la motivation pour aider était retombée.

k8651075

Je participe avec ce billet au Mardi tout doux de Maman@home.

Be Sociable, Share!

13 réflexions sur « Un retour tout doux »

  1. oui, fort agréable de voir qu’on est attendu avec impatience, mais aussi, ça a montré qu’on ne « meurt » pas de manger des fraises pas lavées….. qu’on peut « survivre » sans prendre de douche tous les jours …. etc etc ….. mais aussi que ce sursaut de bonne volonté de ton aîné, que tu leur a VRAIMENT manqué, et ça c’est le bonheur ! Bon retour

  2. Je trouve ça top les pauses mais le retour est d’autant plus difficile qu’il ne se fait jamais en douceur, on replonge dans le bain direct parfois ça pique vraiment trop et puis on reprend le fil de notre vie … servie comme une princesse c’est bon ça !!!

  3. C’est chouette comme retour!

    J’avoue que j’aime mes deux petits mecs à la folie, mais je savoure le bonheur d’avoir une fille qui m’aide au quotidien. On est plus fortes à deux pour combattre la crasse de 3 mecs! 😉

    1. le problème c’est que c’est très rare et vu comme Monsieur Poux était ratatiné quand je suis rentré je ne suis pas sûre qu’il recommence à passer ses congés seul avec deux monstroux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *