Archives par mot-clé : lettre

Lettre à mon cerveau

 

Salut Ciboulot

Bon, je sais je sais je ne t’utilise pas à la mesure de tes pouvoirs, il parait qu’on n’utilise qu’une partie infime de tes capacités certains neurones étant “endormis” ( attention, le truc des 10 % seulement c’est une grosse arnaque on utilise plus mais oui, on pourrait encore plus).

Je pense qu’en ce moment tu n’es pas mon ami … et pourtant je t’héberge mon gars, sans moi tu n’existerais pas et si je clasme, meurs, décède, ben tu ne seras plus rien !

Alors explique moi .. ça sert à quoi de tourner en PERMANENCE ? Est-ce que tu as bien conscience qu’à 1h00 du matin je n’écris pas, j’essaie juste de dormir ? Est-ce que tu as conscience que toutes les belles idées voire les idées catastrophiques que tu me balances à 2h00 du matin je NE VAIS PAS M’EN SOUVENIR le lendemain ? (En fait si les catastrophiques restent)

Parfois tu me souffles des trucs tellement géniaux que je me concentre à fond pour m’en souvenir, parfois tu me souffles des textes que j’ai toujours rêvé d’écrire, mais quand je trouve enfin le sommeil, c’est à dire quand tu arrêtes de me harceler, j’oublie tout et le lendemain je t’en veux.

Parce que non seulement j’ai mal dormi mais toi tu t’es mis en veille, tu ne veux plus rien me dire sur le super texte dicté en pleine nuit… Nous sommes clairement en décalage horaire, est-ce que tu te rends bien compte que les vrais écrivains écrivent MEME le jour ?

Je t’en veux aussi parce que tu as enregistré depuis fort longtemps ce qu’était une alimentation saine et équilibré, à force de lectures, de recherches, tu sais et je sais ce qu’il FAUT manger pour être non seulement svelte mais surtout en bonne santé…

Alors pourquoi me pousser systématiquement vers le fromage à raclette et la charcuterie dans les magasins ?

Pourquoi est-ce que je SAIS qu’il faut manger surtout des légumes et des fruits ( locaux et de saison évidemment), toi tu m’envoies vers les trucs genre le jambon blanc à l’antibiotique, les plats tout prêts plein de pesticides et autres produits chimiques.

Pourquoi me persuader que j’ai besoin de Kinder/café/clope ?

Ah oui parlons-en de la clope, TU es persuadé que tu as besoin de nicotine et pourtant certains neurones, et puis la société aussi (et ma doctoresse d’amour) me soufflent que c’est un leurre, que cela va me détruire…

Bon mais alors, tu fonctionnes ou pas ? Tu vas bientôt cesser de me souffler que j’ai besoin de ma dose ? On le sait tous les deux, nous n’en avons pas besoin !!!

Toutes les nuits tu me souffles qu’on va faire du sport et perdre cette graisse sur mon ventre déjà bien abîmé par deux césariennes et une coupe verticale de 20 centimètres… mais le problème c’est que comme tu me parles toute la nuit, le matin je suis crevée, l’après-midi je suis crevée…

S’il te plaît mon Ciboulot chéri, tais-toi dans la nuit et interviens le matin… je rêve de pouvoir enfin écrire tout ce que tu me dictes la nuit…

Et cesse de tourner en boucle à propose des gens qui nous ont fait du mal, ne t’inquiète pas le karma les rattrapera, nous n’avons pas besoin de nous encombrer avec cela, même si je sais que tu es hypersensible et que tu as un peu de mal avec les cons, les obtus et les faux-culs… Reste bien droit dans ma tête et ils disparaîtront on ne gardera que les meilleurs, les vrais, les bons !

Enfin, il ne sert à rien de s’inquiéter autant à l’avance, oui les Monstroux se blesseront encore, oui il auront des plaies au cœur, ils feront peut-être de mauvais choix, mais me refiler de longues périodes d’angoisse nocturne à leur sujet ne sert à rien, on ne peut qu’espérer que tout ira bien mais on ne peut pas les emballer dans du papier bulle et les garder rien que pour nous ! (En plus vu la taille du judokado ça coûterait une blinde en papier bulle).

Alors s’il te plait mon p’tit cerveau, calme toi, tourne à fond dans la journée si tu veux mais PAS la nuit !

Ta Béa bien fatiguée !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Chacun son job ?

Lettre à ma « conseillère » bancaire

 

Madame,

Tous les 6 mois, voire tous les 3 mois maintenant, je suis harcelée par l’un de vos sous-fifre employé qui « gère votre agenda » et m’annonce que vous souhaitez rencontrer mon mari pour lui présenter vos nouveaux produits financiers.

Comme je leur réponds systématiquement, je suis vraiment désolée pour vous, que vous ne parveniez pas à gérer vous-même votre carnet de rendez-vous, mais pour ma part, je ne suis pas la secrétaire de mon mari, je suis sa partenaire.

D’ailleurs ça commence à être vexant que vous ne souhaitiez rencontrer que lui puisque nous possédons un compte-joint. Ceci dit je n’ai pas plus envie que lui de perdre mon temps à vous écouter me présenter vos derniers montages financiers destinés à renflouer vos caisses me faire épargner et sûrement me rendre riche un jour lointain prochain.

Ce n’est pas la peine non plus de me gonfler avec vos nouveaux abonnements pour téléphone portable, j’en ai souscrit un chez mon boulanger, rendez-vous compte, j’ai 2h00 d’appel, SMS illimités et 4 croissants gratuits tous les dimanches !

Pour l’assurance, même chose, j’ai souscrit celle pour l’habitation chez mon plombier qui me fera de supers tarifs en cas de dégâts des eaux, et l’assurance auto chez mon garagiste, qui sera toujours là pour me vendre une voiture si je casse la mienne.

Méfiez-vous qu’à force de  devoir rembarrer vos employés par téléphone et lasse de ce harcèlement je n’aille pas déposer mon bas de laine chez mon ancien assureur qui depuis que vous vendez des assurances, s’est mis à vendre des produits financiers.

 

Bien pestouillement

 

Béalapoizon

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le père-noël est une peste ! (rediff)

Je suis très fière de vous annoncer que le Père-Noël en personne fait partie du club des Pestes.
Je ne reviendrai pas sur le coup du « cadeau commun » qui consiste à amener une Wii à la maison , Wii que je n’ai jamais le temps d’allumer et qui est donc destinée à prendre la poussière puisque Mr Poux a repris ses horaires de dingo. Mais c’était déjà un bel indice de la « Pestitude » du gros barbu !
Non, il s’agit du Noël de Petit Monstrou qui a reçu au milieu de plusieurs joujoux : un oignon, tout beau tout rond.
Pour rappel, le mois de Décembre a été plutôt terrible avec ce petit bonhomme qui, sous prétexte qu’il a maintenant une vie sociale à l’école, avait décidé de n’en faire qu’à sa tête à la maison. Entre ses réponses insolentes, le fait qu’il soit presque handicapé moteur au point de ne pas savoir ranger un seul jouet (non ce n’est pas SEULEMENT du au fait que ce soit un ptit mec), et ses crises de colère, le mois dernier fut long et pénible.
J’en étais arrivée à rêver d’internat, de bonne vieille pension jésuite, mais ça ne se fait pas en Petite Section (allez savoir pourquoi !).
Rien n’y a fait : les leçons de morale, le vilain chantage au Père-Noël qui n’allait jamais vouloir lui amener quoi que ce soit vu son attitude … (tant qu’à mentir et inventer un gros bonhomme barbu qui circule en traineau avec des rennes volants, autant mentir « utile » et en profiter un peu). Les crises de colères se multipliaient, ma patience s’amenuisait pendant que mon stress se décuplait.
Bref pour citer Thiéfaine : « si ça continue faudra que ça cesse » !
C’est le 24 au soir que l’heure de la vengeance a sonné ! Bien entendu malgré mes menaces de maitre chanteur en herbe j’avais le « Père-Noël » avait prévu des jouets pour chacun des monstroux.
Mais au milieu des paquets de Petit Monstrou, trônait un petit sachet contenant un oignon, des couches et une lettre signée de ma sa propre main. ( c’est quand même bien pratique que Petit Monstrou ne sache pas lire et donc qu’il ne puisse pas encore reconnaitre mon écriture).
Aller, je suis si fière de moi sur ce coup là que je vous copie la lettre de Santa Claus :
Mon Petit M….
Cette année je t’ai amené quelques jouets mais aussi quelques couches car je sais que tu fais toujours pipi au lit. Je voudrais que d’ici l’an prochain tu n’aies plus besoin de couches la nuit.
Je t’ai aussi amené un oignon car tu as fait beaucoup de « crises » à tes parents cette année.
J’espère que l’an prochain, à la place de l’oignon tu auras un jouet parce que tu ranges bien et que tu ne fais plus de « crise ».
Joyeux Noel
Le Père-Noël
J’avoue que j’ai eu un peu peur quand ma tête de bois de Petit Monstrou a passé la journée à se promener avec son oignon sous le bras, décrétant qu’il allait le manger et que c’était SON oignon…
Nous avons, bien sûr, fait disparaitre le bulbe au moment du dîner ( bonjour l’odeur des bisous après), mais nous relisons religieusement ( athéiquement ça se dit pas ?) la lettre du Père-Noël tous les soirs.
Je ne suis pas sûre que Françoise Dolto valide mes méthodes mais c’est là que je m’auto-félicite, que je me réjouis d’être une vraie peste, parce que ça MARCHE !
Bien évidemment mon Petit Monstrou ne s’est pas transformé du jour au lendemain en petit Ange obéissant et complaisant (en même temps avec les parents qu’il a… y’a des gènes quand même !) mais nous n’avons pas eu de grosse crise de colère depuis Noël.
Il y a toujours un problème de ton employé ou de répliques cinglantes qui me font dresser les cheveux sur la tête venant d’un gamin de trois ans, mais nous sommes sur la bonne voie.
Et puis d’ici quelques années, la Petite souris pourra prendre le relais et amener une gousse d’ail avec une lettre bien sentie (et certainement bien odorante) !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Le père-noël est une peste !

Je suis très fière de vous annoncer que le Père-Noël en personne fait partie du club des Pestes.
Je ne reviendrai pas sur le coup du «  cadeau commun » qui consiste à amener une Wii à la maison , Wii que je n’ai jamais le temps d’allumer et qui est donc destinée à prendre la poussière puisque Mr Poux a repris ses horaires de dingo. Mais c’était déjà un bel indice de la « Pestitude » du gros barbu !
Non, il s’agit du Noël de Petit Monstrou qui a reçu au milieu de plusieurs joujoux : un oignon, tout beau tout rond.
Pour rappel, le mois de Décembre a été plutôt terrible avec ce petit bonhomme qui, sous prétexte qu’il a maintenant une vie sociale à l’école, avait décidé de n’en faire qu’à sa tête à la maison. Entre ses réponses insolentes, le fait qu’il soit presque handicapé moteur au point de ne pas savoir ranger un seul jouet (non ce n’est pas SEULEMENT du au fait que ce soit un ptit mec),  et ses crises de colère, le mois dernier fut long et pénible.
J’en étais arrivée à rêver d’internat, de bonne vieille pension jésuite, mais ça ne se fait pas en Petite Section (allez savoir pourquoi !).
Rien n’y a fait : les leçons de morale, le vilain chantage au Père-Noël qui n’allait jamais vouloir lui amener quoi que ce soit vu son attitude … (tant qu’à mentir et inventer un gros bonhomme barbu qui circule en traineau avec des rennes volants, autant mentir « utile » et en profiter un peu). Les crises de colères se multipliaient, ma patience s’amenuisait pendant que mon stress se décuplait.
Bref pour citer Thiéfaine : «  si ça continue faudra que ça cesse » !
C’est le 24 au soir que l’heure de la vengeance a sonné ! Bien entendu malgré mes menaces de maitre chanteur en herbe j’avais, oups : le « Père-Noël » avait prévu des jouets pour chacun des monstroux.
Mais au milieu des paquets de Petit Monstrou, trônait un petit sachet contenant un oignon, des couches  et une lettre signée de ma sa propre main.  ( c’est quand même bien pratique que Petit Monstrou ne sache pas lire et donc qu’il ne puisse pas encore reconnaitre mon écriture).
Aller, je suis si fière de moi sur ce coup là que je vous copie la lettre de Santa Claus :
Mon Petit M….
Cette année je t’ai amené quelques jouets mais aussi quelques couches car je sais que tu fais toujours pipi au lit. Je voudrais que d’ici l’an prochain tu n’aies plus besoin de couches la nuit.
Je t’ai aussi amené un oignon car tu as fait beaucoup de «  crises » à tes parents cette année.
J’espère que l’an prochain, à la place de l’oignon tu auras un jouet parce que tu ranges bien et que tu ne fais plus de «  crise ».
Joyeux Noel
Le Père-Noël
J’avoue que j’ai eu un peu peur quand ma tête de bois de Petit Monstrou a passé la journée à se promener avec son oignon sous le bras, décrétant qu’il allait le manger et que c’était SON oignon…
Nous avons, bien sûr, fait disparaitre le bulbe au moment du dîner ( bonjour l’odeur des bisous après), mais nous relisons religieusement ( athéiquement  ça se dit pas ?) la lettre du Père-Noël tous les soirs.
Je ne suis pas sûre que Françoise Dolto valide mes méthodes mais c’est là que je m’auto-félicite, que je me réjouis d’être une vraie peste, parce que ça MARCHE !
Bien évidemment mon Petit Monstrou ne s’est pas transformé du jour au lendemain en petit Ange obéissant et complaisant (en même temps avec les parents qu’il a… y’a des gènes quand même !) mais nous n’avons pas eu de grosse crise de colère depuis Noël.
Il y a toujours un problème de ton employé ou de répliques cinglantes qui me font dresser les cheveux sur la tête venant d’un gamin de trois ans, mais nous sommes sur la bonne voie.
Et puis d’ici quelques années, la Petite souris pourra prendre le relais et amener une gousse d’ail avec une lettre bien sentie (et certainement bien odorante) !
Rendez-vous sur Hellocoton !