Archives par mot-clé : conseils

Lettre à mon futur collégien

 

Voilà mon tout petit, mon bébé, mon presque grand, tu vas faire le grand saut et entrer à ton tour au collège.

C’est une grande étape de ta vie (et de la mienne) et je voudrais te donner quelques conseils car malgré ce qu’en dit ton enseignante je ne suis pas sûre que tu sois complètement prêt.

Tourne ta langue 7 fois dans ta bouche avant de parler !

Et en écrivant ça je sais déjà que l’expression va te paraître saugrenue,Tu es né sans “filtre”, tu es très discret mais quand tu vois quelque chose qui te choque tu le dis, tel quel. Alors sois prévenu, les 4 eme et les 3 eme sont des êtres stupides complètement atomisés par des bouffées de testostérone qui leur étouffent les neurones. (oui ton frère aussi)

Si tu vois un troisième faire quelque chose de stupide, NE LUI DIT PAS ! Je t’imagine du haut des tes trois pommes aller vers lui, et lui annoncer de ta voix fluette “mais c’est complètement débile ce que tu fais là”.

Pour ta sécurité, ignore-le, à moins que son action ne soit dangereuse, dans ce cas là, va chercher un adulte.

De la même manière, il est inutile de préciser aux dames de cantine que la nourriture est répugnante, elles n’y sont absolument pour rien mais ce n’est pas agréable à entendre et elles pourraient t’en vouloir. Oui, même si ce n’est pas elles qui cuisinent, ce genre de remarque n’est pas apprécié.

Ne corrige pas les professeurs !

Tu as hérité de ma passion pour le français et tu m’appelles régulièrement pour me faire écouter tel ou tel Youtubeur qui a fait une énorme faute de syntaxe dans sa vidéo. Il arrive que certains professeurs fassent aussi des abus de langage ou des fautes dans leurs cours, ne les corrige surtout pas.

Je sais très bien que tu ne prendras pas la parole pour corriger mais tu es capable de sortir ton rouge et d’entourer la faute sur un devoir… NON, les profs ont le droit à l’erreur (pas trop quand même hein, ils ont un exemple à montrer) et surtout ils ne vont pas du tout aimer si tu les corriges.

Il va falloir t’organiser !

Quand je te vois partir pour l’école SANS ton cartable je me dis que le coup du changement de salle à chaque heure va être très compliqué. S’il te plaît ne sème pas tes affaires un peu partout. Tu vas notamment avoir un « carnet de liaison » c’est très gênant si tu le perds et ça agace tout le monde. Bon en même temps, vu que les carnets suivants seront payants je te fais confiance pour ne pas en perdre trop ensuite si je prends dans ta tirelire pour le racheter.

Et cesser les constructions bizarres

Avec le matériel de ta trousse, je sais que ton enseignante a été très patiente par rapport à ça, que tes copains trouvent ça très drôle mais d’une part je ne possède pas une papeterie pour te fournir du matériel tous les soirs, d’autre part je doute que tes professeurs soient plus épatés par ton ingéniosité qu’agacés par le fait que tu bricoles en cours.

Ne t’inquiète pas en technologie tu vas construire plein de choses, continuer à coder, je sens déjà que ce cours va te passionner !

Et enfin … Il va peut-être falloir commencer à bosser !

L’école primaire pendant longtemps c’était ennuyeux puis c’était mieux mais tu rentrais en sachant déjà toutes tes leçons et les révisions ne t’ont jamais pris trop de temps … (et encore quand révision il y avait).

Au collège, tu vas noter beaucoup de choses, il va falloir aller vite, ça va changer toutes les heures et donc, éventuellement, sur un malentendu il faudra peut-être que tu apprennes tes leçons le soir…Enfin ce serait mieux quoi …

Comment ? Tu ne veux plus aller au collège ?

Ça tombe très bien je n’ai pas envie que tu y ailles, on a qu ‘a dire qu’on les aime pas, on commandera des pizzas…

Ah oui , mais non, c’est obligatoire … aller courage, ça va bien se passer … ( perso j’attaque les anxiolitiques tout de suite, car entre le judokado et toi je le sens pas du tout ce collège).

Courage !

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’enfant précoce aujourd’hui

41G-EEHElBL._SX320_BO1,204,203,200_« Les temps changent à grande vitesse, bouleversant les repères traditionnels de l éducation. Les enfants sont confrontés à des modes de vie et d’apprentissage inédits que leurs parents ne maîtrisent pas toujours. Comment aider ceux d’entre eux qui sont particulièrement précoces à relever les défis d un monde en perpétuelle évolution ?

Monique de Kermadec, auteur de L’adulte surdoué, comment faire simple quand on est compliqué, explore les attentes, les désarrois, les peurs et les désirs qui animent ces jeunes précoces et leurs parents. S appuyant sur son expérience clinique et sur les dernières recherches sur le sujet, elle montre comment nourrir l intelligence créative et pratique des enfants très doués qui devront, plus que jamais, faire preuve de capacités d adaptation. Leurs parents trouveront dans ce livre des clés pour les encourager à développer leurs atouts pour la vie » (Source Albin Michel)

Ce volume est une nouvelle édition, enrichie et étendue, du premier livre de Monique de Kermadec, intitulé Pour que mon enfant réussisse.

Voici un livre qui m’a bouleversée, éduquée, renvoyée devant mes erreurs, aidée, bouleversée encore, et que je re-feuillète régulièrement pour bien m’imprégner de son contenu.

Avoir un enfant précoce n’est pas une chose simple, j’envierais presque les parents qui sont ravis d’avoir crée un ptit « surdoué » bien que je déteste ce terme mais je sais qu’ils finiront pas se rendre compte que ce n’est pas vraiment un cadeau même si ce n’est pas une catastrophe non plus. Dans cette réédition, Monique de Kermadec dresse un portrait bien complet de nos petits précoces, de leurs différences mais aussi et surtout de leurs difficultés à s’adapter que ce soit à l’école ou dans le monde actuel.

Plusieurs fois j’ai eu l’impression qu’elle parlait de moi et j’ai bloqué sur un passage soi en me disant  » bon sang mais c’est bien sûr », soi « non mais c’est pas vrai! ».

Plusieurs fois j’ai grincé des dents parce qu’elle expliquait ce qu’il ne fallait pas faire et que bien sûr je le faisais tout le temps avec mon Petit Monstrou, et pourtant j’en ai lu des bouquins pour aider mon bonhomme, pour mieux le comprendre, mais l’approche de Monique de Kermadec passe par l’intelligence émotionnelle qui n’est pas forcément prise en compte par les psychologues spécialisés en enfants précoces alors que de nombreuses recherches ont mis en évidence une corrélation très importante entre le QI traditionnel et cette fameuse intelligence émotionnelle qui peut-être déficiente chez nos précoces.

C’est donc un livre que je recommande fortement à toutes les mamans de petits extra-terrestres, (d’ailleurs il ne faut surtout pas les appeler ainsi ce que bien sûr je faisais), un livre à lire et à relire.

C’est devenu un de mes livres de chevet tant parfois, les réactions de mon Petit Monstrou me déstabilisent, tant il est difficile quand on est parent de donner la bonne éducation, et que c’est encore plus dur avec un enfant qui raisonne comme un grand mais à des terreurs de tout petit.

Je pense compléter ma lecture en sollicitant un rendez-vous avec Monique de Kermadec elle-même car elle a rencontré et aidé tant de familles, qu’un petit coup de pouce ne nous serait pas du tout superflu.

 

L’enfant précoce aujourd’hui ( le préparer au monde de demain)

Collection « questions  de parents »

Editions Albin Michel

16 Euros

Livre offert : merci beaucoup

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !