Archives par mot-clé : Bonheur

Petits bonheurs de Noël

Les Monstroux ne croient plus au Père-Noël, ni aux cloches de Pâques, ni à la petite souris ( même s’ils réclament quand même la pièce lorsqu’ils perdent une dent), et du coup cette année, Grand Monstrou voulait nous offrir quelque chose pour Noël.

Comme il voulait aller faire une course seul et que même si nous vivons dans une toute petite ville, je ne suis pas encore prête pour cela, je l’ai convaincu de se faire emmener par son Grand-Père puisqu’il ne fallait pas que ce soit son père ou moi. J’avais compris qu’il voulait nous acheter un truc et j’avais mandaté Papounet pour l’empêcher de vider complétement sa tirelire.

J’avais également deviné qu’il s’agissait de fleurs car ils sont partis en course début Décembre et sont revenus en disant  » finalement on ira juste avant Noël ».

Bref, mardi soir, alors que nous nous affairions à préparer le réveillon, les deux complices sont partis « faire une course », et revenus les mains vides avec des airs de conspirateurs satisfaits.

Lorsque nous avons installé la nappe de Noël, les bougies et les décos, Grand Monstrou tournait sans arrêt autour de nous, en pleine réflexion, il semblait hésiter. Il complotait avec son grand-père, ça négociait sec et j’ai senti qu’il serait bien que je m’absente quelques minutes.

En revenant dans le salon j’ai découvert un magnifique centre de table !

centre de table noel 2013-001

Grand Monstrou était tout fier de lui, il nous a annoncé que c’était pour Maman ET Papa.

j’étais très émue car il avait parfaitement choisi puisque j’adore le jaune, je l’ai félicité et remercié et là il me dit …

Tu sais il faut que tu remercies aussi Papounet car moi je n’ai mis que 15 euros et ça coutait 38 euros.

Mr Poux a tenté de l’interrompre en lui disant qu’on ne disait jamais le prix des cadeaux que l’on offre mais il a continué de plus belle.

Il faut vraiment que tu remercies Papounet parce que du coup il a payé plus de la moitié des fleurs.

Et là mon cœur de Maman a totalement fondu, non seulement mon Grand Bonhomme avait vidé sa tirelire pour nous faire une belle surprise, mais en plus il était encore tout embêté de n’avoir pas eu assez d’argent pour tout payer.

C’était le premier d’une longue série de petits bonheurs de Noël, ces instants hors du temps ou l’on oublie les soucis, ou l’on profite de sa famille, on l’on craque devant les yeux émerveillés des enfants qui ouvrent leurs paquets.

J’espère que chez vous aussi il y a eu beaucoup de bonheur pour ce Noël.

 

Se retrouver

Vendredi dernier, à la maison c’était soirée retrouvailles. Deux amies d’enfance s’étaient donné rendez-vous chez moi pour une soirée riche en émotions, en rires, en papottis et pleine de bonheur !

Ces deux amies je les connais depuis l’école primaire, autant dire qu’elle font partie de la famille, d’ailleurs je connais toute la leur et lorsqu’on communique on se demande régulièrement des nouvelles de tout le monde.

Je les ai peut-être même connues dès la maternelle ( j’ai des photos) mais on n’a pas beaucoup de souvenirs de cette époque, à part le sable doux que l’on faisait avec application dans la cour. ( le sable « doux » : consiste à frotter du sable pendant des heures jusqu’à ce qu’il se transforme en poussière « douce » donc… on était bien loin des cartes pokémon et autres trucs abominablement chers).

L’une d’elle était en formation sur Paris et avait spécialement décalé son retour pour venir passer la soirée avec nous avant de rentrer dans sa Savoie d’adoption.

L’autre, ma SuperCopine de tous les temps, a pris une demi-journée de congé afin de venir en co-voiturage et de parcourir les très très vilains 400 kilomètres qui nous séparent.

Mr Poux en a récupéré une sur l’autoroute, je suis allée chercher l’autre à la gare la plus proche et vers 19h30 nous étions toutes réunies, à parler sans s’arrêter, à s’interrompre, ne plus savoir ce qu’on disait, reprendre, rebasculer vers autre chose… C’était bon… C’était trop court, on a juste pas eu le temps de tout se dire !

Mr Poux a d’ailleurs assuré comme une bête, ( ne lui dites pas que j’ai dit ça) car, malgré son décalage horaire ( il était rentré de Chine la veille) il s’est occupé de tout le repas sans que je lui demande, juste parce que «  ben t’étais avec tes copines, en pleine discussion ».

Ce qui est bien avec ces amies d’enfance c’est que même si on ne se voit pas souvent, même si on ne s’appelle que trop rarement, lorsqu’on se retrouve, c’est comme si on s’était quittées la veille, on a juste encore plus de trucs à se dire !

On ne se juge pas on est bien au dessus de ça, par contre, on est très à l’écoute des conseils des deux autres. On est toutes différentes et je crois que c’est ce qui fait notre attachement et notre force !

Et comme à chaque fois, lorsqu’elles sont reparties chacune vers leurs familles le samedi midi, j’ai eu un gros coup de cafard, et je me suis dit : je vais appeler plus souvent… écrire même..

Et puis il y a la vie, les enfants, les projets, les associations, le bénévolat, les amies d’ici que je n’ai pas trop le temps de voir non plus…

Mais je sais que ce n’est pas grave, car lorsqu’on se retrouvera, ce sera comme si on s’était quittées hier !

u24660160

Ne ratez pas la Fée Mito !

Hier nous avons eu une heure entière de bonheur, de rires et d’émotions lorsque nous sommes allés voir le spectacle  La Fée Mito ou la petite boutique des mensonges*.

la-fee-mito-copie-1

 Le pitch : La reine Adélaïde s’apprête à prendre ses RTT pour partir en vacances aux sports d’hiver.
Mais son ministre Jean-Claude Labourde lui annonce une nouvelle qui va bouleverser ses plans : le mensonge est de retour dans le royaume !

Encore un coup de la Fée Mito, qui prépare en douce sa terrible vengeance !

La pièce m’avait été recommandée par Carole Nipette et Maman on bouge, donc j’y suis allée les yeux fermés, sûre de passer un bon moment, d’ailleurs on a tellement apprécié qu’on a été déçus que ça soit déjà terminé. L’amie qui m’accompagnait m’a dit  » ce n’est pas possible, ça vient juste de commencer », mais non, en vérifiant nos montres, nous avions bien passé une heure au pays de ToutVaBien en compagnie de 4 acteurs exceptionnels, montés sur ressorts et souvent hilarants.

C’est une pièce moderne qui alterne les textes et les chants, les costumes délirants et des références pour les petits et pour les grands. Nous étions 6, deux adultes et 4 enfants entre 6 et 9 ans et nous avons tous ri !

Parfois les acteurs interpellent les enfants pour leur demander de l’aide et si Grand Monstrou est toujours partant pour participer, Petit Monstrou lui, n’émet jamais un seul son, il regarde, il apprécie mais ne participe pas. Hier, à ma grande surprise il s’est mit à crier avec les autres enfants pour prévenir la reine Adé du retour de la vilaine ( mais excellente) fée Mito.

Pour parfaire encore le spectacle il y a une petite morale à la fin de l’histoire qui séduira les grands et les petits.

Nous avons passé une heure absolument magique au pays de ToutVabien et les Monstroux demandent déjà quand on y retournera !

Le petit plus c’est qu’à la fin du spectacle on peut prendre des photos avec les acteurs et discuter avec eux, la Fée Mito elle-même à interviewé mon Grand Monstrou pour lui demander si c’était un spectacle rien que pour les filles parce qu’il semblerait que certains petits mâles soit découragés par le titre, particulièrement par le mot  » Fée ».

Grand Monstrou a été catégorique : ce n’est absolument pas un spectacle que pour les filles, ni que pour les petits d’ailleurs !

Voici la bande annonce, j’ai encore rigolé  ce matin en la regardant ( et j’ai réveillé Petit Monstrou ouch !)

 

Le spectacle de la Fée Mito se joue au Théatre des feux de la rampe jusqu’au 5 janvier prochain,  vous pouvez réserver vos places sur Billetréduc ou directement à la billeterie du théâtre, mais attention, ce spectacle va faire un carton il vaudrait mieux réserver rapidement !

La Fée Mito ou la petite boutique des mensonges

Les feux de la rampe – Grande Salle -2, rue Saulnier

75009   Paris
De 4 à 99 ans

Jusque début janvier 2014

Auteur : Camille Bardery et Agnès Imbault
Artistes : En alternance : Fabienne Tournet, Céline Esperin, Camille Bardery, Juliette Laurent, Arnaud Humbert, Agnès Imbault, Noémie Brosset, Agnès Imbault
Metteur en scène : Anne-Jacqueline Bousch

Pour tout savoir sur la fée Mito c’est ici et suivre son actualité c’est là !
Qu’est-ce que vous faites encore là ? Mais foncez je vous dis !
* Places offertes par la compagnie : Merci !

Quand tout va trop bien

En ce moment tout va plutôt bien …

 

Les travaux de la salle de bain touchent à leur fin,

Les enfants sont fatigués et fatigants mais pas malades,

Papounet et Mamina sont venus nous rendre visite et m’ont donné un sacré coup de main pour la fameuse salle de bain,

Mr Poux devrait rentrer de Chine demain après 10 jours d’absence

J’ai des amies formidables, ici, à Paris, en Charente Maritime, en Savoie etc.

 

Bref, je devrais juste être heureuse et profiter du moment présent mais je n’y arrive pas !

 

Quand tout va trop bien je serre les fesses en me demandant quelle catastrophe va nous tomber sur la tête. Je ne peux pas m’en empêcher, ça me provoque même de grosses crises d’angoisse.

Je n’ose pas crier à tue-tête que je suis heureuse parce que j’ai peur du revers du bâton.

 

Si l’école me téléphone, je stresse en me demandant lequel de mes monstroux s’est blessé.

Si les gens que j’aiment partent en voiture je stresse jusqu’à ce qu’ils soient bien arrivés.

Imaginez un peu comment je me sens quand je sais que pour rentrer Mr Poux va passer une dizaine d’heures dans un avion…

 

Comme tout le monde nous avons eu notre lot de coups durs, plus ou moins graves, que nous avons résolus ou gérés, du mieux qu’on pouvait, mais ce que j’ai retenu c’est que la vie est une belle saloperie ( incurable en plus) et que si tout va trop bien, on va s’en prendre plein la tête très prochainement.

 

Alors en ce moment, comme tout va bien, au lieu de profiter j’ai peur !

 

C’est grave docteur ?

inquietude-avertissement_~k9590330

Une expérience inoubliable à l’école du Spectacle grâce à Malis et Merveilles

Samedi matin nous avons vécu un truc absolument exceptionnel !

 

Nous avions rendez-vous à l’école du Spectacle, dont je vous parlerai plus tard car c’est un lieu unique qui propose des formations qualifiantes en danse pluridisciplinaire, chant, théâtre, comédie musicale et prochainement cabaret.

 

Pendant trois heures, les monstroux ont pris un cours de comédie musicale avec Martin Matthias Ysebaert ( Chorégraphe et professeur de danse) et Jasmine Roy ( Chanteuse Québecoise qui a participé aux comédies musicales : les misérables, Starmania, les demoiselles de rochefort et qui a été la coach vocale pour Star Académy et la Nouvelle Star).

 

Trois heures, vous avez bien lu, mais c’était tellement passionnant qu’aucun des enfants présents n’a rien lâché pendant les trois heures et personne n’a vu le temps passer. Jasmine les a même félicités pour leur concentration et leur ténacité.

null

Ils ont répété la chanson  » Le jour qui se rêve » interprétée par M. Pokora dans la comédie musicale Robin des Bois ( que nous n’avons toujours pas vue, sniff) et franchement je ne pensais pas qu’ils arriveraient à un tel résultat en trois heures.

Ils se sont échauffés le corps avec Martin, puis la voix avec Jasmine dont j’ai adoré l’humour et sa façon de gérer le groupe : « Même si ce sont vos parents qui vous ont forcés à être là, vous allez faire semblant d’être contents en chantant ».

Que tout le monde se rassure et quoi qu’en dise Jasmine, je n’ai absolument pas forcé mes monstroux à participer.  Ceci dit, lorsqu’on nous a invités* pour cette activité, Petit Monstrou avait décrété qu’il ne chanterait pas, que c’était absolument hors de question ( mais il était d’accord pour venir). Finalement comme l’équipe Malis et Merveille avait eu l’excellente idée de nous envoyer la chanson, nous l’avons écoutée en boucle pendant tout le trajet jusqu’à l’école du Spectacle et Petit Monstrou a finalement chanté lui aussi.

Je crois que le plus dur pour le groupe d’enfant c’était de chanter ET de bouger en même temps mais ils y sont arrivés et ont passé un moment inoubliable. Les monstroux ne parlent que de ça depuis samedi et chaque fois que nous prenons la voiture, nous chantons ( parfaitement, oui Madame Jasmine) : Le jour qui se rêve.

Je remercie Papacitoyen de m’avoir prêté sa vidéo :

Cet atelier est une exclusivité Malis et Merveille, réservé aux enfants entre 8 et 12 ans. Il aura lieu ponctuellement selon les demandes et la disponibilité des intervenants et comme mes Monstroux l’ont demandé pour Noël je l’ajoute à ma sélection car c’est vraiment un beau cadeau, original, inédit et passionnant !

null

Ceci dit, si votre enfant préfère faire des Sushis, s’initier à la batterie, découvrir le métier d’apiculteur etc. c’est possible aussi grâce à la petite boite de Malis et Merveille qui propose de nombreuses activités pour les enfants.

Un très très beau cadeau à mettre sous le sapin, deux boites au choix : l’une pour les 3 à 7 ans, l’autre pour les 8 à 12 ans.

49€90 pour un atelier inoubliable que l’enfant choisira lui même et qui vous fera baver d’envie si vous l’accompagnez.

( J’en profite pour redire à Malis et Merveille que même si j’ai bien compris que c’étaient des box 100% enfants, moi aussi j’aurais bien voulu pouvoir m’inscrire à un tel atelier !  Alors, oui, on trouve des box pour adultes, mais pas le même genre d’ateliers donc vous pourriez peut-être concevoir une box pour les « grands enfants » qui doivent se comporter en adultes le reste du temps ? )

 

* Atelier offert : merci infiniment !

Les ptits bonheurs

…Comme faire de belles balades sous un beau soleil dans le boulonnais et constater qu’il fait super doux pour la saison… ( les locaux étaient même prêts à sortir leurs maillots de bain tu penses il faisait au moins 15 degrés et à Boulogne sur Mer c’est presque l’été)

 

…Comme trop manger pendant trois jours parce qu’on est en famille et qu’on est tous aussi gourmands que gourmets… ( bon ok certains plus que d’autres mais je rappelle que depuis mon arrêt du tabac je suis virtuellement enceinte de quintuplés)

 

…Comme admirer la dernière construction de mes Monstroux ( note aux créateurs des « Clics » : merci de prendre en compte que certaines Maman peuvent souffrir d’un double syndrome du canal carpien et de fournir un outil pour déclipser les clics sans passer pour une couillonne qui ne sait plus rien faire de ses 10 doigts).

 

 

…Comme être fière comme un « Paon » quand Grand Monstrou se lance dans l’écriture de publicités ( la pub était une de mes premières vocation).

 

…Comme éclater de rire en entendant Grand Monstrou chanter « Playmobil, en avant les histoires » en jouant avec ses camions Légo !

J’adore d’autant plus que chez playmo ils sont trop souvent assez machos… Et si vous en doutez, visitez-donc le blog de Sabine  ( blog coup de cœur du mois).

 

Et vous ? Plutôt des bonheurs ou des malheurs en ce moment ?