Séquences émotions à Los Angeles

1707_27-001
Photo prise par Grand Monstrou

Pour notre circuit, il aurait été beaucoup plus simple et rapide d’atterrir à Las Végas, d’y passer une soirée à visiter le strip et de repartir ensuite vers le Grand Canyon.

Mais comme vous le savez peut-être, les monstroux sont nés à Los Angeles et nous ne pouvions pas partir aux USA sans leur montrer : leurs premières maisons, le petit parc que nous fréquentions et où Grand Monstrou a découvert sa première balançoire à coup de grands fous-rires, etc.

Notre premier jour à Los Angeles fut donc consacré à cela, découvrir la première maison du bonheur :

1707_10-001

 C’est donc ici que Grand Monstrou a passé la première année de sa vie, les habitants étaient présents mais aucun de nous n’a osé sonné pour leur demander de montrer le jardin ou l’intérieur de la maison. Nous nous sommes donc contentés de l’extérieur et nous sommes partis vers le parc.

1707_13-001
Vous voyez bien, par 26 degrés Petit Monstrou est en polaire.

Le parc et surtout l’aire de jeu a été rénové depuis notre retour en France mais les Monstroux étaient ravis de pouvoir se défouler un peu

1707_25-001

et de découvrir les écureuils du parc qui sont à peine sauvages tant ils sont habitués à être nourris par les gens qui viennent pique niquer au parc toute l’année.

1707_18-001

Ensuite nous avons emmené Petit Monstrou voir la maison ou il est né ( enfin il est pas né dedans).

1707_28-001

 

Pour la petite anecdote, on s’est carrément perdus pour y aller, nous n’y avions passé qu’une année et du coup ni Mr Poux ni moi ne nous souvenions de l’adresse ou de comment s’y rendre !

On a réussi à la retrouver après quelques émotions car Petit Monstrou était super frustré de ne pas pouvoir voir sa maison à lui.

C’était doux de revoir nos maisons et émouvant de les faire découvrir à nos enfants qui n’en avaient aucun souvenir car nous sommes rentrés en France quand ils étaient encore petits.

Et pour terminer la soirée dans le même registre, nous avons retrouvé des amis chers pour une soirée au resto.  Des amis qu’on ne voit plus qu’une fois par an et avec lequel pourtant, à chaque fois qu’on se retrouve, c’est comme si on s’était quittés la veille !

Et comme à chaque fois, lorsque nous les avons laissés devant le restaurant, j’ai été assaillie par une énorme boule de cafard, mais l’aventure du grand Ouest ne faisait que commencer.

Be Sociable, Share!

3 réflexions sur « Séquences émotions à Los Angeles »

  1. Toujours émouvant de quitter ou retrouver une maison dans laquelle on y a vécu de bons moments (autant ne se rappeler que des bons !!)… Donc, c’était une bonne idée de montrer ça aux enfants. Puis le beau circuit a commencé (vu les photos…) , on attend le récit de la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *