Radegonde et la Grand’goule

Radegonde couv

 

Gros coup de cœur unanime à la maison pour cet album , il faut dire que ce n’est pas un album comme les autres. Nous avons d’abord l’histoire de Radegonde cette courageuse petite fille qui a débarrassé son village du vilain dragon mangeur de chevaliers mais en retournant le livre, nous avons la version de Grand’goule ce pauvre dragon contraint à vivre caché par la faute des humains qui de plus, passent leur temps à essayer de le tuer.

« Et l’homme est arrivé avec ses villes, ses chevaux, ses armes de feu et de fer. Les dragons ont disparu »

En première lecture, la version de Grand’Goule m’a juste fait de la peine, il est vrai que nous les humains nous sommes très forts pour exterminer tout ce que nous pouvons, pour gâcher les précieux cadeaux de la nature… et puis, c’est mon côté sentimental surement, mais j’avais juste envie de ré-écrire l’histoire de l’autre côté, avec un truc du genre : Radegonde se rend compte que le dragon est gentil, ils deviennent amis etc etc…

Mais bon, je ne suis ni auteure ni à la hauteur, pour me permettre de rectifier ainsi des histoires. (quoique je vous avoue dès qu’une fin ne me convient pas je la refais à ma sauce)

Par contre, cette double histoire me fait penser à une utilisation en classe pour mieux montrer aux élèves qu’il y a toujours deux voire plusieurs, versions d’un événement, que l’on a toujours tendance à ne voir que notre côté de l’histoire sans penser à se mettre à la place des autres.

En gestion de conflit, ça me parait fort intéressant à utiliser en plus du côté extrêmement riche du vocabulaire. Si j’avais des CP, cet album serait l’un des premiers que je lirais afin de m’y référer toute l’année lorsque Chloé m’annonce que Mathilde lui a tiré les cheveux, tandis que Mathilde affirme que Chloé a .. etc.

Les illustrations sont magnifiques, mais Grand’goule est vraiment trop jolie pour être exterminée… (mon côté sentimental encore).

Bref, ici on a adoré, et Petit Monstrou qui pourtant dessine très rarement, a plusieurs fois tenté de reproduire Grand’Goule.

Un album à avoir absolument dans sa classe et dans toutes les bonnes bibliothèques !

 

Radegonde et Grand’goule

Naïma

Illustré par Anne Mahler

Editions Père Fouettard

13 €

Album offert : merci beaucoup !

 

Be Sociable, Share!

4 réflexions sur « Radegonde et la Grand’goule »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *