Quand Maman est malade

Hier, après une terrible nuit, je me suis péniblement levée pour préparer le petit déjeuner mais les nausées et surtout les vertiges m’ont contrainte à abandonner.
J’ai donc demandé à Grand Monstrou de s’occuper des tartines de son frère. Inquiet devant ma tête et investi d’une mission il m’a réconfortée : « ne t’inquiète pas Maman je gère ».

Et il a beurré deux tartines pour son frère … puis les a passées ainsi dans le grille-pain …(adieu grille-pain)

Petit Monstrou aussi était inquiet, il m’a répété à plusieurs reprises qu’il m’aimait et il s’est habillé tout seul dans les temps (ce qui me donnerait presque envie de me recoucher tous les matin).

J’ai dormi absolument toute la journée, alternant fièvre, frissons et nausées à chaque fois que je buvais deux petites gorgées d’eau alors que je crevais de soif.

En rentrant, Petit Monstrou est monté directement me voir, plein de sollicitude. Le problème c’est que j’avais pris une douche pour les accueillir un peu plus fraiche que le matin mais celle-ci m’avait épuisée et j’avais juste besoin de dormir encore.

Je lui ai demandé de prendre son goûter et de faire ses devoirs…

« Oui Maman, repose toi ».

Et quand Maman n’est pas là, on fait tout ce qui est interdit …

– Manger des oréos cookies sur le canapé… ( le canapé est donc maintenant décoré de plein de petits pois noirs)

– Manger absolument toute la soirée (score total : 8 nectarines, s’il n’est pas malade ce matin on aura de la chance)

– être grand et remplir la bouteille avec la carafe B. et…inonder la table basse et le carrelage.

– Le cartable lui n’a pas été touché…

L’avantage d’être malade c’est que, quand j’ai constaté les dégâts, je n’ai même pas eu la force de râler.

Grand Monstrou lui a vraiment assuré, il s’est chargé de promener le boxerfou qui s’était ennuyé toute la journée, il en a profité pour passer par les maisons de tous ses copains du lotissement…

Péniblement j’ai préparé un dîner très rapide et bien entendu après trois bouchées les nausées sont revenues et j’ai du retourner au lit.

Là, Grand Monstrou a tout débarrassé, il a même rangé le riz dans une boite et étonnamment ils n’ont pas fait trop de bruit pour se préparer…

Normal ils s’étaient posés devant la télé, espérant voir l’intégralité du film pendant que je dormais.

Heureusement Mr Poux est rentré peu de temps après et tout le monde est monté se coucher.

Ce matin je tire plusieurs conclusions :

– Les Monstroux sont à peu près capables de se gérer en cas de problème

– Quand le chat n’est pas là … les souris dansent..

– Entre les Oréos, les inondations et les « je-ne-sais-quoi » qui jonchent le sol j’ai l’impression de ne pas avoir nettoyé depuis dix jours.

– Il faut que je retravaille avec eux la notion d’hygiène et de ménage…

Bon sur ce, la vitamine C est mon amie ce matin, et je vais de ce pas, tenter de récupérer un canapé sans pois, un sol sans cochonneries, et mon retard de blog !

Bonne journée !

k9123975

Be Sociable, Share!

6 réflexions sur « Quand Maman est malade »

  1. ouch ! bon courage, et j’espère que tu vas vite récupérer…
    Quant à tes Monstroux, ils « gèrent » ! mdr
    (ouf, tu ne leur a pas demandé de te préparer des médicaments, sinon quelle mixture de sorciers t’auraient ils concoctée ?!?)

  2. Je constate que « Pt monstrou » fait des progrès, avant il aurait passé outre le fait que tu sois souffrante. Quant à « Gd monstrou », je suis étonné qu’il toast les tartines beurrées, le stress peut-être. En tout cas reposes toi bien aujourd’hui.

  3. A chaque que je suis malade, ça m’arrive au bureau… et heureusement : connaissant les loulous, ils me verraient déjà à moitié morte mais n’en profiterait peut-être pas pour autant car ils savent bien qu’il y aurait vengeance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *