Quand il lutte contre l’injustice

Un après-midi, Grand Monstrou est rentré de l’école avec sa tête des mauvais jours, j’ai cru qu’il avait été puni ou quelque chose comme ça, en tout cas je savais, rien qu’en le voyant, qu’il y avait un problème.

En plus il m’a dit quasiment tout de suite : «il faut que je te parle ». Nous avons éloigné son frère, j’avoue que je ne savais pas trop à quoi m’attendre et là sous un flot de paroles gonflées par la colère j’ai compris.

Grand Monstrou n’avait rien à se reprocher, il bouillait parce qu’un copain à lui avait été injustement réprimandé.

L’histoire en quelques mots : pendant le temps de cantine un  « petit » cp embétait constamment un copain de Cm2 de Grand Monstrou, lui donnant des coups de pieds, lui tirant sur les bras avec moultes insultes. Grand Monstrou avait dit à son copain « ne te laisses pas faire, tu ne le frappes pas mais tu lui dit d’arrêter ».

Je n’ai bien entendu pas tous les détails mais Grand Monstrou m’assurait que le copain en question n’avait jamais levé la main sur ce CP qui est allé dire aux surveillants que celui-ci le frappait et qu’il lui avait dit de ne rien dire à personne.

Résultat ce soir là, le fameux copain est rentré chez lui avec un mot signalant qu’il frappait et harcelait un cp.

« Tu te rends compte Maman, il va se faire punir chez lui alors qu’il n’a RIEN fait, je suis toujours avec lui à la cantine et il ne l’a pas touché ».

Généralement les histoires de cours de récré je ne m’en mèle absolument pas, mais là, sa véhémence m’a interpellée. J’ai bien essayé de lui dire que peut-être le copain s’était quand même vengé sur le cp sans qu’il le voit mais non, Grand Monstrou s’énervait et m’assurait qu’il était témoin et que rien de ce que le cp avait décrit n’avait eu lieu.

Il était dans tous ses états mon hypersensible :énervé, frustré, écoeuré.

Pensant le calmer je lui propose d’aller dès le lendemain, expliquer aux surveillants ce qu’il vient de me dire afin de disculper son ami.

«Mais tu te rends compte que là en ce moment il est en train de se faire fâcher et surement punir alors qu’il n’a rien fait ? ».

Il aurait voulu qu’on appelle l’école, il voulait parler à la directrice afin qu’elle appelle les parents du copain pour annuler le mot du cahier.

J’ai du expliquer que cela n’était pas possible, que la directrice avait également une vie et qu’elle était surement rentrée chez elle.

Du coup il a tourné comme un lion en cage toute la soirée, répétant ce qu’il allait dire à la directrice dès le lendemain, bouillonant de frustration pour son ami.

L’entrainement de judo lui a un peu changé les idées et nous n’en avons que peu reparlé au dîner, mais dès le lendemain au réveil il était à fond.

« Fais moi répéter car je suis tellement énervé que j’ai peur de gueuler sur la directrice »

(Bon sang, s’il pète un plomb, ça va nous retomber dessus cette histoire !)

J’ai donc temporisé, expliqué : c’est très bien de défendre son ami mais il faut y aller en douceur, juste témoigner de ce qu’il a vu et les choses se règleront d’elles-mêmes.

Il est parti à l’école gonflé à bloc, chargé d’une mission et surtout complètement sous pression parce que cette histoire d’injustice l’énervait vraiment !

Il est rentré avec un grand sourire, il avait témoigné et disculpé son ami, mon fils, mon justicier !

C’est peu de dire que je suis fière de lui, la seule chose qui m’inquiète c’est que des injustices il va en rencontrer beaucoup, tous les jours et elles ne se régleront pas aussi facilement que des histoires de cour d’école…

En gros, il va falloir qu’il se blinde un peu mon Grand Monstrou parce que sinon, il va être sans cesse en ébullition !

k10683139

Ce texte participe au mardi tout doux de Maman@home, aujourd’hui cela fait exactement deux ans qu’elle anime les mardis tout doux générant chaque semaine un peu de douceur dans la blogosphère : merci Sandrine !

Be Sociable, Share!

7 réflexions sur « Quand il lutte contre l’injustice »

  1. Oh, ça me rappelle une petite fille qui je connais très bien, et qui est même allée jusqu’à se sauver de chez elle pour aller toquer à la porte du domicile de l’institutrice de sa sœur pour demander réparation…! 😉

    Comme je comprends ta fierté ! Mais la petite fille en question te donne aussi entièrement raison quand tu parles du besoin de se blinder, c’est essentiel. Je ne l’ai pas fait et ça me rend la vie difficile aujourd’hui.

    Des bises !

    *

  2. sur mes 6 petits enfants deux sont hyper sensible et aussi enfants précoces cela va souvent de paire
    avec l’age cela c’est amélioré la maturité arrivant
    ils ont plus d’un ans d’avance et les difficulté s’aplanisse meme à l’école

    1. Bienvenue par ici 😀
      mon hypersensible n’est pas censé être celui qui est précoce bien que l’on m’ait souvent dit que lorsqu’on en a un dans la famille, généralement toute la fratrie est précoce…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *