Poison d’Avril ?

Monsieur Dior,

Voilà plus de dix ans que je trompe mon éternel  «  trésor » avec votre « tendre poison » et quelle récompense ai-je reçue ? Vous avez honteusement décidé d’arrêter la production de ce petit bijou qui m’allait si bien que je ne le sentais plus. (ce qui ne veut absolument pas dire que je ne pouvais plus le sentir !)

Lorsqu’on m’a annoncé votre cruelle décision de nous priver de tendre poison, j’ai recommencé à alterner avec Monsieur Lancôme, une semaine de trésor, une semaine de poison… Cela correspondait bien à mon côté mi-ange mi-démon(ou encore bipolaire, allez savoir…). Et puis par pur esprit de contradiction j’ai fini par ne plus mettre que poison, jusqu’à la dernière goutte, le dernier petit effluve de cette senteur si familière à mes proches, si pleine de souvenirs, olfactifs ou non.
Dans les aéroports de  Paris, Los Angeles et Washington j’ai supplié les vendeuses de chercher au fond des placards pour vérifier qu’il ne restait pas un flacon qui m’attendrait là, oublié, invendu, réchappé de votre razzia de suppression des stocks.
J’ai carrément boudé lorsqu’une petite pétasse de vendeuse m’a proposé d’essayer « hypnotic poison » à la place. Dans un monde où nous sommes cernés par les sectes en tout genre, je refuse d’hypnotiser les gens ! Non, ce que je veux c’est empoisonner mon monde  régulièrement, efficacement, ironiquement, joyeusement mais surtout tendrement!
Petite je détestais lorsque Mamina changeait de parfum parce que pendant quelque temps, elle n’avait plus l’odeur de ma Maman, et puis je m’habituais, parce que l’on s’habitue à tout n’est-ce pas ?
Mais là, NON ! je ne vais pas m’y habituer, je ne vais surtout pas m’habituer à votre nouvelle gamme, je vais organiser un grand trafic de flacons de tendre poison.  Racheter les fonds, les demis, les quarts de France et de Navarre, organiser un marché noir et faire signer des pétitions :

Avis aux lecteurs : vous l’aurez compris cette pétition est d’une importance capitale, ceci dit si vous ne souhaitez pas la signer, vous pouvez à la place m’expédier tous vos flacons de tendre poison 🙂

Be Sociable, Share!

9 réflexions sur « Poison d’Avril ? »

  1. Je te soutiens à 100%. je consomme au compte-gouttes les qqs ml des Belles de Nina Ricci, espèce disparue. Pourquoi font-ils des choses aussi cruelles ?

  2. j'avoue, je ne me parfume jamais… l'odeur me donne systématiquement mal à la tête et je n'aime pas sentir le parfum des autres non plus… (mais je me lave et je mets du déo, hein ! ) ; )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *