Pédale Dumbo, pédale !

 

 

Il y a plus d’un an que mon voisin m’a dit «  vu comme il se débrouille avec sa trottinette, votre Grand Monstrou est prêt pour le vélo sans stabilisateurs » mais moi je trouvais ça très bien les petites roues…

D’abord depuis que je suis Maman, je considère tout ce qui roule,  bouge, vole comme un danger potentiel, particulièrement si mes enfants sont grimpés dessus. Ensuite, comme Mr Poux travaille aussi le week-end, c’est moi qui  accompagne les monstroux faire du vélo et comme je n’en possède pas,  je cours derrière… du coup,  je ne sais pas si vous avez remarqué, non seulement les stabilisateurs stabilisent l’engin mais surtout ils le ralentissent…

Bref, pour des questions de confort personnel sécurité, jusqu’à il y a quelques mois, ça m’arrangeait bien que mon grand garde ses petites roues supplémentaires. Et puis quand même, il a eu 6 ans, la plupart de ses copains n’avaient plus de petites roues depuis longtemps, je  me suis raisonnée, motivée et j’ai proposé qu’on essaie le vélo sans stabilisateurs.

Mis à part pour localiser très exactement lesquelles de mes lombaires sont soudées et donc douloureuses en mode « penchée pour courir », l’essai n’a pas été concluant et mon Grand Monstrou (aidé par mes lombaires donc) m’a suppliée de lui raccrocher ses jolies petites roues.

Mais tout de même, il était prêt, la seule chose qui le retenait c’était le manque de confiance…

La fois suivante, j’ai lancé l’opération «  Dumbo », si vous connaissez vos classiques :  Dumbo apprend à voler grâce à une plume soi-disant magique alors qu’en fait il n’en a pas besoin, il sait déjà voler, ce qui est bien sûr, absolument courant pour un éléphant.
J’ai donc sorti de ma poche la «  pièce de l’équilibre », une pauvre pièce de 5 centimes d’euro qui trainait au fond de mon manteau et j’ai affirmé à Grand Monstrou que j’avais appris à faire du vélo grâce à cette pièce qui donnait à son détenteur, l’équilibre nécessaire aux cyclistes.

Encore une preuve que les films Disney sont mauvais pour le développement  des enfants puisque outre le conditionnement abusif des petites filles qui croient qu’on se marie pour avoir plein d’enfants  et vivre heureux toute sa vie ( alors qu’on se marie pour les impôts et qu’on fait des enfants parce qu’on ne SAIT pas qu’on va morfler pendant 20 ans minimum), Grand Monstrou, muni de sa pièce s’est lamentablement vautré !

Du coup le bougre a décrété qu’il n’y arriverait jamais, que c’était trop difficile etc. etc.

Et il s’est désintéressé du vélo… Pas parce qu’il n’aimait plus ça mais parce qu’il savait que j’allais de nouveau lui retirer ses stabilisateurs et qu’il ne voulait pas réessayer. Avant, lorsque Petit Monstrou faisait la sieste et que je proposais une balade, on sortait systématiquement le vélo ou la trotinette. Après les fâcheuses  tentatives sans stabilisateurs, Grand Monstrou exigeait qu’on se promène à pied.

Et même lors des sorties avec son frère, il faisait tout pour éviter le vélo et quand j’ai un peu insisté il m’a annoncé qu’il recommencerait à 7 ans, sans les petites roues .

Rien n’y a fait, ni le fait que je lui assure qu’il était plus que prêt, qu’il avait toutes les capacités nécessaires et qu’il lui manquait juste la pratique (et la confiance en lui) il ne voulait plus tenter le coup.

Nous étions dans une impasse, mon fils avait tellement  peur de l’échec qu’il se privait d’une activité qu’il adorait…

Et là je me réjouis de n’être pas totalement mère-célibataire ( même si j’en ai souvent l’impression ) parce que ce qui manquait à Grand Monstrou c’étaient les encouragements de son Papa !

Samedi ils sont partis tous les deux au parc et ils sont revenus SANS les roulettes ! Je pense que je n’ai pas besoin de vous décrire l’immense sourire de Grand Monstrou lorsqu’il m’a appelée pour me montrer sa victoire.

Si ça peut rassurer les mères célibataires qui me lisent, ça marche aussi avec le grand-père, le voisin, un ami…quand il y a blocage, il suffit de changer de « conducteur ».  Mr Poux a dit la même chose que moi, utilisé les mêmes arguments, mais avec ses mots, sa façon de faire et ouf, ça a marché !

Grand Monstrou aura donc attendu jusqu’à 6 ans et demi pour se lancer sans stabilisateurs… et alors ?  Personne ne lui demandera plus tard à quel âge il a fait du vélo…

Le seul hic, c’est que Petit Monstrou qui va avoir  5 ans est  prêt lui aussi et il veut essayer… et là, vous la voyez arriver la rivalité et la guerre psychologique ? «  j’ai commencéééé  avant toiiiiiiii, nana na na nèèèère ».

Et « qui-qui » va courir derrière deux monstroux libérés de leurs stabilisateurs ?

Et chez vous ça s’est passé comment le passage aux deux-roues ?


Be Sociable, Share!

29 réflexions sur « Pédale Dumbo, pédale ! »

  1. Je rêve du jour où les enfants cesseront de penser que ce sont les mecs qui doivent gérer les moyens de transports ! (les enfants d’une de mes amies sont même persuadés qu’elle n’a pas le permis de conduire, et que si elle prend le volant, c’est juste parce que leur père la laisse faire de temps en temps…)

      1. euh là tu mélanges ma poussinnette, Blanche-Neige n’a pas joué avec Dumbo. Encore que, on sait pas vraiment ce qu’il se passe en dehors des tournages et dans les studios, loin des caméras…

  2. C’est moi qui leur ai appris à pédaler sans les petites roues, tout simplement parce que mon mari avait trop de peine à les voir tomber par terre et pleurer et gémir qu’ils ne voulaient plus recommencer. Moi c’est bien connu, je suis sans coeur et sans reproche, et même avec leurs visages baignés de larmes, je les faisais rasseoir sur la selle, arguant du fait qu’ils n’en descendraient pas tant qu’ils ne sauraient pas pédaler droit. En une après-midi avec moi, donc, c’était bouclé pour les 2 monstres (5 ans et 7 ans). C’est terrible d’avoir à se montrer impitoyable avec ses enfants, mais parfois c’est pour leur bien. Comme pour apprendre à nager. (On s’en fiche que t’as pas pied, tu sautes). Maintenant ils sont tous fiers et disent « c’est maman qui m’a appris ». Et ils ont oublié que j’ai crié et froncé les sourcils tout l’après-midi. Comme quoi…

  3. Oh la la! Pas facile ces monstroux!

    Pour moi je me souviens pas de comment ça c’est passé. Mais très probablement que j’ai du criser de ne pas y arriver du premier coup, comme j’ai pu le faire avec les autres activités (notamment la piscine. ma mère en a d’affreux souvenirs ^^).

    Courage!

  4. Fans les dents, fans les dents 😉
    Non, assez bien, en 2 coups de pédales.
    Mais j’étais comme toi, les petites roues, je trouvais ça formidable.
    (les couches et les biberons aussi…)

  5. Pour ses deux ans, Emile a reçu une draisienne que son frère s’est empressé de lui emprunter, malgré son magnifique vélo avec stabilisateurs. Il a roulé des heures avec la draisienne, a un jour demandé qu’on lui enlève ses « petites roues » et en 15 min, l’affaire était dans le sac!! Emile a repris possession de sa draisienne et d’ici ses 3 ans, on testera le vélo sans stabilisateurs!

  6. chez moi ça s’est passé trèèèèèès tôt (à peine 5 ans pour la grande et 3 pour le petit, qui a appris tout seul car je ne voulais pas – l’était déjà bien têtu, bordel) et c’est le papa qui s’y est collé !

  7. mon Grand Lu a attendu ses 7 ans passés pour y arriver, alors que Miss Lu nous a fait la surprise d’une démonstration au centre de loisirs à 3 ans 1/2…. les enfants d’une même famille sont vraiment différents !

    Sinon, maintenant, il te faut un beau vélo aussi pour pouvoir faire la course avec eux !

  8. Ah bah tiens, moi aussi j’ai souvent l’impression d’être une mère célibataire, pourtant je rêve pas : y’a bien un Homme dans mon lit toutes les nuits (et même que c’est le même à chaque fois :D).

    Plus sérieusement, mon Fils n’a quer 03 ans mais son père pense déjà à lui retirer les stabilisateurs… A suivre 😀

  9. un papa pour courir derrière et donner les conseils techniques
    une maman aux bisous guerrisseurs pour les chutes
    et une petite sœur très fière pour les encouragements

    et un 1 h au parc à 5 ans et demi c’était bon ….

  10. Aucun souvenir, sérieux!!J’imagine que c’est le papa qui s’y est collé!!:D
    En revanche pour le passage aux deux roues du Gros ( 16 ans et des bananes..) j’ai dit  » Never, il faudra me passer sur le corps!! »
    Il prend super bien le bus!!:D:D

  11. Chez moi le passage aux deux roues s’est fait vers l’âge de 8 ans. J’avais peur, peur, peur… et puis un jour, sortie à vélo avec les copains et copines. Je ne voulais pas me manger la honte en étant la seule à ne pas savoir en faire. Et c’est allé tout seul, d’un coup!

    Bises

  12. Hello, moi, il est un peu fainéant et pourtant il arrive a 7 ans, la ou ses frère et soeur sont passés aux deux roues vers 5 ans lui, le petit dernier rechigne, d’ailleurs même le vélo il rechigne, je laisse donc faire le temps et ce qui doit arriver, arrivera. Bon blog et bon mardi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *