Partir se retrouver

© Diane
© Diane

Sa vie était plutôt réussie, de beaux enfants, un gentil mari, une jolie maison, des amis …Mais que tout cela était ennuyeux.

Les devoirs tous les soirs, couper les ongles le dimanche, accompagner untel à son activité, untel au city stade, programmer les menus de la semaine et faire les courses en ligne, gérer les factures, les pannes et cet abruti de four qui n’a plus qu’une seule fonction et encore, quand il daigne démarrer.

La routine est assassine, et elle lui rendait chaque jour un peu plus difficile d’apprécier les petits instants de bonheur pourtant bien présents.

Alors quand son ami Paul lui a proposé de partir avec lui faire le tour de l’Espagne en goélette pour aller passer quelques jours aux baléares elle a dit oui, immédiament, sans réfléchir.

Bien sûr, cela ferait bizarre à beaucoup qu’elle parte seule avec un homme sur un bateau de 17 mètres, mais Paul était un ami de longue date et son mari n’avait aucune inquiètude à se faire au sujet d’un éventuel rapprochement, favorisé par la promiscuité de la vie sur un bateau.

Non, ce qui l’avait totalement paniqué c’est la gestion des enfants et de la maison pendant ses deux semaines d’absence, il avait protesté qu’il ne pouvait pas travailler depuis la maison tous les jours pour être là pour les enfants, qu’ils allaient absorber une quantité astronomique de kebabs et pizzas et que les enfants ne tiendraient jamais deux semaines sans elle…

Elle était restée ferme, ils feraient marcher la solidarité des amis pour aider avec les garçons, cela leur ferait le plus grand bien de se retrouver entre hommes et surtout elle avait besoin de cette coupure, de ce voyage inattendu mais qui tombait à pic, elle avait besoin de s’éloigner d’eux pour se retrouver.

La discussion s’était envenimée, il la trouvait égoïste de prendre des vacances comme ça, sans eux, alors que lui bossait comme un dingue et qu’il ne lui serait jamais venu à l’idée de partir seul.

Lorsque les garçons furent mis au courant ce fut encore pire, ils voulaient l’accompagner, faire eux aussi, un voyage en bateau, ils supplièrent, argumentérent mais elle resta sur ses positions, elle ferait cette escapade seule, pour se retrouver, pour les aimer mieux ensuite.

La navigation à deux sur une goélette n’était pas de tout repos, elle dût apprendre à barrer, à régler les voiles, malgré tous ses efforts elle ne parvint jamais à comprendre les cartes maritimes alors elle s’en remettait à Paul pour régler l’itinéraire.

La plupart du temps, le bateau voguait quasiment tout seul, sans aucune anicroche jusqu’à la terrible tempête.

C’était le quart de Paul, elle se reposait sur le pont arrière du bateau lorsqu’il l’avait appelée d’une voix insistante.

– On va prendre un gros grain annonça-t-il, prépare toi on ne sera pas trop de deux pour gérer.

Sortant de sa rêverie elle constata que le ciel si bleu quelques instants auparavant était d’un noir menaçant et elle sauta de son transat pour rentrer les voiles comme le lui avait demandé Paul, qui démarrait le moteur du bateau.

En quelques minutes la mer était totalement démontée et la goélette tanguait dangereusement sur les vagues. Poussant le moteur à son maximum Paul essayait de se rapprocher d’une île afin de pouvoir jeter l’ancre pour attendre la fin de l’orage.

Les vagues léchaient le pont, le bateau se cabrait tel un cheval paniqué, et elle ne bougeait pas, fasciné par ce spectacle, la mer déchainée, les sursauts du bateau.

C’est à peine si elle pensait à se tenir dans le carré de la barre, Paul luttait contre le courant pour diriger la goélette mais à aucun moment elle ne se sentit inquiète. Dans cette rébellion des éléments, dans ce vent particulièrement violent, ces vagues menaçantes, elle réalisait enfin que ce n’était pas le calme de sa vie qui la gênait mais le fait qu’elle n’ait jamais réalisé ses rêves.

En rentrant elle serrerait fort ses trois hommes contre elle, et elle le finirait enfin son fameux roman…

 

 

Ce texte participe à l’atelier d’écriture de Leiloona

Be Sociable, Share!

9 réflexions sur « Partir se retrouver »

  1. De vieux souvenirs… Cette lecture m’a donné le sourire et un pincement au cœur… Quelle belle écriture ! Qu’ils me parlent les thèmes que tu évoques… J’attends ton roman avec impatience !

    1. Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite…

      HUM !

  2. Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite

    non mais ho 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *