Monsieur Poux et la discipline…

Lorsqu’il est fatigué, Grand Monstrou a tendance à passer ses nerfs sur nous tous, verbalement  pour son père et moi et physiquement pour son frère qui se fait pincer, frapper et j’en passe.
Comme donner une fessée pour expliquer qu’il ne faut pas frapper est un peu limite on envoie Grand Monstrou au coin ( désolée Belle-Maman je n’ai toujours pas compris comment je démontre qu’il est interdit de frapper en frappant mon fils…).
 Attention, je ne suis pas en train de dire qu’on ne donne jamais de fessée, mais je reste persuadée que les fessées soulagent  plus les parents qu’elles n’apprennent quoi que ce soit aux enfants. On s’est toutes dit à un moment ou à un autre : «  Purée que ça fait du bien ! » ou encore «  celle-ci tu la cherchais depuis des heures, là c’est fait ». Quoi pas vous ?
Si Grand Monstrou hurle à la mort dès qu’on le touche, genre on vient de lui arracher la moitié du postérieur ( fort heureusement il n’a pas le numéro de tel de la Dass), Petit Monstrou lui, fait de la résistance, il prend son regard contrarié, serre les fesses mais ne nous fera pas l’honneur de pleurer quelle que soit l’intensité de la fessée.
Pour toutes ces raisons, il a fallu être créatif pour discipliner un peu nos petits anges  qui caressaient l’espoir de faire leur loi chez nous.
On avait trouvé la super solution, en cas d’agression de Petit Monstrou ou de quelqu’un d’autre, Grand Monstrou était «  privé de Tututte ». Ca marchait plutôt bien, ça le contrariait très fort parce que figurez-vous que sans Tututte, le pauvre ne pouvait pas « fermer les yeux de toute la nuit » (comme ça ne l’empêchait pas de ronfler, j’en ai déduit qu’il arrivait à dormir quand même  donc je n’ai pas cédé !).
Dans le cas de Petit Monstrou, la punition était à double tranchant car lui est vraiment indisposé par l’absence de sucette  la nuit et me le fait savoir à grands hurlements  au beau milieu de mes doux rêves, de la nuit récupératrice dont j’ai tant besoin en tant que Wonder Mummy.
Après deux ou trois très mauvaises nuits j’essaie donc d’éviter d’en arriver à THE punition collective ou Petit Monstrou est privé de tututte et moi de mes heures de sommeil ( il se rendort beaucoup plus vite que moi le bougre !).
Pour Grand Monstrou c’est fichu, comme il nous l’avait promis, il a jeté sa sucette le jour de ses 5 ans et n’a même pas essayé de piquer celle de son frère depuis.  Bien que très fiers de lui (surtout après le sevrage raté de ses 4 ans), nous nous sommes retrouvés un peu «  à poil » pour les punitions.
C’est là que Monsieur Poux a remis au gout du jour le «  COIN », avec pour nouvelle consigne de compter jusqu’à trente. J’ai trouvé ça parfait pour les petites disputes de la journée car le temps qu’il compte jusqu’à 30, mon Grand Monstrou se calme un peu et évite ainsi d’arracher l’intégralité des cheveux de son petit frère.
Tout marchait bien jusqu’à ce que les deux monstroux se battent comme des chiffonniers, ( Petit monstrou à force de se faire taper dessus à développé un crochet du droit terrible !) Mr poux qui était là, est intervenu immédiatement «  Tout le monde au coin ! Et vous comptez jusqu’à trente ».
Et là Petit Monstrou déjà en position se retourne et lui dit «  Mais je ne sais même  pas compter jusqu’à trente, moi »
« Ben oui… c’est vrai quoi » dis-je en me tordant de rire ! «  Il n’est qu’en petite section le bonhomme ».
Bon le temps que Mr Poux remette ses fiches à jours (niak niak) nous avons bien rigolé mais maintenant je suis inquiète…
Est-ce que mon Petit Bélier, têtu comme une mule et en pleine période d’opposition ne va pas refuser d’apprendre à compter jusqu’à trente, uniquement pour ne pas aller au coin ??
C’est qu’il en est tout à fait capable le bougre !
Pourvu que Mr Poux ne décide pas de leur faire faire des lignes quand ils sauront écrire, ils ne voudront jamais plus rien apprendre !  Ce serait bien dommage car j’ai ramené toute une collection de Bleds de mes années au « lycée international de Los Angeles »  (ça pète hein comme nom !) et j’ai bien l’intention de m’en servir ( niak niak niak ). Quoi c’est ringard ? Un bon exercice de Bled vaut mieux que de copier cent fois «  je ne menace pas mon frère de lui faire avaler ses coucougnettes ». Non ?
Et chez vous ? Comment gérez  vous les enfants ? Les disputes, caprices et autres réjouissances de la parenté ?

Be Sociable, Share!

6 réflexions sur « Monsieur Poux et la discipline… »

  1. mes Lu & Lu sont plus grands…. alors on les prive de ce qu'ils aiment : la nintendo DS, la télé, les jeux avec les copains….. et en général, ça fonctionne !
    Car le plus difficile dans la punition pour le parent qui l'inflige, c'est de la tenir !
    Il est vrai que ça fait mal au cœur parfois, mais rien de tel que de regarder le frère ou la sœur s'amuser comme un fou et de rester sur le banc de touche pour comprendre qu'il ne faut pas recommencer la bêtise !

  2. en cas de querelle, chez nous la punition la plus dure pour mes deux enfants est de leur interdire de jouer ensemble! résultats même si on lache l'affaire sur la punition et qu'ils se retrouvent discrètement ils sont tellement contents de se retrouver qu'ils font profil bas et ne se disputent plus (au moins jusqu'à … la fois suivante évidemment..)

  3. Ahhhhh ma curiosité est calmée 🙂
    En effet vous ne dépareillez pas dans ce repaire de pestes…
    Pour ajouter votre nom il suffit de devenir membre (en bas à droite) c'est un peu long mais c'est une seule fois, ensuite vous êtes débarrassée ( et fichée !oupss )

  4. Je me souviens d'une petite fille entrain de succer son pouce,quand son Pépé lui a demandé:" veux-tu le mien", elle a répondu très sérieusement:"non merci il est trop gros.
    A qui ressemble petit monstrou????????????
    Mamina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *