Monsieur Ouimê

gros-plan-garcon_~1467R-2234

De nos jours dans certaines maisons, souvent, trop souvent, il faut héberger un monsieur particulièrement horripilant, j’ai nommé Monsieur Ouimê !

Monsieur Ouimê, comme son nom l’indique, commence toutes ses phrases par « Oui, mais… » ce qui transforme chaque demande parentale ( oh combien justifiée) en une négociation aussi pénible qu’inutile ( puisque, tout de même, l’un des rares avantages de la parentalité c’est que c’est NOUS qui commandons).

 

  • Va prendre ta douche
  • Oui mais… je me suis déjà douché hier soir !
  • Et bien tu recommences
  • Oui mais… pourquoi c’est toujours moi en premier ?

 

Sous ce flot d’interrogations et de négociations totalement inadaptées pour un enfant de 8 ans qui devrait juste obéir sans rechigner, vous finissez souvent par avancer l’argument absolument imparable du parent à bout :

 

  • parce que J’AI DIT
  • parce que C’EST COMME CA !

 

Évidement ce genre d’argument extrêmement développé et convaincant ne convient pas à Mr Ouimê qui renchérit de plus belle. Vous terminez la joute verbale par un ordre sans appel, bien souvent hurlé à la chose de 1m30 que non-ce-n’est-pas-possible, vous n’avez pas enfanté vous-même ( ou alors il est possédé).

 

Si chaque jour vous hurlez un peu plus, si votre tensiomètre a peur de vous parce que vous risquez de le faire exploser, il est grand temps d’agir, de se VENGER, et donc d’inviter dans votre foyer Madame Ouimê !

 

  • Maman t’avais dit qu’on irait au parc
  • Oui mais… ( excuse bidon à deux balles vous n’avez pas à vos justifier de toute façon)
  • T’avais promis qu’on pourrait jouer aux Skylanders
  • Oui mais…

 

Et là, forcément ça les agace ! Vous pouvez jouer à ça pendant un certain temps, voire un temps certain c’est franchement très très réconfortant ! ( enfin pour vous, bien sûr).

 

Arrive ensuite la phase 2 : la phase d’application de la mauvaise foi dont Mr Ouimê et ses acolytes font preuve au quotidien.

 

  • Maman on mange quoi ce soir ?
  • Heu … Mais j’ai déjà fait à manger hier soir, tu n’imagines pas que je vais cuisiner tous les jours !

 

Ça les scotche ! Et bien sûr dans votre grande bonté vous ne les laisserez pas mourir de faim mais servirez :

 

De la soupe de légumes, de la brandade de morue et rien qu’une compote en dessert … ( composez votre menu avec les plats qu’ils mangent sans enthousiasme)

 

  • Maman on peut avoir une barre kinder après la compote ?
  • Oui mais... NON !

Et toc !

Béalapoizon, membre du bureau de défense des mères au bord de la crise de nerf !

Be Sociable, Share!

10 réflexions sur « Monsieur Ouimê »

  1. Monsieur Ouimê a un grand copain… Monsieur PasEnvie… que j’utilise à ma sauce: M’man on peut un peu regarder la télé? Non, j’ai pas envie! Et vlan!

  2. MOI AUSSI j’adhère!!!!!
    Pas enc pensé à faire pareil, car en + de cette réplique horripilante…je suis ds le « ce n’est pas de ma faute…j’ai oublié… »!! et ça fonctionne pas mal aussi!

  3. Pfff comme je connais ça pfffffffffff je suis fatiguée Béa si tu savais… le petit de 4 ans ne prend même pas la peine de répondre « Oui mais » ceci dit il n’obéit pas davantage, il faut toujours et encore passer par la phase « attention je compte jusqu’à 3 » pour obtenir un petit quelque chose, assieds toi pour manger, viens mettre tes chaussures, va ranger ton doudou, enlève ta tétine, ne parle pas comme ça à ton frère… Dis tu me veux bien en tant que membre de ton bureau Béa stp ?

    1. Pas de souci ma belle, tu es membre d’honneur !! et il va falloir qu’on s’appelle pendant les vacances, je te trouve fatiguée de tout en ce moment, je te raconterai plein de bêtises pour te redonner un peu le sourire !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *