Mon voisin ce malotru !

Lorsque nous sommes rentrés en France, après 6 mois de camping dans un tout petit appartement en région parisienne, nous avons acheté notre maison en Eure et Loir, dans un lotissement.

Tant qu’à être à la campagne, Mr Poux aurait voulu une maison isolée en pleins champs, mais depuis que nous avons été cambriolés aux USA, j’ai la trouille lorsqu’il n’est pas là et je voulais avoir des voisins proches : nous avons emménagé dans un lotissement.

 

Quelle idée saugrenue me dis-je maintenant ! Entre ceux qui ont mis plus d’un an à nous saluer, celui de droite qui roule comme un taré et préférerait nous rouler sur les pieds plutôt que de ralentir… Celle du bout de la rue qui voulait être ma copine et qui m’appelait trois fois par jour ou qui venait frapper à chaque fois qu’elle passait devant la maison.

On est gâtés !

 

Ceci dit, nous ne sommes pas un cadeau non plus, nous essayons d’être polis avec tout le monde, nous avons sympathisé avec certains voisins, nous ne faisons jamais de soirée bruyante, MAIS nos Monstroux jouent bruyamment ! Grand Monstrou crie beaucoup en jouant et lorsqu’ils sont dans le jardin nous devons régulièrement leur demander de baisser le ton pour ne pas gêner tout le monde.

 

C’est un peu comme la voisine de derrière, dont le jardin est séparé du notre par une grande haie, elle garde des petits qui font beaucoup de bruit en jouant. Parfois ça m’agace parce que j’essaie de me concentrer pendant que les Monstroux sont à l’école, mais je n’ai jamais rien dit, après tout ce sont des enfants !

 

Samedi avait lieu la fête d’anniversaire de Grand Monstrou, j’avais organisé une grande enquête avec enigmes et gages et je me réjouis maintenant d’avoir quasiment tout prévu en intérieur ( à cause de la pluie annoncée) car le SEUL gage que nous avons effectué dans le jardin, s’est plutôt mal terminé.

 

Il faut dire qu’il y avait cinq garçons de 8 ans et un de 6 et demi, tous très enthousiastes, excités et volubiles. Le gage extérieur consistait à ramasser le plus de feuilles possibles en 5 minutes et oui, j’avoue : ils se sont rués dehors en hurlant

 

Là, derrière la fameuse haie du fond du jardin nous avons entendu une voix masculine colérique et très agressive nous dire : «  ouais , tu peux pas crier encore plus fort ? »

 

Les enfants se sont arrêtés net, ne comprenant pas ce qui se passait ni pourquoi on les engueulait ainsi.

 

J’ai essayé de temporiser : «  oh c’est bon c’est une chasse au trésor »

 

Réponse aboyée : «  ouais c’est comme ça tous les week-ends, y’en a marre… »

 

Je cesse de temporiser ( faut pas pousser mémé dans les orties!) et je réponds : «  c’est un peu la même chose en semaine avec les enfants que garde votre femme » ( il s’en fout il ne doit pas être là dans la journée).

 

Et là, mon cher voisin, modèle de diplomatie, de pédagogie et de politesse nous hurle :

MEEEEEEERRRRRDE ! Et il claque sa porte !

 

J’ai arrêté le gage en disant que c’était terminé et j’ai dit aux enfants que comme ils pouvaient le constater, ici les voisins étaient fort sympathiques.

Nous sommes rentrés, l’enquête a continué dans la bonne humeur, MAIS je ne décolère pas !

 

Il faut savoir qu’en plus de bruits de gosses gardés par sa femme, Môssieur nous a gonflé tout l’été à construire son abri de jardin, y compris le dimanche après-midi alors qu’on n’est pas censé bricoler ou tondre ce jour là ( règles du lotissement)

Ils ont également installé sur leur toit une éolienne qui, même si je trouve que c’est une super idée, augmente la pollution sonore à toute heure du jour ou de la nuit. Et comme ici il y a vraiment beaucoup de vent on se dit que si jamais une des pales se décroche un jour, nos enfants n’auront pas intérêt à jouer dans notre jardin à ce moment là, sous peine d’être décapités.

 

Alors nous hésitons…
Est-ce qu’on laisse couler parce que comme me le disait une amie, cette personne est visiblement un être frustré qui ne doit plus avoir de vie sexuelle et défoule sa hargne sur les autres ?

 

Est-ce qu’on lui fait un gentil courrier pour lui demander quel est le programme de maintenance de son éolienne parce que ça nous fait peur ?

 

Est-ce que je l’intimide en lui demandant s’il a bien déclaré son abri de jardin comme l’exige la charte du lotissement ? ( en précisant que ça nous ennuierait de lui faire démonter vu qu’il nous a cassé les oreilles tout l’été).

 

Personnellement je déteste les conflits, je n’ai pas envie d’être en « gueguerre » avec les voisins aussi malpolis et mauvais coucheurs soient-ils, mais je n’ai pas envie non plus de pardonner cette agression verbale envers mes enfants et leurs copains !

 

Que feriez-vous ?

 

Be Sociable, Share!

38 réflexions sur « Mon voisin ce malotru ! »

  1. Pas évident… je crois que j’irais le voir, avec le sourire, pour tenter de calmer les choses un peu, tout en essayant de lui faire comprendre que vous aussi, supportez leurs nuisances, et que c’est comme ça, la vie en collectivité. Après s’il ne comprend pas davantage… autant l’ignorer, en restant vigilant, pour qu’il ne devienne pas agressif, quoi…

  2. Idem que Amy et si ca ne marche je lui glisserais une copie de votre règlement intérieur en surlignant les passages intéréssants…(Tout en vérifiant être en confirmité avec celui ci bien sûr)…Allez t’inquiète des voisins pas cool il y en a partout même hors lotissement…bisous et il a de la chance ton voisin cette semaine il va pas les entendre bcp les monstroux vu le temps….

  3. Bouahhhh… Tu m’as remis en mémoire tout ce qui m’avait fait péter les plombs en région parisienne, où je vivais aussi dans un lotissement.

    Je pense que, pour cette fois, il faut laisser couler, mais à la prochaine incartade, tu fais un courrier en rar au monsieur, en lui énumérant la liste des nuisances que son foyer génère (ben oui, les gens ont souvent tendance à se trouver parfaits…). Après, soit il en prend de la graine et met de l’eau dans son vin (genre, je réduis mes nuisances et je ferme mon clapet sur les nuisances ponctuelles des autres), soit ça va être beaucoup plus compliqué à gérer.

    Je te souhaite bonne chance, parce qu’avec ce genre d’énergumènes en périphérie, on n’a plus l’impression d’être chez soi.

  4. J’ai un peu le même problème avec ma voisine. Elle a peur des chiens et dès qu’elle entend les miens aboyer elle gueule. Et pourtant ils n’aboient pas souvent, ça doit durer au total 10 minutes dans la journée, 20 les jours où mon Ours les laisse devant les jours d’école. Quand c’est pas ça, on la fait chier quand on tond (aux heures autorisées). Quand c’est pas la tondeuse, c’est autre chose. Elle n’arrête pas de gueuler.
    En revanche quand le yorkshire de son fils aboie non stop pendant 3 heures dans le jardin ou que ses petites filles « jouent » de la flûte (entendre : souffler le plus fort possible dedans) 5 heures d’affilée (j’ai pu compter, même portes et fenêtres fermées ça me vrillait la tête), là tout va bien.

    Pour l’instant je laisse couler. Je tempère mon Ours qui en a marre de l’entendre râler constamment. Mais le jour où je vais m’énerver je vais simplement la prendre entre quat’zyeux et lui dire qu’on n’y peut rien si elle est mal (ou pas, vu qu’ils font chambre à part) baisée et qu’elle devrait songer à consulter.

    Parce qu’il n’y a pas que contre nous qu’elle râle comme ça, c’est contre tout le monde, tout le temps. Quand j’entends comment elle parle à son mari ou à ses gosses (voire aux petits enfants), je lui collerais des baffes.

    A ta place je laisserais pisser… pour l’instant. Une fois que tu as des ennuis avec les voisins, ça peut vite devenir invivable…

  5. Facile ça nous est arrivé il y a peu de temps, faut aller les voir et discuter sagement, mettre les choses à plat, lui faire comprendre que pour vivre en bonne harmonie tout le monde doit faire des efforts, ce que vous faites de votre côté même si certaines choses ne vous plaisent pas. Et surtout que ce serait dommage de tomber dans un cercle vicieux du style à con, con et demi on appelle les flics… blablabla.

  6. Mmmm vu le lascar, qui se permet de dire de tels trucs devant les enfants, je dirais évite le au maximum et ne fais rien exprès pour l’énerver davantage…un voisin de ce genre là, énervé, ça peut vite être l’enfer…

  7. Moi je suis experte en voisins casse-bonbons!
    Entre ceux qui ont mis leur piscine à quelques centimètres de notre clôture sans rien demander à personne… Et qui batifolent dedans à 21h30 quand mon fils essaie de dormir…
    Celui qui « travaille » à la SNCF, qui est chez lui tous les jours de la semaine et qui attend la dimanche matin pour passer la tondeuse!!!
    Et ceux qui roulent comme des cinglés…

    Alors j’ai plusieurs techniques d’attaque:
    1. Le purin d’orites! FANTASTIQUE! Puant à souhait… Pour ceux qui sont dans la piscine, c’est fabuleux!
    2. Chaîne Hifi à fond, enceinte dehors, et un CD des « amis de ta femme » ou de « Fatal Bazooka »!
    3. Harceler la mairie pour savoir quelques autorisations ont été délivrées pour un abri de jardin, une éolienne, la hauteur d’une haie… TOUT!
    4. Avant je disais à mon fils de faire « moins de bruit » quand les voisins étaient dehors en même temps que nous… Maintenant, je le laisse hurler autant qu’il veut puisque personne ne respecte personne et que la devise de mes voisins c’est « Je suis chez moi, je fais ce que je veux ».

    Cela dit, tu peux aussi déposer gentiment, dans sa boîte, un papier « officiel » avec les horaires réglementaires pour faire du bruit le week end… Et je pense que tes enfants étaient dans le bon créneau horaire.

    Allez! Courage! Et n’hésite pas… J’ai encore plein, plein d’idées!!!
    🙂

  8. Je ne sais pas si je serai de bon conseil puisque je n’ai eu que des relations conflictuelles avec mes voisins. Heureusement, ici nous n’avons pas de relations du tout avec les voisins, je commençais vraiment à me demander si s’était moi qui ne tournait pas rond !! Mais là, ton voisin a quand même dépassé les bornes, on peut très bien se plaindre mais d’une manière plus « civilisée » !!

  9. Arfff me parle pas des voisins… Et chez nous leurs enfants sont sensiblement du même âge ce qui m agace encore plus….ils n ont pas la même façon d éduquer leurs enfants, ce qui provoque des conflits avec les miens…..après je dis pas que mon éducation et meilleure ( quoique laisser les enfants jusqu à 11h du soir dehors alors qu il y a école le lendemain …..) pour le moment on dit rien on se dit que l hiver arrive et que ce sera plus chacun chez soi mais si au printemps ils continuent je pense que je me permettrais de le dire quelque chose car discuter à 10m de la fenêtre à 23h alors que je me lève à 4h et ce 3 fois dans la semaine ça va pas le faire, sans parler du reste …..

    Dans ton cas je pense qu il faudrait essayer peut être de discuter avec sa femme, en général on garde un peu plus notre calme, tout en disant que vous ne cherchez pas le conflit mais juste mettre les choses à plats. Enfin bon courage !

  10. comme tu lui as dit que les enfants faisaient une chasse au trésor, il a peut être eu peur que tu trouves les lingots cachés dans son terrain …
    ou qu’ils creusent un tunnel sous son abri de jardin et découvrent un squelette …
    ou qu’ils trouvent son abris anti atomique pour lequel il n’a peut être pas non plus demandé de permis …
    ou je devrais peut être arrêter de lire des livres policiers et aller préparer à diner !!!!

  11. Je suis sur le c**, et pas seulement parce que je suis assisse! Je trouve ca complétement stupide de parler de tel façon à des enfants, aussi bruyant soient ils! Ce sont des enfant, il y a une façon de leur parler, des mots a utiliser. Moi , je ferrais un mélange de toutes les propositions 😀

  12. Il a crié ce mot « très moche » quand tu lui as dis « c’est un peu la même chose en semaine avec les enfants que garde votre femme » !!! Finalement c’est surement pour ça qu’il à dit ce mot!!! C’est un dégoûter de la vie!!! Mdr! C’est hallucinant tout de même!

  13. envoie lui un courrier anonyme (avec des lettres découpées dans le journal) pour lui donner la définition de « m*** »….. et il comprendra (peut-être ?) que cette réponse n’était pas appropriée ! hi ! hi ! hi ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *