Méchante !

Bon c’est officiel je suis une méchante Maman …

Cet après-midi Grand Monstrou avait  un emploi du temps de ministre : l’école de cirque de 14 à 15 heures et un anniversaire à partir de 14H30.  Comme je savais que la Maman du « birthday boy » s’était décarcassée pour organiser plein de petits jeux j’avais demandé à Grand Monstrou de se préparer dès la fin du cours, c’est-à-dire de remettre ses chaussures dès la fin pour que l’on puisse repartir tout de suite.

Je n’avais  rien demandé de tel à son petit frère qui vit sur sa propre planète et n’a aucune idée de ce que «  se dépêcher » peut bien vouloir dire…

J’ai surveillé l’heure pour les récupérer dès la fin du cours et déposer mon Grand Monstrou à la fête et lorsque je suis entrée dans le chapiteau, mon Grand Monstrou m’attendait avec un grand sourire, chaussures à la main, tout fier de lui.

Je ne sais pas ce qui m’a pris, je lui ai passé un méga savon ! Telle une furie je lui ai reproché de n’avoir pas déjà mis ses chaussures, je lui ai dit qu’on ne pouvait décidément pas lui faire confiance et patati et patata… Alors, oui j’ai vu son regard s’éteindre, son sourire disparaitre mais je n’ai pas réalisé tout de suite, j’ai continué à le houspiller pour qu’il aille plus vite pour mettre les fameuses baskets qu’à mon gout il aurait déjà du avoir aux pieds.

Je n’ai absolument rien dit à Petit Monstrou qui lui, n’a pas fait une seule tentative pour enfiler ses baskets et est reparti en chaussons de gym. On ne râle pas sur quelqu’un dont on a l’habitude qu’il ne fasse pas les choses…

Du coup Grand Monstrou nous a suivis à la voiture en marchant le plus lentement possible ce qui bien sur m’a encore plus énervée contre lui.

Je l’ai déposé à l’anniversaire du petit copain, en lui rappelant d’être bien sage et c’est en rentrant  que j’ai réalisé : il ne POUVAIT PAS déjà avoir mis ses baskets puisque je suis arrivée juste à l’ouverture du chapiteau, juste à la fin du cours.

En fait il était tout fier de me montrer qu’il avait, comme je le lui avais demandé, déjà récupéré ses chaussures au lieu de jouer avec ses copains comme il le fait d’habitude.

Et moi, qu’est-ce que j’ai fait : des reproches, un ton sec voire méchant, encore des reproches pour qu’il marche plus vite alors qu’il devait être bien déçu…

Et depuis je tourne en rond, je m’en veux, je bisque et je rage : j’exècre l’injustice et me voilà pratiquante !

Alors bien sûr je peux me trouver plein d’excuses : je suis fatiguée ( mais ce n’est pas de la faute de mon Grand Monstrou), je suis stressée ( qui ne l’est pas ?), Grand Monstrou est infect un peu «  difficile » en ce moment ( parce que je suis plus exigeante avec lui qu’avec son frère ?)…

N’empêche que sur ce coup là, j’ai été méchante avec mon Grand Monstrou d’amour  pour RIEN et depuis je culpabilise !

Bien sur, je sais qu’il ne va pas devenir un délinquant juvénile juste à cause de ça mais ça me fait de la peine de lui en avoir causé… ça me fait mal d’avoir été injuste, vindicative et agressive alors qu’il avait fait un effort pour me faire plaisir.

D’autant plus qu’en ce moment ça n’est pas très facile entre Grand Monstrou et moi, il est de nouveau dans sa période «  je réponds, j’argumente et je négocie » et se décrit régulièrement comme la victime de la famille que l’on dispute trop souvent,  qui à toujours tort ( limite si on ne voit pas la coquille de caliméro sur sa tête).

C’est difficile d’avoir deux enfants très proches en âge ( pour rappel ils ont 17 mois d’écart) car ils alternent les périodes de rébellion quand ils ne s’unissent pas pour nous faire tourner chèvre.  C’est difficile aussi de ne pas se montrer trop exigeant avec le «  grand » sous prétexte qu’il comprend mieux les choses et se comporte généralement plus raisonnablement.

Ne suis-je pas en train d’aller droit dans le mur avec mon «  grand » de cinq ans et demi juste parce que j’attends trop de lui ? Je ne parle pas de la boulette de cet après-midi, mais d’un malaise qui dure depuis quelques semaines car  mon Grand Monstrou se montre vraiment désagréable et que du coup je suis plus souvent énervée contre lui … plus il est désagréable, plus je m’énerve, plus je m’énerve plus il est désagréable, vous l’avez repéré le joli cercle vicieux ?

Enfin bref cette bévue tombe bien mal, mais lorsque je suis allée le chercher il avait tellement bien joué qu’il avait tout oublié. Je me suis tout de même platement excusée et il a  balayé d’une phrase ma culpabilité en me disant «  je t’aime trop fort pour t’en vouloir ».

Ouf, je suis une méchante Maman aimée ! ( et devinez qui va avoir une bonne grosse glace au dessert ?)

Be Sociable, Share!

13 réflexions sur « Méchante ! »

    1. comment as-tu deviné ???

      C’est vrai que ça arrive qu’on pête un plomb mais qu’est-ce qu’on s’en veut après …

  1. Je le trouve touchant ton texte 🙂
    Tu y montres tes doutes de maman et que ça n’est jamais facile.
    Mais toutes les mamans du monde pète un plomb parfois sans raison… tu es humaine, pas la perfection incarnée.

    1. Comment ça ? pas la perfection incarnée ? Mais toi qui commences à me connaitre tu devrais dire le contraire 😀

  2. Difficile de gérer les enfants très proches car ils se comparent forcément à l’autre et estiment qu’on devrait tout faire pareil.
    Or même si on aime autant ses enfants, on les « traite » différemment. Simplement parce qu’ils n’ont pas le même âge et que de toute façon ils sont différents.
    Tu t’es excusée, c’est l’essentiel et c’est ce qu’il retiendra.

    1. C’est bien vrai ça qu’ils comparent et en même temps ils revendiquent leurs différences…
      oui je pense qu’il ne s’en souvient déjà plus, il faut juste que ça ne m’arrive pas trop souvent …

  3. Miss Lu me rappelle « je sais que même lorsque tu me grondes, tu m’aimes de tout ton cœur ! » à chaque fois que je m’excuse pour une injustice ou lorsque je lui explique le pourquoi d’une punition.

    Ton Grand Monstrou t’a déjà pardonné, il n’y a que toi qui culpabilises longtemps….. comme nous tous, parents !
    Allez zou ! une bonne glace, un gros câlin, et on passe à autre chose !!!!

  4. Rassure toi,ce n’est pas très méchant… je connais beaucoup de mères qui font bien pire ! taper un frère et embrasser l’autre ! puis t’es moins méchante que moi dans ma salle de sport 😉 (c’est marrant, j’ai à peu près mis le même titre que toi aujourd’hui)

  5. C’est pas grave, it happens to the best of us to freak out! L’essentiel c’est que vous vous êtes expliqués et pardonnés 🙂
    Great blog btw, keep up the good work!!

  6. Trop mignon !!!
    J’ai connu ça avec neveux ou élèves ! C’est difficile aussi quand on s’aperçoit de notre erreur pendant l’engueulade…Il faut faire une gymnastique de folie pour retomber sur ses pattes !
    ;^)

    1. Comme je ne suis pas sportive pour deux sous, si jamais je m’en rends compte en cours d’engueulade plutôt que de faire de la gym, je me rétracte immédiatement et je m’excuse !
      Enfin sauf avec Mr Poux ou j’avoue faire parfois preuve de mauvaise foi ( mais c’est du self-defense 😉 )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *