leurs devoirs : ma punition !

Tout avait bien commencé, lorsque Grand Monstrou était en CP , aucun problème à signaler, il était déjà entré dans la lecture et avait l’envie d’apprendre, les quelques mots à lire chaque soir ne posaient aucun problème.

Puis il y a eu des mots à copier, quelques exercices écrits et là tout s’est compliqué mais rien d’ingérable non plus.

C’est pendant son Ce1 que les choses se sont gâtées et je crois que du coup on s’est traumatisés ensemble ! Chaque soir il y avait une ou deux opérations, un peu de lecture et quelques mots à apprendre pour la dictée ( je me souviens avec émotion de nos dictées à nous, du samedi matin, qui regorgeaient de conjugaisons difficiles, et qui n’étaient PAS préparées, sic).

Jusqu’ici rien d’anormal ni de trop contraignant me direz-vous d’autant plus que j’ai la chance d’avoir un grand monstrou qui n’a pas de difficulté scolaire majeure si ce n’est celle……. de se mettre au travail !

Chaque soir le même cinéma, le goûter, un peu de détente et hop «  Grand Monstrou viens faire tes devoirs »…

Chaque soir la même réplique «  ohhh j’en ai marre des devoirs ( 3 malheureux trucs à faire je vous dis) et d’abord Petit Monstrou il a trop de la chance, il n’a jamais rien à faire »

Chaque soir la même réponse : «  Petit Monstrou est en grande section, toi non plus tu n’avais pas de devoirs en GS. »

Mais à force de répéter chaque soir la même chose ( mais il est bouché mon fils ou bien?) le ton montait chaque soir un peu plus !

Surtout qu’après la sempiternelle jérémiade du «  je-suis-trop-malheureux-y-a-que-moi-qui-ai-des-devoirs » ( et appelez moi Caliméro), arrivait la cérémonie de la mise au travail ! Sérieusement je pourrais en faire un sketch pour Florence Foresti mais on croirait que j’exagère!!

Version Grand Monstrou :

Etape numéro 1 : je sors mon cahier de texte en soupirant,

Je m’asseois, je soupire

Je constate qu’il me faut mon cahier de brouillon ( comme TOUS les soirs )

Je me lève…( en soupirant)

option numéro 1 : j’ai trouvé mon cahier de brouillon => passer à l’étape 2

option numéro 2 : je n’ai PAS mon cahier de brouillon je l’ai oublié ( comme un soir sur deux) je quémande une feuille à ma mère ( qui se demande si je ne suis pas neuneu de ne jamais me souvenir où elles sont rangées). Une fois la feuille volante retrouvée ( sous la salade dans le réfrigérateur of course) => passer à l’étape deux.

Etape numéro 2 : Je soupire ( des fois que ma mère soit suffisamment bornée pour ne pas se rendre compte que comme TOUS les soirs, ça me gonfle les devoirs mais les mères sont très souvent des êtres bornés il faut bien se l’avouer).

Et là je me rends compte que pour écrire mes opérations il me manque un outil indispensable un stylo.

Etape numéro 3 : je me lève et fouille dans le tiroir à stylo ( si je suis vraiment en forme, je prends un des stylos à encre de ma mère qui va baver partout et la faire monter à 17 de tension directement lorsqu’elle me criera que ça fait 100 fois qu’elle me dit de ne pas l’utiliser)

Bref, là j’ai sorti un stylo à bille normal mais j’ai lâché un énorme soupir pour l’occasion.

Etape numéro 4 : ( ça fait donc 8 mn que j’ai commencé mes devoirs) je me rassois et je réalise que j’ai totalement oublié de quelle opération il s’agissait… je compulse mon cahier de texte en soupirant ( oui dans une autre vie j’étais poisson rouge n’en parlez surtout pas à ma mère qui commence déjà à fulminer).

Etape numéro 5 : je note consciencieusement l’opération ( comme un gros cochon) sur mon cahier ! Et là je veux faire plaisir à ma mère ( qui devrait vraiment faire quelque chose, la pauvre elle a l’air hyper-tendue) et je me relève pour prendre une règle. Je soupire, qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour lui faire plaisir, un bon coup de crayon tout de travers aurait bien fait l’affaire…

Etape numéro 6 : j’ai trouvé la règle mais j’ai perdu la page de mon cahier de brouillon que je feuillette en soupirant ( c’est dingue comme le matériel est contre moi quand même).

Etape numéro 7 : ça fait donc 15minutes que j’ai commencé mes devoirs je bâcle mes deux opérations en deux minutes.

Etape numéro 8 et 9 je me prépare pour ma lecture ( soupirs, recherche du livre, re-soupir)

Etape numéro 10 : je fais ma lecture sans aucune difficulté en maudissant mon enseignante qui m’a encore refilé pour 30 MINUTES de devoirs

souffrance pendant les devoirs ! mais qui souffre le plus ?

Version Maman :

Etape numéro 1 : je positive, c’est cool il a noté tous ses devoirs par contre s’il a encore oublié son cahier de brouillon je lui fais bouffer son cartable

Etape numéro 2 et 3 : Bien sûr, il n’a pas sorti de stylo, tu vas voir qu’il va me faire le coup du crayon qui bave !! Le pauvre il soupire, c’est vrai que deux soustractions c’est juste mortel quoi !

Etape numéro 4 : Il faut que je consulte, ce gosse n’a aucune mémoire à court terme et ça fait 8 mn de perdues !

Etape numéro 5 : Je vais lui faire coudre une règle au bout des doigts !! TOUS les soirs c’est un prétexte pour se relever.. ça fait maintenant 10 mn qu’il a «  commencé » ses devoirs et il n’a RIEN fait à part soupirer ! ( tensiomètre à 15…)

Etape numéro 6 : Putain en plus il a deux mains gauche… je GUEULE comme un putois parce que je suis une mauvaise mère c’est TOUS les soirs comme ça ( bordel de merde) . Là c’est moi qui soupire !

Etape numéro 7 : Punaise il lui a fallu deux minutes pour faire ses opérations, alors qu’on y est depuis 17 minutes … (tensiomètre à 17 comme les minutes en fait)

Etape numéro 8 , 9 et 10 : je n’écoute plus rien du tout, je ne l’aide pas à chercher son pauvre livre de lecture qui est hanté et se cache tous les soirs au fond du cartable, je suis sur le net sur un site d’échange : un enfant contre deux poissons rouges !

Non parce que vraiment mon Grand Monstrou il vaut bien deux poissons rouges !

Là il est en Ce2 il y a des tonnes de devoirs, et j’envisage sincèrement la pension de bonnes sœurs avec retour de l’enfant une fois par mois, ou la camisole de force pour moi… tous les soirs !

La cerise sur le gâteau c’est que Petit Monstrou est entré en Cp, lui et la perruque qu’il a dans la main ! Comprenez qu’il faut genre 15 minutes de négociations/ordres/menaces avant qu’il ne copie les 4 pauvres malheureux mots de sa dictée du lendemain…

J’envisage juste de me pendre !

Et chez vous ça se passe comment ?

 

Be Sociable, Share!

20 réflexions sur « leurs devoirs : ma punition ! »

  1. Hahahahahahaha, je RIS! Alors numUn, tout juste 7 ans… Pas des masses de devoirs, un contrat à effectuer sur la semaine donc au rythme qu’il veut, à rendre pour le jeudi matin… Il reporte un peu tous le jours puis finit par s’y mettre… et doit donc tout faire en une fois… lecture sans souci, écriture: comme un cochon: écrire, efacer, recommencer, dans les soupirs et … les larmes… Et les calculs, l’épreuve… j’ai beau être le plus positive possible, ça finit toujours par partir en couilles…. Et il n’a que 7 ans ET y en a encore deux qui suivent derrière….

  2. Ça ressemble un peu prés à ça chez moi. Ma fille qui est en ce2 a beaucoup de mal à se mettre au travail. Les devoirs, c’est pas son truc… Pourtant en classe, ça roule, elle bosse et a des bonnes notes et à la maison, c’est une corvée pour elle et pour moi du coup. Impossible de se concentrer sur ce qu’elle fait, elle se met à jouer avec ses crayons, fait des dessins,… Bref, il faut que je fasse la police et limite que je reste assise à côté d’elle pour qu’elle ne se disperse pas… Pas facile de faire preuve de patience tous les jours ! Et quand je pense que le Fiston entre au CP l’année prochaine, je tremble d’avance à l’idée de nos séances de devoirs groupés quotidiens 🙁

  3. J’ai vraiment trop mal à mes « abdos »…J’ai adoré et malheureusement je m’imagine l’année prochaine…Et la pension c’est pas si mal…J’ai aimé…Bisous

  4. Tu n’es pas seule j’ai les mêmes a la maison !!!
    Toujours un cahier ou ze leçon qui manque !
    J’étais a deux doigts de les déscolariser tant la peine était grande !!!
    Une idée si tu peux met les grands parents a contribution ! Ça soulage

  5. ici aussi, il manque souvent un truc à Miss Lu (merci la voisine d’en face pour les cahiers !).
    Quant eu Grand Lu, il se « dégonfle » aussi à tout bout de champs ! (et moi, ça me gonfle !)

  6. ah bon, des enfants qui n’aiment pas les devoirs, cela existe ??
    des parents qui qui pètent les plombs face à la mauvaise volonté de leur bambins aussi ???
    je n’ai pas appris cela en faisant mes devoirs !!!!

  7. Alors ici, l’année avait commencé comme ça…ms je suis chanceuse après avoir recadré tout ça, ça roule, ce n’est pas ce su’il préfère ms les devoirs sont assez rapides. Parce qu’en CM1 (dc l’année prochaine!!!), il faut écrire tous les mots, epeler ne suffit +, il faut aussi écrire les réponses aux questions que maman posent une fois la leçon apprise…enfin bref, prépare ses pauvres petits doigts qui vont souffrir…

  8. Je suis usée rien qu’à te lire mais j’adore !!!!
    Chez moi, je me contente de demander si elle a fait ses devoirs, et là j’ai droit au « Tu me demandes ça tous les soirs j’en ai marre » !! Si je veux vérifier j’ai droit au « Je suis grande et je ne suis plus un bébé je sais me débrouiller toute seule » (elle est en quatrième)….et donc pour éviter la guerre, je me dis que je lui fais confiance mais j’ai comme dans l’idée qu’il y a de temps en temps des loupés sur les leçons à apprendre, surtout quand il y a une mauvaise note en histoire par exemple….

  9. Peut-être que ma chance c’est d’avoir une fille? Pour l’instant, pas de problème avec les devoirs de Minilady 1 qui est en CE1. Je ne lui laisse pas le temps de se détendre aussi, sinon, c’est difficile de s’y remettre! C’est goûter et hop devoirs!
    Le plus compliqué pour moi c’est de gérer les 2 autres qui font du bruit!

  10. Idem à la maison pour le grand, sans parler du fait qu il ne s applique pas pour écrire sa dictée ou ses réponses quand il n à pa envie. Par contre souvent j utilise souvent la méthode du  » je ferais un jeu quand tu aura fini tes devoirs » le week ends ça marche bien lol je sais le chantage c est pas bien mais qu est ce que ça fait du bien de ne pas se fâcher …

  11. J’avais loupé cet article ! Merci de m’avoir permis de rire à gorge déployée. C’est pareil à la maison : et du handicap réel à la mauvaise volonté, il est parfois bien difficile de déceler la limite. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *