Les autodafeurs le tome 3 : Enfin !

1540-1

Marine Carteron

Editions du Rouergue collection do a do

Roman adolescent à partir de 13 ans

Prix indicatif : 13€90

Sortie en librairie le 6 Mai*

 

Quand je vous disais que le mois d’Avril était placé sous le signe des coups de cœur littéraires je ne me trompais pas, je viens de dévorer le dernier tome des Autodafeurs : Nous sommes tous des propagateurs.

Alors c’est le dernier, et pour cela je suis très très triste, je vais devoir quitter Césarine, et même Gus qui (attention grand scoop), finalement n’est pas si idiot que ça (même Césarine le reconnait).

Encore beaucoup de suspens dans ce troisième tome il faut dire que nos jeunes héros sont plutôt en mauvaise posture, ils ont perdu le trésor de la confrérie et sont cachés sur une « île pourrie au fin fond de l’atlantique » (je cite Gus mais j’imagine parfaitement mon fils me dire cela) pendant que les autodafeurs poursuivent leur terrible but : détruire tous les livres du monde entier.

Ce que Gus ignore c’est que notre génialissime Césarine a « emprunté » une partie du trésor en l’occurrence deux petits carnets qui vont bien les aider à poursuivre la lutte contre les autodafeurs.

Pour ceux qui se poseraient la question on retrouve presque tous les protagonistes des premiers opus, mais on découvre également de nouveaux personnages aussi « timbrés, drôles et attachants qu’eux« ! ( M. Carteron, que vous pouvez appeler MarTine elle adore ça, vous ne dites juste pas que c’est moi qui vous l’ai dit).

En anglais on dit « Last but not least » c’est complétement adapté ici, je crois que j’ai lu le troisième opus avec encore plus de plaisir que les premiers, on sent qu’on s’approche du dénouement mais attention, rien n’est gagné ou perdu d’avance et Marine Carteron nous tient en haleine jusqu’au bout avec des rebondissements et des retournements de situation particulièrement inattendus. Le pire c’est que ça ressemble fort à quelque chose qui pourrait nous arriver en ce moment et cela me conforte dans l’idée qu’il faut protéger et diffuser notre culture au maximum, et ouvrir ses yeux au maximum dans cette société de désinformation ou l’on endort les masses à coup de téléréalité et autres faux scoops.

Mais revenons à nos héros, Césarine a un nouvel ami, Rama, un fou des mathématiques qui passe sont temps à faire des statistiques au grand dam de Gus dont ce n’est juste, pas le truc ! Évidemment on retrouve Néné qui ne pouvait que s’entendre avec Rama pour ses compétences informatique, mais qui a aussi une amie très proche au foulard multifonction…

Gus a également une amie, ou une tortionnaire, ou les deux, bref une fille d’une sacré trempe nommée Inès que vous prendrez plaisir à rencontrer.

Césarine a encore grandi, elle a découvert la musique, elle a compris le sens d’aimer et surtout elle est l’héroïne de cette aventure. Elle analyse toujours autant les métaphores des autres pour notre plus grand plaisir, et à chaque fin de journal elle résume sa situation, ou ses conclusions du moment :

1.les cheveux ne se mangeaient pas.

2. Je l’avais endormie pour l’empêcher de se battre car elle n’avait aucune chance de s’en sortir vivante.

3. Mourir ne servait à rien.

Du coup je me surprends parfois à penser comme elle, point par point, alors bien sûr c’est tout de suite moins philosophique, n’est pas Césarine qui veut… ça donne des choses du genre

1 Arrêter de glander sur facebook

2 Ou bien inscrire toute la famille dans une communauté nudiste.

 

Bref je n’ose vous en dire plus car je sais que j’ai quelques lectrices qui attendent la sortie du troisième pour acheter toute la série mais je vous le confirme : FONCEZ c’est une pépite !

D’ailleurs je ne suis pas la seule à le penser, le premier tome des autodafeurs à reçu le prix des mordus du Polar 2015 !

Vous faites quoi le 6 Mai ? Vous foncez chez votre libraire préféré !!!

 

* Livre offert : un grand merci !

 

Be Sociable, Share!

5 réflexions sur « Les autodafeurs le tome 3 : Enfin ! »

  1. Roman pour « ado » ou pas, Mamina les veut. Elle me dit que c’est pour offrir mais je pense qu’elle a grande envie de les lire avant, et moi aussi par la même occasion. Ne sommes-nous pas de grands enfants ? En tout cas merci de tes billets qui donnent tout simplement envie de lire.

  2. Ouuuh! C’est pile le genre de lecture qui me plait en ce moment! Et j’avoue que ta description donne envie de découvrir!!!
    Quant à l’idée de la communauté nudiste, il y a une plage pas loin de notre lieu de vacances… Je te donnerai l’adresse si tu franchis le pas! 😉

  3. cela est bien tentant de lire toute la série d’après ton commentaire fabuleux
    je pense foncer le 6 mai pour acheter les 3 premier

    merci pour ces infos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *