Le Yoga ne me détend pas !

Quand nous vivions aux Etats-Unis j’étais membre d’un club de gym, le célèbre YMCA qui je vous rassure,  est ouvert à tous même si on n’arrive pas déguisé en policer, cow-boy ou autre membre des «  village people ».
Deux fois par semaine j’assistais à une classe de «  pilates »  une gymnastique  basée sur des étirements musculaires pour renforcer notre équilibre, notre souplesse et notre force.  Là bas j’ai pu constater qu’à défaut d’être forte, j’étais relativement souple et pourvue d’un bon équilibre ( ils n’ont jamais testé l’équilibre mental c’est pour ça !).
Durant l’une de mes tentatives de me débarrasser de mon addiction à la cigarette, je n’étais pas ce qu’on pourrait appeler un modèle de  sérénité. ( Et non pas zénitude comme on serait tenté d’écrire pour se moquer). Mes copines m’ont conseillé d’essayer le yoga,  pour me détendre un peu et m’aider à passer ce cap difficile, ou j’ai « fumé » absolument tous les «  bics » de la maison et ingurgité une bonne dizaine de crayons de bois quand je sortais enfin ma cuillère du pot de nutella !
Désespérée D’un esprit ouvert et curieux j’ai bien évidement sauté sur l’occasion pour essayer quelque chose de nouveau.
Me voici donc en tenue dans la même salle que pour les pilates, sauf que la «  prof », le « coach » est pour cette classe, une frêle mamie d’au moins soixante dix ans. Bien évidement je SAIS qu’on n’est pas là pour se secouer et bien évidement je n’ai absolument rien contre les personnes agées,
sauf que celle-ci m’a horripilée dès qu’elle a ouvert la bouche !
Elle parlait tout douuuuuuuuceeeement, comme si le fait qu’on s’endorme à mi-phrase en attendant qu’elle la termine allait nous rendre plus calmes. Ensuite elle nous a fait faire des exercices de respiration ! Ca commençait mal puisque  je ne sais pas respirer !
Je n’ai jamais su ! Je ne respire que par la bouche ce qui évidement n’est pas un problème  dans la vie courante sauf si l’on veut jouer de la flute traversière (j’ai tenté et j’ai du arrêter les cours que je terminais systématiquement violette, au bord de l’asphyxie et je suis restée pianiste).
En fait c’est aussi un problème si on veut faire du yoga parce que respirer correctement me demande un effort. Et  pendant que  je suis concentrée sur l’air qui dois pénétrer par mon nez, gonfler mes poumons, mon ventre et tout le toutim, je ne peux pas me tortiller dans tous les sens façon ver de terre qui aurait quitté sa motte pour le bitume froid et hermétique du bord de la route.
Bon déjà, je n’avais visiblement aucune compétences innées pour cette activité, contrairement à ma voisine, sortie tout droit de woodstock, la même dégaine que Tony Colette dans «  about a boy » ( pour un garçon). Elle a passé la moitié de la classe sur la tête dans la position du… zut j’ai oublié le nom… enfin imaginez un poireau tout seul dans son champ ben c’est ça, voilà !
La Mamie- au-ralenti m’énervait de plus en plus à parler si lentement qu’on avait l’impression qu’elle avait fait une overdose de tilleul-passiflore et j’ai commencer à pester contre elle au lieu de me détendre.  Quand j’ai eu des pulsions sadiques avec une forte envie de lui mettre les doigts dans la prise pour lui faire accélérer sa diction j’ai compris que le yoga n’était pas fait pour moi !
Je me suis relevée en essayant de ne pas déranger la trentaine de nanas  en train d’expirer avec application pour expulser leurs tensions un peu comme des otaries échouées sur le sable, et j’ai quitté la classe.
En sortant je me suis jetée sur le premier starbucks du coin de la rue, je me suis offert un bon café et j’ai taxé une clope à un vendeur qui faisait sa pause au coin du trottoir.
Oui je sais c’est pas « joli-joli », ce n’est pas bien du tout du tout mais ces deux excitants cumulés m’ont beaucoup plus détendue que la mamie à deux de tension qui endormait animait la classe de yoga.
Depuis j’ai découvert que ce qui me détend le plus c’est de taper comme une malade sur un personnage fictif avec la Wii, j’en ressors totalement défoulée et donc détendue ! Surement un peu aussi parce que je suis complètement lessivée d’avoir sautillé sur place en moulinant les bras comme une débile dans mon salon et en injuriant ma télé.
Chacun son truc… Sauf qu’il faudrait que je pense à fermer les volets parce qu’il me semble que les voisins me regardent de plus en plus bizarrement depuis que je fais de la boxe avec la wii…
Be Sociable, Share!

5 réflexions sur « Le Yoga ne me détend pas ! »

  1. mouahaha !
    dommage que la tisane ne fonctionne pas non plus…. sinon, pas d'idée à te proposer pour varier les plaisir de la détente !
    Merci Père Noël : il avait donc bien compris ce qu'il te fallait ! quel homme !

  2. maintenant que vous commencez à apprécier la wii, peut on vous suggérer un jeu? je vous propose "Yoga for wii"… mdr! Comment ça? je n'ai rien compris?

  3. @Flo : ne le remercie pas trop vite, je n'ai pas souvent accès à ce fameux cadeau là !
    @Christelle : ah ah ah !! ça ne m'étonne même pas de vous cette suggestion 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *