le trafic de raviolis

Hier je suis allée rendre visite à une amie et pour une raison qui ne regarde que nous, je lui avais emmené deux boites de raviolis.

Je vous accorde que ce n’est pas hyper sexy comme cadeau, encore moins branché, top mode ou romantique, mais j’étais certaine que cela lui ferait bien plus plaisir qu’un Iphone 4S et surtout, même en prenant une grande marque, les raviolis sont beaucoup plus adaptés à mon budget qu’un Iphone…

Comme Noël approche à grands pas, j’avais décoré chaque boite avec un petit nœud de papier bolduc, l’un doré, l’autre bleu satiné, c’était mignon comme tout et je les ai placé délicatement dans mon sac à dos afin de ne pas les abîmer pendant mon trajet en train.

Me voici donc partie, avec mes boites de raviolis, rendre visite à mon amie, dans un beau quartier de Paris Plutti*…

Le trajet s’est déroulé dans le calme, mes deux boites de raviolis ont été nettement plus calmes que les deux sales gosses qui voyageaient derrière moi et qui n’ont pas arrêté une seule seconde de nous casser les oreilles soit en jouant soit en se disputant.

D’ailleurs, avez-vous remarqué comme le bruit des enfants des autres est encore plus insupportable que le bruit de vos propres enfants?

Mais je m’égare, ce qu’il faut retenir c’est que mes boites de raviolis n’ont ennuyé personne, elles sont restées sagement posées au fond de mon sac à dos, immobiles, inodores et silencieuses, de parfaits compagnons de voyage… Que les jeunes mamans qui se sentent obligées de circuler avec toute leur tribu en prennent de la graine, je suis certaines que leurs trajets seraient bien moins pénibles (pour tout le monde) si elles promenaient plutôt leurs boites de raviolis.

 

Bref, mes raviolis et moi faisions un parcours sans faute jusqu’à notre arrivée dans le métro et notre rencontre avec la « Brigade de l’esprit de Noël ». Alors que je suivais le troupeau d’usagers entre deux rames, deux jeunes hommes en rangers, mitraillette sur l’épaule ( parce que 10 jours plus tôt ils faisaient encore partie de la brigade vigipirate) m’ont poliment interceptée, interpellée et fermement sommée d’ouvrir mon sac à dos.

Persuadée de n’avoir rien à me reprocher je plaisantais sur le fait que je transportais les deux boites de raviolis les plus sages d’île de France Pluton, et les plus jolies aussi, avec leurs petits nœuds en bolduc lorsque j’ai vu leurs sourcils se froncer…

Le plus grand m’a demandé d’un ton très sec si j’avais l’intention de les offrir à quelqu’un pour Noël. Naïve, ignorant les signes pourtant évidents de leur contrariété, j’ai acquiescé en ajoutant que c’était le cadeau de Noël le plus facile que j’allais faire cette année car j’étais sûre qu’il serait apprécié.

 

  • «  ça ne va pas être possible Madame,
  • comment ça ?
  • Depuis le 15 décembre 2011 le décret 1021-A bis interdit les cadeaux de Noël à moins de 5 euros.
  • Hein ???? ( lire dans ces quatre lettres toute la stupeur qui soudainement m’habite)
  • Oui Madame, ça fait partie du plan de relance, dans le cadre de la lutte contre la crise, tous les citoyens Plutoniens doivent offrir des présents d’une valeur égale ou supérieure à 5 euros. De plus, chaque tranche de 1000 euros de cadeaux vous permet une réduction d’impôts.
  • Vous plaisantez ?
  • Non Madame, je vais devoir vous verbaliser, à moins que vous n’ayez autre chose que des raviolis à offrir… »

 

J’ai ajouté un paquet de kleenex pour atteindre le montant minimum des 5 euros, ainsi mon amie et moi nous pourrons pleurer sur l’incongruité des mesures supposées nous sortir de la crise…

Ça m’apprendra à me moquer de certains terriens qui au pire moment de la crise financière, alors que leur Europe est menacée, annoncent en grande pompe qu’ils vont refaire la loi sur les téléchargements illégaux… le truc utile, urgent, indispensable et oh combien salvateur !

Sur ce je vous souhaite à tous, Plutoniens et Terriens un joyeux Noël, n’oubliez pas de surconsommer, de gaspiller pour mieux dépenser, c’est notre seule chance de sortir de la crise…

* Plutti est la capitale de Pluton

 

Be Sociable, Share!

13 réflexions sur « le trafic de raviolis »

  1. ça fait un moment que je n’avais pas eu le temps de venir te lire… va falloir que je me rattrape, car vraiment, t’es trop forte :-))
    Si je m’étais attendue à une telle chute… mdr !!!

    Merveilleuses fêtes de fin d’année avec les tiens

  2. Dis donc tu as faillis passer Noël sous les barreaux pour une boite de raviolis!!! Et on aurais été obliges de venir manifester pour ta libération, oufffff on est passe a cote du pire Lol.

    Enfin on a bien rigoler c est deja ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *