Le sens de la répartie

 

L’autre jour chez la coiffeuse, alors qu’on discutait une cliente est intervenue et au lieu de lui dire « non mais de quoi je me mêle ???», je suis restée muette. Ensuite, pendant tout le temps de la coupe et alors que la malotrue était partie, j’ai ruminé les différentes réponses que j’aurais pu/du lui faire pour la remettre à sa place sans être trop méchante.

Petit Monstrou ne se pose pas encore de question, fort de l’innocence de l’enfance il balance ce qu’il a sur le cœur…

Pendant les vacances, ma Belle-Soeur est partie seule avec sa fille et mes deux monstroux, elle leur dit : «  bon je suis toute seule avec vous trois alors je veux des petits garçons obéissants »
Petit Monstrou : «  Ben déjà qu’on n’obéit pas à nos parents… »

Tata : 0 Petit Monstrou : 1

Dans la voiture les monstroux parlent de Mr Poux, leur cousine leur demande «  mais c’est qui Mr Poux ??? »
Petit Monstrou : «  Mr Poux c’est le mari de ma femme »…

Mr Poux : 0 Œdipe : 1

Et en parlant d’œdipe ça s’arrête quand  ce truc ? On avait pas dit vers 7 ans ? Parce que je ne suis pas totalement sûre que Grand Monstrou en soit sorti lui non plus !

Be Sociable, Share!

12 réflexions sur « Le sens de la répartie »

  1. Au mon premier commentaire, fiou alors c’est vrai : les papillons dans le bidou et des frissons dans le dos… Je suis toute chose.

    Cela fait maintenant 15 jours que j’ai découvert ce blog et j’en suis fan. J’ai oublié de réviser certain cours car complétement absorbé par certain billet (d’ailleurs, il y a possibilité d’avoir un mot d’excuse??) , et je ne parle même pas du chat laissé chez le véto jusqu’à 18h30 (je devais allé le chercher a 16h) et si le véto ne m’avait pas téléphoné il y serait encore mon vilain minet!!

    Si je n’étais pas hétéro et surtout en couple , ça ferait longtemps que j’aurais imité grand monstrou avec des « épouses moi » a chaque petit billet posté.

    Et sinon, une petite répartie de ma petit sœur :
    Elle , en passant prés d’une écurie en voiture : Oh des chevals.
    Moi, amusée qui la reprend : On ne dit pas des chevals, on diiiiit….
    Elle, sûre d’elle : DES PONEYS.

    Hurm c’est pas faux oui… des poneys…

    1. Bienvenue par ici, c’est grâce à des commentaires comme le tien ( on se tutoie vu que t’a failli me demander en mariage !) que je continue malgré les doutes et les erreurs de parcours…
      Merci 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *