Le retour !

Ca y est nous sommes rentrés après un été bien chargé et bien mouvementé, des souvenirs pleins la tête, regonflés à bloc pour repartir pour une longue (et pénible ?) année scolaire.

J’ai même pris de grandes résolutions dont je ne vous ferai pas part ici, de peur de faire comme pour toutes les autres résolutions : les oublier dès que le quotidien et son lot d’emm… auront repris le dessus.

Donc nous sommes rentrés et j’avoue qu’hier sur la route du retour j’avais un peu le bourdon, rendez-vous compte, la rentrée est dans une semaine, Noël dans moins de 4 mois et ça va encore passer à vitesse grand V.

N’empêche qu’une certaine nuit nous étions très motivés pour rentrer chez nous mais nous ne pouvions pas !

C’était mi-Juillet, nous rentrions d’Hurghada en Egypte après deux semaines de vacances mitigées pour diverses raisons notamment le fait que le Poux a jeûné toute la seconde semaine, tout attaqué qu’il était par la tourista locale.

Nous avions quitté l’hôtel à 23h45 pour un vol à 2h30, nous étions tous fatigués à cette heure tardive mais on se consolait en se disant qu’on dormirait dans l’avion… Sauf que dès que nous avons terminé toutes les formalités d’enregistrement et de sécurité nous avons constaté que notre avion était retardé.

Ça n’est jamais une bonne nouvelle quand l’avion à du retard mais ils l’annonçaient 3h10 au lieu de 2h30 ce qui n’est pas encore catastrophique. Nous avons pris notre mal en patience, et nous avons fait des jeux avec les monstroux, Z leur copine, et ses parents.

Les garçons étaient ravis de passer un peu plus de temps que prévu avec leur copine et ils tenaient plutôt bien le coup occupés à se défier au Uno, à prendre des cours de DS avec Z ( puisque nous n’avons toujours pas cédé à l’appel de la DS).

Les quatre adultes jouaient avec les enfants à tour de rôle, tout en surveillant du coin de l’œil notre porte d’embarquement désespérément vide jusqu’à 3h00, ce qui pour décoller à 3h10 est plutôt un mauvais signe.

Lorsque la Maman de Z a appris aux garçons à jouer au «  lancer de cochon » je leur ai dit que balancer des cochons ( même en plastique) en plein aéroport musulman, un premier jour de ramadan ça allait nous porter la poisse et ça n’a pas manqué…

D’un seul coup notre vol a disparu de tous les écrans ! Notre porte d’embarquement à été attribuée au vol de Nantes de 4h30 et sur aucun panneau on ne voyait plus notre vol pour Paris.

Notre vol était opéré par Egypt-Air et bien sûr il n’y avait personne de cette compagnie dans les environs… Nous avions beau plaisanter en disant qu’ils avaient enlevé notre vol des tableaux parce qu’ils avaient honte d’un tel retard, nous avons tous eu un grand moment de solitude ( en groupe donc) en se demandant à quel moment nous allions finir par partir.

Un vol pour Paris est apparu sur les écrans, c’était celui du matin, bien évidemment archi plein de vacanciers prêts à rentrer chez eux…

Là quand même, on s’est demandé si nous n’allions pas devoir passer la nuit PUIS la journée coincés dans cet aéroport, un peu comme Tom Hanks dans Le terminal à la différence que ce n’étaient pas les papiers qui manquaient mais l’avion.

Ce qui était stressant c’est que personne ne savait rien puisqu’il n’y avait personne d’Egypt-Air dans cette zone d’embarquement !

Les monstroux et Z ont tenu le coup jusqu’à 4h00 du matin puis se sont écroulés qui avec son Doudou, qui sur mon bras…

Et bien sûr c’est à 4h30, en plein dans leur premier sommeil, lorsqu’ils pèsent le poids d’un éléphanteau tellement ils dorment profondément que nous avons embarqué dans un bazar total puisque nous avions repris la porte d’embarquement des gens du vol de Nantes qui ne comprenaient rien et essayaient d’embarquer aussi…

300 Français hagards et légèrement contrariés qui s’entassent dans un avion ça n’est pas vraiment une belle image de notre culture mais les hôtesses en ont vu d’autres et le vol de 4h00 a été l’un des plus silencieux que j’ai connu, seulement ponctué par quelques ronflements de touristes épuisés.

 

Moralité : Lorsque vous rentrez de vacances, ne souhaitez pas trop fort «  rester un peu plus longtemps » ou «  ne pas rentrer », il se pourrait que Saint Egypt-Air vous entende et décide de planquer votre avion pour vous permettre de rester un peu plus longtemps !

Be Sociable, Share!

11 réflexions sur « Le retour ! »

  1. Il y a 3 ans, nous avons vécu un peu le même genre de retour de Tunisie… J’ai certainement du le conter quelque part sur mon blog.
    C’est un peu l’angoisse …
    Pour la tourista, fallait pas boire l’eau du robinet 😛
    Enfin j’dis ça mais même en évitant l’eau du robinet, tous les ans, j’ai des problèmes intestinaux durant quelques semaines en revenant de Tunisie…

    1. moi aussi je suis souvent malade en rentrant… quand à l’eau du robinet on n’y touche bien évidemment pas, on relave nos fruits mais là rien n’y a fait… Peut-être les glaçons de l’apéro ?

  2. Ecoute je ne sais pas si c’est la réalité ou simplement la façon que tu as de le raconter mais je vous ai senti tous calme, incroyablement calmes même, je crois que j’aurais crisé, oui je sais même si ça ne sert à rien 😉 Bonne rentrée alors

    1. Ben en fait on REVENAIT de vacances comme disait le Papa de Z, après 15 jours de détente tu es quand même plus zen.
      Et puis on a joué avec les monstroux qui ont super bien tenu le coup donc oui en fait on est restés calmes, même si à un moment, ne voyant plus aucune trace de notre vol on s’est vraiment demandé quand on allait enfin rentrer ! Bon courage à toi je crois savoir que tu as déjà repris !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *