Le prof de Maths

Déjà que je n’avais aucun atome crochu avec cette matière*,au lycée nous sommes tombés sur un sadique. Il devait être très complexé par sa petite taille, ou avoir de gros problèmes personnels, en tout cas son grand plaisir était de nous faire passer au tableau et de nous ridiculiser devant toute la classe. Quand on connait la tendresse des ados entre eux, il n’y avait vraiment pas besoin de lui pour jeter de l’huile sur le feu ou fournir les sobriquets qui ne manquaient pas de rester longtemps après la classe terminée.

Entre ses cinglantes remarques sur un détail vestimentaire et ses diverses moqueries sur notre nullité en Mathématique ( bon d’accord, dans mon cas il n’avait pas vraiment tort) : je redoutais d’être appelée au tableau. J’étais complètement bloquée, terrorisée à l’avance par le traitement qu’il allait m’infliger.

Et puis un jour, l’heure de la revanche a sonné. C’était un mercredi matin, sans enthousiasme aucun, nous nous rendions dans la salle de mathématiques où il nous attendait : silencieux, les lèvres pincées, visiblement mal à l’aise et tellement rouge qu’on aurait dit que ses oreilles clignotaient.

C’est en prenant nos places que nous avons compris pourquoi il était dans un tel état, quelqu’un avait écrit sur le tableau, au marqueur rose « Mr Citron * je t’aime à la folie, je t’adore etc.. ». Je vous laisse imaginer les exclamations hilares de l’intégralité de la classe, aggravées par des remarques bien sottes de nos camarades masculins en plein « âge bête ».

Personnellement, je ne le trouvais pas plus beau qu’un autre et surtout, tomber amoureuse d’un prof de « Math » ne me serait jamais venu à l’idée étant donné ma franche répulsion pour cette matière !

N’empêche que comme beaucoup d’autres élèves, j’ai bu du petit lait pendant une heure et, même si maintenant je compatis, j’ai beaucoup apprécié qu’il se soit senti si humilié qu’il n’ose plus, ensuite, nous traumatiser au tableau.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres !


* déja au collège nous avions un grand malade professeur qui nous donnait les exercices AVANT de nous faire les leçons. Bien entendu j’étais absolument incapable de résoudre le moindre exercice et Mamina s’arrachait les cheveux en me disputant car je n’avais pas écouté en classe.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *