Le pré-ado au collège

collège

6 mois qu’il attend, 6 mois qu’il est «prêt », 6 mois qu’il change à vitesse grand V et qu’il est de moins en moins mon bébé.

Mais à l’approche de la rentrée, le pré-ado a commencé à stresser et à développer des symptômes psychosomatiques (enfin j’espère) :

– Le pré-ado a toujours mal à la tête (mais écouter sa musique à fond sur son téléphone ne le dérange pas)

– Le pré-ado a mal au dos, partout, c’est INSUPPORTABLE… au point que je l’ai emmené chez le kiné qui a trouvé de petites tensions … dues au … stress.

On constate aussi des symptômes comportementaux :

– L’agressivité : le pré-ado démarre au quart de tour et peut se montrer franchement désagréable, on a beau savoir que c’est une réaction au stress c’est un peu pénible voire beaucoup !

– Tout est surdimensionné : il n’est pas fatigué il est épuisé, il n’est pas triste il est totalement déprimé, il n’a pas mal, il « souffre énormément », si on lui fait une remarque on le dénigre tout le temps … Le pré-ado est un caliméro en puissance.

– Le besoin de socialisation : comprenez par là, le besoin de voir ses pairs EN DEHORS de la maison. S’il appréhende sa rentrée, il a hâte de revoir ses copains parce que franchement, l’été avec Papa, Maman et le ptit frère ça va bien cinq minutes hein !

A ce sujet, les Monstroux ont seulement 17 mois d’écart mais ils n’ont jamais été aussi éloignés que maintenant, j’en ai un qui continue avec les pokémons, les billes etc, et l’autre qui ne se sépare plus de sa musique (j’aurais bien dit « de sauvage » mais je vais passer pour une vieille conne), qui passe son temps à regarder des sketchs plus ou moins drôles qu’il trouve hilarants etc.

Et puis la rentrée ne s’est pas trop mal passée …

– Le pré-ado avait soigneusement choisi sa tenue, coiffé ses longs cheveux, et surtout Maman avait le droit de rester toute la matinée et il en était ravi ! (Contradiction quand tu nous tiens)

– Le pré-ado a « flippé sa race » à la vue de l’emploi du temps un peu obscur, avec des groupes 1 et 2 des semaines A et B mais il s’en sortira (j’avoue qu’au début je ne comprenais rien non plus à ce mélange de groupes et de semaines).

– Le pré-ado s’est déjà perdu dans le collège, mais comme il s’est perdu avec une partie de sa classe, ce n’est pas la haiss (honte).

– le pré-ado a plusieurs heures de libres en fin d’après-midi, il pense que c’est du temps en plus pour aller au City-stade ou à la pêche, ce qui n’est évidemment pas notre avis … Vous les voyez arriver les conflits ?

Et le pire (pour moi) c’est qu’entre la musique, la pêche, les copains, le pré-ado qui était un bon lecteur n’ouvre plus un seul roman et cela me désespère …

Du coup nous avons commencé un roman à deux voix, ce qui nous permet de passer du temps à deux, mais je sais que forcer à lire n’est pas une bonne solution…

Comment on redonne le goût de lire à un pré-ado qui a des milliers d’autres préoccupations ?

Toutes les idées sont les bienvenues !

Be Sociable, Share!

7 réflexions sur « Le pré-ado au collège »

  1. courage ma Poulette,
    comme tu l’écris, c’est un PRÉ-ado, donc ensuite, il sera ado….
    Pour la lecture, pas de solution miracle : juste attendre, ça reviendra !

    Par contre, merci pour la leçon de vocabulaire qui m’a permis une mise à jour pour « haiss » 😉

  2. Même réponse sois patiente ça va probablement revenir. Il est en transition du genre de lecture. Mon petit-fils avait commencé à lire avec « Harry Potter ». Ont suivi quelques autres séries du même genre, puis plus rien. Il a recommencé ses lectures avec « Le trône de fer ».

  3. Malgré le fait que j’ai une fille et qu’elle ait un de moins je sens tellement de points communs ! figure toi que cet été j’ai commencé un livre avec elle, c’est moi qui lisais (nous étions côte à côte, j’ai pris ma dose de câlins !) parce que c’était ça ou rien… et du coup elle s’est remise à dévorer… des BD mais je m’en contente car l’important c’est de lire ! juste te dire que ça reviendra notamment quand il sera obligé de lire pour la classe de français mais en attendant tu ne peux pas le forcer…
    comment ça tu as eu le droit de rester la matinée ?!

  4. Mon pré-ado qui n’est pas tout à fait comme ton pré-ado puisqu’il est plus jeux vidéos et basket que musique et pêche est rentré du collège avec une BD du CDI ! Et il l’a lu. Il ne lit que des BD. Je me dis que c’est mieux que rien même si j’aurai préféré qu’il lise des romans jeunesse comme sa soeur.

    Encore plus dingue, il pense à s’inscrire au club du CDI pour y aller pendant la pause déjeuner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *