Le jour où j’ai perdu ma sécurité

La semaine dernière, par une belle journée, nous étions impatients de recevoir le trampoline commandé pour les monstroux et de leur faire la surprise à leur retour de l’école.

Lorsque les livreurs sont enfin arrivés, l’un des énormes carton était plutôt abîmé, Mr Poux a donc demandé, comme stipulé dans le contrat de vente à ouvrir les colis avant de signer le bon de réception.
Là le premier livreur que nous appelerons N°1 s’est montré très agressif, en disant qu’il n’avait pas de temps pour ça et qu’on avait qu’à signer en écrivant «  sous réserve ».

Mr Poux reste calme et explique que s’il accepte le colis sans l’ouvrir et qu’il y a un problème, la societé ne reprendra rien puisqu’il a signé.

Toujours aussi agressif, N°1 lui réponds que lui ne peux pas reprendre des colis ouverts.Mr Poux ne lâche pas l’affaire, nous sommes dans notre droit il commence à ouvrir le carton qui a souffert.

N°1 s’énerve très fort et annonce qu’il reprend ses colis, Mr Poux refuse il sont au corps à corps se poussant mutuellement avec le gros colis.

Intervention du livreur N°2 qui nous tutoie et nous insulte. Mr Poux reste très digne et lui précise que nous n’avons pas à nous faire insulter, l’autre se colle sous son nez et continue.

J’ai beaucoup de mal à remettre les événements dans l’ordre tellement la scène à dégénéré vite et tant elle était ridicule.

En très peu de temps, nous sommes arrivés au stade ou N°2 bousculait Mr Poux dans la rue avec la volonté évidente de déclencher une bagarre, tout en le traitant de « tête de bite » ( même dans les cours d’école on n’entend pas ça).

J’étais de l’autre côté de la rue, à moins de deux mètres et j’ai vu le moment ou Mr Poux en aurait marre de se faire pousser et réagirait malgré son calme habituel alors j’ai hurlé, d’une force dont j’ai été moi même surprise, d’une voix aigue que je ne me connaissais pas, j’ai hurlé :

« au secours, on se fait agresser par des livreurs, venez-vite ».

Personne n’est venu puisque en semaine et en journée le lotissement où nous vivons est totalement vide, mais ça a eu l’avantage de stopper net tout le monde et J’ai dégainé mon téléphone et composé le 17 à qui j’ai demandé de venir vite.
Le top c’est que la gendarmerie responsable de mon village se trouve à une quinzaine de km mais que là, la patrouille arrivait d’encore plus loin…

Voyant que j’avais réellement contacté la gendarmerie et donné mon adresse, N°1 s’est décidé à appeler son patron pour savoir s’il pouvait nous laisser ouvrir nos cartons,source du litige qui d’après moi, ne méritait absolument pas d’en arriver là.

N°2 a cessé de pousser mais à continué ses insultes, notamment en nous disant que de toute façon «  il savait où on habitait ». Quand je lui ai dit que nous étions totalement dans notre droit il m’a dit «je n’obéis pas aux femmes » et en a profité pour traiter Mr Poux de « tapette » et tout un tas d’autres noms d’oiseaux.
Mais surtout il persistait à nous menacer en disant qu’il savait où nous vivions ( forcément puisque nous étions chez nous).

N°1 et Mr Poux ont ouvert les cartons pendant que l’autre cherchait toujours la bagarre mais plus physiquement juste avec des mots. N°1 a essayé de le calmer mais clairement cet individu avait juste envie de problèmes.

Ils ont fini par repartir, avec bien sûr un chapelet d’insultes de N°2 à qui nous nous sommes bien gardé de répondre «  toi tu sais où on habite, mais nous on sait où tu ne travaillera bientôt plus ».

Les gendarmes sont arrivés 10 minutes après leur départ, autant dire que si bagarre il y avait eu, ils seraient venus juste pour ramasser les morceaux. Je ne les décrirai pas ici (enfin pas aujourd’hui) car je n’en reviens toujours pas du sketch qu’ils nous ont joué… Si je racontais exactement notre conversation vous penseriez que j’exagère !

J’attends une autre livraison jeudi, j’ai juste peur que ce soient les deux même individus car je sais maintenant que je ne peux pas compter sur la gendarmerie pour m’aider en cas de problème.

Je vis à la campagne, dans un village plutôt tranquille mais je ne m’y sens pas en sécurité.

Merci GLS !

 

Grâce à vous je ne souhaite plus recevoir de livraison mais en plus, je sais qu’en France on paie des impots pour payer une gendarmerie qui ne nous protège pas et s’en moque totalement.

Je vous dis à jeudi … ou pas !

k1778555

Be Sociable, Share!

38 réflexions sur « Le jour où j’ai perdu ma sécurité »

  1. Salut
    outch vraiment c’est tres tres tres limite!
    et cote gendarmerie ils sont dans l’obligation de prendre ta deposition et ta main courante..
    as tu fais un mail à la societe pour te plaindre?
    des bises

  2. je suis outrée et tellement choquée !
    je suis fournisseur, j’entends régulièrement les clients particuliers se plaindre des livreurs qui les agressent et leur parlent mal.
    Vous étiez totalement dans votre droit, tu as bien raison d’envoyer le courrier.
    Effectivement, ils sont menaçants etc mais ils n’ont aucun droit de vous parler comme cela. quant à la gendarmerie, no comment…
    J’espère que tu vas mieux et que te remets de ces émotions pas faciles à gérer j’imagine.
    Les gens sont vraiment effrayants.

  3. je ne sais que dire … il y a tellement de choses incongrues de nos jours , presque plus rien n’étonne, mais on ne pense jamais que ça peut arriver à soi même !!!! J’espère que vous allez suivre ça, jusqu’au bout, aussi bien côté livreurs que « police », et de très près ….

    1. Nous ne pouvons malheureusement rien faire contre les deux gendarmes … comme ils le disent eux-mêmes ils ne peuvent pas se téléporter… et la compassion ou la compréhension ne doivent pas faire partie de leur formation …

  4. je suis choquée du comportement de ces deux personnes, vraiment bas de plafond. Comment peut-on être aussi cons ?! Je veux bien croire qu’ils ont la pression des délais de livraison etc, mais quand même…. Une telle agressivité ne mène à rien.
    Une main courante serait peut être bien au cas où il y aurait représailles. Moi qui suis parano de ce genre de choses, j’aurai autant la trouille que toi.

  5. Je connais d’autres personnes à qui il est arrivé le même genre de mésaventures. Ils ont porté plainte et ne sont plus livrés par la même personne. Ceci dit, ça les a bien marqués et ils demandent le plus souvent à être livrés dans un relais colis.
    Dis toi que le livreur n’a pas intérêt à te faire des histoires. Tu sais où il travaille. Il ne serait pas difficile de tout connaître sur lui. Bises

    1. je peux le faire virer mais mon problème c’est qu’une fois qu’il n’a plus de travail, qu’est-ce qui va l’empécher de venir chez moi avec ses potes certainement aussi sympathiques et éduqués que lui ?
      Comme je sais que je ne peux pas compter sur la gendarmerie … tu vois mon dilemme ?

  6. Un monde de malade, pour un carton… mon dieu…
    J’ai eu plusieurs livraisons de gros objets, c’était les livreurs eux même qui me disaient d’ouvrir et de vérifier l’état des objets !!

    Moi, je porterais plainte ou au moins déposer une main courante, comme ça les forces de l’ordre sont au courant de cette altercation, et avec un peu de chance, les 2 zigotos se feront virer.

    1. je ne sais pas si je vais être capable de la raconter, je te jure, tu vas croire que je caricature !!! à un moment je me suis dit c’est pour un sketch, c’est pas pour de vrai … mais si …

  7. Ça fait peur ton histoire ! Si je ne bossais pas jeudi, je viendrais en renfort, une viking de 180cm pourrait leur faire peur, non ? 🙂

  8. Je me rappelle m’être engueulée avec un livreur une fois parce que je n’étais pas à la maison au moment de la livraison… un grand moment.
    Mais là, c’est inacceptable !

    Essaie de ne pas être seule pour ta livraison si c’est possible… Et parles-en à la société où tu as passé commande.

    Bisous

  9. C est charmant !!!! Dsl j ai ris a « tête de bite  » non mais c est dingue …. As tu appeler la société pour te plaindre de leur comportement ???
    Tu as eu une très bonne réaction d avoir crier … Le soucis est que personne ne bouge malheureusement par peur … J en ai fait les frais aux invalides une jeune fille de fesait agresser par 2 mecs je me suis interposée je me suis faite casser le nez … Mais bon j ai la conscience tranquille … L important pour toi c est que ça a calmer un peu le jeu …

  10. Oui, déposez une main courante. Et signalez auprès de GLS que cela a été fait.
    Ca crée un précédent et si quelqu’un dépose une autre plainte contre eux alors les problèmes commenceront pour eux.

  11. il faudrait que tu pause une main courante en donnant la date l’heure de la livraison et l’organisme !!! en que tu demande aux gendarmes une assistance pour la prochaine livraison en leur demandant d’être à proximité !! mais j’imagine ta peur !

  12. Coucou,

    Et béh , ça aurai été chez moi c’était bagarre directe!

    Par contre, je te conseil tout de même de porter plainte, ne serai ce que pour avoir une trace écrite en cas de problème de nouveau avec ces livreurs.
    Tu n’est pas obligé d’aller à la Gendarmerie ( euh ce qui les intéressse ce sont les affaires de drogue et autre ) mais plutôt à la Police..

    Vaut mieux prévenir que guérir
    Bisous

  13. C’est aberrant une telle situation…
    Je n’en reviens pas d’un tel comportement de la part des livreurs.
    Vous avez porté plainte ? parce qu’il y a de graves menaces.
    J’aurais vraiment peur aussi, je te souhaite bon courage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *