Le jour où j’ai lu la bible à mes enfants

Ici on ne pratique aucune religion et si j’ai longtemps été agnostique, je crois que j’ai fini par « virer » athée… Du coup toute l’histoire de la religion (ou devrais-je dire les histoires) on a un peu, voire beaucoup zappé avec les monstroux.

Du coup j’ai été très surprise lorsqu’il y a quelques temps ils m’ont annoncé qu’ils croyaient tous les deux en Dieu ( en même temps ils croient aussi au Père-Noël, à la petite souris, à la cloche de Pâques donc pourquoi pas Dieu…).

Et puis en Janvier lors de notre visite au Louvre nous nous sommes retrouvés devant une multitude de tableaux représentant le Christ sur sa croix ! Et là ça les a vraiment impressionnés, dérangés …

« Mais pourquoi ils l’ont accroché sur une croix ?  :  on dit crucifié… C’est parce qu’il disait être le fils de Dieu.

« Mais ça doit faire super mal » : Oui, mais bon en même temps c’était quand même un peu le but.

 » Il est mort là » : Oui il est mort mais les catholiques  (et d’autres, mais bon sang je ne me souviens plus) pensent qu’ensuite il a ressuscité

« Mais tu nous avais dit que ce n’était pas possible de ressusciter » :  Ben en fait scientifiquement c’est impossible, mais lui comme c’était le fils de Dieu il a pu, enfin c’est ce que dit la religion.

Et là je réalise que pendant toutes ces années j’ai essayé de les élever avec logique, pragmatisme mais que sur ce coup mon discours est aussi incohérent qu’inculte… Je pédale totalement dans la semoule, pourtant tout le monde ( croyant ou non)  connait l’histoire de Jésus mais  les mots me manquent ! Vite vite j’ai évacué la scène ( et pas la Cène donc) je ne voulais pas m’embourber dans des explications maladroites ni les influencer dans un sens ou dans l’autre.

En rentrant j’ai cherché dans mes documentaires, puis à la bibliothèque mais il n’y avait rien qui me permette d’expliquer simplement, sans parti pris  l’histoire de Jésus.

J’ai décidé d’aller à la source, j’ai contacté Fleurus, notre référence en matière de documentaire et bien sûr ils avaient exactement ce qu’il me fallait !

Ils m’ont envoyé l’imagerie de la Bible * :

bible-001

Comme je suis une vraie peste, quand chez Fleurus ils m’ont proposé ça, j’ai trouvé le moyen de râler que mes enfants étaient beaucoup trop grands : et bien non !

L’ancien testament et le nouveau testament y sont racontés très simplement, avec de très belles illustrations et toute la  neutralité que je recherchais : les faits tels qu’ils sont évoqués dans la bible mais avec un texte adapté aux enfants.

Bien sûr ça n’a pas empêché mes deux monstroux de poser plein de questions mais au moins j’avais la trame exacte et j’ai pu expliquer que c’était la croyance religieuse qui considérait que Jésus avait ressuscité, qu’il avait multiplié les pains, marché sur l’eau et tout et tout !

Et puis ne le répétez surtout pas, mais ça m’a permis de réviser un peu …

jésus-001

 

Et vous ? Vous vous en sortez comment pour expliquer tout ça ?

 

 

* livre offert par l’éditeur : merci !

 

Be Sociable, Share!

15 réflexions sur « Le jour où j’ai lu la bible à mes enfants »

  1. ah ah j’imagine bien !! ma fille prépare sa 1ère communion et j’ai le même genre de questions..
    j’avais déjà trouvé une bible pour enfant, mais je ne connaissais pas celui de cette édition !

  2. Merci pour ce témoignage délicat et ouvert d’esprit. J’ai été éduquée dans la religion catholique, mais je ne souhaite pas l’imposer à mes futurs enfants, plutôt les guider sur l’histoire de Jésus, les croyances et les valeurs, de manière pragmatique, comme tu le dis !
    Donc je prends note de ce bouquin 😉

  3. tu leur as expliqué aussi que sa maman, c’etait par le saint esprit qu’elle l’avait eu le jésus, et que donc, son papa, c’etait pas son papa, le joseph, mais c’etait dieu,le père, et que le saint esprit, du coup, on se demandait ce qu’il foutait dans l’bhistoire, mais que du coup, joseph était doublement cocu, et qu’après la naissance de son fils, qui n’etait pas son fils, en fait, il avait disparu dans les ruelles de la bible, etc….
    non, mais si t’as besoin, je t’aide à expliquer la religion, moi!

  4. Trop bien d’avoir eu le livre offert! C’est cool.

    Sinon tu as raison c’est pas évident s’expliquer tout ça. Moi j’ai été au catéchisme quand j’étais petite mais c’était cool: je me souviens des coloriages que je faisais et surtout avant les vacances on regardait des péplum à la télé. Ah ça c’était top!

  5. Excellent ton article surtout le 2 ème paragraphe,lol. L’imagerie a l’air bien faite. J’ai un livre pour les enfants qui étaient a moi, mais il faut dire que les imageries de Fleurus sont bien faite. On peut croire en Dieu sans forcément respecter une religion particulière. Je n’ai pas encore parlé de religion a mon fils il est peut être encore jeune, juste Jésus parce qu’on a la crèche 🙂

  6. je veux bien que tu me le prêtes car les filles posent des questions, et je dis toujours qu’il faut qu’on prenne un livre à la biblio, mais on revient toujours avec des BD à la place ….

  7. Chez nous, nous sommes croyants (catholiques) et nous essayons de recadrer chaque grande fête avec son contexte religieux. Mes enfants sont petits (à peine 5 et 3 ans) mais ils connaissent Jésus, Marie, Joseph, l »histoire de la crèche, de Pâques, etc.
    Mon grand s’appelle Joseph et nous lui expliquons que c’est le prénom du « papa d’amour » de Jésus, celui qui l’a aidé à grandir.
    Nous avons ce livre à la maison, et il est très bien fait… d’ailleurs, ce serait bien si Fleurus pouvait sortir un livre sur les grandes religions, car ce sont quand même les fondements de nos différentes cultures.

  8. Et bien nous nous jouons la carte super nounou qui est pratiquante, du coup je réponds aux question de base et ensuite je passe le relais quand je ne sais pas ! Mais c et bon à savoir au cas ou

  9. Pour le moment, ma fille ne nous a jamais posé de question sur la religion et j’ai envie de dire: tant mieux ! Nous ne sommes pas du tout croyants et je pense qu’il faudrait que je trouve la bonne façon d’en parler, et que ce n’est pas si facile, pour ne pas « l’influencer »…

  10. Au moment de Noël, on a aussi été confronté au sujet. Comment expliquer le sens de cette fête sans aborder la nativité. Du coup, j’ai moi aussi acheté un ptit documentaire pour en parler. Quelques jours plus tard, alors que nous étions en train d’accrocher le xième dessin de la puce au mur avec des punaises, elle me demande : tu crois que c’est avec ça qu’ils ont accroché Jésus sur la croix ? J’ai répondu : peut être, je ne sais pas trop… J’avais pas envie de rentrer dans ce genre de détails !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *