Le bonheur c’est simple comme …

Un lundi soir à 21h00 bien dépassées alors qu’enfin on faisait les derniers bisous Grand Monstrou me dit :  » Maman je peux te parler ? »

Oh purée, qu’est-ce qu’il va encore me sortir ? Bon, la reproduction humaine j’ai expliqué, la fin du monde on en a parlé …. Punaise moi qui croyais être libre dans moins de 5 mn …

Voix douce de la mère aimante et quasi-parfaite (qui ne pense absolument pas à se barrer en courant parce que non, vraiment ce n’est PAS le moment d’avoir une discussion philosophique)

– De quoi veux-tu parler mon chéri ?

-Est-ce que tu crois que je pourrais mettre du déodorant ?

( Voix intérieure : OUFFFFFF ce n’est que ça)

– Non parce que tu vois quand je suis au judo je sens fort et ça m’embête.

– Mais bien sûr mon chéri, c’est vrai que maintenant les entraînements sont plutôt intensifs, si tu sens que tu as besoin de déodorant je vais t’en donner un.

– Aaaaaahhhh je pensais que j’allais devoir négocier pendant des heures ! ( ne pas relever le sous-entendu comme quoi je suis une mère difficile, juste accepter, lui refiler un déo et le coucher)

-…

– Et puis tu sais ça fait déjà quelques jours que j’utilise celui de Papa !

– Bon écoute justement on en a un tout neuf ( hypoallergénique et qui pue pas), si tu veux je te le donne, ce sera le tien. ( il faut savoir choisir les combats qu’on mène, je préfère lutter contre les vulgarités apparemment très en vogue au Cm2 que contre un déo qui ma foi, peut l’empêcher de sentir le fennec en rentrant du judo).

– Ahhhhh Merci Maman t’es trop forte !

Le bonheur c’est simple comme : un stick de déodorant !

 

Le lendemain matin Grand Monstrou traverse le couloir torse nu et annonce à son frère d’une voix fière : « Je vais mettre du déodorant. » Bien sûr Petit Monstrou a accouru vers moi pour me demander pourquoi il avait droit au déodorant j’ai botté en touche en répondant : parce qu’il est grand.

Et là, je me suis réjouie que ledit déodorant soit un stick et non un vaporisateur car même avec le stick, l’intégralité de la salle de bain sentait le déo… je ne sais pas combien il s’en ait mis mais je vous garantie que cet enfant ne sentira pas la transpiration pendant les trois prochains mois !

Le bonheur c’est simple comme : avoir le nez bouché quand on passe dans la salle de bains après Grand Monstrou et son déodorant !

k13048680

 

Article qui peux entre dans les mardis tous doux de Maman@home et même dans le mardi beauté de Parisienne Vincennes.

Be Sociable, Share!

8 réflexions sur « Le bonheur c’est simple comme … »

  1. C’est marrant comme ils ont envie d’être grands à travers de petites choses : cire dans les cheveux, déo, sac en plus du cartable… bon en même temps en effet c’est plutôt agréable parce que OUI après le sport booouh ça sent fort 😉 Rigolote ta douceur Béa 🙂

  2. Hé hé!! Je me marre rien qu’en imaginant ta tête ds la salle de bains. Now, j’attends impatiemment le moment où il va te sortir  » Tu sais maman, ça fait déjà plusieurs jours que j’utilise les préservatifs de papa, il faudrait songer à m’en acheter » Mdr!! (Comment ça, j’suis pas drôle?) Pardon… Promis, je ne le ferai plus… 😉

  3. moi n’osant pas dire à mon ado qu’elle sentait la transpiration de façon cash, je lui ai demandé si elle serait contente si je lui achetais un déo… résultat identique! on sait quand elle en met…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *