L’année solitaire (roman)

annéesolitaire

Alice Oseman

dès 14 ans

Editions Nathan

416 pages

16,90€

 

 » C’est l’histoire de … Tori, Michael, Becky, Lucas, Charlie. Et de l’année ou tout à changé.

On est censés vivre la plus belle période de notre vie. On est jeunes, on est en train de décider de notre avenir (c’est en tout cas ce qu’on nous répète) on a des amis. Mais en fait, tous, on attend que quelque chose change. Becky, ma meilleure amie, avec qui je rigole de moins en moins. Lucas, qui réapparait dans ma vie après toutes ces années. Mon frère Charlie, la plus belle personne que je connaisse. Michael Holden, avec son sourire trop grand. Et moi, la fille la plus misanthrope et pessimiste du lycée. On attend tous que quelque chose change. »

Un texte coup de poing sur l’adolescence (source Nathan)

En effet c’est un véritable retour en adolescence qui se produit lorsqu’on lit ce livre à mon age (avancé). Alors, effectivement, ce roman écrit par une jeune fille de 18 ans est plutôt destiné à ses pairs adolescents, mais en tant qu’adulte il a remué en moi les méandres de mon adolescence. Tori l’héroïne, est en souffrance comme beaucoup de jeunes de son âge, pessimiste, mais aussi exigeante : « pourquoi personne ne fait rien? » « Pourquoi tout le monde s’en fout ? ».

Tori ne rentre pas dans le moule, Charlie son frère non plus, d’ailleurs son nouvel ami Michael Holden est considéré comme  » barge » dans son ancien lycée. On vit avec elle, ses doutes, ses envies de dormir sans arrêt, son manque d’intérêt pour les conventions.

Et puis, il y a solitaire, un groupe anonyme qui va secouer tout le lycée avec des blagues innocentes pour commencer puis de plus en plus dangereuses et malsaines.

Le lecteur est donc pris entre l’envie d’en savoir plus sur solitaire, de savoir ce qui va arriver entre Tori, Michael et Lucas, mais également pris dans une certaine torpeur typiquement adolescente, l’envie de se glisser sous la couette en attendant que ça passe. Que cette année ou soi-disant l’on décide de notre avenir alors qu’on n’y est pas prêt se termine vite et sans douleur.

Un grand bravo à cette jeune auteure, le texte est fluide, très agréable à lire, l’histoire est bien ficelée et j’ai pris énormément de plaisir à la lire.

Qui mieux qu’une adolescente peut décrire ce que ressent une adolescente ? Je me suis revue 20 ans en arrière et j’espère que grâce à ce roman je serait un peu plus tolérante avec mes deux monstroux qui s’approchent à grand pas de cette pénible période.

 

* Livre offert : Merci

 

 

Be Sociable, Share!

Une réflexion sur « L’année solitaire (roman) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *