La semaine de l’homme…

 

 

Après tous ces formidables billets sur la journée des hérissons écrasés de la femme, j’ai décrété que chez nous et pour le reste de la semaine,  ce serait «  la semaine de l’homme ».

Une semaine festive donc, avec plein d’activités passionnantes et absolument rien à gagner à part peut-être quelques grincements de dents côté masculin.

Mercredi : Grand jeu sur le thème de l’égalité

Oui mon chéri, l’homme et la femme sont égaux, c’est donc à ton tour de récurer les toilettes, et n’oublie pas les murs que tes fils et toi-même arrosez tous copieusement, en affirmant que c’est forcément l’un des deux autres. ( une chose est certaine, ce n’est PAS moi ).

Jeudi : Questions pour un champion

Grand Monstrou : « Mais Maman t’as pas lavé ma veste rouge ??? C’est ma préférée et j’ai le pantalon qui va avec »

Mère indigne ravie et innocente : « oh je suis désolée mon chéri, comme elle était par terre depuis trois jours je l’ai utilisée pour faire la poussière dans ta chambre, tiens regarde, je l’ai remise exactement comme je l’avais trouvée : en boule à côté de ton armoire. Oh c’est trop bête, elle n’est pas propre »

Petit Monstrou : «  Maman je ne trouve pas mes chaussettes… »

Mère exaspérée joueuse : « entre le concombre et les brocolis dans le bac à légumes du frigo » (Extra-ball comme au flipper : s’il va ouvrir le frigo, je gagne l’apéro)

Et Mr Poux qui débarque : «  on a un truc pour recycler les vieilles piles ? J’en fais quoi ? »

Epouse lasse que son mari ait toujours l’air d’emménager docile (oui ça c’est tout moi) : « enterre les dans le jardin, je veux voir si à force on aura des carottes clignotantes».

Vendredi : le jeu du post-it

On vous l’a dit et redit, l’homme et la femme sont égaux, c’est un fait reconnu ( enfin en France quand même on a attendu jusqu’à 1906 Pour avoir le droit de vote) mais les hommes ont parfois une mémoire ET une audition très sélective ( pour les geeks : certainement un problème de mémoire vive qu’aucun rebootage n’a su fixer). Certains mauvais esprits affirment que c’est parce qu’on parle tout le temps qu’ils ne peuvent pas tout écouter/entendre.

Soit, l’une des premières qualités de la pôoooovre femme au foyer qui cohabite avec trois mâles ( oui c’est moi, plaignez-moi) c’est l’adaptation. Mes ptits gars, si vous ne m’entendez pas, vous allez me lire !

Le troisième jour je décore donc toute la maison de pense-bêtes  et d’affichettes diverses et bizarres telles que «  prière de rincer la baignoire et le lavabo après chaque utilisation. Signé : Le service d’hygiène »

«  Le prochain qui ne baisse pas la lunette des toilettes écopera d’une semaine entière de vaisselle » ( je sais c’est de la triche, c’est m’assurer trois semaines  sans vaisselle)

« Tout individu surpris en train de piétiner dans le salon avec ses chaussures boueuses et mouillées verra sa tirelire entièrement vidée pour le dédommagement de mes heures de ménage (ou sa CB sauvagement agressée  par un tour à la librairie du coin). »

« Le premier monstroux qui sautera sur le canapé se verra offrir un stage intensif d’aspirateur PS pour  Mr Poux : non mon chéri, l’aspirateur n’est pas une bête féroce»

Samedi : Top Chef

Hop hop hop  pour finir la semaine de l’homme en beauté : grand concours de cuisine, les petits se chargeront des pâtisseries, le grand du plat de résistance, ce soir Maman se met les pieds sous la table. Et ça marche, les enfants sont ravis de « patouiller »  la pâte pour les sablés, le Poux se met bien volontiers au fourneaux et c’est BON ! .

Ravie, repue, inconsciente, je laisserai  le Poux se charger de débarrasser (puisqu’il a insisté) et après avoir couché les monstroux j’irai tranquillement digérer sur le canapé, attendrie par tant d’efforts de mes trois hommes..

Dimanche : FATAL ERROR !

Pas de grasse matinée le dimanche matin, jamais

A moitié réveillée totalement au radar, je pénètre dans la cuisine en quête d’un café quand je me rends compte terrorisée qu’un ouragan a dévasté ma cuisine !

Poêles, casseroles sales, pots de crème fraiche vides et l’intégralité des spatules et des cuillères en bois  gisent un peu partout sur les plans de travail et la plaque de cuisson.

Des peaux d’oignon traumatisées se sont réfugiées SUR la cafetière pendant que des morceaux de nourriture non identifiés ont été  artistiquement projetés sur les pauvres meubles entourant les plaques…

Attention, il  y a un passage très glissant devant le frigo, la poubelle déborde et l’odeur persistante de gras ambiante agresse mes délicates narines.

J’en ai pour deux heures à remettre la cuisine en état et quand je termine enfin je suis prise d’un long sanglot… «  Mais pourtant c’est pas la fête des mères ! »

 

Be Sociable, Share!

42 réflexions sur « La semaine de l’homme… »

  1. je n’ai qu’un mot à dire c’est *merci*
    pour ce bon moment que j’ai passé à te lire 🙂
    bon courage avec tes 3 poux c’est heureusement pas la fête des mères tous les jours!!!

  2. J’adore !!! superbe article, c’est drôle mais dans certains passages j’ai l’impression que c’est chez moi, finalement ils sont tous pareils ?

  3. je me souviens pourquoi je veux une troisième fille

    parce qu’elles se sont levées seules ce matin, ont pris leur petit dej’ déjà préparé et ont débarrassé avant de venir me faire un câlin pour que je me lève et les aide à s’habiller pour jouer dehors …

      1. je relie ton article et je n’ai pas eu de troisième fille, mais un petit homme

        c’est une miniature mais il a déjà des « tics » de mâle alors que je fais tant d’effort pour que NON

        cela doit être génétique !!! mais je ne perds pas espoir …

        bon je retourne à ma serpillère …, c’est jeudi, lendemain d’un mercredi pluvieux et d’activités dans la maison …

  4. Quel article, j’adore ! Tu nous donne tout plein de bonnes idées pour remettre les idées en place de toute la famille. Mais quelles ont été les réactions de tes monstrous ? Parce que je ne suis pas sûre que les miens régiraient bien … et c’est un grand malheur ! On a du boulot !!! Pourquoi ne pourrait-on pas réfléchir toutes ensemble à une idée par moi comme les tiennes à appliquer, dans la vie familiale et ailleurs, et se raconter ensuite les réactions positives et négatives ? C’est dur et enrageant parfois, mais il ne faut pas céder à la facilité. A plusieurs ce serait plus facile, non ? Qu’en dis-tu ? Bises ^^

    1. Bienvenue Mélanie 😀

      Les monstroux ont adoré les affichettes, le Poux beaucoup moins… par contre pas question de toucher à leurs tirelires encore moins de faire la vaisselle ( ils se croient trop « petits » pour ça )

  5. je viens voir si tu as répondu à mon comm’ de ce matin… mais en fait, à la réflexion, j’ai lu mais pas commenté car pas de temps.
    Tout ça pour dire que je ne boude pas, hein, mais mes journées sont trop courtes, alors je lis mais je ne laisse pas forcément trace de mon passage !

    1. oui alors, j’ai déjà du mal à répondre aux commentaires réels si en plus je dois répondre à ceux qui sont restés dans ta caboche heu.. comment dire 😈 ( enfin si ça peut te rassurer, j’ai fait pareil chez Chocoladdict l’autre jour ! )

  6. Je plussoie +++ et pourtant, je suis un mec. Oui oui. Attends, je regarde, je vérifie quand même. On sait jamais. Mais moi, je suis doté d’une implacable précision de tir quand il s’agit de « tirer le fil » … très drôle, mais elle se termine mal, ton histoire ?
    Ah les mecs…

  7. déjà une installation de pissotières t’évitera des désagréments; je te laisse le soin de creuser un trou au fond du jardin pour tes « propres » besoins….
    Niveau cuisine, je fais pareil, c’est juste que comme tout mâle, nous devons marquer notre territoire et laisser des traces de nos exploits pour éviter que la gent féminine ne les oublie…trop facilement et se plaigne sur le web.
    Quant à l’audition sélective, la mauvaise foi, le côté mono tâche, le compliment est aussi applicable aux femmes et particulièrement à celles entourées uniquement d’hommes!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *