La Saint Valentin à dix ans

J’avais décidé de ne plus raconter la vie de mon Grand Monstrou ici, parce que ça peut-être gênant pour lui mais là j’en ai gros sur le cœur…

Parce que lui, il a un cœur d’artichaut et que quand il aime c’est pour de bon, malheureusement il n’a pas de chance avec les filles, ce que je ne comprends pas puisque, en tout impartialité, je me rends bien compte que c’est le plus beau  du monde, avec son frère.

Depuis deux ans il est donc amoureux d’une camarade de classe qui ne lui rends pas. Bon il faut dire aussi que toute l’année dernière il lui a envoyé des poèmes anonymement ce qui ne rends pas du tout pratique le partage de sentiments (Mr Poux si tu me lis, je pense que ton fils pourrais te donner des cours de romantisme).

Récemment il m’a demandé du papier à lettre et à rédigé une déclaration d’amour (que je n’ai pas eu la chance de lire) qu’il a cette fois signée et dans laquelle il avouait être l’auteur des fameux poèmes.

La petite greluche (et encore je me retiens) n’a rien trouvé à dire à cette lettre à part : « pas maintenant ».

Nous avons passé des heures à analyser ce « pas maintenant », Grand Monstrou espère très fort et moi j’ai juste envie d’aller secouer la gamine pour lui demander ce que ça signifie…

« Pas maintenant mais quand je me serais fait larguer je te prendrai ? »

« Pas maintenant j’ai cours de poney aquatique ? »

« Pas maintenant j’ai de la merde dans les yeux et je ne vois pas pas tes qualités, ta beauté, ton humour etc ».

(ça se voit que je l’aime pas du coup la petiote ?)

Fort de son espérance, Grand Monstrou a décidé il y a quelques temps d’offrir un bouquet à sa belle pour la saint valentin… EN PLEINE COUR D’ÉCOLE ! (la veille donc)

Je vous jure que j’ai essayé de le dissuader, car personnellement, j’aurais juste trop la trouille pour faire ça.  Et surtout je sais que si ça se passe mal, je vais récupérer mon grand sensible dans un terrible état.

Bref, ce matin  nous avons fait l’ouverture du fleuriste, Grand Monstrou a acheté 5 roses rouges, la fleuriste lui a fait un super bouquet, puis nous avons couru jusqu’à l’école pour être à l’heure.

Il comptait lui donner, soit tout de suite avant la sonnerie, soit à la récré du matin…

Depuis je tourne en rond…je stresse pour lui…

Non seulement il risque (encore) de se prendre un gros râteau mais en plus, vous connaissez la méchancetés des gosses de primaire, si ça se trouve il vient d’assassiner sa vie sociale et va être la victime de sobriquets et de moqueries jusqu’à la fin de l’année…

Mais qu’il est dur d’avoir dix ans, et qu’il est dur d’être la maman d’un pré-adolescent !

Bon je vais aller lui préparer des cookies pour lui remonter le moral au cas où…

k4508099

 

 

Be Sociable, Share!

6 réflexions sur « La Saint Valentin à dix ans »

  1. Quand j’étais au CE1, il y a fort longtemps dans les années 90, un garçon de ma classe m’avait offert des fleurs pour mon anniversaire. J’ai été gênée sur le coup parce que tout le monde nous regardé. Mais après, j’ai trouvé ça mignon. Simon, si tu me lis, merci pour les fleurs!

  2. Vraiment, il aime la difficulté GD M.
    Il lui faut être patient, et dans le même temps regarder autour de lui, il y a sûrement mieux et plus disponible.

  3. ouh la la gros romantique. Effectivement le coup des fleurs est risqué. Parce que même si elle l’apprécie elle risque de faire la kéké devant les autres. Il aurait pas pu opter pour plus discret genre carte pokémon super rare, bracelet en elastique… bon bah bon courage à lui et à toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *