La revanche

12191981_811309518969213_6371748949286581946_n (1)

L’an dernier, dix jours avant le départ en vacances, Petit Monstrou s’est cassé le fémur. Or, quand on se casse le fémur, on est plâtré du haut de la cuisse jusqu’en haut des orteils, je vous en parlais ici.
Souvenez-vous nous étions en pleine canicule et ce qui faisait souffrir mon petit blessé ce n’était pas du tout sa fracture (Monsieur marchait dans le couloir avant de passer sa radio) mais les démangeaisons dues à la chaleur sous son long et vilain plâtre.
Malheureusement nous avions réservé des vacances au Maroc, pour être sûrs d’avoir du soleil et donc de la chaleur. Impossible de l’emmener, déjà je ne vois pas comment je l’aurais rentré dans le siège d’un avion avec sa jambe tendue devant lui, et surtout cela aurait été insupportable pour lui.
Dès qu’ils ont appris la nouvelle, Mamina et Papounet ont proposé de garder Petit Monstrou chez eux mais je ne pouvais pas m’y résoudre, je ne me voyais pas partir sans lui.
J’aurais voulu que nous annulions et que nous restions près de lui mais c’était aussi priver Grand Monstrou et surtout Monsieur Poux, qui en avait le plus besoin, de leurs vacances.

Nous lui avons donc posé la question, sans pression, en lui expliquant que c’était sa décision, que nous ne savions pas choisir. (j’en suis encore malheureuse rien qu’en l’écrivant).
Il a réfléchi un moment  puis il a dit « ce n’est pas parce que je me suis cassé la jambe que vous devez être tous punis, allez-y je resterai avec Mamina et Papounet (et le #boxerfou )».
Je vous avoue que le départ n’a pas été simple, j’ai du retenir mes larmes jusqu’à ce qu’il ne voit plus la voiture, et mon cœur pesait plusieurs tonnes dans ma poitrine. Nous l’appelions tous les jours, et tous les jours j’avais la boule dans la gorge mais il a été choyé, chouchouté et gâté par ses grands parents et par Michèle (encore merci).
Il a dévoré toute la série des Harry Potter, enchaîné avec celle des Aragorn et est devenu un pro des légos et du yams, bref que des activités assises.

Tous les soirs il faisait son petit tour en fauteuil roulant et il testait la solidité du cœur de Mamina en faisant de grands virages juste avant la descente du garage (8%) qui n’est absolument pas adaptée à un fauteuil roulant.
En août nous avons repris une semaine de vacances qui n’était absolument pas prévue au budget car même s’il nous avait laissés partir, ce fut difficile pour lui.
Et comme nous sommes joueurs, cette année nous avons de nouveau réservé au Maroc,dans le même hôtel, pour la même période.

J’ai dorénavant un postérieur en béton car j’ai serré les fesses tout le mois de juin, tremblant à chaque coup de téléphone, fin juin, si j’avais pu, je l’aurais attaché dans son lit quoique connaissant le phénomène, même dans son lit il est capable de se blesser.
Et ouiiiiiiiiiii nous sommes partis, à quatre et là, il a pris sa revanche !
Je crois que je n’ai jamais eu autant de bisous et de câlins dans une piscine et des « je t’aime Maman » .

Monsieur Poux qui est très souvent absent dans l’année a pu renouer avec son cadet, il a eu tous les noms d’animaux et se faisait régulièrement attaquer, chasser, lui aussi dans la piscine.
En plus, comme Petit Monstrou a attrapé mon virus de la lecture, nous pouvions tout de même nous adonner à notre sacro-sainte sieste et nous dormions pendant qu’il lisait (je n’ai pas dit sieste cochonne, on n’est pas fous quand même).
Il s’est fait un copain qui comme lui n’allait jamais au club enfant et ils circulaient tous les deux dans le grand complexe de l’hôtel, pour aller se chercher des crêpes, voir les oies, ou juste profiter de leur liberté.
A l’exception d’un pincement d’oie et d’une petite insolation qui nous a valu une courte nuit, il n’y a eu aucun drame à signaler et nous avons vu Petit Monstrou profiter à fond de ses vacances comme une revanche sur l’été dernier.
Grand Monstrou était avec nous, enfin je veux dire, nous l’avions emmené car nous avons du un peu râler au bout d’une semaine que nous ne le voyions jamais. Lui aussi a passé de supers vacances, avec ses « potes », il a daigné venir jouer avec nous à l’apéro de temps en temps mais préférait clairement rester avec ses pairs.
Bref, la vie peut faire de sacré coups vaches, mais elle peut aussi se rattraper ensuite, alors courage à tous ceux qui vivent des moments difficile, la roue tourne !

Be Sociable, Share!

3 réflexions sur « La revanche »

  1. comme Chouca, je reste perplexe sur la méthode pour « le postérieur en béton » !
    quant à Mr Poux, il est dommage de ne pas avoir de vidéo de lui faisant certains animaux…. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *