La grâce des brigands, Véronique Olvadé

Cette année encore je participe aux matchs de la rentrée littéraire avec Priceminister et bien d’autres blogueurs. J’ai choisi « La grâce des brigands » de Véronique Olvadé.

grâce des brigands-001

« Maria Christina Väätonen  a seize ans lorsqu’elle quitte la ville de son enfance, une bourgade située dans le grand Nord, entourée de marais et plongée dans la brume la plupart de l’année. Elle laisse derrière elle un père taciturne, un mère bigote et une sœur jalouse, pour s’installer à Santa Monica (Los Angeles).

C’est le début des années 70 et des rêves libertaires. »

Je me suis régalée avec cette saga américaine d’autant plus que 30 ans plus tard j’ai erré dans les mêmes endroits que l’héroïne et malgré le temps passé, j’ai bien reconnu les lieux et les mentalités.

La grande force de ce roman ce sont ces personnages hauts en couleur, tous munis d’une  forte personnalité et même parfois attachants même s’ils sont loin d’être irréprochables.

La mère de Maria Christina  notamment, est savoureusement terrifiante dans ses convictions et ses attitudes avec ses filles, je me suis prise à penser parfois, que c’était caricatural, mais j’ai réalisé combien de fois dans la ‘vraie » vie j’ai dit  » mais si je racontais ça sur mon blog personne ne me croirait« . Je suis donc certaine que de tels personnages pourraient exister, d’autant plus dans les villages reculés de l’Amérique, dans les années 70.

Ce roman m’a transportée avec la volonté de s’en sortir de Maria Christina mais aussi avec ses rebondissements et le fait qu’une bonne rencontre n’en soit peut-être pas vraiment une, et qu’une mauvaise ne soit pas non plus forcément mauvaise.

Comme la plupart des romans que j’ai apprécié, je n’ai pas aimé la fin pour la simple raison que je n’avais pas envie de quitter les personnages, j’aurais voulu continuer à les suivre, à m’immiscer dans leur vie plus longtemps.

Dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire je dois donner une note et je me suis décidée pour un 18/20 car c’est vraiment un roman que je recommande et que vous pouvez offrir pour Noël les yeux fermés.

Bonne semaine !

 

Be Sociable, Share!

6 réflexions sur « La grâce des brigands, Véronique Olvadé »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *