La diplomatie enfantine

En fac de sciences de l’éducation on étudiait plusieurs courants de pensées et il y avait  notamment la grande «  dispute » internationale entre l’acquis et l’inné… Qu’est-ce que l’éducation nous apporte vraiment et est-ce qu’il n’y a pas des choses déjà pré-acquises ?

Loin de moi l’idée de vous faire un cours de sociologie, ce n’est pas le genre de la maison (et surtout la fac c’était il a très longtemps, ma mémoire ne fonctionne plus assez bien), je veux juste en venir au fait que la diplomatie, c’est clairement pas un truc inné… ou alors, au contraire,  ça se transmet dans les gènes et grand monstrou a hérité de mon terrible côté « pas-diplomate-pour-deux-sous ».

Nous sommes en train de dîner avec Mamina et Papounet, Petit Montrou, comme d’habitude, pense que le dîner est un lieu de spectacle et lorsqu’il ne nous baratine pas d’histoires abracadabrantes ( pour ne pas manger) il nous gratifie de grimaces en tous genres. Je précise que Petit Monstrou n’est pas «  difficile », il aime à peu près tout, mais depuis tout petit, il préfère captiver son public (coincé à table) que de manger.

Bref, ce soir là c’est « option grimaces » et même Grand Monstrou trouve que c’est trop, il interpelle son frère :

«  Arrête Petit Monstrou tu vas avoir plein de rides comme Mamina »

Mamina (légèrement dépitée) : «  Mais tu m’as dit ce matin que j’étais jolie ! »

Grand Monstrou ( qu’on appelle aussi « réponse à tout ») : Oui, mais je parlais des habits !

Et PAF Mamina vaincue par K.O !

Il faudra tout de même que j’envisage d’apprendre à mes garçons comment on parle aux femmes… ou pas…

Petit Monstrou lui, est dans sa période «  les filles sont nulles »…En petite section, il tombait amoureux tous les deux jours (de « vieilles» de grande section), cet été, au centre de loisirs je l’ai retrouvé en train d’ausculter une petite fille (allongée par terre, tee-shirt remonté) dans la petite maison de la cour…

Cette année il est contrarié parce que sa nouvelle maîtresse le FORCE à donner la main aux filles et que  « c’est dégoutant les filles »! Changement radical donc, au point que même à la télé, les trucs de fille le gonflent… L’autre jour on l’a entendu râler devant une publicité «  ah non, pas les barbies, ça PUE les barbies »…

Non, vraiment y’a rien à redire, mes montroux sont de vrais martiens, pas encore prêts pour l’art délicat de la séduction de vénusiennes.

Be Sociable, Share!

16 réflexions sur « La diplomatie enfantine »

  1. il est clair que de telles remarques sont dignes de l' »héritage » de leur mère…. super diplomate (mais bien cachée alors !) !
    Pauvre Mamina… et pauvre Barbie (qui est vieille aussi, mais pas une ride !?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *