j’aime pas tes potes : tu n’iras plus chez eux !

Dans la première partie de cette série sur les copains de mes monstroux, je vous ai parlé des difficultés relationnelles  du début de petite section pour mon Grand Monstrou.  Aussi lorsque vers le mois de Mai il a été invité  à son premier anniversaire, j’étais tellement soulagée/contente qu’il ait au moins UN copain que je ne me suis pas méfiée et j’ai bien vite accepté.

C’est Mr Poux qui a déposé un Grand Monstrou enchanté à  sa première fête d’anniversaire et c’est moi qui suis allée le chercher…  Je rappelle qu’en plus d’être accro au chocolat, j’ai aussi le terrible vice d’être fumeuse, mais nous ne fumons pas dans la maison et jusqu’à récemment je ne fumais pas non plus dans la rue en présence des Monstroux (1 / pour leur épargner ma fumée toxique 2/ un vieux reste de la honte qu’on t’inflige aux USA si tu sors t’en griller une).

Bref, donc je suis fumeuse, mais en pénétrant dans le brouillard du salon où avait lieu la petite fête, j’ai bien failli m’étouffer !  GARGL, mais comment peut-on recevoir des enfants de 3 -4 ans dans un tel fumoir ?

Bien entendu je n’ai rien dit d’autant plus que La Maman du petit R. m’a sauté dessus pour me remercier d’avoir répondu ET réellement amené mon fils car finalement ils n’étaient que 3, la petite C. (tiens donc !) , R. et Grand Monstrou. Elle était mécontente que la plupart des invités n’aient même pas daigné répondre (je constaterai plus tard qu’apparemment c’est une tradition Beauceronne, tu reçois une « invit », tu ne réponds rien et le jour J tu te pointes en retard, la gueule enfarinée… ou tu ne viens pas, parce qu’ici ne pas répondre correspond à  «  non merci nous avons d’autres projets »).

Elle m’a ensuite présenté les 4 ados du fond du salon, look très spécial  et vocabulaire … d’ado ( SIC), il y avait le grand frère et la grande sœur de R. et leurs «  chéri(e)s respectifs. Parce qu’en fait, m’expliqua-t-elle, R. n’était pas prévu du tout, elle pensait en avoir définitivement terminé avec les couches, la maternelle etc. quand il s’est annoncé.

Ce n’est pas que je m’ennuyais, d’autant que cette gentille dame, prise d’une passion amicale pour moi avait entrepris de me raconter toute sa vie, mais je n’avais qu’une idée en tête : sortir Grand Monstrou de ce salon enfumé où fusaient les blagues grasses des ados alors que les petits jouaient juste à côté.

Et là, au milieu de la déferlante de confidences de la Maman (aux USA j’aurais dit « sorry,  too much informations ! ») est arrivée la cerise sur le gâteau, (mais à l’eau de vie alors, la cerise…) Le père de R. particulièrement joyeux, très certainement tout content d’avoir bien « arrosé » l’anniversaire de son fils !

Au risque de paraître prétentieuse, je dirai que ce monsieur représente pour moi le « pauvre gars par excellence » !  Le genre de personne que je plains en temps normal, parce qu’être dans cet état à 17h00 est la preuve d’un terrible mal-être sinon d’un  alcoolisme évident. Mais là, je l’ai détesté immédiatement parce que je lui avais confié MON enfant et que la moindre des choses aurait été de rester sobre !  J’ai littéralement fulminé lorsque j’ai appris qu’il avait emmené SEUL les enfants, jouer dehors.

Comment son épouse avait-elle pu le laisser s’occuper de son fils (et donc du mien) dans cet état ?

Je n’ai bien sûr pas posé la question de cette façon, mais je me suis tout de même renseignée et HORREUR :  comme  ils ne parviennent pas à joindre les deux bouts entre leurs deux grands, la maison et le petit R, la maman a trouvé quelques heures de ménage le samedi après midi…
Elle n’était rentrée qu’au moment du gâteau !

J’en étais malade en ramenant Grand Monstrou à la maison et j’ai soumis Mr Poux à un interrogatoire en règle en arrivant :

Crédit photo : fotosearch.com

–          Le papa était-il déjà aviné lorsque tu as laissé Grand-Monstrou là-bas ?

–          Est-ce que tu as vu qu’ils fumaient tous dans la maison ?

D’après Mr Poux, le papa de R. était  « normal » en début d’après-midi  et  il n’a pas vu les ados-fumeurs, mais il était furieux d’apprendre que Monsieur R. n’avait pas bu que du coca alors qu’il avait la responsabilité de notre fils.

Grand Monstrou lui, était absolument ravi de son après-midi, et même pressé d’y retourner ce qui est bien entendu HORS DE QUESTION !

En même temps, il n’est pas traumatisé, il ne lui est rien arrivé, j’ai juste eu des sueurs froides en imaginant ce qu’il aurait pu se passer !

Mais nos péripéties avec R. et sa famille ne sont pas terminées…

L’année d’après nous avons de nouveau été invités… Que feriez-vous dans ce cas là ?

Be Sociable, Share!

40 réflexions au sujet de « j’aime pas tes potes : tu n’iras plus chez eux ! »

  1. Fumeuse moi aussi mais à l’extérieur
    Pas difficile de croire à tout ça;
    Ce genre d’histoire m’est arrivé avec la nounou (de peu de mois) de ma fille. Elle avait laissé ma fille et son fils à son mari
    Imagine;
    Et pourquoi tu n’inviterais pas toi le gamin ?

      1. Bouhhh quelle horreur ton histoire de Nounou !!! pour ça a moins, je suis contente d’être devenue mère au foyer je n’ai pas eu ce genre de souci…

    1. Tiens un scoop : ta fille donne la main à mon fils dans la rue pour lui » réchauffer la main »… trop mignonne l’excuse ! Et mon Grand Monstrou est bien entendu ravi !

  2. Rassure-toi en région parisienne, les non-réponses sont aussi de mise!
    Pour le monsieur plein d’alcool, j’ai connu mieux : j’arrive à 10h00 du matin dans un appartement pour un entretien avec la peut-être future nourrice de ma fille et qui vois je affalé sur le canapé, une bierre à la main: le mari de madame. Bizarement, je n’ai pas donné suite..
    avec ma grande expérience des anniversaires ( Le grand a 10 ans et la petite 7) soit environ 15 anniversaires par an depuis au moins 3 ans, je n’ai pas eu la chance d’avoir le fumoir; finalement mac do , son hamburger et ses frites à 16h, c’est un moindre mal…

  3. oui, mais Maman, elle était trop géniale, cette fête ! (pardi : pas de surveillance d’adulte responsable, et des supers ados qui doivent parler comme ils écrivent….)

    1. Je me console en me disant qu’il était peut-être à jeun au début et que les ados, malgré leur vocabulaire, auraient peut-être réagi s’il y avait eu un truc grave…

  4. Décidément, j’aime beaucoup ces articles ou tu décris les péripéties de tes enfants et le monde « Beauceron ».

    Concernant la réitération de l’invit, je ne donnerais moi non plus pas suite, mais bon, on est pas des bêtes, j’informerais la maîtresse de maison !

    Hâte de lire la suite de tes/vos aventures !!

    1. Merci Lucille 🙂 Il faut que je te précise que j’ai découvert l’accueil Beauceron après 7 ans de sourires faux-culs californien… forcément ça change !

  5. L’avis d’une non-mère, ça compte ? Je proposerai au Monstrou une activité « qui déchire tout » ce jour là pour qu’il oublie avoir été invité chez son petit copain ! Genre « ah oui mais non » (je suis Normande), « demain on va faire du karting !! »

    1. tu es prête à être Maman ! Tu as trouvé la technique testée et approuvée du  » je te fais penser à autre chose pour éviter la scène » 😀

  6. roh je suis outrée!!! pourtant je suis une grande fumeuse et je n’ai pas d’enfants mais franchement je respecte les pitoux! et je ne fume pas qd il y a des enfants… et le coup du papa aviné, bah franchement, clairement non à la prochaine invit’ ça craint du boudin ^^

    1. tu l’as dit ! « ça craint du boudin » ! Je n’ai rien contre l’apéro, boire un coup avec des amis mais PAS en pleine fête d’anni au milieu des petits !

  7. Soit j’irai avec lui à la fête, soit je ne l’enverrai pas, point.
    Sans prêter de fausse intention à ce monsieur, j’aurais probablement eu des sueurs froides moi aussi!
    Bon mercredi soir!

    1. Le pire c’est qu’il est  » dévoué » à son filston apparemment.. je ne l’ai jamais revu « pompette », mais ça ne donne pas envie d’y retourner !

  8. Pas fumeuse, je ne SUPPORTE pas les fumeurs (désolée…)
    Ma mère fume, beaucoup, mais elle est très respectueuse, donc ça va. Mais ceux qui fument juste à côté de leurs mômes, ou dans la rue, avec la clope à hauteur de joues fragiles d’enfant qui passe, brrrr, ça m’énerve!!
    Mais en plus le gars qui boit, c’est même plus la cerise!!

    A ta place, je ne sais pas ce que j’aurai fait… Me coltiner la famille pour éviter qu’il arrive un truc? Ou dire non, et on n’en parle plus…

    1. voilà, alors j’ai testé les deux mais chuuut…. suite au prochain épisode !

      Quand à fumer dans la rue, j’avoue que ça m’arrive, avec mes enfants mais c’est très rare et chaque fois je me sens mal ! Bea Culpa quoi 🙂

  9. Wouah c’est un truc de ouf. Je suis pas maman, j’ai que 21 ans, mais c’est affreux de se retrouver dans cette situation.

    Ne te sens pas prétentieuse, il y a certaine personne comme ce monsieur qui se plaisent à vivre dans une situation dégradante et honteuse. Il s’y engouffre parce que c’est plus simple comme ça que d’affronter ses problèmes.

    A mon humble avis, ne renvoie pas ton p’tit bout de choux chez eux, ne serait-ce que pour les vapeurs toxiques ! Et surtout pour la sécurité des bambins, même sil sont déjà assez malin pour s’auto responsabiliser quand ils voient que personne ne le fera à leur place… (parole d’enfant)

    Bon courage !
    (j’ai adoré ton post)

  10. En fait, je ne sais pas si je laisserai mes enfants chez des gens que je n’ai jamais vu… Une fois Chupa a été invitée chez une copine dont je n’avais jamais croisé la mère, mais comme elle m’a appelé, qu’elle avait l’air géné de demander cela alors qu’on ne s’était jamais vu, je me suis dit que ce devait être quelqu’un de bien et ouf, je n’ai pas eu tort.

  11. je fume aussi mais jamais à la maison, même quand il n’y a pas d’enfants.. je ne comprends pas ceux qui fument dedans avec des enfants (maison ou encore pire, voiture !)
    C’est délicat la réinvitation, mais je crois que j’aurai prévu autre chose le week end pour décliner poliment, mais sans dire à petit moustroux la raison, car il risque de le répeter innocemment…

  12. Je fume mais sur mon balcon même quand ma fille n’est pas là, j’ai pris le pli et ça me generai de fumer dedans maintenant!
    J’aurai été super enervée si une situation similaire se serai produit pour ma fille! Elle n’y retournerai plus, je trouverai une excuse quelquonque (je ne leur dirai pas que ce sont des cas sociaux je ne suis pas méchante et de toute façon chacun sa façon de faire!!!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *