J’ai testé le Spa au Maroc

Lorsqu’il avait réservé les vacances au Maroc, Mr Poux m’avait d’office réservé un soin au Spa. J’adooore les massages et comme j’ai toujours un ou deux muscles de contracté (n’est-ce pas SuperKiné ?), ça me fait toujours le plus grand bien.

Sur place j’ai appris que le soin consistait en un hammam avec lavage au savon noir , gommage et puis seulement vingt-cinq minutes de massage. J’étais d’autant plus déçue que la dernière fois que quelqu’un m’a lavée c’était dans un lit d’hôpital et que je n’en garde pas un très bon souvenir…

En plus si j’adore les massages j’ai un peu de mal avec le concept de se mettre en petite tenue devant un ou une parfait(e) inconnu(e).

Bref j’y vais quand même, et le lieu est absolument magnifique Première désillusion, contrairement aux spas de Californie ici on ne te donne pas de sous-vêtement jetables, je ressortirai donc avec un soutien-gorge et une culotte complétement trempés.

On m’installe dans la pièce hammam sur une grosse table en pierre chaude et on me laisse…

Je commence à suer comme un veau que l’on vient d’arracher à sa mère et qui se doute confusément que son avenir n’est pas rose bonbon mais plutôt rose escalope. La musique dite de « relaxation » est limite psychédélique et bien sûr je commence à psychoter : »Ils m’ont oubliée, je vais cuire à la pierrade et ils me serviront ce soir aux vacanciers comme une vieille merguez« .

C’est long… je sens mes toxines qui dégoulinent… il y a des taches sur le mur, on dirait du sang, peut-être la dernière personne qu’ils ont oubliée puis, découpée sur place une fois bien rissolée…

Ouf la gentille dame qui m’avait abandonnée là, revient, elle entreprend de me savonner. C’est très gênant et en plus je sens le carrelage ! Note personnelle : cesser immédiatement de lessiver mon salon au savon noir… ou cesser de me faire toiletter avec le même produit.

 » Est-ce que je brille autant que mon carrelage avant le passage des monstroux et du boxerfou ? » Je l’ignore, je suis dans le noir, la dame est déjà repartie et je suis seule avec encore des toxines qui sortent de toutes mes pores.

« Bordel mais dépêchez-vous de revenir, je vais fondre sur place, y’aura plus rien à manger! »

Après un temps qui, vous l’aurez compris, m’a paru interminable entre l’odeur de mon carrelage et mon « dégoulinage », la dame est revenue… Mais plus gentille du tout … En effet pendant le gommage je me suis sentie un peu comme la cocotte en fonte que je gratte allègrement à l’éponge métallique pour virer le gras du poulet !

Je n’ai pas vu son engin de torture, je souffrais trop, toujours est-il que lorsque après m’avoir rincée elle a entrepris de ma badigeonner d’argile (ou d’épices qui sait) j’ai murmuré qu’à ce stade ou mon derme était à nu, le mercurochrome aurait été plus adapté. Elle m’a de nouveau laissé cuire un peu et puis, ENFIN le moment de passer dans la salle de massage est arrivé !

Et là ce fut le bonheur, 25 mn de plaisir, certes la masseuse ne faisait pas exactement la même chose d’un côté à l’autre (elle m’a parfaitement massé une main, mais à peine l’autre), certes j’entendais le cliquetis de sa montre qu’elle consultait régulièrement pour ne surtout pas dépasser le temps imparti, mais c’était juste délicieux et j’ai instantanément oublié le savon noir et la vilaine brosse métallique…

Tiens, c’est un job pour moi ça … testeur de spas dans le monde entier !

Si vous connaissez quelqu’un qui recrute 🙂

spa

 

Be Sociable, Share!

Une réflexion sur « J’ai testé le Spa au Maroc »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *