J’aime bien ta copine, sa mère est à baffer !

Voici donc la suite du billet «  j’aime pas tes potes, encore moins leurs parents »…

Petit 2 : bonjour ! puis-je en coller une à ta mère ?

Continuons avec les fréquentations de Grand Monstrou et sa copine C. dont je ne donnerai pas, bien évidement,  le vrai prénom ici.

Grand Monstrou la connait bien, puisqu’ils sont dans la même classe depuis la petite section, il m’en parle  souvent pour me décrire ses « bêtises » et encore cette année, en Cp,  il me racontait l’autre jour, qu’elle s »était endormie en classe.

Je la connais un peu car il m’est arrivé de participer à des sorties scolaires ou à des ateliers ( cuisine, nature), avec la classe de Grand Monstrou. C’est effectivement une petite fille bien remuante, mais ce que j’avais surtout remarqué à l’époque c’est qu’elle était en recherche permanente de contact/interaction avec l’adulte (quitte à faire la fofolle pour se faire remarquer).

Une petite fille bien attachante donc, qui venait me faire la bise tous les matins l’an dernier lorsque je traversais la cour pour accompagner Petit Monstrou dans sa classe alors que les moyens et grands jouaient dans la cour.

Parce qu’elle m’a dit une fois qu’elle partait chez son Papa pour le week-end je sais que ses parents sont séparés, comme nous vivons dans un petit village, je vois à peu près qui ils sont, mais je ne les connais pas personnellement.

Jusqu’à ce que, la semaine dernière, je me retrouve juste derrière sa Maman à la caisse du supermarché. Il y avait une longue file d’attente et lorsqu’elle nous a vus, C. s’est montrée ravie de revoir mes deux monstroux, ravissement qui bien sur, à engendré des rires, des bousculades, des espiègleries… de trucs d’ENFANTS coincés derrière un caddie quoi !

Rien de vraiment gênant, et je vous assure que,  entre mon Petit Monstrou qui s’est assommé au rayon frais à force de faire le fou et Grand Montrou qui un jour a escaladé une tête de gondole (« parce que c’était drôle ») pendant que je vidais mon chariot, je SAIS quels sont les comportements gênants !

Mais la Maman de C. semblait excédée et ne cessait de l’invectiver plutôt sèchement. Loin de moi l’idée de la juger sur ce point, régulièrement, mes loulous sont supers pénibles pendant TOUTE la durée des courses et je pense que la moitié des hôtesses de caisse m’ont déjà vue les houspiller sèchement moi aussi, à deux doigts de les planter dans le bac des promotions de la semaine pour les revendre !

Donc parce que C. rigolait avec Grand Monstrou, elle lui a annoncé qu’elle n’aurait pas de bonbon en rentrant…( que celle qui n’a pas tenté de soudoyer ses  enfants en leur promettant une récompense à la fin des courses lui jette la première pierre). Ça c’est un peu gâté lorsque la petite a répondu que quand elle aurait 18 ans elle aurait tous les bonbons qu’elle voudrait.

Là, la mère s’est esclaffée « ah oui, oh là là que je serai tranquille quand tu auras 18 ans ! » (perso, j’ai fait promettre à mes enfants de ne PAS quitter le nid avant 25 ans…ça fait bien rire mon Poux qui dit que j’en aurai marre avant). Puis elle a ajouté une très vilaine remarque sur le fait que dès la semaine suivante elle aurait la paix puisque C. serait chez son père ( je ne peux pas retranscrire le ton, un mélange de mépris et de satisfaction), et là elle pouffe en direction de son compagnon : « la semaine prochaine, je refile le boulet à mon ex, ça lui fera les pieds ».

Fin de l’altercation, je n’étais pas très à l’aise quand la Maman m’accoste pour me prendre à témoin et me dire que c’est « chiant » (hum !) les enfants dans les grandes surfaces. Je lui dis que là ils sont plutôt calmes et que ce n’est drôle pour personne de faire les courses ou d’attendre à la caisse ( qui décidément n’avance pas).

Les enfants sont effectivement plutôt calmes, C. et Grand Monstrou parlent « billes » et Petit Monstrou, qui a du sentir mon malaise, est collé à moi. C. éclate de rire et fait une grosse grimace à Grand Monstrou qui réplique immédiatement (tu penses, des années d’entrainement dans la voiture !).

Là, le « charmant » monsieur qui accompagne la Maman de C. l’interpelle «  ahhh mais arrête donc de faire ça, t’es encore plus moche comme ça ma pauvre fille» (dans le ton se mêlaient : dédain, dégout et bien évidemment la méchanceté, la volonté de blesser… à moins que ce ne soit seulement de la bêtise !).

Et la mère d’ajouter « ouhh, oui que tu es vilaine ma fille ! »

J’ai eu tellement mal au cœur pour C. que dès que le gros mufle s’est retourné (pourvu que ça ne soit pas le nouveau copain de la maman) , je me suis penchée vers elle et je lui ai  dit «  et bien moi je te trouve très jolie ». Parce que, effectivement, il ne lui a pas dit qu’elle était chiante, il ne l’a pas frappée, mais pour moi c’est encore pire ! Ils l’ont rabaissée, il s’est moqué, il a cassé sa confiance en elle (si toutefois elle en avait encore) et sa mère l’a enfoncée au lieu de la défendre.

J’étais tellement sous le choc que je ne me souviens plus pourquoi, alors que son tour en caisse était enfin venu, la mère de C. l’a cette fois « privée de jouer dehors » (je cite) pour le soir même.

Par contre j’ai immédiatement retrouvé mes esprits quand elle s’est retournée vers moi pour me dire « ah tiens, comme ils sont copains, il faudra que votre fils vienne jouer à la maison » j’ai pensé «  moi vivante, ça n’arrivera jamais ! » (jetant un regard noir au gros rustre) et j’ai répondu «  là, ça va être compliqué, parce que mon petit va se faire opérer, on ne peut pas faire de projets ».

En rentrant j’étais malheureuse pour cette petite fille et j’ai été encore plus Maman poule avec mes monstroux, comme pour compenser…

Alors, c’est vrai, cette Maman là, n’a pas dit (devant moi) à sa fille qu’elle était chiante, mais remontés comme ils étaient contre la petite, son compagnon et elle, je me dis que C. n’a pas du passer une bonne soirée… D’ailleurs, est-ce qu’elle en passe souvent des bonnes soirées C. ?

Crédit photo : winio_janik sur flickr

Be Sociable, Share!

26 réflexions sur « J’aime bien ta copine, sa mère est à baffer ! »

  1. – « qui un jour à escaladé une tête de gondole (« parce que c’était drôle ») pendant que je vidais mon chariot » héhéhéhé

    – hôtesse de caisse: tu sais, tu peux dire caissière, non? c’est comme technicienne de surface, c’est pas un peu « surfait » ? ^^

    – des bonbons? Malheur! Appelez Super Nanny!

    – la maman que tu décris reproduis sûrement ce qu’elle a vécu, et il a de grandes « chances » pour que la petite fasse pareil ; mon Dieu, que de baffes qui se perdent (pour la mère) … et la petite peut commencer à signer un chèque en blanc aux psys qui la « soigneront » … ce genre de récit ne me rend pas moins misanthrope … (soupir)

      1. Je m’en doute qu’elle reproduiT ( hé hé hé ) ce qu’elle a vécu, mais c’est pas pour ça que je m’y fais !

        Et caissière, ben c’est à cause de  » pointilleux » comme TOI que j’ai préféré mettre hôtesse de caisse… si tu lisais mes anciens billets, je parle tout le temps de caissières… et toc !

        1. j’ai été caissier, tu sais, et toc
          hôte de caisse, hôte de service, hôte d’accueil
          et pour rester dans le sujet, j’en ai vus des parents qui perdaient exprès leurs enfants pour faire leurs courses tranquilles et moi j’avais le gamin en pleurs à l’accueil et j’appelais les parents au micro : le petit Arthur attend ses parents à l’accueil ; d’autres fois, les gamins n’étaient pas plus perturbés que ça, ils attendaient, stoïques, que leurs parents indignes viennent les chercher à l’accueil…
          (encore des baffes qui se perdent, non?)

  2. Pauvre choupette… En fait, elle devrait plutôt venir passer une aprèm chez toi, ça lui ferait changer d’air ;-)!!
    C’est quand on voit les parents qu’on est plus compréhensifs et indulgents envers les enfants…

    1. Tu as bien deviné, à vrai dire la scène vécue l’autre jour au supermarché m’a fait mal au coeur mais ne m’a pas plus étonnée par rapport à ce que j’avais vu de C. n classe ou en sortie l’an passé…

  3. Waouh… Elle doit avoir une sacrée opinion d’elle même cette petite fille vu ce qu’on lui jette à la figure…

    Encore une fois, je pense qu’avec les enfants et selon la relation qu’on a avec eux, les mêmes phrases n’ont pas forcément le même impact.
    Le ton dont les paroles sont dites veulent tout dire, surtout en présence d’autres personnes car généralement, on se contient tout de même devant d’autres personnes.

    Personnellement j’adore blaguer avec mes doudoux, mais je suis comme ça avec tout le monde et si je ne leur fais pas assez de « blagues », ils me le reprochent.
    Bizarrement ils aiment que je leur dise un truc faux et qu’après, je leur dise « mais non, c’est pas vrai, c’était pour t’embêter! » Ils prennent ça comme une marque d’affection d’amour de ma part.

    1. moi aussi, pourtant je trouve que je râle beaucoup lorsqu’ils sont excités tous les deux, mais ça n’est jamais à ce point là ni sans aucune raison !

      1. mais est-ce que nous quand on leur râle dessus à la caisse on ne passe pas pour des mégères aussi ? J’espère que je n’ai jamais le même ton que cette maman là, mais après une dure journée ou j’ai du beaucoup me fâcher, je me dit que si ça se trouve je ne vaut pas mieux..

  4. Ton article m’a rendu très triste… Mais qu’es-ce qu’on peut faire lorsqu’on voit des parents comme ça?? On se sent tellement impuissant…
    L’autre jour, je venais de sortir du club vidéo avec fiston et à ma suite une maman avec sa fille d’à peu près 8-9 ans… 10 max.
    Elle lui dit, veux-tu que je te raconte de quoi? (déjà le ton qu’elle prenait je me suis dit que ça allait mal tourné) Elle continue.. « Le mec couche l’autre mec à terre, il ne peut plus bouger, puis il prend une masse… tu sais c’est quoi une masse?? C’est un bâton avec un truc super lourd au bout, puis il donne un énorme coup de masse (elle mime) sur la jambe du gars coucher à terre! Il crit (elle imite le cri) c’est super dégueux…
    Moi je m’excuse mais j’ai lâcher un gros « franchement!! » dégouter j’espère sincèrement qu’elle m’a entendu! Tu contes pas des choses comme ça à une enfant!! Voyons donc… c’est quoi le but?? Lui faire peur?
    Y’as des parents qui ont la tête carrément ailleurs parfois!

  5. c’est super triste pour cette gamine !
    En plus, les courses au supermarché, si les 2 adultes sont disponibles, le mieux est que l’un des 2 garde les enfants pendant que l’autre arpente les rayons à la recherche des promos.

    Mais la rabaisser ainsi, c’est trop deg**** ! Je cours faire de gros câlins à mes Lu & Lu……

  6. eh bien voilà très exactement ce que je voulais exprimer lors de mon comm’ dans le post précédent. Pauvre gosse, elle va arriver dans quel état à l’âge adulte s’ils passent leur temps à la dévaloriser comme ça… y’a vraiment des gamins qui ont moins de chance que les autres.
    Néanmoins – et pour essayer d’être un tout petit peu objective – j’aimerais bien savoir quel est le « passé » de sa mère pour qu’elle soit aigrie à ce point (ce n’est pas une excuse mais disons que ça pourrait expliquer)

    1. comme je disais plus haut, je pense qu’elle donne ce qu’elle a reçu, c’est à dire pas grand chose… Elle a aussi comme circonstance atténuante d’être seule avec sa fille, mais AU MOINS qu’elle empêche se  » fréquentations » de faire encore plus de dégâts !

  7. je bugue devant mon com. Que dire?
    comment peut on dire de telles choses à un enfant..les gronder..les punir..se fâcher..oui c’est humain..Mais les humilier…..J’espère que son père est plus gentil avec elle . Pauvre gamine…Si un mec avait parlé comme ça à l’un de mes enfants même si c’était un soi disant amoureux, il se serait pris la caisse enregistreuse dans la gueule..voir le caddy …voir les deux…

    1. il m’est arrivé de dire à Grand Monstrou  » mais ça va pas la tête, à quoi tu pensais… mais réfléchis deux secondes » sur un ton très sec limite méchant ( il venait de catapulter son frêre trois mètres plus loin) mais je peux te garantir que je culpabilise encore rien qu’en l’écrivant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *