Il y a des jours….

Où tout m’agace… ça commence dès le matin avec  l’après-rasage  du mari qui me reste sur les lèvres et parfume mon café. Evidement, c’est le jour que choisi l’homme pour me refaire un «  extra-bisou » avant de partir, je pense «  oh non pas encore la cocotte dans le café » mais je ne dit rien, il ne comprendrait pas d’autant plus que c’est moi qui lui ai offert son parfum actuel.

Les enfants  sont déjà montés sur ressorts, et bruyants à souhait, le bruit m’agresse, je sens que le mal de crâne n’est pas loin. En temps normal j’essaierai de leur expliquer que même les plus valeureux chevaliers ne combattent pas à 7h00 du matin, là je leur beugle dessus d’arrêter de crier. Aïe, ma propre voix me résonne dans la tête.

Et l’autre qui me suit absolument partout avec ses questions : «  et comment elles tiennent les étoiles ? » «  où on va quand on meurt ? » «  pourquoi ils sont tous morts les dinosaures ?» et pourquoi, pourquoi pourquoi ???

Ne pas répondre «  y’a pas écrit encyclopédie sur mon front ! », c’est NORMAL qu’un enfant pose des questions, c’est super chouette qu’il s’intéresse à plein de choses, mais outre le fait qu’une fois sur deux je passe pour une totale neuneu parce que je ne sais pas répondre (d’abord les étoiles, elles étaient déjà là quand j’suis arrivée je ne sais pas qui les a accrochées !), il m’épuise avec ses incessantes questions.

Et son frère qui ne sait pas jouer sans crier… mais bon sang qu’est-ce qu’il a ce gosse ? Je me demande à voix haute (loin de ses oreilles à lui, tout de même) si c’est complètement normal ces cris qu’il pousse tout le temps en jouant avec ses animaux ou ses gormitis. L’homme, qui vient de s’auto-promouvoir «  expert en petite enfance » m’affirme que oui c’est normal, qu’il faut se réjouir qu’il soit dynamique, actif (et donc bruyant) plutôt qu’apathique et dans son coin.

Admettons… je  ne suis pas convaincue mais je capitule et me réjouis  que ce soit un jour d’école. Ne vous méprenez pas, j’adore mes enfants, mais les jours comme celui-ci, où je me lève du pied gauche et où je sais que je vais être de très mauvais poil toute la journée,  je suis ravie qu’ils partent casser d’autres oreilles s’instruire ailleurs.

En attendant il faut bien les y emmener à cette école et là, tout me gonfle ! Le blouson dont la fermeture refuse catégoriquement de se fermer, le gamin qui comme TOUS les matins, refuse  de mettre ses chaussures lui-même… la moutarde me monte au nez, je sens que je vais faire exploser le tensiomètre !

Nous arrivons enfin à l’école, celle du petit, et il faut faire vite car l’école primaire est  à l’autre bout du village, j’ai toujours le nez plein de moutarde et le troupeau de dindes locales en train de se taper la bise au milieu du passage est comme un torchon rouge agité devant un taureau !

En temps normal, plutôt timide, je ne dirais rien, mais là, ce n’est PAS le bon jour, je peste haut et fort  (N’est-ce pas Amélie ?) quitte à passer pour la folle de Chaillot !

Enfin seule, j’essaie de me réjouir du silence de la maison mais contrariée je me suis levée, contrariée je resterai. Les appareils électroménagers sont tous contre moi, la blogosphère échange des milliers de liens sauf le mien, je ne comprends absolument rien au texte que je dois traduire, l’homme a encore laissé trainer un truc, le feu refuse de prendre … je ne fais RIEN de bien, jamais…Bouhouhouuu (appelez moi  Calimérotte)

Et de tout prendre mal, de tout voir en noir, m’énerve encore plus contre moi-même ! Une seule solution : une mini-sieste pour tenter de « rebooter » le cerveau et me débarrasser  de cette affreuse humeur.

Sauf que, au lieu de m’endormir je passe les 30 minutes, que je me suis royalement accordées, à faire l’inventaire de tout ce qui va mal, ce qui pourrait aller mieux et je m’angoisse en pensant à tout ce qui pourrait être pire !

Je me relève, absolument pas reposée, ni d’une meilleure humeur et j’ai le dos en compote, un mal aux « reins » digne d’un lumbago quand soudain je réalise : mauvaise humeur + une mauvaise foi digne de celle d’un vrai mâle + mal au dos,aux jambes et à la tête =  … les anglais vont débarquer !

Demain j’aurais mal au ventre mais je serai de bien meilleure humeur, voire même souriante (entre deux crampes abdominales).

Pour aujourd’hui je souffre juste de ce que les américains appellent le P.M.S ( pre-menstrual syndrom) mais attention, messieurs, ne plaisantez pas avec ça car c’est LE ( ou les) jour(s) où, les  douces  et fragiles créatures que  nous sommes habituellement, sont capables de se transformer en véritable Pitbull enragé et  de vous déchiqueter une oreille juste pour une petite remarque anodine. Parce que croyez-moi dans ce bouillonnement d’hormones, AUCUNE remarque n’est anodyne !

Et vous cette bouffée  mensuelle d’hormones ça vous fait quoi ? Laquelle d’entre vous aura le culot de dire qu’elle n’a aucun symptômes, qu’elle traverse ça fraiche comme une rose (histoire  que je la maudisse  le mois prochain !) ?

J’en profite pour annoncer à Libelul aka Jane que ces journées se passeraient bien mieux pour moi si j’avais le grand bonheur de gagner  la Kinect  ( nouveau jeu que toute la blogosphère à testé SAUF moi , bouhouuu => Calimérotte again) qu’elle propose de gagner jusqu’au 30  novembre.

J’y jouerais passionnément jusqu’à ne plus du tout penser à râler, et il y a également de fortes chances pour que je ne pense pas non plus à aller chercher les enfants ou à préparer le dîner tant ce jeu à l’air prenant ! Mais bon, j’aurais des circonstances atténuantes, c’est la très grande faute du  PMS !

Be Sociable, Share!

66 réflexions sur « Il y a des jours…. »

  1. Salut Bea,

    au début de ton article je voulais te recommander de participer au challenge de http://jarretederaler.com

    Mais comme il s’agit du PMS, tu vas me maudire…
    Trouve toi un bon médecin homéopathe et un vrai ostéopathe et dans quelques mois tout ceci sera un mauvais souvenir.
    Promis, juré, craché par terre!

    Cela ne t’empêche pas de relever le challenge précité 😉

    Courage

  2. Je te comprends! ça m’arrive aussi dans une moindre mesure mais ce premier jour d’avant n’est jamais pareil!! et aussi je rate le mayonnaise et les sauces, ça me tue ce truc qui n’est pourtant pas basé sur la science mais qui se révèle vrai!

    1. ben le mien il attend la réponse… mais bon depuis le temps il a compris que je ne savais pas tout et il me dit  » t’as qu’a regarder sur internet  » 🙂

  3. « le nez plein de moutarde » me plait (forcément, je suis dijonnaise) donc je te le pique et je dirai © à chaque fois avant, promis !

    A ta question je répondrai que bizarrement, s’il n’y a qu’un jour où je pleure dans un mois, bizarrement donc, ça tombe un de ces jours-là. Hé.

    1. D’une j’ai toujours eu du mal avec les sujets imposés et de deux, je ne vais certainement pas faire de la pub pour les créateurs de kinect alors qu’ils ne m’ont même pas invitée à la tester 😈

  4. …. et c’est là que j’arrive sur mes grands chevaux pour dire :
    NON !
    le PMS ne passe pas par moi !
    Non pas que je sois vieille au point d’être ménopausée, ou encore trop jeune pour connaitre « ça », mais plutôt, je dispose du stérilet hormonal qui fait que je n’ai plus de cycle (apparent, j’entends ! hein ! car je fonctionne normalement comme toutes les femmes !).
    Merci Madame la gynéco !
    …. par contre, maintenant, plus moyen d’invoquer l’excuse bidon « non, chéri, pas ce soir, les anglais ont débarqué ! »

  5. Il paraît que dans un couvent, les bonnes soeurs sont réglées à peu prêt toutes au même moment, rapport à la vie rythmée pareil pour tout le monde et je sais pas quoi! Bref, je me demandais juste si le phénomène était le même sur la communauté hellocoton parce que c’est 2 ou 3 ème billet que je lis sur le sujet aujourd’hui! Hihihi!
    Donc je me répète dans ce que je dis : moi ce sont les migraines à se flinguer! Et j’aime bien en fait, parce que lorsque j’en ai plus c’est que je suis enceinte!!! 😉

  6. Je vois qu’on est toutes foutues pareil, alors ; )
    Néanmoins, ma journée était relativement bien merdique, et ce n’était même pas la faute de quelconques anglo-saxons ! Peut-être était ce juste une journée de merde pour tout le monde…?

  7. ben je n’ai pas spm, à tel point que je ne sais jamais quand ca va commencer…
    mais pour que tu ne haisse pas, je suis souvent dans l’état que tu décris ;-p (et j’ai aussi les enfants option « je pose plein de questions tout le temps » et option « je ne sais pas m’exprimer sans crier »)

  8. Ah ! Les joies d’être une femme….j’ai bien aimé ton article, c’est tout à rait ça, on peut se transformer en Pitt Bull à cause de ces foutues hormones….moi aussi, une fois par mois, j’ai le privilège de me métamorphoser en créature d’un autre monde…et toute ma petite famille, me regarde comme si je venais de Mars..

    1. Zut, moi qui m’attendais à une belle déclaration … t’as voulu  » casser la gueule  » de tes touches, tu n’aurais pas un ptit SPM par hasard ? 😉

  9. Coucou , alors je decouvre cet univers qui es le tien 😉 la presentation j adooore ^-^ et ce billet ! A la la limite je me li … comme toi chaque mois , mes hormones mon font bouillonner et je suis d’humeur execrable et pour souvent le mm genre de raison que tu a cité 😉
    Alors moi j suis comme toi avec des hormones qui nous rendent completement HS ! lol
    Bon courage et le kinect comme toi j’en reve aussi =’)
    Bizzz M@m

  10. Pour les questions, quand il y en a trop, vraiment trop.
    Tu peux répondre :
    les canards font quoi, quand ils sont bêtes pour quoi (oui c’est débile, mais ça les fait rire)

    et sinon
    profiter de ce genre de journée pour s’offrir un spa ou un massage (ouh la belle excuse)

  11. je compatis… j’ai pas d’enfants mais je sais que c’est une période durant laquelle ou presque tout m’insupporte!! et si ça peut te rassurer j’ai pas fait le truc du kinec non plus lol 😉 bisous et bon week end miss poison :))

  12. Aaaahhh que je compatis ! Mais moi, malheureusement, ce n’est pas qu’à ce moment là que je subis ma propre mauvais humeur, c’est de temps en temps, et plusieurs fois dans le mois. Peut-être la thyrroïde ??!!??? En tout cas j’ai adoré ton billet !

    1. Bienvenue par ici 😀

      Je suis réputée aussi pour mes jours de mauvaise humeur, mais CE jour là est le pire ! ( m’enfin je vais faire gaffe aussi à ma thyrroïde tiens !)

  13. Désolée de te contre dire aussi; mais j’ai arrêté de me faire enquiquiner par ce genre de choses: une pilule sur 28 jours, plus de souci!
    Je compatis….

  14. Ah ben voilà pourquoi je suis tjs exécrable la VEILLE des règles et pas pendant, et moi qui me demande encore : mais qu’est-ce que j’ai à être de mauvais poil aujourd’hui ! Merci tu as éclairé ma lanterne et bien fait rire (d’une pierre 2 coups) !

  15. Je découvre ton blog via hellocoton, et j’adore ton article!
    La PMS c’est vraiment une période horrible du mois, à chaque fois je ne me reconnais pas tellement je suis de mauvaise humeur/déprimée!
    Bon courage!

  16. « pourquoi le ciel ? pourquoi le soleil ?  »  » et pourquoi tu fermerais pas ta biiiip? » lool
    Non mais sérieux, parfois c’est vrai qu’il faut être trèèèèès patient (et diplomate)…
    Dur !

    🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *