Grosse colère … le retour !

Ce livre qui était devenu notre livre de chevet il y a deux ans pour Grand Monstrou, est de nouveau d’actualité pour Petit Monstrou et ça tombe bien il l’adore !
Robert, le petit héros du livre a passé une si mauvaise journée, il est si contrarié que d’un seul coup il évacue  dans un cri une immense colère qui devient un vilain bonhomme rouge.  Au début ça l’amuse beaucoup de voir sa colère tout saccager dans sa chambre, jusqu’à ce que… le monstre rouge casse aussi son jouet préféré.  Du coup il répare les dégats, remet un peu d’ordre et se calme jusqu’à enfermer sa colère dans une boite.
Depuis son entrée en petite section, Petit Monstrou aurait tendance lui aussi à avoir de grosses colères, bien fatigantes pour tout le monde. Je réalise que Grand Monstrou a eu la même période pénible ( en petite section aussi , tiens, si ça se trouve ce sont les enseignantes qui les énervent, les contrarient à longueur de journée,  niak niak niak ) et que ça va passer. En attendant il faut bien trouver une parade à ces crises qui n’en finissent plus, ces cris, ces hurlements et cette attitude incontrôlable qui me gâche un peu le plaisir de retrouver mon petit monstrou après sa journée d’école.
J’ai donc ressorti l’album de Mireille d’Allancé, expliqué à nouveau que l’on pouvait se sentir en colère pour de multiples raisons, MAIS qu’il ne fallait pas la laisser devenir trop grosse comme Robert et là : ai-je seulement imaginé les bulles au dessus des tête de mes enfants «  et gna gna gna » parce que je les gonflais grave avec mes morales à deux balles ?
Même pas besoin de bulle , la réponse de Petit Monstrou fut immédiate  «  ma colère à moi elle ne casse rien »
«  détrompe toi mon chéri, elle nous casse les oreilles à tous, je pense que même le papy, sourd comme un pot de l’autre bout du village, t’a entendu hurler »
Et puis pour tout dire, ça commence à me casser AUSSI les pieds d’entendre sa maîtresse me dire «  oui tout s’est bien passé, il est charmant, câlin, coquin… et qu’est-ce qu’il parle bien ». Certes, ça fait plaisir à entendre, mais lorsque systématiquement, à l’arrivée à la maison le petit «  charmeur » se transforme en furie vociférante et capricieuse ça finit par énerver.
On a bien cherché une boite pour enfermer la colère, mais rien n’était assez grand ( c’est qu’il en a gros sur la patate mon Petit, dur dur d’avoir trois ans et demi !), alors j’ai craqué…
Lâchement j’ai expliqué que la maîtresse était là AUSSI pour les colères, qu’il pouvait extérioriser ses angoisses, ses doutes et ses peines en classe aussi.  Après tout les enseignants sont payés pour ça,  ( pas assez je vous l’accorde) après tout les classes ne sont pas surchargées du tout ( 27 dans la classe de Petit Monstrou : SIC ) et puis zut à la fin, moi aussi je voudrais retrouver mon petit garçon charmant.
Et bien NON : à l’école, Mossieur est tout sourire… Les colères me sont exclusivement réservées ( ouf y’en a aussi pour Mr Poux).
Dois-je me sentir flattée ? Allo Françoise Dolto ?
Be Sociable, Share!

6 réflexions sur « Grosse colère … le retour ! »

  1. je passe par là pour faire un commentaire car c'est galère de se créer un compte membre
    donc j'ai le même souci sauf que mon fils lui exprime son mécontentement à l'école aussi

    je vais prendre les références du livre si çà marche pour tes monstroux pourquoi pas pour samuel

    bises et courage
    manu

  2. gentil cadeau la suggestion de partager avec la maîtresse…voulez vous que je lui suggère de vous dire qu'il a été horrible de temps en temps juste pour vous soulager?

    et pour faire d'une pierre deux coups en référence à un autre article, lui suggérer de partager un peu sa colère avec votre belle-mère, ça vous dit? là, la guerre sera déclarée de façon officielle!!!

    la maîtresse de la classe d'à côté…

  3. @la maîtresse de la classe d'à côté : Finalement je suis bien contente que Petit Monstrou ne soit pas dans votre classe, parce qu'une Peste à la maison et une à l'école il n'aurait pas tenu le coup le pauvre 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *