Et la compassion alors ?

Je lis de temps en temps des blogs de médecins, la plupart du temps généralistes et je ris avec eux des «cas» qu’ils rencontrent, même si c’est loin d’être drôle tous les jours.

Ce métier que je voulais pratiquer est avant tout un métier humain et l’on dit souvent que 50 % de la guérison passe par l’écoute du patient.

Oui mais voilà, ça c’était avant que la rentabilité ne soit plus importante que la qualité, avant que les directions d’hopitaux n’annoncent à leurs spécialistes qu’ils auraient désormais 12 mn par patient …

Si l’on rencontre encore des passionnés, de vrais docteurs bienveillants et empathiques, certains cas sont juste une honte pour la profession…

Par exemple, lors d’une consultation pour une sinusite, une patiente explique à son médecin qu’elle a mal à un sein depuis quelques temps et que ça l’inquiète. Réponse du médecin.

« ah ben vous reviendrez me voir, je peux pas tout faire en même temps ».

Je précise que le médecin en question est une femme qui aurait du comprendre à quel point on peut s’inquièter quand on a une douleur persistante dans le sein ( même si un cancer du sein ne fait pas mal soi-disant).

Autre exemple : Une maman appelle sa généraliste parce que son fils ne coagule pas bien. Elle explique ça fait deux fois de suite qu’il se blesse et qu’elle a du mal à arrêter les saignements.

– Je me disais qu’il faudrait peut-être faire une prise de sang pour vérifier tout ça ?

– Ah oui mais là je suis débordée je ne peux pas vous faire une ordonnance comme ça sans réfléchir, prenez rendez-vous et plutôt la semaine prochaine

Heuu.. Poulette si tu es débordée, tu aurais du me la faire cette ordonnance parce que si je viens en consultation pour ce problème particulier ( ce dont je doute hein), ça se terminera forcément par une prise de sang et du coup une autre consultation pour que tu m’expliques les résultats à moi pauvre inculte des taux d’hémoglobine et de vitesse de sédimentation.

Si ton but est de creuser le trou de la sécu te faire du fric, je te fais un chèque direct pour la consultation à laquelle moi non plus je n’ai pas le temps de venir, tu me fais l’ordonnance et on se voit dans une semaine pour l’explication.

Ou pas en fait parce que franchement, vu l’empathie dont tu fais preuve je vais peut-être changer de crêmerie !

Et enfin le dernier exemple, le pire…

Une amie lutte contre un cancer du sein très avancé parce que son gynéco à pensé que ses sensations de grosseur dans un sein était juste du à sa grossesse… ( pas besoin de vérifier ma bonne dame, c’est hormonal).

Elle craque et confie à son oncologue «  j’ai tellement peur de ne pas être là pour mes enfants ».

Réponse de l’oncologue : «  ne vous en faites pas il y aura toujours quelqu’un pour eux ».

Heuuu… il faudrait peut-être ajouter des cours de psychologie, de compassion et d’empathie en fac de médecine non ?

Du coup quand je vais chez ma généraliste préférée et que je vois une affiche «  attention les généralistes sont en voie de disparition » je me dis que oui, les vrais médecins de famille, ceux qui savaient écouter, soigner par la parole avant de sortir l’artillerie chimique, sont bel et bien en train de disparaître… et croyez-moi je le regrette !

k6436445

Be Sociable, Share!

5 réflexions sur « Et la compassion alors ? »

  1. Je ne suis pas sûre que c' »était mieux avant ». Il y a certes le contexte qui fait que les médecins sont sous pressions, mais les docteurs « à l’ancienne » s’il prennaient leur temps n’étaient pas forcément meilleurs pour autant. J’ai récement changé de medecin et j’ai une nana toute jeune, speed, dynamique, très sympa et d’une douceur…
    Mon ancien médecin était vraiment le « bon docteur de famille » et je l’adorais: disponible, à l’écoute…mais sur une terrible erreur de diagnostic ma mère a failli mourrir et a passé 2 mois en soins intensifs.

  2. et tu as raison Béatrice, même si, et heureusement, il y a encore « quelques » médecins qui prennent vraiment à coeur leur métier , mais c’ est hélas vrai, de plus en plus rare !

  3. J’ai lu un blog de médecin, une femme, j’espère n’avoir jamais besoin de la consulter, elle fait un quizz sur les inquiétudes de ses « clients » et elle essaie de faire « rire » avec un cancéreux en face terminale, j’ai même écrit mon indignation sur mon blog sans la citer, elle ne mérite aucune publicité…

  4. Et on dit qu il faut laisser de l espoir aux gens ça les aide à tenir ….. Je crois que je vais faire la bise à mon médecin la prochaine fois pour la remercier de faire attention à nous… Ça lui est déjà arrivée de prendre ma tension alors je j y allais pour mon fils!

  5. Et si je te dis qu’un pédiatre m’a expliqué que le reflux de mon grand était dans ma tête et que je lui provoquais … Heureusement (si on peut dire) que deux semaines après le gastro pédiatre diagnotisquait une oesophagite bi-polaire … Comme partout, il y a des cons mais c’est dur quand on touche à l’humain (tout pareil pour les profs).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *