Du virtuel au réel : une rencontre exceptionnelle à L.A

J’ai « connu » Glouglou en2004 ou 2005, nous nous sommes croisées sur un forum où nous avons sympathisé, rigolé, fait plus ample connaissance. Puis avec une poignée d’autres pestes (triées sur le volet) nous sommes toutes partie sur un tout petit forum rien que pour nous.

Aujourd’hui, la grande époque où l’on se retrouvait toutes et tous connectés à la même heure malgré le décalage horaire, malgré les enfants, les maris, pour raconter des bêtises et rigoler ensemble est terminée, mais cette poignée de pestes est devenue comme une famille. Le forum est « mourant » mais chacun continue à y passer pour prendre et donner des nouvelles, parce que depuis 7 ans, on se CONNAIT !

Et pourtant, pour certains on ne s’est jamais vu, pas même en photo ! C’était le cas de Glouglou que j’avais eu au téléphone plusieurs fois mais qui n’avait jamais mis une seule photo d’elle sur internet. Il faut dire aussi que pour rencontrer Glouglou il aurait fallu que j’aille au Québec, et même si je rêve d’y aller un jour ce n’est pas vraiment au programme.

Et puis l’an dernier Glouglou et son mari ont réalisé leur rêve : partir passer l’hiver sous le soleil de l’Arizona plutôt que sous les 80 cm de neige de leur pays. Des années qu’ils en rêvaient, des années qu’ils économisaient, et dès que Mr Glouglou a pris sa retraite ils l’ont fait. Ils ont acheté un camping-car de compétition (un Véhicule Récréatif comme ils disent), ils ont salué famille et amis et ils sont partis pour un périple de 4 mois à travers les USA.

S’ils passent l’essentiel de l’hiver en Arizona, ils visitent plein de sites en s’y rendant ainsi que quelques états voisins lorsqu’ils sont installés à Yumo. Depuis la France on pouvait suivre le périple de notre Glouglou à travers les cartes postales qu’elle nous envoyait et les coucous qu’elle nous laissait sur le forum dès qu’elle trouvait une connexion.

Pour ma part, je vous l’ai déjà dit, chaque année je fais mon petit pèlerinage à Los Angeles, mais l’an dernier jusqu’au dernier moment on ne savait pas si ça se ferait. Du coup quelle ne fut pas ma déception quand, au retour de ma semaine en Californie, j’ai trouvé dans ma boite à lettres une carte de ma Glouglou de…Californie ! On s’était ratées à une semaine près !

Du coup cette année on a tout fait pour caler nos dates, ce ne fut pas chose simple avec l’emploi du temps et les déplacements du Poux qui changent tout le temps, mais on a réussi, on allait enfin se rencontrer et même passer deux jours ensemble car plutôt que de débrancher toutes les installations du VR pour deux jours, Glouglou et son mari viendrait passer deux jours dans le même hôtel que nous.

Joie !

Impatience !

Et puis un peu d’hésitation aussi…

Je n’avais absolument aucun doute de m’entendre avec Glouglou car je la « connais » mais si jamais ça ne passait pas avec son mari ? En plus lui ça doit le gonfler d’aller rencontrer une Française du forum ou sa femme passe du temps…

Deux jours c’est court et c’est long en même temps ! En plus, c’est tout au début de mon séjour, je serai en plein décalage horaire, j’ai promis à Glouglou qu’on visitera Los Angeles mais je vais avoir envie de dormir tout le temps…

Doutes…

Et puis on y est, je suis rentrée à l’hôtel me faire une méga sieste en bavant sur l’oreiller reposer un peu car la famille Glouglou arrive dans l’après-midi et que là c’est carrément le milieu de la nuit en France.

Je m’allonge, je pique les oreillers du Poux qui est en train de gagner nos vies, je ferme mes petits yeux en essayant d’imaginer quelle tête elle aura en vrai, la Glouglou quand…

Toc Toc Toc … ( purée ça commence bien, ils arrivent avant ma sieste réparatrice, j’ai une tête de merlan frit et je baille toutes les 5 secondes)

Excitation : je vais enfin les voir ! je crie « j’arrive » et je triche, je regarde par le ptit trou de la porte de la chambre, OUF ils ont l’air normaux !

Et là, j’ouvre la porte à deux jours d’amitié partagée, de rires, de fous-rires même, de cours de langue (maintenant je parle Québecois couramment), de franches déconnades mais aussi de touchantes attentions car non seulement le mari de Glougou est aussi sympathique qu’elle, mais en plus, il a exactement l’âge de ma Maman donc il s’est occupé de nous et nous a chouchoutées toutes les deux tout au long de notre rencontre.

Et du coup, après les doutes, les hésitations, l’excitation, il y a eu la tristesse de devoir se quitter si vite, le cafard pour moi durant le reste de la semaine en passant devant leur chambre désormais occupée par d’autres, mais aussi la promesse de se revoir l’an prochain et même une promesse de lasagnes sans gluten, cuisinées par Mr Glouglou le jour où nous irons visiter leur beau pays.

Autant vous dire que depuis je harcèle Mr Poux pour qu’il trouve un déplacement à faire au Québec !

Et vous ? Vous avez déjà franchi la ligne virtuel/réel ? Ca s’est passé comment ?

 

Be Sociable, Share!

21 réflexions sur « Du virtuel au réel : une rencontre exceptionnelle à L.A »

  1. oh oui je l’ai passé maintes et maintes fois… tu parles depuis 98 que je navigue sur la toile! j’ai lié des amitiés incroyables, rencontrés des personnes que je n’aurai jamais connu autrement, des belles aventures en tout cas!

  2. Ohhh oui, plein de fois!! ça a commencé avec des forums aussi!! 😉 Et ça continue d’ailleurs, un peu moins qu’avant, mais quand même!
    J’ai rencontré des vraies amies, avec qui je partage plein de choses, et grace à une de ces amies, ma maman a un amoureux (le papa de cette amie, donc!)!
    Et Nomme je l’ai aussi rencontré par l’intermédiaire d’un site internet!
    Internet, les forums, c’est une sacré belle invention quand même!! 🙂

  3. J’ai franchi la ligne plusieurs fois, et je ne le regrette absolument pas.
    C’est juste merveilleux 🙂
    Maintenant, j’ai une bande d’amis rencontré via le net, et celle de la vraie vie rencontrée dans la vraie vie. Et les deux bandes se connaissent et ca, c’est vraiment chouette 🙂

  4. POur mes 2 premières grossesses j’ai intégré des forums de futures mamans et oui je suis passée du virtuel ou réel en invitant des filles à passer un week-end chez nous avec leur famille.

    Je n’ai jamais été déçu, toujours de bons moments!

    1. Zut…on peut pas éditer sur les coms….

      Du coup j’ai eu peur que « vilaine » ne veuille pas dire la même chose pour toi que pour moi alors je change pour « peste »….hi hi hi

  5. J’ai rencontré peu de personne du web IRL, 5, en tout et pour tout, parce qu’elles passaient sur Paris, que je les aimais vraiment bien, et qu’elles l’ont demandé (moi je suis trop timide pour solliciter qui que ce soit.)
    C’était une belle rencontre à chaque fois.

  6. Fofie (du blog Et si on changeait le monde) m’a fait découvrir ton blog. Et me voici donc à répondre à ton post d’hier….., car ça me rappelle furieusement une belle histoire qui nous est arrivée à Fofie et à moi.

    Il y a quelques années, j’avais un blog où je racontais ma vie dans mes montagnes. Une vie simple, un peu rude, mais très riche. Bref… Fofie m’a laissé un petit commentaire en me disant qu’elle adorait la montagne et que quelque part elle m’enviait.

    S’en est suivi une longue correspondance quotidienne. Chaque jour, j’attendais avec impatience de la lire, de savoir ce qu’elle faisait, de connaître un peu mieux sa si belle famille.

    Après de nombreux mois à papoter, on s’est téléphoné. Le choc…. Ca fait drôle je vous promets. Mais le plus bizarre est la première fois que l’on s’est rencontrée.

    Ils habitent bien loin de chez moi et on a profité des vacances d’été pour se rencontrer. Je l’ai donc invitée avec toute sa tribu à venir passer quelques jours dans mon adorable chalet de famille au cœur des montagnes.

    Ils sont arrivés un peu plus tôt que prévu en raison d’inondations dans le camping qu’ils occupaient. Qu’à cela ne tienne, la porte leur était grande ouverte.

    Le premier choc a été de les voir parquer devant mon chalet…. En effet, comme a-t-elle fait pour savoir où j’habitais ???!! Il n’y a pas de nom de rues chez moi (ça vient de changer, mais à l’époque….), que des noms de chalet.

    Le deuxième choc a été de se voir pour de vrai. De se toucher. Quelle émotion. J’avais l’impression de la connaître depuis très, très longtemps alors que l’on ne s’était qu’échanger des mails. Son mari, par contre (hein Christophe ?), était un peu plus sceptique….. Débarquer avec toute sa famille chez une copine de sa femme soit…. mais pas chez quelqu’un qu’elle n’avait JAMAIS vu !!!

    Et depuis, ben on se voit quand on peut (mais pas assez à mon goût), on s’écrit, on se téléphone, on se fait des cadeaux… Bref…. on continue sur le chemin de l’amitié. Et j’adore ça !!

    Même si cette situation ne m’est arrivée qu’une seule fois, je ne regrette rien. Bien au contraire. Les gens qui m’entourent ne croient pas à cette histoire. Et ils deviennent fous quand je leur mets du Fofie par-ci, du Fofie par-là….. Pour eux, c’est surréaliste.

    Ben voilà. Il est vrai qu’il faut se méfier d’internet, des forums, etc…, mais je crois que quand on fait une vraie belle rencontre, on le sent tout de suite.

    Amicalement

    Anne

  7. Passage du virtuel au réel, OH OUI!!Et avec quel bonheur, j’ai d’ailleurs rencontrer la follasse ci dessus!!:D
    Au bout d’un moment je trouve le virtuel frustrant et j’adore voir les gens IRL( ouais je cause geek des fois!!:D)
    Tu vois, toi par exmple, j’adorerais te renconter pour de vrai!!:D

  8. A mon tour de venir laisser mon ressenti…
    Effectivement passer du virtuel au réel est magique !!!
    Anne à témoigné quelques lignes plus haut et avec une grande exactitude de notre rencontre…
    J’aurais pas fait mieux !!! Je confirme néanmoins que ceux qui ne savent pas ce que c’est ne peuvent pas comprendre !!!
    Mon pauvre mari ne s’est est toujours pas remis !!! Pourtant c’était y’a 7 ans maintenant !!! Et mes amis n’y croient pas non plus !
    Internet est magique ! Il a le pouvoir de faire se rencontrer des personnes qui ne se seraient jamais croisées sans lui…Et en cela c’est la plus belle invention du 20 eme siècle !
    Longue vies aux amitiés virtuelles comme réelles !!!

  9. passage du virtuel au reel pour les fans de George Michael lors de son concert au Stade de France….. suivi par une nuit de folie organisée pour nous tous !
    De grandes surprise de se découvrir en vrai, physiquement, car on image les gens grands ou petits blonds ou bruns et parfois, on est totalement à côté de la plaque !
    Mais un contact s’est créé et il existe encore !
    Merci le net !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *