Conduire un camping-car avec un GPS fou

1807_84-001

Après notre rapide visite de Venice Beach nous avons repris la route pour prendre possession du Camping-car que nous avions loué et je dois avouer que nous n’étions pas complètement zens par rapport à la conduite de l’engin, d’autant plus qu »il fallait commencer directement par l’une des plus grosses autoroutes de Los Angeles afin de ramener les voitures de location et de repartir.

Sur internet nous avions tous regardé des vidéos qui expliquent les angles morts, la façon de tourner afin de ne pas raboter les panneaux avec notre long derrière etc. Au lieu de nous rassurer ça nous avait bien mis la pression, mais quand il faut y aller …

Pour nous rassurer un peu plus (ou pas) lorsque nous sommes arrivés au centre de location des camping-car, il y a une grande affiche détaillant chaque prix selon ce que tu abîmes, un peu comme chez le boucher lorsqu’on peut voir toutes les pièces du bœuf, là c’étaient les factures exorbitantes qui allaient nous tomber dessus si on faisait la moindre boulette en conduisant.

Bref, on avait réservé la bête et il fallait bien se lancer dans la conduite, c’est Mr Poux qui s’y est collé avec Mamina comme copilote pendant que Papounet et moi ramenions chacun l’une des voitures.

Aucun problème pour rejoindre la société de location, Mr Poux s’en est sorti comme un chef !

Ensuite nous voulions sortir de Los Angeles afin d’éviter les bouchons le lendemain et de nous avancer un peu par rapport à la longue route pour Las Vegas qui nous attendait.

Nous avions réservé un GPS qui parlait français ( avec un joli accent Québecois) afin que Papounet puisse le comprendre aussi lorsqu’il conduirait, déjà, la fixation était cassée et le GPS tombait tout le temps, ensuite nous sommes tombés sur un GPS complètement maboul qui pour nous faire sortir de LA nous a fait traverser tout Beverly Hills et ses collines au lieu de nous ramener vers l’autoroute.

Les enfants étaient ravis, ils regardaient les beaux magasins, les maisons géantes, mais Mr Poux a bien stressé car ce quartier est peut-être adapté aux limousines mais pas spécialement aux campings-cars, surtout lorsqu’on le prend juste en main.

Bien entendu maintenant on en rigole mais sur le moment, Mr Poux s’est un peu énervé contre le GPS fou, je crois bien qu’il a insulté la dame qui est bien sûr, restée de marbre.

Nous avons finalement réussi à atteindre notre but et nous avons passé notre première nuit sur un parking de grande surface qui autorisait les campings-cars.

1907_01

Lorsqu’on se pose, on peut agrandir la chambre des enfants et la grande chambre ainsi que l’espace cuisine en sortant les  » extensions ».

Voici une partie de l’intérieur, vous noterez qu’un individu suspect tentait de se cacher…( on l’a attrapé, maitrisé et collé à la corvée du barbecue pour le séjour)

2007_13

Le poste de pilotage

2007_16

Le coin vidéo

2007_23

qui se transforme en couchettes le soir

2007_14

Voici donc notre maison mobile pour les 20 prochains jours. Pour rassurer Darren, je dirais que oui, ça peut paraitre étroit mais il y a énormément de rangements et nous étions tous bien installés pour circuler ou pour vivre.

A bientôt pour la suite des aventures américaines.

2007_27

Be Sociable, Share!

8 réflexions sur « Conduire un camping-car avec un GPS fou »

  1. Je n’étais pas inquiet quand à votre confort pour manger et dormir, j’ai dans mon enfance passé de nombreuses vacances dans une caravane et son extension en tissu : un auvent. En vrai, ce que je me demande depuis longtemps, c’est si les gens qui passent du temps avec leurs enfants dans tout logement instable (caravane, camping-car, roulotte, péniche, j’en passe et des pires) se dispensent d’activités sexuelles pendant la durée du séjour. Je ne te demande pas de réponse, hein, c’est perso. Je serai aussi intéressé d’échanger avec toi sur le coût du bidule par rapport aux autres formes d’hébergement.

    1. En effet c’est un peu compliqué de faire des galipettes lorsqu’on cohabite avec ses parents et ses enfants dans un si petit espace… L’astuce donc est de demander aux grands-parents d’emmener les enfants en promenade ou vice-versa 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *