Comment stresser pendant ses vacances :

Jeudi soir : terminés parquet, plafond, rangement et tri de l’été, nous voilà fins prêts à partir et attendus dans la nuit en
Charente Maritime. Les monstroux sont déjà hyper excités à cette idée. Je ne suis pas persuadée que Mamina et Papounet aient eu une grande idée de leur annoncer notre retour dès ce matin…Car du coup les monstroux sont passés
directement au voltage supérieur et ils vont avoir bien du mal à les coucher ce soir.

18H30 : grand départ, les efforts sont derrière nous, dans environ 5h00 je pourrai bisouiller mes enfants et j’ai déjà plein de projets pour demain. Ensuite, grande fête chez Super-Copine et puis farniente jusqu’au 15 Aout date de notre départ à la montagne.

C’est Mr poux qui commence la conduite et je suppose ( à tort) que c’est le fait d’être côté passager qui me donne la sensation d’une drôle de vibration sous les fesses. A la sortie du village, le moteur fait un tel bruit que je lui demande s’il n’aurait pas oublié de changer de vitesse.

« non non, mais tu as vu comme on fume ? »

Non je n’avais pas vu, en même temps, en tant que passagère je regarde généralement DEVANT moi en voiture et non pas derrière.

Aie, c’est vrai qu’on fume beaucoup … et là Mr Poux m’annonce qu’il n’arrive pas à accélérer, même en forçant il ne dépasse pas le 90 ce qui risque de ne pas être super pratique sur l’autoroute.

Panique à bord, est-ce qu’on force un peu et qu’on tente les 500 km malgré le bruit de plus en plus inquiétant du moteur et le nuage de fumée qui nous suit ? La preuve que je passe trop de temps derrière ( devant ?) mon ordinateur c’est que j’envisage de « rebooter » le moteur pour voir si en redémarrant il n’oublierai pas qu’il a visiblement un gros souci. Je cherche partout le port usb pour télécharger les mises à jour Chrysler et « débugger » mon moteur mais RIEN, de toute façon ma voiture n’est pas (encore) équipée en wifi !

Nous rebroussons chemin et avons même des difficultés à grimper la côte du village. Bien entendu il est 19H00, trop tard pour trouver un garagiste, nous rentrons chez nous anéantis.

D’abord je panique parce que je sais que Mamina et Papounet attendent impatiemment notre arrivée, les monstroux les ont un peu usés (étonnant non ?). Ensuite, j’imagine la déception de mes loulous lorsqu’ils ne me verront pas dans leur chambre demain matin.

Seconde bouffée d’angoisse, nous sommes presque mi-août et trouver un garagiste agrée Chrysler qui ait le temps de réparer ma voiture en 24 heures me semble une mission impossible.

J’adore ma voiture pour ses portes coulissantes, l’immense espace intérieur qui nous a tant dépannés pendant que nous étions « sans domicile fixe » lors de notre retour en France ( meuh non on n’a pas dormi dedans), mais les garagistes eux, la détestent. Dès qu’il s’agit d’un problème « moteur », personne ne veut y toucher.

Je ne le sais que trop, puisque dans la semaine, inquiétée par le petit bruit de mon moteur ( oui il était « petit » au début) sur les conseils de mon garagiste habituel, j’avais appelé le garagiste Chrysler de Chartres. Il m’avait gentiment ( arf) proposé un rendez-vous pour Mi-septembre. Je voulais juste qu’il écoute pour me dire si ça pouvait être grave, sa réponse « vous n’avez qu’à ne pas rouler du tout jusqu’à septembre en attendant que j’ai le temps de le voir ». Ben voyons, et on part dans les Alpes avec la voiture « playmobil » de Mr Poux, en installant les monstroux sur la galerie ? Remarquez… le voyage serait surement plus calme !

En attendant c’est ce qui va nous arriver, nous avons 24 heures pour arriver en Charente Maritime, Papounet et Mamina sont invités à un mariage SANS nos monstroux et puis il y a la grande fête de Super-Copine.

Nous décidons donc que, quoi qu’il arrive, nous partirons demain avec la voiture de Mr Poux, après avoir déposé le voyager chez l’autre garagiste agrée, en priant très fort pour qu’il sache le réparer avant le 14 aout.

Et là, commence une soirée à se faire des nœuds au cerveau avec tous les paramètres que nous ne maitrisons pas mais que nous essayons de prendre en compte.

– Le garage est à 36 km, est-ce que le Chrysler va y arriver sans exploser sur la route ?

Je décide de faire appel à mon assistance auto et de faire remorquer le « bestiau » jusqu’au garage en question.

– Est-ce qu’il aura le temps de prendre notre véhicule ?

Puisqu’on va le faire remorquer, une fois que l’engin sera posé au milieu de leur garage, ils seront bien obligés de le garder.

– Qu’est-ce qu’on fait s’il faut « déposer le moteur », commander une pièce et que rien de tout cela ne soit terminé pour le 14 ?

Très positive je propose d’annuler les vacances, Mr Poux lui, commence à regarder les voitures de location, ça tombe bien, on avait économisé sur le budget vacances…

Et là, tant qu’ à envisager le pire, nous continuons : à quel montant de réparation on décide de ne PAS faire réparer ? Comment on fait pour trouver une autre voiture rapidement ? Quel budget ? Où est-ce qu’on trouve les sous pour une nouvelle voiture ? ( Les monstroux plantent régulièrement des « sous » dans le jardin malheureusement on n’a toujours pas vu pousser d’arbre à billet !).

Mr Poux consulte la valeur de notre Chrysler, il a encore une bonne côte, le tout c’est que la personne qui viendra l’essayer ne dépasse pas le 70( risque d’explosion), ne regarde pas dans le rétro (nuage de fumée blanche à l’arrière) et soit sourde « comme un pot » (moteur légèrement bruyant). D’accord, j’aime bien jouer avec les mots mais la rédaction d’une annonce auto avec tous ces critères là me semble un peu compliquée. »

Sinon, il y a toujours la prime à la casse…. NAAAAAAAAAAN, je n’ai pas DU TOUT l’intention d’emmener ma « ptite » voiture à la casse !

Bon alors, si on n’a pas les sous pour la réparation, il faut la faire reprendre par un garagiste, qui déduira forcément le coût de ladite réparation et on se retrouvera avec… des cacahuètes pour acheter…. Une trotinette.

Je suis au bord de la déprime, en plus je n’ai pas eu ma dose de bisou des monstroux depuis une semaine et il n’y a plus un poil de chocolat dans toute la maison…Je vais CRAAAAQUER.

Vais-je me jeter par ma porte fenêtre ? ( du rez de chaussée parce que sinon j’ai le vertige )
Allons-nous partir en vacances ou rester à la maison à manger des pommes de terre pour financer l’achat d’une nouvelle voiture ?

Réponse demain 🙂

Be Sociable, Share!

2 réflexions sur « Comment stresser pendant ses vacances : »

  1. Anciens commentaires :
    Suvi : Dis-donc, il t'arrive des choses en vacances!!!! Pour moi, rien d'aussi spectaculaire a signaler, a l'exception d'un orteil casse…
    Bealapoizon : oui on peut dire qu'on rigole dès qu'on est en vacances nous !!

    Bon courage pour l'orteil cassé, je me souviens que ça fait bien mal 🙁
    M.Kine : Mais n'y a t il pas un ministre qui a préconisé la bicyclette ? Voilà une belle occasion (je ne parle pas de la voiture …) de lui rendre justice (mais ce n'est pas le ministre de la justice …) Oh là là … je fatigue !!!!!!!

  2. Anciens commentaires :
    Flo : que de questions sans réponse….
    tu disais ne plus avoir de chocolat, mais moi, ce sont plutôt de tranquillisants qu'il m'aurait fallu pour survivre à ça !!!!!
    Papounet : Moi, je connais la suite, et j'ai hâte de lire ta prose 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *