Comment stopper un cacathon ?

Petit Monstrou a 5 ans 4 mois et 16 jours, donc  en gros 5 ans et demi  même si ça l’arrange bien qu’on ne puisse pas encore dire « et demi ».

S’il a toujours eu beaucoup d’avance au niveau du langage et de certaines acquisitions, pour plein d’autres choses il est à la traine.  Je ne pense pas que ce soit un problème dans son développement,  plutôt une histoire de personnalité, mais bon peut-être que je ne vois pas ce qui est juste sous mon nez ce qui est fréquent dans une relation mère-enfant…

Alors avant d’aller consulter un spécialiste (et d’ailleurs lequel ?) je m’adresse à vous lectrices, blogueuses, mais surtout mamans, pour avoir votre avis ( les papas sont les bienvenus aussi).

Cet enfant est né fatigué ! Ce qui ne veut absolument pas dire qu’il a fait ses nuits tout de suite pour récupérer, ce serait trop beau, non, il est fatigué pour les corvées et tout le quotidien.

J’en avais déjà parlé ici, s’habiller seul faisait toute une histoire, et là encore ce n’était pas un problème de développement mais un mélange entre la flemme et le désir même pas dissimulé de rester le bébé de maman.

Un truc qui le fatigue énormément en ce moment c’est d’aller aux toilettes, donc il attend le dernier moment et multiplie les « accidents ».

Si vous êtes en pleine pause déjeuner je vous déconseille de lire la suite, ce billet va devenir plutôt dégueu et odorant…

Lorsqu’il s’agit de quelques gouttes dans la culotte parce qu’il était trop occupé à  jouer, ça me gonfle mais c’est humain, tous  les enfants se sont  fait avoir au moins une fois, ils jouent, ils se tortillent car ils iront plus tard et plus tard… c’est trop tard.

Bref, les accidents de pipi ne me gênent  pas trop tant qu’ils ne sont pas trop fréquents.

Mon problème actuel et celui de Petit Monstrou concerne la «  grosse commission », les crottes, les bronzes, bref ce truc puant, souvent collant qu’on doit absolument faire tous les jours ou presque, pour être en bonne santé, mais dont on ne parle jamais.

A aucun moment vous n’avez dit à votre meilleure amie « ah bonjour ma bichette, comment ça va, tu as fait ton caca ce matin ? », pas plus que vous ne demandez à votre directeur s’il ne serait pas un peu constipé en ce moment car il l’air tendu (même si vous le pensez très fort).

Mais revenons à nos étrons, ou plutôt ceux de Petit Monstrou qui depuis plus de deux mois les commence systématiquement dans la culotte.

Dernier avertissement pour ceux qui grignotent, là ça va devenir carrément gore…

Non seulement il commence dans la culotte mais surtout, il vérifie avec sa main pour « voir » s’il  y a du caca ou pas…  oui vous pouvez le dire : beuuuuuuuuuuuuurkkkk !

Parce que une fois qu’il a « vérifié », généralement il en a plein les doigts qu’il essuie à peu près n’importe où… sur ses vêtements en priorité mais également sur mon mur de salon récemment…

On le surveille comme de l’huile sur le feu, dès qu’il se tortille ou au moindre petit pet on l’invite à se rendre dans les toilettes les plus proches et à se débarrasser normalement de ses excréments mais non, il répond qu’il n’a pas envie et peu de temps après c’est la trace de frein, voir le pneu entier dans la culotte ET sur les doigts !

Au début on lui a trouvé des excuses, nous étions en vacances, ce n’était pas le même rythme « toussa », puis Août a été un peu compliqué, il était peut-être inquiet, stressé…

Mais là on arrive au bout des excuses valables et ça continue… J’en arrive à m’inquiéter lorsqu’il est sur le canapé (jaune) en me demandant s’il a les doigts bien propres… du coup je l’envoie se laver les mains constamment et lorsqu’il vient me faire un câlin je ne peux m’empêcher de le renifler.

On l’a raisonné, puni, privé de parc, on lui a fait frotter ses culottes au savon mais rien n’y fait…  J’ai bien envisagé de lui coller la honte et de l’envoyer à l’école en couche mais je ne veux pas qu’il soit la risée de sa classe …

Alors aujourd’hui je lance un SOS , un appel aux idées géniales pour que cesse ce « cacathon » qui dure depuis fin juin…

Que faire ???

 

 

Be Sociable, Share!

16 réflexions sur « Comment stopper un cacathon ? »

  1. Surtout éviter tout sentiment de honte ou de culpabilité.
    Il est à mon avis en train d’explorer le plaisir de se retenir, bah oui c’est du contrôle… et comme tout contrôle physique nouveau, y’a des ratés (qui ne s’est jamais cassé la figure rapé les genoux et les jointures des mains en apprenant à faire du vélo)

    Personnellement je lui expliquerais que son caca n’est qu’à lui.
    Que c’est lui qui décide quand le caca peut être fait aux toilettes, et que … tant qu’à faire il faut éviter la culotte le pantalon les murs et que mettre ses mains dans ses fesses (avec ou sans caca) c’est pas propre et qu’on risque de tomber malade – rien que lui rappeler la dernière fois où il a eu la gastro devrait l’aider à pas mettre la main dans le caca.-
    Ensuite je crois que je lui apprendrai qu’il a le droit d’avoir son intimité et une relation rien qu’à lui avec. Je m’explique : à l’heure du bain, commencer par toquer à la porte avant de rentrer dans la salle de bain, demander si on peut rentrer … ça va renforcer son côté « mon corps est à moi y’a des trucs qui se passent avec, et j’ai le droit d’explorer tout ça »
    j’imagine que la découverte (voire le tripotage) de son sexe est une chose qui se développe en parallèle ? si oui ça confirme ce que je pense, si non … ben tu peux jeter mon comm….
    si oui quand même … quand il touche son zizi en public, lui rappeler que tout le monde touche son zizi pépette nennette, sa nouille, sa verge (si des amis canadiens nous lisent…) mais qu’on ne le fait pas en public .. et qu’il peut s’il le veut aller dans sa chambre, la salle de bain ou même (hééé oui …) les fameux toilettes !

    En gros, ne plus parler de caca parce que même si de notre côté c’est vraiment le plus important, j’ai l’impression que de son côté de la lorgnette (j’allais écrire lunette…) c’est pas vraiment ce qui est en jeu… mais plus du plaisir physique à contrôler son anus … ou pas.

    1. Bonsoir Antinéa 😀
      Je viens juste de récupérer ton commentaire dans les indésirables, je ne l’avais pas jeté !
      Ton texte me rassure, même si je sens déjà que juste une explication ne suffira pas… j’ai peur que ce soit également lié à une forme d’opposition, une façon claire de me dire  » tu me fais ch.. »
      en attendant je vais tenter ton astuce de la gastro, des microbes sur les doigts etc…

      Pour le  » tripotage » du zizi il a commencé très très tôt et j’ai déjà expliqué qu’il pouvait jouer avec tant qu’il voulait mais qu’il fallait éviter de le faire devant tout le monde au milieu du salon.

      1. et la responsabilisation, du genre, c’est toi qui te nettoie les fesses et si la culotte et le pantalon sont attaqués, laisser sur un petit tabourret près des toilettes toujours du change (slip pantalon) … en lui expliquant que c’est un choix qu’il doit assumer et changer ses vêtements. (et accessoirement mettre les souillés DANS la machine… ça évite d’avoir à les manipuler)

        à voir si ça peut être fait… pas facile hein…

        depuis le temps du billet ça va mieux ?

  2. Bonjour, je m’appelle Apolline et si tu veux bien,je m’invite sur ton blog (très joli).
    « cacathon » est une « encoprésie » : un trouble sphinctérien qui s’origine dans deux registres différents :
    1. un petit trouble « neurologique » : le cerveau n’envoie pas la bonne information au bon moment : un peu comme les personnes qui souffrent d’une envie pipi brutale et impérieuse tous les jours devant leur porte juste quand elles mettent la clé dans la serrure, alors qu’elles ne ressentaient rien avant
    2. un petit trouble du comportement : un garçonnet à 5 ans, vit plein de choses difficiles (conflit eodipien, jalousie dans la fratrie, la cousinerie, l’école, remise en question de sa toute puissance face aux exigences croissantes des adultes).
    Un petit tuyau : l’Ecole des Parents, 162 boulevard Voltaire
    75011 Paris, Tél : 01 44 93 44 84, c’est quasi gratuit (on donne ce qu’on peut), mais c’est animé par des professionnels de haut niveau.
    Réseau Ecole des Parents dans toute la France.
    Amicalement

    1. purée, quand je disais que c’était un truc que j’avais sous les yeux ! l’encoprésie je connais par une amie mais à aucun moment je n’y ai pensé alors que tous les signes sont là !!!

      Et bienvenue Ladyapolline, tu reviens quand tu veux !

  3. m*** alors ! (c’est le cas de le dire, non ?)
    moi qui ait connu ce genre d' »accidents » avec Miss Lu (mais pour d’autres raisons), la pédo-psy avait demandé à ce qu’elle lave systématiquement ses culottes souillées (et comme il faut !), l’obliger à aller aux toilettes à heures fixes (avec un bouquin éventuellement), pour que ça finisse par la dégoûter de se faire dessus.
    Sinon…. repeindre en marron certains murs (pour assortir avec ton canapé jaune moucheté marron ?) 🙁

  4. A la lecture de ton billet, j’ai pensé direct à l’encoprésie…
    Plusieurs mamans blogueuses ont connu ou connaissent ce problème.
    J’espère qu’elles passeront par ici et pourront t’aider.

    Hier, TiBiscuit n’a pas voulu faire caca à l’école car les toilettes étaient sales. Pour lui, un petit truc et il ne veut pas s’assoir.
    Il avait eu piscine et on sait comment la piscine fait fonctionner le transit.
    Quand je l’ai récupéré il était super pressé et à la maison, il s’est rendu compte qu’il avait déjà commencé à faire un peu… C’est la 2ème fois que ça arrive.

    Je peux pas aller nettoyer les toilettes de l’école pour lui…

    Bref, les histoires de culottes, c’est embêtant pour les parents mais pour les enfants aussi…

  5. j’ai une amie psy qui reçoit pas mal d’enfants qui ont des problèmes de pipi caca, donc je te conseille d’en parler à ton généraliste ou au pédiatre qui t’enverra vers un professionnel qualifié. c’est peut être une maladie, mais c’est peut être aussi un appel inconscient à sa maman ou un blocage sur quelque chose qu’il a vécu … tu as tenu 2 mois tu es patiente (on est tous comme ça, on espère toujours que tout va passer tout seul, mais malheureusement, c’est faux !)

  6. Bonjour,
    J’ai eu le même problème il y a quelques années…biiiiiiiiii….
    et par contre,pour l’enfant en question,c’était à chaque fois
    qu’on sortait! A la plage! Dans la rue! Et pas du mou!!Biiiiiii….
    Mais,ça n’a pas duré 2 mois!!! Je comprends ton inquiétude,et
    à l’évidence…il y a un truc qui cloche.
    Je vois que l’ainé à seulement 1 an 1/2 de plus!
    Que s’est-il passé de nouveau à la maison,avant que ça arrive?
    Toutes les questions que tu as dû déjà te poser,je présume!
    Je sais que dans une fratrie de garçons,il y a une grande
    rivalité!
    Je peux en parler,j’ai eu deux fils.

    Deux garçons,et beaucoup d’histoire de Cacas-culotte!
    Notamment,le grand qui se chiait à la culotte en primaire!!
    parce que les toilettes ne fermaient pas!Mais en même temps,
    il me savait seule à la maison avec son petit frère….
    J’ai vite fait le rapprochement..
    Peut-être,avant de consulter,privilégier les moments où il
    peut être seul avec  » l’amour de sa vie »..c’est à dire sa
    Maman!!
    Faire plus d’activités seule avec lui si possible..et après tu
    aviseras d’aller voir un Psy ou Pédo-psy.Je ne sais pas si
    mon commentaire te seras d’un grand secours mais,je te
    souhaite bon courage pour le combat avec « MonsieurCaca » 😉
    A bientôt sur Twitter 🙂

  7. Difficile entrée en matière (sic) pour un premier commentaire… cela fait deux bons mois que cela dure, et si, malgré tes efforts et démarches cela n’a rien donné, il me semble judicieux que tu en parles avec un pédiatre qui saura t’orienter et probablement te rassurer….

  8. Pas cool pour tout le monde en effet !!
    Moi j’ai eu le casde ma fille (que nous nommerons Noémie DUPOND) du caca-culotte juste après l’acquisition de l’apprentissage pipi/caca aux toilettes c-a-dire peu avant 3ans, elle faisait nikel puis : regression totale du caca !
    je ne pense pas que l’on est eu la meilleure des solutions mais quand on en a ras le bol; on en a RAS-LE-BOL !!
    bref nous avions décidé de nommer notre fille chérie telle qu’elle était « caca dupond » (pas en public qd mm), et nous avions mis des bonbons en guise de ‘carotte’, mais vu l’age du tien, ce sera certainement autre chose… bon voila pour mes conseils mais d’autres mamans en ont de tres bonnes avant moi… Bon courage Béa !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *