Comment (bien) rater ses vacances

Il y a deux ou trois ans, j’avais lu et savouré :

71zBDrtghvLComment (bien) rater ses vacances

Anne Percin

Editions Rouergue

Broché, 11€70

A partir de 12 ans.

 

Hors de question pour Maxime 17 ans de partir en vacances avec ses parents, malheureusement aucun plan foireux avec ses copains à l’horizon pour éviter la randonnée en corse… Finalement il ira squatter chez Mamie au Kremlin Bicètre, ce n’est pas forcément le top question socialisation mais Mamie est la spécialiste des crêpes et surtout il pourra surfer sur son ordi toute la nuit s’il le souhaite.

Sauf que Mamie ne trouve rien de mieux que de faire une crise cardiaque et que notre héros se retrouve seul à jouer les petits-fils modèles puisqu’il va lui rendre visite tous les jours et qu’il se gère tant bien que mal à la maison (le passage ou il se fait des kébabs maison est juste savoureux).

Durant ses errances sur le net, il rencontre Natacha qui commence par l’énerver au plus haut point mais à qui il va s’attacher beaucoup plus que prévu …

La preuve, j’ai reçu la suite au mois de Juin et croyez moi je l’ai dévoré !51dEDdkTtUL

Comment (bien) gérer sa love story

Anne Percin

Editions Rouergue

Broché 13€70

 On retrouve avec bonheur notre jeune héros qui doit donc apprendre à gérer son couple naissant, avec une fille plus vieille en plus ( elle est à la fac et étudie la psychologie tandis qu’il prépare son bac). Ce fut très drôle pour moi de voir le côté garçon des premières amours, de l’incompréhension qui peut régner entre deux êtres qui pourtant sont amoureux.

La plume d’Anne Percin est toujours aussi fluide et affutée à tel point que lorsqu’on referme le livre, on est triste de quitter nos héros mais heureusement, il y a un troisième opus !

41a1Zgm7+pLComment devenir une rock star (ou pas)

toujours Anne Percin

toujours aux Editions Rouergue

Broché 15€70

Toujours à partir de 12

Toujours aussi délicieux !

Si vous aviez lu le premier vous sauriez que pendant ses vacances un peu pourries au Kremlin, Maxime s’est remis à la guitare, le seul hic c’est qu’il ne suit aucune partition, il compose sans rien noter, au fil de ses inspirations. Il a des gouts musicaux très affirmés et éclectiques, (opposés à ceux de sa chérie Natacha) mais qu’il défend becs et ongles.

Avec le plus grand plaisir on retrouve nos jeunes héros, avec une mention spéciale pour Kévin, le meilleur ami de Maxime qui décidément, n’en rate pas une ! (bon il avait déjà fait très fort dans le tome 2 mais je ne peux pas vous dire pourquoi).

Bien entendu j’ai dévoré ce troisième et dernier (sniff) tome tout aussi vite que les premiers, mais la grande nouveauté c’est que Mr Poux qui était tombé en panne de policiers les a dévorés aussi. (Il ne m’écoute jamais quand je lui recommande des livres ados alors qu’il y a de plus en plus de perles)

Grand Monstrou qui a presque 11 ans et est normalement, un bon lecteur, a commencé le premier mais il est un peu gêné par le vocabulaire qu’il ne maitrise pas toujours (ce qui explique peut-être pourquoi c’est recommandé à partir de 12 ans), ceci dit, je le soupçonne de vite baisser les bras pour retrouver sa console… (arghhh).

Je recommande donc vivement ces trois opus à tous les pré-ados à partir de 12 ans mais également à tous les adultes qui vont clairement passer du bon temps avec Maxime et ses amis.

* Livres offerts : merci !

Be Sociable, Share!

5 réflexions sur « Comment (bien) rater ses vacances »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *