Archives de catégorie : tags

Et hop : un homme dans mon blog !

Virginie a des lubies ! En Septembre elle a organisé le « nogrignotagemonth » et dans la foulée elle m’a envoyé un paquet des derniers haribos  ( sadique !)

Ensuite elle a décrété qu’on mangerait toutes et tous un fruit par jour, j’ai esquivé en expliquant que puisque le chocolat venait du cacao, lui-même descendant directement du cacaoyer c’était forcément un fruit, enfin quelque part, à l’origine…

Ce mois-ci elle essaie de nous faire manger des légumes tous les jours ( grande folle !) mais surtout, chaque vendredi elle nous incite à mettre un homme dans nos blogs.

Alors j’avais bien pensé à inviter Simon Baker, mieux connu sous le nom de Patrick Jane le héros de la série « the mentalist » dont je fais actuellement une orgie grâce à Céline ( merci Miss), mais soyons claires, je n’en ai rien à taper d’avoir un beau blond sur mon blog je préfèrerais  le trouver dans mon lit !

Du coup, j’ai opté pour un monsieur qui a marqué toute une génération en se ridiculisant pour faire exploser les ventes d’une marque à l’époque très peu connue : Gerflor.

C’est un peu grâce à cette homme que je suis devenue « publivore »  parce qu’il m’a fait exploser de rire comme la plupart de mes camarades de l’époque ! (Sauf que depuis l’arrivée de certaines émissions plus navrante les unes que les autres je suis beaucoup plus « téléphobe » que « publivore » !)

Depuis,  Christophe Salengro a fait carrière, il est notamment le président de la présipauté de Grôland sur Canal +  mais tous les plus de trente ans se souviennent certainement du fameux spot pour les dalles adhésives : Et hop !

Un ptit hommage à lui donc, lanceur officiel des spots publicitaires à petit budget qui font un carton ET premier homme nu sur mon blog !

(Pour la semaine prochaine, je vais essayer de vous choper le Poux sous la douche, chiche ?)

un tag avec une vilaine vacherie dedans !

Maman@home est une grande curieuse, elle m’a taguée et veut savoir plein de choses, (et tu veux pas un Mars aussi ?) mais comme je l’aime beaucoup je vais lui répondre…

1. Pourquoi avez-vous créé un blog ?

A force de passer mes soirées à lire les blogs des autres, et à en découvrir chaque soir de nouveaux, de clics en clics, un jour je suis dit et pourquoi pas moi ?

2. À quel type de blogs participez-vous ?

La plupart des blogs que je lis régulièrement sont des blogs de Mamans mais je lis aussi quelques blogs étiquetés « politique » histoire de rester informée et bien sûr plusieurs blogs « écolos » toujours pour rester informée mais également pour continuer à me lamenter sur le fait que la protection de notre planète ne soit pas une priorité pour nos gouvernants ! ( et pourtant je n’ai jamais voté Vert)

3. Votre marque de maquillage préférée/ Votre marque de voiture préférée ?

Je n’ai aucune marque cosmétique préférée, j’ai le minimum vital dans ma trousse de maquillage, peu importe la marque, d’ailleurs il y a des trucs que je traine depuis des années, c’est dire si je  me maquille souvent…

Attention la vacherie est là !

L’autre jour, je suis allée assister au repas de cantine à l’école de Grand Monstrou pour pouvoir demander à la personne qui nous avait affirmé que tout se passait bien d’arrêter de fumer des bisounours et pointer ce qui n’est absolument pas normal comme de devoir absorber son repas en 21 minutes …

Comme Grand Monstrou commence à être dans «  l’apparence » je me suis faite jolie (enfin je croyais), bien sappée, maquillée et j’avais mis un gros collier comme il les aime. Le soir même, après la douche il me dit «  pourquoi tu ne t’étais pas maquillée comme une maman Classe ? » (et pan, prend ça dans les dents…)

J’ai bredouillé un « heuuu mais je suis maquillée regarde… »

«  oui mais c’est pas comme les mamans qui ont trop la classe »

«  et tu as rangé ta chambre d’abord ? » ( ce gosse aura ma peau c’est sûr ! )

Bref, je n’ai pas de marque cosmétique préférée mais visiblement j’ai besoin de cours de rattrapage… Un ptit sponsor dans le coin pour m’aider ?

Fin ( au moins pour celle-ci ) de la vacherie !

4. Votre marque de vêtement préféré ?

Je m’en fous ! J’suis pas une modeuse d’abord et je déteste faire les boutiques, je n’y vais que contrainte et forcée, ou alors avec super Copine, mais comme elle vit  à 450 km vous pouvez imaginer la fréquence…

Je n’ai aucune difficulté à ressortir d’un magasin de fringues sans rien acheter, par contre lâchez moi  dans une bonne librairie et je vous vide le compte en quelques heures !

5. Votre produit de maquillage indispensable/Votre gadget préféré ?

Si vous attendez une réponse à cette question c’est que vous avez mal lu le 3… remontez donc un peu !

6. Votre couleur favorite ?

Jaune et orange… c’est très grave docteur ?
7. Votre parfum ?

Mon parfum d’amour c’est tendre poison mais pour une raison que j’ignore mais que je trouve absurde, ils ont arrêté de le commercialiser ! j’ai même fait une pétition à ce sujet : https://www.vivelespestes.fr/2010/04/02/poison-davril/ mais je n’ai pas été entendue…

Du coup je suis revenue à mes anciennes amours olfactives et je porte «  Trésor » ce qui franchement ne correspond plus vraiment à la Peste que je suis devenue.
8. Votre film préféré ?

Je crois qu’il est bien clair que ce n’est pas «  les bisounours à la cantine », mais je n’ai pas vraiment de film préféré … Comme beaucoup de mon âge, j’ai adoré les bronzés ( à l’exception du dernier), le film de les Nuls, j’ai aussi beaucoup regardé « point break » mais plus pour me rincer l’œil.

Un film m’a beaucoup touchée ceci dit mais je ne connais pas son titre en Français c’est «  Pay it forward ». ( à voir absolument mais prévoyez vos mouchoirs).


9. Quel pays aimeriez-vous visiter et pourquoi ?

L’Australie, le Kenia, le Pérou, le Chili, la Chine, l’Inde et bien d’autres… Pour leurs paysages, monuments ou animaux mais aussi pour m’ouvrir à d’autres cultures, d’autres façons de penser…  et donc vous l’aurez compris, il faudrait que j’y séjourne un temps certain voir un certain temps pour bien m’imprégner de la culture locale…comme plus haut pour le maquillage, si un gentil sponsor veut m’envoyer en exploration dans l’un de ces pays  je suis partante ! ( quoi on peut rêver non ?)
g10. Quel serait le monde du travail idéal pour vous ?

Alors justement je cherche un employeur qui accepterait que je fasse des petites journées histoire de ne pas laisser mes monstroux constamment à la garderie. Qui me laisserait faire du « home-office » lorsque l’un d’entre eux est malade mais pas tout le temps car j’ai testé pour vous, travailler depuis chez soi c’est DUR !

D’une, tout le monde (et surtout le Poux) considère que puisque vous êtes à la maison vous avez le temps de tout gérer , de deux, au niveau socialisation c’est archi-nul car vous ne prenez même plus le temps de papoter avec les copines vous rentrez vite pour vous mettre au boulot.

Comme c’est à la maison, ça ne s’arrête jamais, vous vous retrouvez à bosser à n’importe quelle heure et n’importe quel jour de la semaine au détriment des enfants pour lesquels vous aviez choisi ce job…

Le Job idéal serait donc un boulot pas trop loin de ma pampa, avec des collègues sympas en chair et en os et des horaires flexibles. Bien entendu je voudrais aussi avoir le même salaire que mes collègues masculins, mais là faut pas trop rêver, on n’est pas encore assez évolués pour ça… Peut-être au siècle prochain ? Enfin si on n’a pas explosé la planète d’ici là ! ( oui je sais mon optimisme  vous épate chaque jour un peu plus ! )

Et sinon comme c’est un tag, je fais passer à

Bbflo ( dont je vous recommande le quizz Cul-ture du moment)

Ze Cherry

Alorom

Cranemou

Et Sabine ( dont les monstroux sont aussi créatifs en matière de bêtises que les miens).

Edit du vendredi : j’ajoute Nimportenaouak qui rigole dans son coin !

Si toutefois elles ne l’ont pas déjà eu !

Dis Maman, je partage ou je ne partage pas ?

J’ai un souci…

Grand Monstrou est entré à la Grande école cette année… Il fait donc de nouveau partie des plus petits, mais aussi des plus naïfs.

Et à la «  grande école », on joue aux billes, nous nous sommes donc procurés des…billes (c’est bien vous suivez), pour que Grand Monstrou ne soit pas à l’écart de ces formidables instants de racket d’échanges et de jeux.

Au mois de septembre, chaque matin, Grand Monstrou  partait à l’école avec dans son cartable 6 à 8 billes et il revenait systématiquement sans RIEN le soir. Au début, j’ai trouvé ça normal, il apprenait à jouer et perdait contre les plus grands. Nous avons même passé quelques soirées à quatre pattes dans le jardin pour nous entrainer, mais croyez-moi si vous le voulez, la jeune génération ne joue absolument pas correctement : leurs règles sont vraiment du «  n’importe quoi » ( comprenez qu’ils ne jouent pas du tout comme on jouait lorsque je trouais mes jolis pantalons de velours sur le bitume de la cour).

Ces entrainements auront un peu servi car il ramenait parfois quelques billes et parvenait même à gagner des «  rares » qu’il s’empressait de me montrer à peine sorti de l’école ( et avant même mon bisou du soir : SIC) , mais la plupart du temps il continuait à ressortir  les poches vides et l’œil triste.

Ce n’est pas tout ça, mais les billes ne poussent pas dans mon jardin, même si je soupçonne Petit Montrou d’en avoir planté quelques unes  (pour le plus grand bonheur de la tondeuse au printemps prochain !).

En fait Grand Monstrou ne perdait pas à chaque fois, mais tous les jours il donnait des billes à ceux qui n’en avaient pas et «  tu comprends Maman, j’ai prêté une bille à machin mais il se l’est faite tiquer ».

Hum… c’est exactement les valeurs que nous voulions faire passer à nos monstroux : on partage les choses avec ceux qui n’en ont pas.

Bon et là maintenant que je dois acheter des billes tous les week-end comment je lui explique que «oui, on partage, mais pas tout le temps non plus ». Parce que mon Grand Monstrou était devenu le fournisseur officiel de billes de la cour, donnant à qui voulait, même à des élèves qu’il ne connaissait pas.

J’ai tenté une première régulation en expliquant que c’était bien d’être généreux, de partager, mais que là, c’était un peu trop puisque du coup il n’avait même plus de billes pour lui.

Et là, dans les yeux de mon fils j’ai vu l’incompréhension voire la déception PARCE QUE  j’étais en train de lui dire EXACTEMENT le contraire de ce que je lui serinais depuis presque 6 ans !

Comment expliquer à son enfant qu’il faut toujours partager mais qu’il arrive un moment où on se fait avoir ?

J’ai littéralement pédalé dans la semoule pour me justifier et j’ai fini par lui dire qu’il pouvait dépanner ses copains à condition qu’on lui rende ensuite les billes prêtées et qu’il ne devait pas donner de billes à des grands qu’il ne connaissait pas.  Parce que je soupçonne les grands de s’être passé le mot «  y’a un ptit Cp là-bas, si on lui dit qu’on n’a rien il donne ses billes ».

Cette solution ne me convient absolument pas, donner seulement à ceux qu’on connait reviens à dire à son enfant que dans la vie on n’aide que nos amis, que si l’on voit quelqu’un en panne sur le bord de la route on ne s’arrêtera que si on le connait…

Comment est-ce que j’apprends la solidarité à mon fils si je le limite ainsi ?

En même temps, nous les adultes, avec qui sommes nous solidaires ? Avec qui partageons nous nos bons plans, les habits trop petits ?

Je me souviens d’un dîner où j’expliquais  aux monstroux  à quel point je déteste gâcher la nourriture parce qu’il  y a plein d’enfants qui n’en ont pas. Nous avons parlé des enfants Chinois ( entre autres ) qui au lieu de jouer aux billes sont exploités dans des ateliers de confection.

Grand Monstrou voulait prendre l’avion pour leur emmener de la nourriture mais là encore j’ai cassé ses illusions parce que même si nous emmenions tout le contenu de notre frigo cela ne suffirait pas…

Parce que changer le monde ne semble simple que lorsqu’on est enfant, et que nous les adultes sommes trop pris par : cette machine à laver à remplacer,  ces taxes à payer, cette neige qui nous embête, les cadeaux de Noël qu’il faut préparer…

Et si pour cette année on essayait de regarder un tout petit peu plus loin que notre nombril et nos menus de fête ?

Et si cette année on trouvait dans nos foyers suréquipés, dans nos emplois du temps surchargés , de quoi aider un peu les plus démunis ?

Partager, être solidaire c’est par exemple aller jeter un œil sur ces sites pour voir ce que l’on peut faire :

http://www.restosducoeur.org/

http://www.emmaus-france.org/

C’est déneiger le trottoir de la voisine qui est trop âgée pour le faire, aller passer deux heures au service pédiatrie de l’hôpital le plus proche, pour lire des histoires aux enfants malades, c’est donner des vêtements chauds aux associations qui les collectent plutôt que de les revendre sur Ebay…

Alors cette année, pour Noël, j’avais demandé un Kiné (un vrai, à domicile, pour me masser tous les jours voire plusieurs fois par jour), mais finalement je voudrais qu’on fasse tous un geste quel qu’il soit pour que je puisse continuer à dire à mes fils que dans la vie, dès qu’on en a l’occasion on se doit d’aider et de partager !

Qui est avec moi ?

Ce billet est ma contribution rêveuse à la plus belle liste de Noël de Chocoladdict et de Virginie B.

Traverser son écran : un goûter de blogueuses !

Comme je vous le disais hier, la blogosphère à  un  petit côté superficiel , un poil décalé, et je persiste à dire que les principaux lecteurs de blogs sont la plupart du temps d’autres blogueurs… (ainsi que les magazines et les annonceurs, mais ça … c’est une autre histoire).

Mais sur la blogosphère  il y a aussi  des liens très forts qui se créent et qui font que dès qu’on a l’occasion de traverser son écran pour rencontrer les personnes en «  vrai » on le fait.

Aussi quand Maman@home m’a proposé qu’on se rencontre à Paris, j’ai immédiatement accepté, sauf que, malédiction : cela tombait un week-end pendant lequel  Mr Poux était à l’étranger et il était hors de question que j’y aille avec les monstroux !

OUF, une semaine avant la date fatidique, mes petits parents adorés ( vous le dites si j’en fait trop) ont gentiment accepté d’avancer leur visite et de prendre en charge les monstroux ce fameux samedi pendant que je faisais ma « sortie  blogueuses » : Ayé j’allais  rencontrer Maman@home et même plein d’autres blogueuses.

Le jour ou je lui ai écrit que c’était bon, que je pouvais, je sautillais d’excitation sur ma chaise ! Mais non c’est pas cochon , j’étais conteeeeennte ! roo là là faut tout vous dire hein !

Et puis, j’ai regardé la liste des «  invitées »  de la rencontre au sommet et « mince, y’a de la grosse blogueuse là quand même ! ».  Rien à voir avec la taille desdites blogueuses mais plutôt avec le succès de leur blog, leur lectorat bien plus important que le mien, leur design plus élaboré, leurs multiples opérations avec des annonceurs etc…

Et là me voilà hésitante, moi qui avait tout fait pour pouvoir aller à ce goûter, j’ai eu un grand moment de solitude, j’ai même envisagé de me faire porter pâle ! Complexée moi ? Ben  non, enfin pas d’habitude,  je suis fière de mon blogounet même si comme dirait  Bergie il n’est pas « bankable » et si  mes lectrices ( oui vous, là ) sont moins nombreuses que sur  d’autres blog au  moins elles sont fidèles !

Taratata ! j’suis une Peste et j’assume, elles me prendront comme je suis ! ( et puis si elles sont vraiment méchantes avec moi je partirai en courant ).

Le jour J je n’ai plus aucune hésitation, j’y cours, j’y vole à ce rendez-vous entre filles, ça me fera du bien de voir autre chose que des monstroux et de faire autre chose de mon week-end que des tournois de petits-chevaux !

Ayé, me voilà sur le lieu du rendez-vous et j’attaque mon second  grand moment de solitude : je suis devant  le café et je réalise que je ne sais pas du tout comment les reconnaitre ! J’ai vu Faustine plusieurs fois en robe de mariée ou devant des temples d’Asie mais je doute fort qu’elle n’arrive vétue en mariée avec son temple sous le bras.

Bon Maman@home, ça devrait être plus simple, y’a un gros plan sur son blog, j’espère juste qu’elle portera le même chapeau.

Ah, voilà une dame qui ressemble à Oum que je ne connais que de profil. Ca va se voir vous croyez si je la contourne pour dévisager son profil gauche ?

Tiens, un groupe de nenettes en train de pianoter sur leur téléphone en marchant … ça doit ressembler à ça des blogueuses parisiennes :  I phones dégainés , démarches  volontaires et assurées, elles twittent  en marchant et en papotant avec leurs copines …

Bon, elles sont passées sans s’arrêter et je vais finir par me faire arrêter pour «  conduite louche » à reluquer toutes les femmes qui  s’approchent de ce café !

Je téléphone à Maman@home  c’est normal qu’il n’y ait personne j’ai 30 mn d’avance, mais comme du coup elle me rejoint de suite, cela nous permettra de discuter un peu toutes les deux, et je ne dis pas «  faire connaissance » parce qu’on se connaissait déjà, à travers nos blogs et c’était tout naturel de se poser ensemble dans un café !

Et puis tout le monde est arrivé progressivement nous étions une dizaine : Juju (sans sa tribu), MamaFunky , BM (pseudo qui signifiera très bientôt «  Belle-Maman »), Faustine ( pas en robe de mariée donc) , Bloody Mary , Jane , Madame Parle et Oum ( enfin de face) .

C’était bizarre de toutes se retrouver, certaines étaient intimidées, on ne savait pas trop par quoi commencer et puis l’arrivée de Madame Parle a détendu tout le monde. Elle s’est postée au bout de la table et a annoncé «  bonjour, Madame Parle » un peu comme dans les films lorsque le héros participe à sa première réunion d’alcooliques anonymes.

Nous avons toutes éclatées de rire et c’était parti pour plusieurs heures de bavardages ininterrompus. Alors de quoi ça parle des blogueuses qui se retrouvent ?

De blogs bien sûr, mais aussi des annonceurs qui aiment les blogueurs et utilisent de plus en plus ce réseau pour des opérations marketing,  de nos vies en général et de nos enfants en particulier.

Et là, BM était plutôt silencieuse car à notre bout de table nous avions surtout des enfants en bas âge tandis qu’elle est l’heureuse Maman d’adolescents et de jeunes adultes. Quand elle nous a donné les âges de ses trois enfants, cette grande folle de Maman@home lui dit «  oh ben ça va t’es sortie d’affaire maintenant » ( parce qu’elle, Juju, Bloody Mary  et moi sommes encore dans  les « pipicacaprout », les bêtises plus ennuyeuses que dangereuses et les histoires d’école).

Espérant un peu que BM me contredise j’ai rappelé l’adage «  petits enfants petits soucis, grands enfants, grands soucis »… Je ne croyais pas si bien dire !!

Parce que même si en effet BM s’est est plutôt bien sortie avec sa progéniture elle nous a raconté des trucs  à donner la chair de poule à la plus endurcie des mamans et vous savez à quel point je ne suis PAS endurcie ! Parce que les bêtises d’ado, même si elles ne sont pas méchantes , peuvent très vite dégénérer et très très mal finir !

J’ai décidé qu’il était beaucoup mieux d’aller repêcher un doudou qui apprend à nager dans la cuvette des toilettes ou de me ratatiner sur le carrelage parce que j’ai glissé sur un playmobil « en planque » au milieu du salon !

Avant ma rencontre avec Bm j’envisageais sérieusement d’emballer mes enfants dans du papier bulle et de les poser ainsi sur le canapé jusqu’à leur 18 ans, maintenant je cherche une excuse pour les punir dans leur chambre jusqu’à ce qu’ils aient environ 30 ans !

Merci  donc à BM qui a transformée mes petites angoisses de maman en névrose psychotique avec cauchemars  toutes les nuits ! ( je t’avais prévenue que je te dénoncerai !)

L’inconvénient d’être 10 c’est qu’il est impossible de parler toutes ensemble et que très vite, deux groupes s’étaient formés, mais Maman@home telle une vraie chef scout à proposé qu’on change toutes de place au bout d’un moment histoire de pouvoir échanger avec  tout le monde.

Hop, on mélange, on recommence les présentations et on  recommence à papoter dans tous les sens.

J’ai deux regrets concernant cette rencontre au sommet, on m’avait invitée pour un goûter mais il n’y avait rien à manger ( la prochaine fois on invitera des blogueuses  « kitcheneuses ») et surtout j’ai dû partir pour attraper mon train et regagner ma campagne en plein milieu d’une conversation très intéressante sur ces magazines qui font du beurre sur le dos des blogueuses avec leurs « concours du meilleur espoir des blogs » ou «  Grand prix des blogs »…

Mais ça, nous en reparlerons plus tard… ou pas ! ( je me méfie un peu du teasing parce que je devais mettre en ligne ce billet hier et je n’ai pas pu).

Bon les filles on se revoit quand ?

Et Bbflo : Quand est-ce que tu montes sur Paris ? Parce que tu fais partie des blogueuses que je veux ABSOLUMENT rencontrer !

Mobigo : quand je cède à l’appel de la console

Ce week-end nous étions dans le Nord ( brrrr) chez Belle-Maman. Les monstroux ont  retrouvé là-bas leur grand cousin ( un vieux de 13 ans), et surtout leur  » petite » cousine du même âge que Petit Monstrou.

La petite était ravie de leur montrer sa chambre qu’ils ont littéralement dévastée pour découvrir TOUS les jouets. S’ils ont joué sans problème avec la cuisinière et la dînette, quand la miss à sorti ses bébés, Grand Monstrou a été catégorique dans son refus de langer le baigneur tout de rose vêtu : « c’est un truc de fille ! »

Mais quand la puce à sorti sa console MobiGo toute rose, ça ne les a pas gênés du tout, ils se sont assis tous les trois par terre, silencieux, concentrés sur les aventures de la fée Clochette ( jeu fourni avec la MobiGo rose) sans même râler que c’était un jeu de  » fille ».

Je suis déjà une grande fan des jeux éducatifs VTech ( Grand Monstrou a déjà plein de jeux éducatifs de chez eux dont un ordinateur « cars » qu’il appelle son  » portable ») mais là j’ai été scotchée par l’engouement général pour cette console éducative !

Que la cousinette soit fan c’est tout  à fait normal, elle vient juste de l’avoir pour son anniversaire, elle maîtrise déjà parfaitement la plupart des jeux de son âge ( et se risque même à des jeux un peu plus compliqués par rapport à son niveau scolaire).

Que Grand monstrou soit enthousiasmé ne m’a absolument pas étonnée, ça fait déjà deux ans qu’il me réclame une console, en plus celle-ci a un écran tactile pour faire comme les grands ET un clavier coulissant pour frimer devant les deux autres parce qu’il sait déjà écrire.

Mais là où je suis conquise c’est que petit monstrou qui n’a jamais accroché avec les ordinateurs de son frère a réclamé son tour à grands cris et je me suis rendue compte que ce petit « cochon » connaissait parfaitement toutes ses lettres ( alors qu’il ne veut jamais répondre si on lui demande ) et savait même résoudre de petites additions !

Quand je pense que j’ai mis 6 mois à me faire à mon écran tactile de téléphone alors qu’en 10 mn mes deux monstroux maitrisaient parfaitement le déplacement des personnages sur leur écran j’ai un peu honte… ( mais bon ils ont des petits doigts… on va dire ça!)

Le seul hic, c’est qu’il n’y avait qu’une MobiGo pour trois enfants mais ils ont été étonnamment patients et respectueux du tour de l’autre, et vu le temps du lundi matin, j’étais ravie qu’ils soient dans le salon plutôt que de réclamer un foot sous la pluie. Et quand leur oncle a branché la console sur son ordinateur pour télécharger plus de jeux sur le site VTech il s’est automatiquement transformé en dieu vivant , super héros plus fort que tous les supers héros réunis !

Pendant les 450 km du retour je n’ai pu m’empêcher de penser que le trajet paraîtrait moins pénible pour tout le monde, si mes deux monstroux étaient en train de faire tranquillement des jeux éducatifs sur leur console MobiGo au lieu d’avoir un énorme sac de jouets tous plus encombrants les uns que les autres entre les deux siège et de réclamer systématiquement celui que l’autre vient de choisir !

Au 127ème  » On est bientôt arrivés ? » j’ai fait moi-même une lettre au Père-Noël pour réclamer DEUX consoles éducatives MobiGo

bleues, avec le jeu Shrek inclus et le jeu des « Monsieur et Madame » en plus. Malheureusement le Père-Noël a refusé de faire une livraison expresse sur une aire d’autoroute et il n’écoute que les enfants…

Autant vous dire que dès le lendemain nous avons collé ça :

sur les lettres des Monstroux !

Article sponsorisé

Partage propulsé par Wikio

Créativité… ou pas !

Pour fêter sa première année de blog, Maman@home nous demande de lui parler de notre créativité (pas exigeante déjà la fille, vous allez voir que pour ses 5 ans de blog on devra lui faire un strip-tease !).

M’enfin bon comme j’aime beaucoup son blog, (et surtout comme il y a plein de chouettes trucs à gagner : oui je suis vénale, j’assume !), je participe ! Pour moi, la créativité regroupe toutes les activités artistiques genre : dessin, peinture, composition, confection etc.

Malgré quelques années à étudier le piano je suis absolument incapable de composer une musique (cela vient peut-être du fait que j’ai toujours refusé d’apprendre convenablement le solfège et que je jouais beaucoup à « l’oreille »).

Comme je suis définitivement fâchée avec la mode, il ne m’est jamais venu à l’esprit de créer ma propre ligne de vêtements.

Par contre, j’adore toutes les activités manuelles, le seul problème c’est qu’elles ne m’aiment pas !

Longtemps j’ai essayé de dessiner et/ou de peindre sans succès, j’ai du me rendre à l’évidence qu’il me manquait clairement pas mal de compétences. Je me suis rabattue sur des trucs plus simples comme le serviettage, le scrapbooking ou même de petites créations pour faire des modèles pour mes enfants et systématiquement il s’est trouvé quelqu’un pour me dire «  Wouahh dis donc ils font des trucs supers en maternelle tes enfants ».

J’ai ravalé ma honte, rangé serviettes, autocollants, colle et ciseaux et décidé que je ne serai PAS une créatrice et que je me contenterai d’apprécier les autres artistes, les vrais !

Et puis grâce au blog  à mille mains de lizzly et MadameKevin je me suis rendue compte que je pouvais aussi créer quelque chose de mes dix doigts en jouant avec mes joujoux préférés : les mots.

Elles nous proposaient une photo dont des dizaines de blogueurs et blogueuses s’inspiraient pour écrire un texte. J’adorais ces défis, ces « jeux d’écriture » et j’aimais par-dessus tout lire la multitude de textes, tous différents, inspirés par la même image.

J’en parle au passé avec grand regret, parce qu’à cause d’un détracteur (un sale troll) franchement désagréable, elles ont mis le blog à mille mains en pause et on ne sait pas si ça reprendra.

Et puis, comme vous êtes chaque jour plus nombreux(ses) à venir sur ce blog, je me dis que finalement, jouer avec les mots c’est peut-être mon truc !

Tiens une petite fiction dans les jours à venir, ça vous dirait ?

Ces choses inavouables.

Je suis désormais certaine que Maman@home me déteste, parce  que le seul tag qu’elle ait trouvé à me refiler c’est de  me faire avouer cinq choses que justement, je n’aurais jamais avoué même sous la torture.

Bien entendu j’ai râlé, j’ai même trainé des pieds pour m’exécuter mais comme je suis joueuse, je relève le défi et prend le risque de vous repousser définitivement en vous avouant mes vices et défauts les plus secrets. (En même temps, je suis certaine de ne pas être la plus grosse dégoutante de la blogosphère, y’a qu’à lire ce que fait Alorom de ses crottes de nez !).

1/ Je voudrais être un homme !

Ne vous méprenez pas je suis toujours aussi fière d’être une femme même si je suis parfois un peu frustrée  de savoir que pour le même emploi, juste parce que je ne me gratte pas les coucougnettes toutes les cinq minutes je n’aurais jamais le même salaire ( ni les mêmes chances de recrutement d’ailleurs).

Non, je voudrais être un  homme pour 24 heures, pas plus, et juste pour jouer avec mon ustensile qui fait qu’une bonne partie du monde se croit supérieure à l’autre. Je voudrais savoir ce que ça fait de se lever avec une «  toile de tente », j’arroserai copieusement tout le tour de la cuvette, voir les murs (selon la taille de l’engin qu’on aura bien voulu me prêter) en affirmant que ce n’est pas de ma faute, c’est la «  nature ».

Ensuite je m’astiquerai le truc dans la douche parce que je reste persuadée que l’orgasme féminin est bien plus fort que le masculin et j’en voudrais la preuve, je voudrais aussi savoir si la masturbation masculine est plus rapide/facile que la nôtre. Et puis surtout, même si je me retrouvais transformée en homme je ne suis pas persuadée d’être attirée par les femmes donc mieux vaut commencer par la masturbation. Ou alors ce qui serait top c’est que le jour où ça m’arrive, Mr Poux soit à son tour transformé en femme. Ce ne serait pas de l’adultère, juste une inversion des sexes.

2/ En vrai je suis timide !

J’en vois déjà s’esclaffer que ça ne se voit pas, que j’ai souvent la tchatche et que bien sûr à travers ce blog on ne peut l’imaginer. Mais SI ! D’ailleurs je suis une timide masochiste car bien que j’aie horreur d’arriver dans un groupe d’inconnus je trouve toujours le moyen de me mettre dans ce genre de situations. Tiens par exemple, lorsque je me suis inscrite à l’association des représentants des parents d’élèves, il a bien fallu que je les rencontre ! La première réunion a été un véritable supplice puisqu’il y avait exclusivement des personnes que je ne connaissais pas et qu’en plus elles étaient nombreuses et déjà amies !

Passée cette première épreuve il y a eu ensuite le premier conseil d’école avec toutes les enseignantes, des maires, des intervenants tous beaucoup plus importants que moi pauvre femme au foyer… En général je m’en sors en faisant de l’humour ou en racontant des bêtises plus grosses que moi pour cacher mon malaise. Mais systématiquement je m’en veux à moi-même d’être allée me coller dans une situation pareille au lieu de rester tranquillement chez moi ave un bon bouquin.

D’ailleurs, ça recommence demain, je vais participer à une session d’échange avec un groupe de Mamans et /ou de blogueuses et je vais être super mal l’aise. Heureusement, il y aura Carole que je ne connais pour l’instant que virtuellement mais à qui je vais me raccrocher comme une huitre à son rocher !

3/Je ne suis JAMAIS CONTENTE ! Je  ne sais pas s’il existe un dieu quelque part, encore moins un paradis ou un enfer, alors du coup je me construit, chaque jour qui passe, mon petit enfer personnel avec mes doutes, mes hésitations, mes questionnements, mes reproches, mes remords et mes regrets.

Rien de ce que je fais ou dis n’est assez bien pour… moi ! je suis une mauvaise  mère, une piètre femme  au foyer,pas assez féminine, ou trop ci, trop ça,  une blogueuse médiocre, mon projet n’avance pas, ou pas bien et patati et patata, j’arrête là je vous vois tous avec vos mouchoirs !

Mais c’est aussi pour ça que je suis devenue une Peste, parce que pendant que j’enquiquine un peu voire beaucoup mon entourage, ça me fait des vacances !

4/J’ai toujours voulu être une sorcière ! Pas une princesse gnangnan qui pense qu’une fois quelle aura eu beaucoup d’enfants, trois césariennes et des vergetures, le Prince charmant restera pour lui masser les pieds au coin du feu. Pas une fée non plus, pour exaucer les vœux débiles desdites princesses ! Non, une sorcière, une vraie (enfin sans les verrues sur le nez quand même) qui jette des sorts et transforme les cons et les obtus en boudins blancs.  En même temps avec un job pareil je n’aurais jamais une minute de repos (mais au moins je visiterais l’Elysée), et vu ce que j’ai avoué au paragraphe précédent, je serais bien capable dans les mauvais jours de m’auto-transformer en saucisse périmée.

5/ Et enfin j’ai tellement écouté en boucle « time after time » de Cindy Lauper que même les Monstroux connaissent les paroles par coeur. Comme en plus je l’écoute avec le volume à fond dans mes oreillettes, je chante par-dessus sans m’entendre et donc encore plus faux que d’habitude pendant que j’étends mon linge : Tous les voisins me détestent (pour certains je leur rends bien) ! J’envisage de changer de chanson pour «  like a virgin » chanté par Julien Doré mais j’ai bloqué mon lecteur Mp3 sur « repeat » et je ne sais plus le changer ! Ben quoi j’suis une peste, pas une Geekette !

Bien évidement le ou la premièr(e) qui se moquera dans les commentaires se verra jeter un vilain sort ! et je tague…qui voudra sur ce coup là, sachant que si vous relevez le défi vous risquez, comme moi, de perdre définitivement tous vos lecteurs !

L’aventure E-Blogs.

En cette journée internationale du « blogging multilingue » je ne peux m’empêcher de vous présenter mon dernier chouchou en matière de blog, et il n’est pas moindre puisqu’il s’agit d’E-blogs.

Crée par Wikio, E-blogs est né il y a quelques mois,  et propose une revue Européenne des blogs, j’en ai tout d’abord entendu parler sur twitter lorsqu’il était en cours de création et j’ai tout de suite été emballée par le projet.

Parce que si je lis sans difficulté quelques blogs anglo-saxon, j’ai perdu mon aisance pour lire des blogs hispanisants, je n’ai jamais eu le niveau pour lire des textes en allemand et je ne parle pas un mot d’Italien.

Et E-blog c’est tout ça, chaque jour les éditeurs cherchent sur la toile du Royaume-Uni, de l’Italie, de l’Espagne, de l’Allemagne et de la France des billets pertinents, intéressants, présentant une vision différente de ce que l’on pourrait trouver dans les journaux internationaux. Une fois sélectionnés, ces billets sont traduits dans les 5 langues et publiés sur le site.

Alors non seulement E-blogs fait partie de ma ballade quotidienne sur les blogs, mais en plus je suis très fière car je fais un petit peu partie de l’aventure.

En effet,  lorsque Laurent à mentionné le projet E-blogs sur twitter, un peu sans réfléchir, j’ai proposé mes services de traductrice et après un texte test dont nous nous souviendrons longtemps avec Mr Poux (que j’ai harcelé pour qu’il m’aide et me relise), j’ai été sélectionnée.

Alors bien sûr, traductrice n’est pas mon métier, j’ai encore besoin de progresser et je ressens toujours un peu de stress lorsque je reçois un nouveau texte. Mais outre le fait que cela me permet de rester informée différemment sur ce qui ce dit dans les autres pays, j’adore « craquer » un texte, le transmettre aux autres en respectant le ton et le style de l’auteur.  Les sujets sont toujours différents et c’est chaque fois un nouveau défi pour moi, mais aussi un nouveau regard.

Parce que E-blogs c’est l’ouverture des frontières mais aussi et surtout l’ouverture des esprits, c’est un peu comme une grande conversation internationale sur l’actualité, les sujets chauds sans l’influence gouvernementale que l’on retrouve malheureusement de plus en plus souvent dans les médias.

Vous ne connaissiez pas E-Blogs ? Et bien maintenant vous n’avez plus d’excuse c’est !

English readers : Welcome ! This post has been translated in your favorite language  right  here.

Sur mon mur…

L’autre jour, j’ai reçu un mail de Kinder qui me proposait de m’envoyer 52 paquets de kinder maxi pour récompenser mon inébranlable consommation abusive qui voulait me faire remporter un poster du dessin de mon enfant.

Seule devant mon écran j’ai gloussé, parce que j’ai tout de suite imaginé les immondes ( désolée y’a pas d’autre mot) gribouillages de Petit Monstrou (qui a horreur de dessiner) en grand format au beau milieu de mon salon ! J’ai même failli leur répondre, pour leur demander ce que j’avais fait de mal pour être ainsi menacée de devoir afficher une « œuvre » de mon Picasso personnel en poster.

Et puis hier, en passant sur le blog de Virginie B. j’ai vu qu’elle organisait un défi pour qu’on lui montre ce qu’il y avait d’accroché à nos murs… J’ai tout de suite pensé à montrer les tableaux de Brice Canyon ou du Grand Canyon que je regarde souvent en me promettant que j’y retournerai un jour. Et puis d’un coup j’ai réalisé que j’avais tout de même une œuvre de mes enfants trônant dans le salon.

C’est une peinture réalisée par Grand Monstrou lorsqu’il était en moyenne section et qu’ils étudiaient l’Afrique.

( bien évidement mon appareil numérique de merde ne lui fait pas honneur, mais vous voyez à peu près…)

Et finalement celle-ci je l’aurais volontiers expédiée chez Kinder car je l’aime beaucoup et je suis fière de mon Grand Monstrou !

Le défi du mercredi : concours littlest Petshop.

Bonjour ! Vous avez bien dormi ? Fait la grasse matinée ?

Super, vous allez donc être en forme pour fêter l’arrivée des littlest Petshop sur le net en participant au grand concours organisé par le magazine : Parole de Mamans.

Comment on gagne ?

C’est tout simple il suffit de répondre à deux petites questions :

1)      Quel animal est Mudelaine ? (Réponse sur le site www.lpso.com)

2)      Quel est votre personnage préféré des PetShop ?

Vous envoyez vos réponses à  jeuconcours.blogueurs@gmail.com en indiquant  vos noms et prénoms ainsi que ceux de vos enfants et leur âge ( ouf ! pas besoin de préciser le votre ) et en précisant que vous arrivez du magnifique blog : Vivelespestes.

Qu’est qu’on gagne ?

Un tirage au sort déterminera 50 gagnants parmi les lecteurs de tous les blogs participants qui seront invités samedi 25 septembre  à la grande journée de présentation des Littlest Petshop Online où  ils recevront chacun un littlest Pestshop en exclusivité.

Et comme je commence à vous connaitre, je vois déjà les non-parisiennes râler dans leur coin ! Rassurez-vous, que vous soyez trop loin ou indisponible ce jour là (ce qui est mon cas bouhouhou) Parole de Mamans et Littlest PetShop Online ont pensé à vous : vous recevrez votre Petshop par la poste.

Jusqu’à quand on gagne ?

Alors c’est MAINTENANT qu’il faut affuter vos souris et renvoyer le mail qui sera bien évidemment tiré au sort ( on croise les doigts seulement après avoir cliqué sur «  envoyer ») car ce concours s’arrête Jeudi 23 septembre à midi !

Et bien sur vous pouvez faire participer vos copines, vos cousines, vos belles-mères, vos voisines, les cousines de vos voisines, les copines de vos voisines et les voisines de vos copines… parce que je ne connais personne qui n’aime pas les Littlest Petshop ( à part peut-être mon aspirateur) et parce que,  comme il y a d’autres blogs qui ont relayé le concours, et bien ça me ferait vraiment plaisir qu’il y ait un maximum de gagnants en provenance de «  vivelespestes ».

1..2..3  GO ! Jouez, participez, parlez-en autour de vous  et que la chance soit avec vous !