Archives de catégorie : souvenirs

Décembre doux et piquant

Cela fait un petit moment que je n’ai pas fait de bilan « doux et piquant » à la façon de MissBrownie alors c’est parti !

 

Doux le climat pour la saison, je me suis réjouis tout le mois de l’absence de neige contrairement aux Monstroux qui l’attendent avec impatience.

Piquante la fatigue croissante au fil du mois des Monstroux qui sont particulièrement fatigants quand ils sont fatigués.

Douces et piquantes les belles victoires au judo de Grand Monstrou car à chaque combat mon petit cœur de Maman est malmené.

Piquant de se rendre compte que certaines amies n’en sont pas des vraies.

Doux de se dire que faire un peu de tri sera pour le mieux, j’aurais plus de temps pour les autres.

Piquantes les fugues du boxer-fou à travers les haies du jardin et les courses familiales dans le lotissement pour la récupérer.

Piquant le fait qu’après que Mr Poux ait ajouté deux rangées de parpaings, Mademoiselle Jazzy trouve quand même le moyen de s’enfuir.

Douce la soirée de Noël en famille.

Piquant le fait de créer un écosystème à 8h00 du mat le matin de Noël

Piquant le fait de ne pas pouvoir monter dans la famille boulonnaise à cause du boxer-fou-fugueur et de leur chiot à eux, tout aussi foufou.

Doux le fait de trainer pendant une semaine à quatre à la maison : les monstroux n’ont pas beaucoup usé leurs habits, leurs pyjamas par contre…

Douce et piquante l’orgie de parties de cluedo, je suis très joueuse mais là je commence un peu à saturer !

Et enfin super doux le dernier dîner des vacances qui se composait exclusivement de gaufres maison à la chantilly et même que « si on avait encore faim ensuite, on pouvait prendre un dessert », les Monstroux ont adoré !

Ouch ! on est tombé en rade de chantilly !
Ouch ! on est tombé en rade de chantilly !

Un mois plutôt doux donc et Janvier est bien parti pour être aussi doux… ( pourvu que ce billet n’attire pas la neige).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Janvier (14) Doux et piquant.

Doux le fait que la rentrée soit seulement le 6 Janvier, les Monstroux ont pu récupérer de nos agapes du 31.

Piquante cette crise de sinusite qui m’a accompagnée jusqu’en début d’année.

Doux de retrouver les copines après les 15 jours de vacances d’hiver.

Piquant de ne toujours pas voir passer les semaines ( on est déjà en Février vous êtes sûrs?).

Doux le rendez-vous avec la super enseignante de Grand Monstrou

Piquant de retrouver les devoirs et la course aux activités

Doux de découvrir Belle et Sébastien au cinéma avec les deux Monstroux

Piquant le retour dans un brouillard monstre, à 40 à l’heure.

Douces les flambées dans la cheminée pour atténuer le froid piquant.

Piquantes les visites des insectes qui peuplent le bois (mais ne piquent pas) .

Douces les soldes en tête à tête avec mon grand

Piquant le fait qu’il faut déjà que je rachète des baskets.

Douces les déclarations d’amour de Petit Monstrou

Piquantes ses colères et ses insolences.

Doux le dépouillement de nos petits bonheurs de Janvier

Piquants les problèmes de bagarre et d’intimidation dans la cour de Petit Monstrou

Ultra doux de savoir que je vais très bientôt revoir mes copines blogueuses.

ks130011

Finalement ce mois de Janvier était plus doux que piquant, je vous souhaite un mois de février ultra doux plein de rires et de bons souvenirs à se remémorer plus tard.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les skieurs du samedi !

Je ne vous l’ai jamais dit mais, dans ma lointaine jeunesse, j’ai travaillé en village de vacances, hôtesse d’accueil l’été, serveuse durant un hiver, j’ai rencontré des tas de gens divers ou bizarres, sympathiques ou pas, je pourrais en faire un roman !

 

Serveuse en village de vacances, c’était juste chiant, les collègues avaient un niveau de connerie fabuleusement développé et accablant… les deux serveurs avaient déjà bu leur salaire au bar de l’établissement quand il était versé, l’humour des cuisiniers était presque aussi gras que leur cuisine et la direction n’avait pas l’air de savoir que l’esclavage avait été aboli …

 

Mais il y avait un moment que j’adorais c’est quand je crachais dans la soupe des clients pénibles, c’est l’arrivée des Parisiens ! ( Et là si tu es parisien et que tu n’as pas un poil d’humour je te recommande de sortir, ça va balancer).

 

Il faut savoir qu’arrivé dans les contrées reculées de la Savoie, le Parisien est un être supérieur que l’autochtone local devrait vénérer et donc servir au mieux. ( Rassurons tout le monde, les supporters de foot y compris, les Marseillais ne sont pas mal non plus dans le genre… je crois que je devrais généraliser aux vacanciers de ce genre de village de vacances…).

 

Le parisien moyen arrive les traits tirés, avec environ 225 de ses congénères à la queue leuleu, le samedi matin entre 7 et 8. Il grogne lorsqu’on lui annonce que son logement n’est pas prêt ( il y a encore dedans le parisien de la semaine précédente), il exige demande qu’on lui garde ses bagages, se change tant bien que mal dans les toilettes de la réception ( quand ce n’est pas directement au milieu de la réception) et part sur les pistes dès leur ouverture.

 

Comprenez-le, ça fait 6 mois qu’il absorbe des patates à tous les repas pour payer sa semaine de sport d’hiver et bien qu’il ait conduit toute la nuit ( avec tous ses petits camarades dans une circulation plutôt dense), il faut RENTABILISER et puisque la chambre n’est pas prête, plutôt que de se payer un petit déjeuner ( hors forfait) il choisit d’aller skier.

 

Donc là, à 8h55 il va faire la queue pour prendre son métro le remonte pente et se dépenser au grand air de la montagne.

 

C’était très très mal je vous l’accorde, mais nous, en salle, chaque samedi d’arrivée Parisienne nous faisions des paris sur combien d’hélicoptères allaient devoir venir pour récupérer les parisiens trop fatigués par la route ou pas assez sportifs dans l’année pour se jeter ainsi sur une piste noire…

 

Nous ne souhaitions de mal à personne bien sûr, mais franchement, même les deux abrutis qui servaient avec moi savaient qu’on ne descend pas une piste noire le ventre vide, après une nuit blanche et 700 km de route dans les pattes.

 

Alors aujourd’hui quand Grand Monstrou me dit qu’il aimerait aller au ski je dis NON !

Non nous ne deviendrons pas des skieurs du samedi ( en plus j’ai peur en hélicoptère).

 

Et ça n’a absolument rien à voir avec le fait qu’en 4 mois en station je n’ai fait qu’une fois du ski…

J’ai mis 30 mn pour descendre la piste baby alors que des mômes de 4 ans à peine me doublaient constamment. Ensuite j’ai perdu les skis qu’on m’avait prêtés parce que franchement, il n’y a rien qui ressemble plus à un ski qu’un autre ski… Et puis j’ai eu des courbatures pendant deux cinq jours !!!

 

Et d'abord, la neige, elle est trop molle pour moi !
Et d’abord, la neige, elle est trop molle pour moi !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Doux et piquant #1

Enfin je prends au mot MissBrownie qui proposait de faire le bilan de notre semaine en doux et piquant ( avant je faisais les Up and Down  )

 

C’était piquant d’emmener Grand Monstrou prendre le train pour partir une semaine en colonie, mais c’était doux aussi de me retrouver seule avec Petit Montrou.

C’était piquant de savoir qu’il a scié des branches pendant sa colo et c’était doux qu’il me passe un coup de fil dès le second soir.

C’était doux de le retrouver sur le quai dimanche midi et c’était doux et piquant que son frère soit si excité de le revoir qu’il s’est bloqué à 240 volts pendant plus de 24 heures.

C’était piquant de chercher partout et depuis deux semaines, mes lunettes de soleil adaptées à ma vue, c’était doux que Petit Monstrou me les retrouve … dans le tiroir à petites voitures ( piquant aussi non ?)

Enfin hier matin c’était assez piquant la façon dont je me suis fais un admirateur en la personne de l’éboueur qui m’a vue sortir telle une furie en crocs bleues, jogging noir et pyjama rose, avec les marques d’oreiller sur la joue, parce que j’avais oublié de sortir mes poubelles !

C’était doux de sa part de ne pas me pouffer au nez mais je pense sincèrement que j’ai contribué à améliorer sa journée ainsi que la bonne humeur de toute l’équipe car tous avaient le sourire en repartant !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Kidnappée !

J’avais des choses à faire, des rendez-vous, des réunions à préparer … Je devais me faire masser par une copine, reprendre la gym avec une autre… Je ne ferai  rien de tout ça, en tout cas pas cette semaine.

On m’a annoncé mon kidnapping hier soir à 21h30 et ce matin je m’envole pour l’une des plus belles villes du monde :

 

Dans l’un de ses plus luxueux hôtel :

3 jours en amoureux… n’est-ce pas délicieux ?

Ce qui est incontestable, c’est que mon Poux est formidable !

Merci mon Chéri ! ( et merci aux copines qui n’ont rien dit, et aux grands parents qui gardent les monstroux au péril de leur santé mentale)

Rendez-vous sur Hellocoton !

En Famille, nouvelle série de M6

Je ne suis jamais devant la télé à 20h05 ( devoirs, judo, dîner, histoires, câlins..) et pourtant ce soir je vais le regretter… Enfin ce soir non, puisque j’ai vu la semaine dernière sur grand écran dans les locaux de M6 le premier épisode de la série d’été : En famille.

Ensuite je me contenterai du « replay » car j’ai vraiment accroché avec cette nouvelle série qui plaira à toutes les générations même si elles ne riront pas toutes au même moment. Car le rire est assuré dans ces saynettes fraiches et distrayantes, que vous soyez jeunes, moins jeunes, mariés, divorcés, bacheliers, retraités…

De quoi s’agit-il ?

Une famille (vous vous en seriez doutés…), trois générations de Le Kervellec qui cohabitent, les grands parents ( la grand-mère est absolument succulente dans son rôle d’éternelle soixante-huitarde ), la fille aînée, récemment divorcée et légèrement psychotique, ses deux adolescents et leurs tribulations.

Et enfin la cadette, son mari et ses deux jumeaux, pour ne pas dire la cadette et ses trois enfants car l’excellent Tarek Boudali joue le rôle d’un mari presque soumis puisque pas complètement adulte.

Sans oublier Pupuce, leur « petit » chien de 110 kilos qui d’après Alain Kappauf himself (le producteur) représente le poids du divorce.

On ne change pas une formule qui gagne, comme dans scènes de ménage, chaque génération trouvera de quoi rire et se détendre dans cette nouvelle série qui va faire un carton.

D’ailleurs après la projection,quelqu’un a demandé : « ça ne vous dérange pas de passer après scènes de ménage ? »

Jeanne Savary ( Marjorie, la mère) a répondu du tac au tac : «  nous ça n’est pas notre problème ». : j’ai adoré !

Je ne vous cache pas que j’ai eu un gros coup de cœur autant pour son rôle de grand-mère délurée que pour l’actrice Marie Vincent elle-même car après la projection nous avons eu l’occasion de discuter avec tous les acteurs qui sont tous plus sympathiques les uns que les autres et Marie nous a fait bien rire.

L’amie qui m’accompagnait à préféré le rôle de la fille cadette, Roxane, divinement interprété par Charlie Bruneau, mais pendant la soirée qui a suivi nous avons vraiment apprécié tout le monde.

Des deux ados, au papy qui n’est autre que Yves Pignot, en passant par Tarek Boudali ( dont le pseudonyme sera bientôt «  Stephane »… private joke) jusqu’au producteur Alain Kappauf qui malgré le succès qu’on lui connaît, reste très accessible aux groupies que nous étions ce soir là.

Grande fan de Scènes de ménage, je suis allée à la projection de M6 avec de gros doutes, je n’en ai plus aucun : En famille tous les soirs à 20h05 : la regarder c’est l’adopter, sans pour autant voir débarquer Pupuce et ses 110 kilos odorants dans votre salon.

011

Crédit photo Gaël Cornier/M6

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les ptits Bonheurs

 

  • Ce matin en roulant dans la campagne j’ai croisé des centaines de coquelicots.
  • Il n’a pas plu tous les jours cette semaine !
  • J’ai passé une excellente soirée chez M6 lundi avec ma Popinette ( billet à venir).
  • Mardi j’ai participé à un atelier de ménage à 3 ( billet à venir aussi, rooo le teasing d’enfer).
  • Je n’aurais à priori pas grand chose à payer pour les lunettes de Petit Monstrou.
  • J’ai pu souffler un peu cette semaine grâce à la visite de mes parents.
  • J’ai commencé des séances d’hypnose et j’adore ( pas de billet prévu je garde tout pour moi).
  • En rentrant j’ai trouvé cet adorable tweet  de MissBrrownie sur ma TL  ( liste de tweets ).

  • J’ai des projets plein la tête
  • D’ailleurs je suis archi-débordée, mais en fait j’adore ça !

 

Et vous ? Beaucoup de Ptits bonheurs cette semaine ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Revue ciné : les pirates et le prénom !

Par ce beau mois d’Octobre d’Avril, pendant nos vacances légèrement humides, nous sommes allés au ciné !

J’y suis même allée deux fois dans la même journée ce qui est un record personnel puisque, bien que Carole me tente régulièrement avec ses revues, je n’y vais que très rarement.

Avec les monstroux nous avons vu : Les pirates bons à rien, mauvais en tout, en 3D, c’était notre première fois en 3D et ça confirme ce que Carole disait : franchement la 3D n’apporte pas grand chose !

Le film en lui même était tout à fait adapté pour mes monstroux et pour les petits garçons présents dans la salle. Pour  ma part, si le son n’avait pas été aussi fort, j’aurais volontiers piqué un ptit somme parce que malgré quelques bons gags et l’affreux personnage aux yeux globuleux qu’est la Reine Victoria qui m’a beaucoup plu, le film n’a rien de transcendant. On est bien loin des kung fu Panda qui déchainent les passions des petits et des grands… Si j’avais su tricoter j’aurai certainement moins perdu mon temps, mais les Monstroux étaient contents, ils ont adoré porter de grosses lunettes pas du tout à leur taille et comme ils sont passionnés par les pirates, le film leur a beaucoup plu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le soir même nous avons passé deux heures à nous régaler devant Le prénom, qui est drôle, piquant, stimulant,rebondissant bref, un ptit chef d’oeuvre ! Patriiiiiick est absolument charmant ( mais bon j’suis amoureuse de lui depuis l’union sacrée) et toute l’équipe est au top pour ce film qui, à mon avis, va battre des records d’audience.

Je ne vous révèlerai bien sûr pas le prénom choisi mais si vous voulez vous détendre et faire vos abdos autrement qu’en souffrant, allez donc vous bidonner au ciné !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Même pas peur !

Enfin pas trop peur de voir mon ordi ainsi désossé,  démonté, dépouillé et manipulé par les grosses mains expertes de Dr Jeff !

D’ailleurs là, c’était juste le nettoyage de printemps, j’ai eu beaucoup plus peur la dernière fois que j’ai emmené mon nouveau portable chez Jeff en urgence parce qu’il refusait de démarrer… Et pour cause, moi qui dit à tout le monde de faire des sauvegardes, avais-je fait les miennes ? Le disque dur faisait « crac crac » et croyez moi ça n’avait rien d’un câlin crapuleux. Il « craquait » sans pouvoir s’ouvrir, lui, détenteur de toutes mes photos, tous mes fichiers, les photos de Chine toujours pas imprimées, celles des monstroux toujours pas classées, les textes en cours, les vieux billets, les mails importants, ceux qui le sont moins mais qu’on garde parce qu’ils font chaud au cœur !

N’empêche que Dr Jeff a tout sauvé, alors certes, il est en Charente Maritime et vous allez me dire que ça fait loin, mais il me fait aussi la maintenance grâce à Team viewer ! C’est un peu affolant aussi de voir sa souris de déplacer, les fichiers s’ouvrir, les scans se lancer sans même toucher à son ordi, mais ça m’a évité bien des soucis ! Et même que si vous consultez Dr Jeff de ma part, il vous offrira peut-être un ptit cognac pour vous distraire/remonter pendant qu’il ausculte votre PC !

Bref, comme beaucoup  sur la blogosphère, il y a une partie de ma vie dans mon ordi ! d’ailleurs je m’en vais de ce pas refaire une sauvegarde ! et même peut-être avancer un peu l’album de Chine, après tout, ça ne fait pas tout à fait un an qu’on est rentrés je suis encore dans les temps !

 

Et sinon, Sandra, tu le trouves comment mon ordi dans cet état là ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

SOS cuisine

Pendant les soldes, j’ai acheté des choux-fleurs congelés (oui je sais, vous êtes contents de le savoir) ( y’en a qui achètent des talons hauts, moi ce sont des choux, chacun ses priorités) ( bon et sinon il va falloir que j’arrête les parenthèses, je ne suis même pas payée plus cher si je les utilise) ( on me fait remarquer que de toute façon je ne suis PAS payée pour faire ce blog).

Donc, revenons à mes choux pour mes monstroux ! Au moment de les préparer, une de mes amies était là et on s’est bien marrées en lisant les instructions de préparation : Micro ondes… gna gna gna, percer le sachet. Poêle ou casserole : sans le sachet, quelques minutes avec une cuillère d’eau.

La vilaine moqueuse que je suis s’est immédiatement demandé QUI pouvait envisager de balancer le sachet plastique et ses choux directement dans une poêle ou une casserole…

Un ado livré à lui-même dans une cuisine ? Peine perdue pour la marque et ses explications, un ado même affamé ne sortira JAMAIS des choux-fleurs du congélateur pour se sustenter ! Plutôt faire livrer une pizza, ou dévorer le stock de BN des petits frères.

Une cuisinière très très débutante ? Peut-être… mais alors très très isolée hein ! Une qui n’a ni internet ni téléphone, pas d’amie ni de voisin à qui poser les questions saugrenues qui peuvent nous passer par la tête quand on commence à vouloir se nourrir par soi-même (d’autre chose que de Curly et de tablettes de chocolat j’entends).

Quand je me suis retrouvée en appart à 17 ans, il n’y avait pas internet mais OUF on avait l’électricité ET le téléphone ( et non, je précise pour Grand Monstrou, ce n’était pas le temps des dinosaures) et au bout du fil il y avait Mamina  renommée pour l’occasion : S.O.S Cuisine.

C’est toujours mon père qui décroche (il court plus vite), mais il suffisait que je dise  » allo S.O.S cuisine » pour qu’il me passe ma Maman, à qui je posais toutes mes questions existentielles pour préparer tel ou tel plat.

Lorsque nous vivions aux USA, c’était un peu plus compliqué parce que lorsque je préparais mon dîner, c’était la nuit en France et du coup je ne pouvais pas appeler SOS cuisine, mais depuis notre retour, le service à repris de plus belle, c’est l’occasion de se faire un ptit coucou et puis surtout, qui pourrait mieux expliquer comment faire tel ou tel plat qu’une Maman ?

Alors, merci Mamina-S.O.S Cuisine d’être toujours là pour répondre à mes questions saugrenues !

Et vous ? Vous faites comment quand vous avez un doute au moment du dîner ? Facebook ? Marmiton ? Twitter ? Ou vous avez aussi votre S.O.S cuisine personnel ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !