Archives de catégorie : Mr Poux

Provocation ( ou quand Mr Poux est martyrisé)

Souvent Parfois, Mr Poux est débordé, il rentre tard, mange sur un coin de table et se remet immédiatement à bosser.

Dans ces cas là, moi aussi je suis un peu débordée car il n’intervient pas ou très peu auprès des Monstroux qui, en plus d’avoir besoin de leur père, me le font généralement payer. Il arrive bien après qu’ils soient couchés, ne leur accorde que peu d’attention le matin, tout préoccupé qu’il est par son travail… Il a perdu une partie de son humour quelque part sous la masse d’e-mails auxquels il doit a-bso-lu-ment répondre.

 

Ce ne sont pas des moments faciles.

 

Pendant l’une de ces périodes, après avoir couché les enfants, tout rangé, préparé les diverses machines de la nuit, je m’étais affalée délicatement allongée sur le canapé, épuisée.

J’avais pour but de regarder une série ( Dr House, Ncis ou un truc du genre) car comme il me faut parfois plusieurs soirs de suite pour arriver à voir les 50 mn d’une seule et même série ( je soupçonne mon canapé d’être entièrement cousu aux somnifères) je n’envisage même pas de regarder un film en entier.

 

Il s’installe à mes côtés, son fidèle ordinateur portable sur les genoux et là… Tic tic tic tic tic tic

Il fait des mails à toute allure, lâche parfois un son entre le grognement et le borborygme quand ça ne va pas assez vite et surtout : TIC TIC TIC TIC TIC il tape sur son clavier.

 

Agacée par ce bruit aussi horripilant que culpabilisant pour moi, qui ne faisais rien je lâche :

 

– Dis, tu ne pourrais pas taper plus doucement ? Y’en a qui ne bossent PAS !

 

Accablé par l’énormité de ce que je venais de sortir, il a préféré retrouver son humour et le prendre « bien ».

 

Il tient à préciser à travers ce billet que vous pouvez le plaindre car ce n’est pas tous les jours facile pour lui de vivre avec une Peste.

( les commentaires seront modérés, faudrait pas non plus qu’il s’imagine pouvoir créer un comité de soutien du Poux martyrisé sur MON blog!!)

Provocation ou quand le Poux est martyrisé

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Il y a 10 ans, un mariage à Beverly Hills.

Il y a dix ans nous étions là :

Au « City Hall » de Bervely Hills, nous n’étions que tous les deux, par choix, car nous savions que nous allions nous remarier en France devant notre famille et nos amis.

Tu avais mis un beau costume, j’avais une robe de soie bleue, simple légère car il faisait déjà bien chaud en ce 21 Mars 2002.

C’était un jeudi. Je m’en souviens car ce matin là, comme chaque jeudi j’étais allée à ma classe de Pilate, histoire de ne rien changer aux habitudes, de ne pas donner à cette  » formalité » plus d’importance qu’il n’en fallait. Après tout ce mariage là n’était que la répétition de celui d’Août en France, et surtout nous ne croyions ni l’un ni l’autre à cette institution. Une sombre histoire d’impôts, d’assurance maladie nous avait convaincus d’aller officialiser notre relation.

Comme chaque jour  tu étais parti au bureau, j’avais suivi ma classe de gym, et nous nous étions retrouvé à la mi-journée, avec notre   » application » de mariage ( payante bien sûr) dûment remplie pour passer devant l’employé qui nous marierait.

L’édifice majestueux de la mairie  nous avait quand même mis un peu la pression, mais en constatant que nous devions nous tenir sous une pergola de fleurs en plastiques pour être mariés, tous les deux nous avions souri et pensé à la même chose : le Kitch existait aussi à Bervely Hills.

Et puis tu as lu les vœux qu’on nous avait fourni car nous n’en avions pas écrits, et chaque centimètre de ma peau, chaque millimètre devrais-je dire, s’était soudainement recouvert d’une chair de poule accompagnée de frissons.

C’est en larmes, des trémolos dans la voix que j’ai péniblement articulé :  » I, Béatrice, take you Mr Poux to be my lawful wedded husband, to have and to hold, from this day forward, for better , for worse, for richer, for poorer, in sickness and in health, until death do us part. »

Parce que même sous les fleurs en plastique, même si nous ne croyions pas au mariage, c’était LE jour de notre engagement officiel, le jour où l’on s’engageait à se supporter l’un, l’autre malgré les coups bas de la vie, ses aléas, et malgré tous nos défauts (que tu as en bien plus grand nombre que moi évidement).

Deux monstroux plus tard et avec deux mois de retard je te souhaite de joyeuses noces d’étain mon Chéri ! Que la santé nous permette de fêter ensemble nos noces d’Or…

Et vous votre mariage c’était comment ? C’était où ? Quand ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma femme est une blogueuse (rediff)

Maman@home m’a taguée, la coquine ne connait pas encore toutes mes archives par cœur ( moi non plus, je vous rassure),  alors pour elle et pour les nouvelles lectrices, mais aussi parce que J’ai la flemme de bloguer je suis archi-débordée en ce moment je publie de nouveau les réponses de mon Poux à ce fameux tag.


____________________________________________________________________________________________________________

 

Tout a commencé avec la semaine des « mollets poilus » chez Angie lorsqu’elle a décidé de faire passer un questionnaire aux conjoints des blogueuses. Jusque là j’étais tranquille, elle ne me connait pas ni mon blogounet, encore moins mon Poux et elle ne pouvait donc pas me « taguer » ( m’envoyer la question en faisant gentiment un lien vers mon blog pour ses lectrices-teurs).

J’ai soupiré de soulagement lorsque j’ai vu que Bbflo taguait à son tour quelqu’un d’autre que moi, mais j’ai eu le tort de le dire trop fort et PAF, c’est  « lagrenouille » qui m’a refilé le bébé !

Saperlipopette !! Voilà que j’allais devoir communiquer avec mon Poux et un dimanche en plus ! Heureusement, nous avons été sauvés par la technologie et de bon matin je lui ai fait parvenir un petit mail, moyen le plus sûr d’entrer en communication avec lui avant l’absorption de son premier demi-litre de café.

A ma grande surprise, il a répondu  au questionnaire avant midi  et comme l’avait envisagé Angie, ses réponses ne correspondaient pas vraiment à ce que je pensais qu’il dirait/pensait !

*      As-tu toujours connu ton conjoint blogueur ?

=> Non

Vas-y mon chéri, jusqu’ici tu as juste !

Est-ce que ça a changé quelque chose sinon est ce qu’il/elle t’en a parlé dès le début ?

=> Cela n’a rien changé de fondamental pour moi. En revanche, le caractère social de ce blog est indéniable pour elle. Oui, elle en a parlé très vite.

Avis aux lecteurs : il veut dire par là que je danse la gigue dans mon salon dès que j’ai un ptit commentaire… à vos claviers !

* Comment juges tu le fait qu’il/elle raconte sa vie (entre autres) sur le net, et que des gens s’y intéressent et répondent ? => C’est une fenêtre ouverte sur l’extérieur, un exutoire dans le sens positif. Voir certaines situations d’ordre privé livrées à des gens (connus ou inconnus) peut avoir un aspect gênant, voire vexant.Cela dépend surtout de la finesse du blogueur et de ses qualités de narrateur, plus que de son objectivité.

Mon Chéri, pour la paix de notre ménage, il n’est peut-être pas nécessaire que tu lises les 75 textes que tu as raté depuis Septembre 🙂 ( et c’est quoi d’abord l’objectivité ?)

* Qu’est ce qui t’énerve le plus dans sa pratique du blog ?

=> Rien d’énervant en soi.

En effet… comme dit plus haut… t’as pas tout lu.. OUF !

* A l’inverse qu’est ce que tu apprécies ?

=> L’humour de ses posts en général, la véhémence de ses billets d’humeur. Son interprétation personnelle de faits connus, mais vus sous un angle différent, prête à réflexion

Rooo il cause bien en plus mon Poux !! Tu reprendras bien un peu de dessert ? Tu viens de gagner 10 points de vie !

* Aimerais tu participer à ce blog ? et si oui, as-tu déjà eu le droit d’y écrire ?

=> J’ai un droit permanent de réponse et de participation au blog. Je ne le fais pas faute d’en prendre le temps plus que par manque d’intérêt

C’est gentil ça, 10 points de vie supplémentaires 🙂

* As-tu un message à faire passer à des gens dans ta situation, et veux tu profiter de ce tag pour dire quelque chose à ta/ton blogueur/euse ?

=> Encouragez ce mode d’expression, il est bénéfique en tous points tant qu’il ne remplace pas la communication du couple. Un message à ma blogueuse préférée ? Continue ma pestouille, j’aime ce que tu écris  🙂

Oupss bon là je vous laisse, il a gagné une ptite gaterie !

Mais avant de partir, je fais tourner le tag et j’invite Madame Kévin et Carole à questionner à leur tour leurs chéris .

Mais cette fois je ne tague personne, si vous voulez faire répondre votre Poux à vous, dites-le en commentaire et je vous ajouterai ! Je vous souhaite un excellent lundi… heuuu mardi quoi !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Parfois il me surprend…

Oui je sais, je vous avais promis une photo de Mr Poux parce que le vendredi pour faire  plaisir à Virginie on met un ( ou plusieurs) homme(s) dans notre blog, mais Mr Poux était en déplacement cette semaine et je n’ai donc pas eu l’occasion de lui sauter dessus l’immortaliser en train de se frotter les morpions dans la douche !

Par contre, même en déplacement il arrive encore à me surprendre…

Mercredi midi, je venais de faire lamentablement cramer mes pommes de terre parce qu’on faisait les fous avec les monstroux, nous étions en train d’ouvrir touts les fenêtres pour évacuer la fumée quand le facteur a sonné pour nous livrer un énorme colis. Comme nous n’avions absolument rien commandé je lui demande

– » mais vous êtes sûr que c’est pour moi »

-«  Non, c’est pour Monsieur, et apparemment ce sont des fleurs !« 

Interloquée je regarde le nom de l’expéditeur : Jean-Paul machinchose…

–  » Vous êtes en train de me dire qu’un homme envoie des fleurs à mon mari ???« 

Et là, je me suis rendue compte que mon facteur savait sourire, seconde surprise de la journée : je croyais qu’il avait subi une ablation des zygomatiques !

– «  ah mais je ne sais pas moi, vous voyez ça avec lui !« .

Je récupère donc l’énorme colis de 3kilos5 et j’hésite…Ce truc ne m’est pas adressé, mais  si ce sont des fleurs, il faut que je les sorte de là pour les mettre dans l’eau elles ne tiendront jamais jusqu’au retour du Poux. Rien à voir avec ma curiosité légendaire, j’ai ouvert par pure charité pour ces pauvres fleurs !

Et la je découvre 6, non 7, non 8 (HUIT mes amis !!!) bouquets de Mimosa.

Pour réussir à tout sortir du paquet j’ai du monopoliser les bras des monstroux, et là j’ai été assaillie par un énorme doute : ça doit être un truc pour son boulot, il va offrir un bouquet de mimosa à chaque membre de son équipe… En même temps si ça n’est pas pour moi, alors que j’adore le Mimosa, c’est dégueu de le faire livrer ici !

J’envoie donc un sms à mon Poux en espérant qu’il soit joignable et pas en plein « meeting »…

 » Tu veux ouvrir un commerce de Mimosas ? »

Réponse :  » pourquoi y’en a trop ? kisses ! »

Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii c’est pour moi, mon coeur chavire, il m’a fait livrer des fleurs, ce n’est même pas mon anniversaire, une date spéciale, rien !

Mais alors, si ça se trouve, il m’aime encore un peu malgré notre vie de dingues, le fait qu’on soit plus des colocataires que des amants parce qu’il bosse constamment, malgré nos rares conversations d’adultes parce qu’il y a toujours un ou deux monstroux entre nous…

Nan, en fait c’est un truc pour m’attendrir afin que je refuse le super job qu’on m’a proposé et qui va induire quelques changements plutôt drastiques dans notre vie…

Ou alors il a un truc à se faire pardonner… arghhh que va-t-il m’annoncer encore ? Il va partir trois mois en Papouasie ?

Vous remarquerez mon optimisme habituel… Impossible de me réjouir complètement, depuis janvier 2010 je m’en suis tellement pris plein la tête à tous les niveaux ( santé, enfants, famille, couple) que je ne parviens même plus à apprécier une chose simple sans attendre le coup de bâton qui va avec !

Mais là, c’était juste comme ça, parce qu’il s’est souvenu que je lui avais dit que chaque année, même lorsque j’étais archi-fauchée, je m’offrais un bouquet de Mimosa, que c’étaient les seules fleurs que j’achetais… Il n’y en a pas dans notre région ( à part du blé et du colza y’a pas grand chose dans la beauce…) alors il a trouvé un site de vente directe mais il ne s’est pas rendu compte que 3kg 5 de Mimosa ça faisait énorme !

Du coup, tous les vases de la maison sont réquisitionnés et j’ai même du utiliser le seau de livraison parce que je n’avais plus de place ailleurs…

Et vous ? Il vous surprend encore votre chéri ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

ma femme est une blogueuse

Tout a commencé avec la semaine des « mollets poilus » chez Angie lorsqu’elle a décidé de faire passer un questionnaire aux conjoints des blogueuses. Jusque là j’étais tranquille, elle ne me connait pas ni mon blogounet, encore moins mon Poux et elle ne pouvait donc pas me « taguer » ( m’envoyer la question en faisant gentiment un lien vers mon blog pour ses lectrices-teurs).

J’ai soupiré de soulagement lorsque j’ai vu que Bbflo taguait à son tour quelqu’un d’autre que moi, mais j’ai eu le tort de le dire trop fort et PAF, c’est  lagrenouille qui m’a refilé le bébé !

Saperlipopette !! Voilà que j’allais devoir communiquer avec mon Poux et un dimanche en plus ! Heureusement, nous avons été sauvés par la technologie et de bon matin je lui ai fait parvenir un petit mail, moyen le plus sûr d’entrer en communication avec lui avant l’absorption de son premier demi-litre de café.

A ma grande surprise, il a répondu  au questionnaire avant midi  et comme l’avait envisagé Angie, ses réponses ne correspondaient pas vraiment à ce que je pensais qu’il dirait/pensait !

*      As-tu toujours connu ton conjoint blogueur ?     => Non
 
Vas-y mon chéri, jusqu'ici tu as juste ! 
 
*   Est-ce que ça a changé quelque chose sinon est ce qu'il/elle t'en a parlé dès le début ?     => Cela n'a rien changé de fondamental pour moi. En revanche, le caractère social de ce blog est indéniable pour elle. Oui, elle en a parlé très vite.
Avis aux lecteurs : il veut dire par là que je danse la gigue dans mon salon dès que j'ai un ptit commentaire... à vos claviers !
* Comment juges tu le fait qu'il/elle raconte sa vie (entre autres) sur le net, et que des gens s'y intéressent et répondent ?  => C'est une fenêtre ouverte sur l'extérieur, un exutoire dans le sens positif. Voir certaines situations d'ordre privé livrées à des gens (connus ou inconnus) peut avoir un aspect gênant, voire vexant.Cela dépend surtout de la finesse du blogueur et de ses qualités de narrateur, plus que de son objectivité.
 
Mon Chéri, pour la paix de notre ménage, il n'est peut-être pas nécessaire que tu lises les 75 textes que tu as raté depuis Septembre :-) ( et c'est quoi d'abord l'objectivité ?)
* Qu'est ce qui t'énerve le plus dans sa pratique du blog ?     => Rien d'énervant en soi.
 
En effet... comme dit plus haut... t'as pas tout lu.. OUF !  
 * A l'inverse qu'est ce que tu apprécies ?     => L'humour de ses posts en général, la véhémence de ses billets d'humeur. Son interprétation personnelle de faits connus, mais vus sous un angle différent, prête à réflexion
 
Rooo il cause bien en plus mon Poux !! Tu reprendras bien un peu de dessert ? Tu viens de gagner 10 points de vie !
* Aimerais tu participer à ce blog ? et si oui, as-tu déjà eu le droit d'y écrire ?     => J'ai un droit permanent de réponse et de participation au blog. Je ne le fais pas faute d'en prendre le temps plus que par manque d'intérêt
C'est gentil ça, 10 points de vie supplémentaires :-) 
 * As-tu un message à faire passer à des gens dans ta situation, et veux tu profiter de ce tag pour dire quelque chose à ta/ton blogueur/euse ?     => Encouragez ce mode d'expression, il est bénéfique en tous points tant qu'il ne remplace pas la communication du couple. Un message à ma blogueuse préférée ? Continue ma pestouille, j'aime ce que tu écris  :-)      Oupss bon là je vous laisse, il a gagné une ptite gaterie !
Mais avant de partir, je fais tourner le tag et j'invite Madame Kévin  et Carole à questionner à leur tour leurs chéris .
Rendez-vous sur Hellocoton !

PUB !

Monsieur Poux et moi-même sommes heureux de vous annoncer que nous attendons un troisième enfant ( Han ! ça va pas la tête ?), nous avons trouvé un moyen de financer la prochaine « pouxmobile » ( c’est un peu comme la Batmobile, c’est à cause de Nelly qui passe son temps à dire que Mr Poux est formidable ).

Nous organisons à nos frais la prochaine campagne de pub pour Citroën. Quand je dis à nos frais c’est parce que ça nous a déjà coûté une voiture, mais nous faisons confiance à Citroën, là-bas ce ne sont surement pas des ingrats et ils vont tellement adorer notre campagne d’affichage qu’ils vont se précipiter chez nous pour nous offrir la « Pouxmobile » et une rente à vie pour cette merveilleuse idée.
Voici déjà le visuel…

 

Pour le slogan on cherche encore une façon de montrer que, bien que ce soit la mauvaise tenue de route de la Xsara qui ait envoyé Mr Poux dans le décor, c’est sa formidable carrosserie qui l’a sauvé !
Quoi ? On a piqué une idée déjà existante ? Ah mais pas du tout !! C’est de la création pure et dure, même qu’on cible les bobos légèrement décalés, les quadras un peu rebelles et  les jeunes en recherche d’identité ( et accessoirement de sensations fortes).
Attendez vous croyez qu’on a pondu ça comme ça ! Pas du tout, on a fait  un «  brain storming »,un «  market research » et  on a piqué un peu de l’humour anglo-saxon de Mr Bean ( je freine, je zigzague, je mange le rail de sécurité et je prends l’option parc d’attraction).
En plus si Citroën a des doutes sur nos compétences de communication, nous avons des références : La Caisse d’Epargne, Orange, Peugeot et le CIC section assurance pourront, sans problème je pense (à moins que ce ne soit à regret), témoigner de nos aptitudes en la matière !
Monsieur Citroën la balle est donc dans votre camp, mais vous devriez  nous contacter rapidement pour la livraison de la « Pouxmobile » ( avec armatures renforcée merci)  et  la mise en place du virement mensuel de notre rente car nous pourrions également choisir de revendre ce superbe visuel à l’un de vos concurrents !
____________________________________________________________________________________________
Trêve de plaisanterie, Mr Poux dit qu’il va bien, mais il se traine une tête de Mite intoxiquée à la naphtaline radioactive, il est coincé de partout et il ne veut toujours pas faire de radios ou autres examens ( perso je le scannerai des pieds à la tête pour être sûre).
Suivant l’exemple de la Miss Sophie de http://www.sophilosophik.com/ j’organise un grand concours sur ce blogounet. En effet, autant avec mes deux autres enfants j’arrive à m’en sortir pour les convaincre que j’ai raison, quitte à les menacer d’une fessée, autant avec Mr Poux j’ai tout essayé : en vain ( oui même la fessée!). 
Je fais donc appel à votre créativité, à votre sens de la persuasion pour trouver les arguments pour convaincre Mr Poux de faire des examens médicaux
Le gain : comme chez Sophie : RIEN (au mieux si vous voulez on a un épave à refiler).
A vos plumes donc chez lecteurs oh combien désintéressés 🙂
Rendez-vous sur Hellocoton !

Mr Poux est écolo !

Je rentre de l’école où j’ai laissé les monstroux( YESSSSSSSS), savourant à l’avance une maison calme, rangée  à « débordéliser » d’urgence, et un environnement parfait pour travailler un peu sur mon projet ( quand j’aurais débarrassé mon coin de table de la tonne de papiers « à-trier-en-urgence »).
Bref,  je retrousse déjà mes manches lorsqu’une odeur nauséabonde vient chatouiller mes sensibles narines. Je renifle, ça vient de l’étage. N’écoutant que mon courage, munie de mon téléphone pour appeler les « experts » en cas de nécessaire autopsie du truc pourrissant la-haut : je monte.
Arrivée à mi-escalier je suis prise de convulsions ( appelez immédiatment Dr House !), à tous les coups la putréfaction de la-haut est un cadavre mort du Lupus ou pire : du vaccin H1N1…
Malgré de terribles nausées, je surmonte mon malaise et parviens en haut de l’escalier : l’odeur est intenable. GARGLLL j’ai laissé mon masque anti-grippe au rez de chaussée, mais je n’ai pas la force de redescendre, il FAUT que je trouve d’où provient l’infection.
L’instinct de survie me pousse a ouvrir en grand la fenêtre de la chambre de petit Monstrou, le papier peint à commencé à se décoller ( vu l’odeur il n’a pas envie de rester..), un peu d’air frais me permet de survivre jusqu’à la salle de bain où Monsieur Poux a :
          enfin cédé à mes incessantes demandes et installé un compost (c’est dingue ça, je le voyais plutôt dans le jardin le truc…)
          laissé au sol deux chaussettes  radioactives qui ont commencé à bouffer le linoléum et fendiller la peinture des murs.
( Rayez la mention inutile).
Armée de mon gant Mapa ( ustensile indispensable à la manipulation de tels matériaux contaminés), j’évacue les deux chaussettes par la fenêtre et j’aére tout l’étage malgré les températures négatives de ce mois de Décembre.
Il faudra tout de même que je ré-explique à Mr Poux qu’on ne jette pas de déchets toxiques dans un compost, encore moins dans ma salle de bain…
Et pour ceux qui seraient tentés de se moquer de Mr Poux, je tiens à préciser que ce sont ses chaussettes qui sentent, absolument pas ses petits  petons d’amour ( taille 44) ! On n’y peut rien s’il ne trouve que des chaussettes de qualité médiocre qui sont avariées au bout d’une journée !
Ça n’est pas SA FAUTE !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’avis de Mr Poux

Parfois à la sortie de l’école, je rencontre les copines, régulières lectrices de ce blog et très souvent elles me demandent « roo là là mais il ne dit rien Mr Poux avec tout ce que tu racontes sur lui ? ». Ou alors ce sont les maris de ces copines, qui ont lu par-dessus leurs épaules et se montrent solidaires avec mon Poux et par conséquent très choqués de tout ce que je lui « mets ».
Rassurez-vous Mr poux a beaucoup d’humour et même s’il n’apprécie pas tous mes textes, il me laisse une entière liberté d’expression ( en même temps je ne lui demande pas vraiment son avis).
En plus, l’été dernier il a rencontré tout un groupe de lectrices lors d’une fête chez SuperCopine et elles ont toutes dit qu’il était formidable ( et pourtant elles n’avaient pas bu !). Il s’était donc inscrit sur l’ancien blog sous le pseudo « Mr Poux est formidable ».
Il nous arrive de rire ensemble de la manière dont j’ai décrit un événement, qu’il n’avait pas du tout analysé de la même manière (l’éternel décalage Martien/Vénusienne…), et surtout, depuis dix ans que nous sommes ensemble, il SAIT que je suis une peste ! Ce n’est pas comme si je l’avais pris en traitre et que je lui avais caché cet aspect de ma personnalité ! D’ailleurs il n’a rien à m’envier, il peut se montrer véritablement « pestouillon » à ses heures et je m’en félicite ! Il dit que c’est uniquement pour mieux me « supporter » mais je sais qu’il avait déjà de grandes capacités (sinon je ne l’aurais pas choisi lui !).
Il faut connaitre ses limites et ses atouts, je suis une piètre femme d’intérieur, mais râler est quelque chose que je fais très bien, et bien qu’il aurait certainement préféré le contraire, Mr Poux s’y est habitué.
Et puis le plus grand reproche que je lui fais dans tous ces textes c’est surtout son absence pour cause de « workaholism » ( contraction entre work : travail et alcoholism : je ne vous ferai pas l’offense de traduire).
Quand on reproche à quelqu’un son manque de disponibilité, n’est-ce pas parce qu’on voudrait passer plus de temps avec lui ?
N’est-ce pas, parce qu’on aime très fort cette personne et que l’on voudrait faire plus de choses avec elle? ( mais non pas QUE des trucs sexuels rooo).
En fait ce blog est quasiment une longue déclaration d’amour à mon Poux ( et à mes Monstroux), et puis ne dit-on pas « qui aime bien châtie bien » ?

Viendriez-vous aussi souvent lire mes bêtises si je faisais chaque jour, l’inventaire des innombrables qualités de « Mamour » ( rooo la tête qu’il ferait si jamais je l’appelais comme ça un jour !) ?
Pensez-vous qu’on doive créer un comité de soutien à Mr Poux ? ( Je précise qu’il accepte tous les dons : boites de Kleenex, martinet pour tenter de me discipliner, chèques, paiement par CB, et sex toys of course !)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tous des chochottes ?

Je ne sais pas pourquoi mais j’ai bien l’impression que je ne vais encore pas me faire des amIS avec ce texte…En même temps je suis certaine que bien des dames se reconnaitront ou du moins reconnaitront leur époux, fils, collègue…
Inutile donc, de dire que toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé est purement fortuite, vous ne me croiriez pas !
Grand Monstrou est patraque, il avait au moins 37,8 ce matin, une excellente excuse pour rester au chaud à la maison avec moi, car qui dit température au réveil dit fièvre le soir… Ce qui est surprenant (est-ce vraiment le bon adjectif ?) c’est qu’il est tout à fait capable d’organiser une bataille de playmobils avec son frère mais que, dès que je le regarde il est tout « sloumpy-sloumpy ». (Cf : Claude Ponty).
Après avoir accompagné Petit Monstrou à l’école, mon grand malade était EPUISE, au point d’avoir besoin de se reposer sur le canapé, avec « s’il te plait Maman chérie » une petite vidéo. Pas de chance, ici la télé souffre d’une incapacité à s’allumer le matin mais comme j’ai quelques des tonnes de trucs à faire, j’ai EXCEPTIONNELLEMENT ressuscité l’appareil .
« Mossieur » est donc vautré allongé sur le canapé, sous une couverture et gobe devant regarde l’âge de glace 3. Ca m’arrange bien, je vaque à mes occupations, en commençant pas mon cheeeer aspirateur.

« Mais mamannnnnnnnnnn j’entends rien avec l’aspirateur »… SGROUMPFFFFF « désolée mon chéri, pendant que certains font du lard sur le canapé, y’en a qui bossent.. ».
Je travaillerais volontiers sur mes projets du moment mais comment se concentrer avec un mammouth et un paresseux ( la bestiole du film, pas Grand monstrou, rooo ) qui me crient dans les oreilles toutes les deux minutes.Nous arrivons à un compromis, il met en pause le temps que je finisse l’aspirateur et je promets de ne pas chanter à tue tête mon répertoire des années 80 pendant que je passe la serpillère ( giiirrrllss just want to have fuuuuuuun tadadaaaaa ).
Je remercie mon Grand Monstroux de tant de compréhension et de mansuétude à mon égard ( SIC) et je note mentalement que d’ici quelques années il sera prêt pour passer, à son tour, l’objet bruyant pendant que MOI je serai sur le canapé.
Le pauvre enfant est affamé (ben quoi ça creuse l’hyper-activité sur le canapé), pas de pot, je suis une vilaine Maman (mais j’assume) je n’ai pas de gâteau plein de cochonneries mais des quartiers de pomme pleins de vitamines ( et certainement de pesticides…) à lui fournir. L’avantage qu’il soit à l’article de la mort c’est qu’il n’a presque plus la force de râler, et grignote sa pomme à défaut d’autre chose.

Je ne peux pas lui jeter la pierre, il ne fait que suivre l’exemple de son père qui est mourant au premier éternuement ! L’autre soir, Mr Poux m’a même disputée car je n’avais pas vu au premier regard qu’il était bouillant de fièvre et perclus de courbatures. Et oui je dois admettre que malgré mes innombrables qualités, je ne suis pas voyante, et surtout mon chéri :
« ça fait deux semaines que tu tires une tête pas possible parce que tu es débordé de boulot ! Je n’ai pas fait la différence entre la moue du « concentré » à qui il-ne-faut-pas-parler-parce-qu’il-réfléchit et la moue de l’homme malade, affaibli, par une très très vilaine rhinopharyngite (au moins la rhino du siècle qui va détrôner la grippe A et tous les autres maux de la terre) ».

Ca me rappelle le petit copain de mon amie d’enfance (devenu son mari ,ce qui est la preuve qu’il a survécu). Dès qu’il avait mal à la tête, personne ne devait plus faire de bruit ou lui parler car il avait très certainement un anévrisme au cerveau. Lorsqu’il avait mal au ventre, c’était le cancer de l’intestin qui le frappait, ce qui à 25 ans est tout de même particulièrement rare. Au moindre bobo, il nous trouvait une explication médicale des plus drastiques et nous avions bien du mal à ne pas rire ouvertement de ses diagnostics farfelus.
Et c’est là que je vais perdre définitivement les rares lecteurs masculins de ce blog, en demandant : est-ce que vous êtes tous des chochottes ? Comment se fait-il que le monde s’arrête de tourner si vous avez la moindre petite quinte de toux ?

La dernière fois que j’ai eu la grippe (ok c’était pas la A, alors c’était rien !), j’ai conduit plus d’une heure dans les bouchons de Los Angeles, passé un entretien d’embauche et obtenu le poste (Je n’ose pas imaginer mon salaire si j’y étais allée sans fièvre !). En rentrant chez moi ( encore une bonne heure de bouchons), j’ai préparé les bagages et enchainé sur une nuit de vol pour Miami avec bien sur, un changement d’avion en plein milieu de la nuit et une course effrénée dans l’aéroport pour changer de terminal.
Combien de Mamans continuent de s’occuper de leurs enfants avec la grippe, la fièvre, une bronchite ? Combien de Mamans vont travailler en étant souffrantes parce qu’elles ont utilisé tous leurs jours « maladie » pour garder leur enfant malade à la maison ?
Je crois qu’on le sait toutes : les femmes sont plus fortes, plus résistantes que les hommes.
Mais alors, pourquoi leur avons nous accordé l’égalité ? oups, pardon ce sont eux qui nous l’ont royalement donnée ! Faut-il vraiment dire merci ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Monsieur Poux et la discipline…

Lorsqu’il est fatigué, Grand Monstrou a tendance à passer ses nerfs sur nous tous, verbalement  pour son père et moi et physiquement pour son frère qui se fait pincer, frapper et j’en passe.
Comme donner une fessée pour expliquer qu’il ne faut pas frapper est un peu limite on envoie Grand Monstrou au coin ( désolée Belle-Maman je n’ai toujours pas compris comment je démontre qu’il est interdit de frapper en frappant mon fils…).
 Attention, je ne suis pas en train de dire qu’on ne donne jamais de fessée, mais je reste persuadée que les fessées soulagent  plus les parents qu’elles n’apprennent quoi que ce soit aux enfants. On s’est toutes dit à un moment ou à un autre : «  Purée que ça fait du bien ! » ou encore «  celle-ci tu la cherchais depuis des heures, là c’est fait ». Quoi pas vous ?
Si Grand Monstrou hurle à la mort dès qu’on le touche, genre on vient de lui arracher la moitié du postérieur ( fort heureusement il n’a pas le numéro de tel de la Dass), Petit Monstrou lui, fait de la résistance, il prend son regard contrarié, serre les fesses mais ne nous fera pas l’honneur de pleurer quelle que soit l’intensité de la fessée.
Pour toutes ces raisons, il a fallu être créatif pour discipliner un peu nos petits anges  qui caressaient l’espoir de faire leur loi chez nous.
On avait trouvé la super solution, en cas d’agression de Petit Monstrou ou de quelqu’un d’autre, Grand Monstrou était «  privé de Tututte ». Ca marchait plutôt bien, ça le contrariait très fort parce que figurez-vous que sans Tututte, le pauvre ne pouvait pas « fermer les yeux de toute la nuit » (comme ça ne l’empêchait pas de ronfler, j’en ai déduit qu’il arrivait à dormir quand même  donc je n’ai pas cédé !).
Dans le cas de Petit Monstrou, la punition était à double tranchant car lui est vraiment indisposé par l’absence de sucette  la nuit et me le fait savoir à grands hurlements  au beau milieu de mes doux rêves, de la nuit récupératrice dont j’ai tant besoin en tant que Wonder Mummy.
Après deux ou trois très mauvaises nuits j’essaie donc d’éviter d’en arriver à THE punition collective ou Petit Monstrou est privé de tututte et moi de mes heures de sommeil ( il se rendort beaucoup plus vite que moi le bougre !).
Pour Grand Monstrou c’est fichu, comme il nous l’avait promis, il a jeté sa sucette le jour de ses 5 ans et n’a même pas essayé de piquer celle de son frère depuis.  Bien que très fiers de lui (surtout après le sevrage raté de ses 4 ans), nous nous sommes retrouvés un peu «  à poil » pour les punitions.
C’est là que Monsieur Poux a remis au gout du jour le «  COIN », avec pour nouvelle consigne de compter jusqu’à trente. J’ai trouvé ça parfait pour les petites disputes de la journée car le temps qu’il compte jusqu’à 30, mon Grand Monstrou se calme un peu et évite ainsi d’arracher l’intégralité des cheveux de son petit frère.
Tout marchait bien jusqu’à ce que les deux monstroux se battent comme des chiffonniers, ( Petit monstrou à force de se faire taper dessus à développé un crochet du droit terrible !) Mr poux qui était là, est intervenu immédiatement «  Tout le monde au coin ! Et vous comptez jusqu’à trente ».
Et là Petit Monstrou déjà en position se retourne et lui dit «  Mais je ne sais même  pas compter jusqu’à trente, moi »
« Ben oui… c’est vrai quoi » dis-je en me tordant de rire ! «  Il n’est qu’en petite section le bonhomme ».
Bon le temps que Mr Poux remette ses fiches à jours (niak niak) nous avons bien rigolé mais maintenant je suis inquiète…
Est-ce que mon Petit Bélier, têtu comme une mule et en pleine période d’opposition ne va pas refuser d’apprendre à compter jusqu’à trente, uniquement pour ne pas aller au coin ??
C’est qu’il en est tout à fait capable le bougre !
Pourvu que Mr Poux ne décide pas de leur faire faire des lignes quand ils sauront écrire, ils ne voudront jamais plus rien apprendre !  Ce serait bien dommage car j’ai ramené toute une collection de Bleds de mes années au « lycée international de Los Angeles »  (ça pète hein comme nom !) et j’ai bien l’intention de m’en servir ( niak niak niak ). Quoi c’est ringard ? Un bon exercice de Bled vaut mieux que de copier cent fois «  je ne menace pas mon frère de lui faire avaler ses coucougnettes ». Non ?
Et chez vous ? Comment gérez  vous les enfants ? Les disputes, caprices et autres réjouissances de la parenté ?

Rendez-vous sur Hellocoton !