Archives de catégorie : les ptits bonheurs

Petits bonheurs de Noël

Les Monstroux ne croient plus au Père-Noël, ni aux cloches de Pâques, ni à la petite souris ( même s’ils réclament quand même la pièce lorsqu’ils perdent une dent), et du coup cette année, Grand Monstrou voulait nous offrir quelque chose pour Noël.

Comme il voulait aller faire une course seul et que même si nous vivons dans une toute petite ville, je ne suis pas encore prête pour cela, je l’ai convaincu de se faire emmener par son Grand-Père puisqu’il ne fallait pas que ce soit son père ou moi. J’avais compris qu’il voulait nous acheter un truc et j’avais mandaté Papounet pour l’empêcher de vider complétement sa tirelire.

J’avais également deviné qu’il s’agissait de fleurs car ils sont partis en course début Décembre et sont revenus en disant  » finalement on ira juste avant Noël ».

Bref, mardi soir, alors que nous nous affairions à préparer le réveillon, les deux complices sont partis « faire une course », et revenus les mains vides avec des airs de conspirateurs satisfaits.

Lorsque nous avons installé la nappe de Noël, les bougies et les décos, Grand Monstrou tournait sans arrêt autour de nous, en pleine réflexion, il semblait hésiter. Il complotait avec son grand-père, ça négociait sec et j’ai senti qu’il serait bien que je m’absente quelques minutes.

En revenant dans le salon j’ai découvert un magnifique centre de table !

centre de table noel 2013-001

Grand Monstrou était tout fier de lui, il nous a annoncé que c’était pour Maman ET Papa.

j’étais très émue car il avait parfaitement choisi puisque j’adore le jaune, je l’ai félicité et remercié et là il me dit …

Tu sais il faut que tu remercies aussi Papounet car moi je n’ai mis que 15 euros et ça coutait 38 euros.

Mr Poux a tenté de l’interrompre en lui disant qu’on ne disait jamais le prix des cadeaux que l’on offre mais il a continué de plus belle.

Il faut vraiment que tu remercies Papounet parce que du coup il a payé plus de la moitié des fleurs.

Et là mon cœur de Maman a totalement fondu, non seulement mon Grand Bonhomme avait vidé sa tirelire pour nous faire une belle surprise, mais en plus il était encore tout embêté de n’avoir pas eu assez d’argent pour tout payer.

C’était le premier d’une longue série de petits bonheurs de Noël, ces instants hors du temps ou l’on oublie les soucis, ou l’on profite de sa famille, on l’on craque devant les yeux émerveillés des enfants qui ouvrent leurs paquets.

J’espère que chez vous aussi il y a eu beaucoup de bonheur pour ce Noël.

 

Se retrouver

Vendredi dernier, à la maison c’était soirée retrouvailles. Deux amies d’enfance s’étaient donné rendez-vous chez moi pour une soirée riche en émotions, en rires, en papottis et pleine de bonheur !

Ces deux amies je les connais depuis l’école primaire, autant dire qu’elle font partie de la famille, d’ailleurs je connais toute la leur et lorsqu’on communique on se demande régulièrement des nouvelles de tout le monde.

Je les ai peut-être même connues dès la maternelle ( j’ai des photos) mais on n’a pas beaucoup de souvenirs de cette époque, à part le sable doux que l’on faisait avec application dans la cour. ( le sable « doux » : consiste à frotter du sable pendant des heures jusqu’à ce qu’il se transforme en poussière « douce » donc… on était bien loin des cartes pokémon et autres trucs abominablement chers).

L’une d’elle était en formation sur Paris et avait spécialement décalé son retour pour venir passer la soirée avec nous avant de rentrer dans sa Savoie d’adoption.

L’autre, ma SuperCopine de tous les temps, a pris une demi-journée de congé afin de venir en co-voiturage et de parcourir les très très vilains 400 kilomètres qui nous séparent.

Mr Poux en a récupéré une sur l’autoroute, je suis allée chercher l’autre à la gare la plus proche et vers 19h30 nous étions toutes réunies, à parler sans s’arrêter, à s’interrompre, ne plus savoir ce qu’on disait, reprendre, rebasculer vers autre chose… C’était bon… C’était trop court, on a juste pas eu le temps de tout se dire !

Mr Poux a d’ailleurs assuré comme une bête, ( ne lui dites pas que j’ai dit ça) car, malgré son décalage horaire ( il était rentré de Chine la veille) il s’est occupé de tout le repas sans que je lui demande, juste parce que «  ben t’étais avec tes copines, en pleine discussion ».

Ce qui est bien avec ces amies d’enfance c’est que même si on ne se voit pas souvent, même si on ne s’appelle que trop rarement, lorsqu’on se retrouve, c’est comme si on s’était quittées la veille, on a juste encore plus de trucs à se dire !

On ne se juge pas on est bien au dessus de ça, par contre, on est très à l’écoute des conseils des deux autres. On est toutes différentes et je crois que c’est ce qui fait notre attachement et notre force !

Et comme à chaque fois, lorsqu’elles sont reparties chacune vers leurs familles le samedi midi, j’ai eu un gros coup de cafard, et je me suis dit : je vais appeler plus souvent… écrire même..

Et puis il y a la vie, les enfants, les projets, les associations, le bénévolat, les amies d’ici que je n’ai pas trop le temps de voir non plus…

Mais je sais que ce n’est pas grave, car lorsqu’on se retrouvera, ce sera comme si on s’était quittées hier !

u24660160

De la couleur dans mon salon !

Au printemps dernier j’ai annoncé à Mr Poux que je n’en pouvais plus de ces murs blancs qui nous abritaient depuis 5 ans. Je suis souvent à la maison, l’hiver est rude, long et sombre et j’avais besoin de couleur. Je veux repeindre en vert ai-je dit.

– en VERT ??????? mais tu n’aimes pas le vert !!!

– Si, là je vais aimer, je sais quel vert je veux !

murs blancs

Et puis il est parti en déplacement à l’étranger, les monstroux sont partis en vacances chez Mamina et Papounet .. le champ était libre pour ENFIN ajouter de la couleur dans mon salon !

lorsque tous sont rentrés voici ce que ça donnait ( et tout le monde a été unanime sur mon choix de vert : ouf)

rideaux
La ravissante photo que vous voyez au mur m’a été offerte par un photographe que vous pouvez retrouver ici .

 

 

chaise

Bon les rideaux ont été changés bien plus tard pour cause de négociations ardues avec le Poux qui ne voyait pas l’utilité de  » décheter » des rideaux pafaitement fonctionnels mais juste MOCHES !

Depuis j’ai repeint aussi la colonne de l’autre côté et ajouté ma petite touche de kitsch : le cœur à message ! Les monstroux adorent, je change le message régulièrement selon nos visites, mais j’avoue que je suis tentée aussi de laisser des petits messages à la sauce peste du genre

 » A qui sont les chaussettes qui trainent dans l’entrée » ou encore  » si je marche encore sur une toupie je la jette »…

Heureusement pour tous le cœur n’est pas assez grand

coeur

Je précise au passage que la chaise Fermob que j’ai gagnée chez Libelul va très très bien avec mon vert, et les rideaux gris…

chaise fermob

Il me reste à convaincre Mr Poux d’investir dans 5 autres chaises du même modèle parce que depuis qu’il y a de la couleur dans mon salon, je trouve qu’il y a aussi plus de couleurs dans mon cœur !

En attendant  toute la famille est au courant, c’est MA chaise à moi ! Merci encore Libelul !

Novembre doux et piquant !

Voici l’heure du bilan de Novembre qui a été doux et piquant, et qui comme Septembre et Octobre a défilé à grand vitesse (ça vient de moi où les journées , les mois et les années scolaires sont de plus en plus courts?)

 

Douce la première flambée dans la cheminée

Piquante la reprise de la corvée du bois

 

Piquant le vilain lumbago qui m’a attaquée et bien mise à plat

Doux les « massages » de Grand Monstrou ( mais heureusement il y avait aussi ma kiné préférée).

 

Piquant le torticolis de Grand Monstrou juste après son entorse

Doux de le voir arbitrer pour la première fois des combats de judo

 

Doux de fêter l’anniversaire de Mr Poux en famille

Piquant de se rendre compte que son tout petit neveu est maintenant un jeune homme.

 

Doux de pouvoir plaisanter avec lui presque comme avec un adulte

Piquant d’apprendre qu’il a surnommé le spermatozoïde dont il provient « flèche bleue »

 

Doux et piquant le cours de comédie musicale avec Jasmine Roy.

 

Si doux d’avoir tant de bonnes amies

Si piquant de n’avoir pas assez de temps pour toutes les voir…

 

Piquant : nos abrutis d’escargots qui ne se sont toujours pas décidés à hiberner ( vous pensez que si je les range par inadvertance dans le congélateur …?)

 

Et enfin super doux (et délicieux) le méga gâteau sans gluten, préparé pour nous par ma petite belle-soeur ( merci!)

 

gâteau

 

Je vous souhaite un mois de Décembre plus doux que piquant !!

 

Mon fils le bibliothècaire

Jeudi dernier il y avait grève dans l’école de Grand et Petit Monstroux, mais il n’y avait pas grève dans l’école maternelle et tous les jeudis matins je participe à l’accueil d’une classe de maternelle dans la bibliothèque de ma ville.

J’aurais pu laisser les garçons à la maison puisque leurs grands-parents étaient présents mais j’ai préféré demander à mes collègues de bibliothèque si Grand Monstrou pourrait intervenir et raconter lui aussi, une histoire aux enfants. Comme elles ont accepté tout de suite, j’ai proposé à Grand Monstrou de venir faire l’accueil de classe avec moi et de lire une histoire de son choix.

Première surprise : son enthousiasme et sa motivation, tout de suite il s’est mit à chercher quel livre il allait choisir. je lui avais préparé une sélection de courts albums parmi nos préférés mais rien ne lui convenait, il a choisi Cornebidouille.

Nous nous sommes installés à l’étage et il s’est entrainé sur moi, deuxième surprise et grande fierté : il changeait sa voix selon les personnages, faisait des gestes, un truc de fou, c’était comme s’il avait fait ça toute sa vie !  (et là l’échelle de Richter de ma fierté a explosé son compteur ).

La seule chose qui pêchait un peu c’était sa vitesse de lecture, mais lorsque j’ai commencé les accueils de classe j’avais le même souci. C’est difficile de lire doucement pour un public lorsqu’on a l’habitude de lire vite.

Nous nous sommes entrainés de nouveau le lendemain en faisant attention à lire moins vite et franchement j’étais toujours aussi bluffée par sa performance.

Le jour J, il a souhaité raconter son histoire entre celle de Gaëlle et la mienne. Je l’ai vu se mettre la pression au fur et à mesure que Gaëlle lisait, je voyais son stress monter, et en même temps c’est tout à fait normal, il y avait 24 enfants et 4 adultes installés devant lui.

Biblio1avec bulles

Lorsque son tour est venu, il s’en est très bien sorti, il a commencé d’une toute petite voix qu’on n’entendait pas très bien, puis au moment de faire les personnages, il a repris de l’assurance et les rires des enfants l’ont bien aidé je pense.

Il a assuré comme un grand, il a été applaudi et a reçu les compliments des adultes présents et vous ne pouvez même pas imaginer à quel point mon petit cœur de Maman était gonflé de fierté pour mon Grand Monstrou !

Biblio2

C’était un jeudi tout doux qui participe aux « mardis tout doux «  de Maman@home.

 

 

Quand je postule chez playmobil !

Des mois que je voulais qu’on y aille, et puis Carole nous a offert des places à validité limitée, on a donc fixé une date et enfin découvert le  playmobil fun park.

Dès que je suis rentrée mon cœur d’enfant a gémit : » mais pourquoi y’avait pas ça quand j’étais petite« , les Monstroux eux ne se sont pas posé de question, ils se sont précipités pour jouer, construire, imaginer et jouer de plus belle.

J’avais amené de la lecture, et même des trucs sérieux à faire mais en bonne mère dévouée je suis très souvent allée jouer avec eux et je n’étais pas la seule adulte !

Les monstroux ont découvert que même les playmobils avaient des agents spéciaux, dommage, c’était juste après Noël, devinez-donc ce qui est déjà sur les listes d’anniversaires :

Nous avons tous adoré les pyramides :

Sans oublier bien sur, la zone des pompiers et policiers, ou les bateaux pirates :

 

 

Et dans la foulée j’ai trouvé ma nouvelle vocation ! quand je serai grande je veux être  » remetteuse de scalp de playmobil« , parce qu’il y a des gens là-bas qui passent régulièrement pour ramasser les figurines et accessoires tombés dans les allées, mais personne ne pense à remettre les perruques des pauvres playmobils scalpés.

Parce que pendant que Grand Monstrou installait des dizaines d’élèves dans son école ( souvenir des classes surchargées de maternelle ?), j’ai passé un temps certain voire un certain temps, à récupérer tous les playmobils chauves et à leur essayer différentes perruques…

Crise compulsive ou étais-je seulement rattrapée par la force de l’habitude de remonter, ranger, trier les jouets ?

N’empêche y’a un job à prendre !!!

 

Il a un super brushing l’agent spécial playmobil vous ne trouvez pas ?

 

 

 

Just dance …mais pas trop !

L’ayant vu se tortiller, se secouer et même se déhancher sur les « tubes » de Shakira et autres J-Lo nous avions demandé le jeu wii « Just dance3 » au Père-Noël pour notre grand Monstrou.

Nous avons hésité un instant avec Just Dance kids mais on s’est dit que si on lui demandait de nous faire une chorégraphie sur «  frère Jacques » il allait nous rire au nez de son rire bète et gras de pré-ado d’enfant de 7 ans qui se la pète un peu parce qu’il se croit grand…

Bref, comme le jeu lui a été offert dans la Belle-famille et que personne là-bas n’est équipé de wii il nous a fallu attendre le dernier jour des vacances pour le tester.

C’est moi qui m’y suis collée puisque Mr Poux avait des « devoirs » pour sa « rentrée » au bureau le lendemain, et je dois avouer qu’on a passé deux heures intenses en danses, mais aussi en rigolades. Les monstroux ont adoré !

Les plus du jeu :

  • les rires donc,  de voir mes « bébés » se trémousser et essayer de suivre l’exemple à la télé, mais aussi rire de moi parce que j’ai eu du mal à me coordonner même en sélectionnant des chansons que je connaissais bien.
  • Il n’y a donc pas que des chansons récentes mais aussi quelques bons vieux tubes de ma jeunesse (lointaine…sic).
  • Dans certains morceaux il y a des personnages rigolos pour les plus petits, c’est ainsi que mon cœur a fondu en voyant Petit Monstrou danser sur du Ska en parfaite synchronisation avec une…momie ! ( j’ai pas dit rigolos pour tout le monde, les personnages).
  • Ca défoule bien tout le monde pour les longues soirées hivernales où courir dans le jardin veut dire labourer le peu de gazon qui reste.

Les moins du jeu :

  • Directement lié au précédent, si en effet le jeu défoule, il excite aussi beaucoup les jeunes participants… prévoir donc un temps de «  décompression » avant de retrouver des enfants calmes.
  • Le gros gros point négatif du jeu c’est qu’il évalue les performances et compte les points afin de classer les joueurs et la première catégorie est «  fainéant ». Sincèrement c’est carrément rude pour un gamin qui s’est défoncé pour suivre et reproduire le plus possible de mouvements en rythme de lire «  Untel….23 points… FAINEANT ».J’ai eu beau expliquer que tout le monde commençait par cette appellation, ça nous a un peu cassé l’ambiance, surtout pour Grand Monstrou qui est très compétitif et qui ensuite était beaucoup plus raide qu’au début tant il essayait de marquer des points.
  • Cela ne concerne peut-être pas tout le monde, mais si comme moi vous avez laissé tomber le sport depuis quelques décennies années et que les parties de votre corps qui travaillent le plus sont vos doigts sur le clavier, méfiez-vous !Après donc deux heures, sans même danser tout le temps puisque nous étions trois, le lendemain en me levant j’ai dit en plaisantant à Mr Poux « oh oh je sens des muscles dans mes épaules et dans mon dos qui n’avaient pas du bosser depuis un moment »…A 14h00 j’étais complètement coincée du côté gauche, impossible de me pencher sans de terribles nausées…une vraie mémé ! Ça m’apprendra à faire ma jeunette pour impressionner mes gamins et à installer une boite de nuit dans mon salon !!Depuis, je fais, avec ou sans les enfants, deux ou trois chansons par jour, histoire de maintenir ces vieux muscles encroûtés en activité, avec pour objectif d’en faire de plus en plus sans me coincer.

Elle n’est pas belle ma résolution de remise en forme ? (Enfin là, ça fait une semaine que je n’ai pas eu le temps : gastro du n°1, pannes de voiture, gastro du n°2…).

Mais dès demain je m’y remets !

 

Les ptits bonheurs

…Comme faire de belles balades sous un beau soleil dans le boulonnais et constater qu’il fait super doux pour la saison… ( les locaux étaient même prêts à sortir leurs maillots de bain tu penses il faisait au moins 15 degrés et à Boulogne sur Mer c’est presque l’été)

 

…Comme trop manger pendant trois jours parce qu’on est en famille et qu’on est tous aussi gourmands que gourmets… ( bon ok certains plus que d’autres mais je rappelle que depuis mon arrêt du tabac je suis virtuellement enceinte de quintuplés)

 

…Comme admirer la dernière construction de mes Monstroux ( note aux créateurs des « Clics » : merci de prendre en compte que certaines Maman peuvent souffrir d’un double syndrome du canal carpien et de fournir un outil pour déclipser les clics sans passer pour une couillonne qui ne sait plus rien faire de ses 10 doigts).

 

 

…Comme être fière comme un « Paon » quand Grand Monstrou se lance dans l’écriture de publicités ( la pub était une de mes premières vocation).

 

…Comme éclater de rire en entendant Grand Monstrou chanter « Playmobil, en avant les histoires » en jouant avec ses camions Légo !

J’adore d’autant plus que chez playmo ils sont trop souvent assez machos… Et si vous en doutez, visitez-donc le blog de Sabine  ( blog coup de cœur du mois).

 

Et vous ? Plutôt des bonheurs ou des malheurs en ce moment ?