Archives de catégorie : les ptits bonheurs

Up and down Septembre

Un petit bilan du mois de Septembre que je n’ai pas vu passer

Up : le Judokado est scolarisé dans le collège du village

Down : le Judokado est scolarisé dans le collège du village

D’un côté c’est tellement plus simple sans devoir l’emmener à 80 km de la maison tous les lundis, sans la prise de tête des devoirs et du bouclage de la valise le dimanche. De l’autre, il est un peu fiché “fouteur de bordel” dans ce collège là et surtout il va stagner au niveau technique en judo.

Down : Mon tout-petit, mon bébé ( de 11 ans et demi), Petit Monstrou est entré en 6ème …

Up : Pour le moment il s’y plait beaucoup et oh miracle : il travaille … un peu … il ne force pas trop non plus faudrait pas abuser hein !

Son frère a tellement changé que mon Petit Monstrou je ne le vois pas grandir … en fin d’été, alors que le Judokado était absent, je le choppe devant la télé sur un programme interdit aux moins de 10 ans donc :

– Mais enfin ça ne va pas la tête, tu ne vois pas le logo d’interdiction aux moins de dix ans ? Pourquoi tu regardes ça ? (en le fusillant du regard)

– Mais Maman j’ai onze ans et demi !

– Ha … oui, heuuuu…. Mais ce n’est pas une raison pour regarder des trucs violents non mais ! (et je quitte rapidement la pièce pour garder un semblant de crédibilité).

En parlant du collège …

Down : première leçon de français de 4éme (oui 4éme ceci n’est pas une faute de frappe) : révision de l’imparfait … Are you serious ?

En 6ème on bosse dur : on fait des dictées préparées … comprendre que: 15 jours avant on donne aux élèves le texte de la dictée… Il est bien loin le temps des dictées de mon enfance où l’on ne savait absolument pas sur quel texte on allait tomber, où c’était chaque semaine et dans lesquelles on avait plutôt interêt à connaitre nos conjugaisons et la grammaire…

Après on se demande pourquoi le niveau baisse…

Up : bon du coup à priori ça ne va pas être trop compliqué ni pour l’un ni pour l’autre d’avoir de bonnes notes en Français. Bon ceci dit Petit Monstrou a beaucoup de devoirs en Français et à part donc le coup de la dictée il va falloir qu’il bosse un peu !

Up: j’ai enfin arrêté de fumer …

Down : je croise des fumeurs partout, soient ils puent et ça me gène, soit j’ai juste envie de leur arracher leur clope pour leur piquer… et les kilos on en parle des kilos

Up : du coup j’ai repris une activité sportive : le renforcement musculaire ça me fait un bien fou !

Down : j’ai découvert des muscles qui n’avaient pas servi depuis des années et comment dire : OUILLE

Up : Comme tous les mois de Septembre, Supercopine a réservé un voyage sur blablacar pour venir me voir et c’était toopppp. On s’est fait une soirée filles, rien que nous deux, on a bu du «  coucougnettes » et on a parlé parlé parlé …

Down : Comme toujours c’était trop court… Que c’est dur d’avoir sa meilleure amie à 400 km !

 

Vivement les vacances que je puissse aller la voir à mon tour !

Et pour vous c’était comment ce mois de Septembre ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le cadeau

Mardi dernier, Petit Monstrou est sorti de l’école avec une idée bien précise en tête, et quand Petit Monstrou a dédidé quelque chose, c’est souvent difficile de le faire changer d’avis.

Il avait donc décidé de passer à la maison prendre des sous et de retourner place de l’église « faire une course », mais « tout seul ».

Sur la place de l’église de mon village il n’y a pas énormément de magasins, une pharmacie, des coiffeurs, un magasin d’électroménager et deux bureaux de tabac qui vendent également … des bonbons !

Avant de donner mon accord pour cette course secrète j’ai donc voulu m’assurer que je serais d’accord avec son achat, quand il a répondu par l’affirmative, j’ai redemandé ce que c’était ( je suis extrêmement curieuse alors là j’étais piquée à vif).

 » Je ne peux pas te le dire »

 » Mais tu me montreras ensuite?  »

« Oui »

Après moultes négociations, il a donc pris dix euros dans sa tirelire, je l’ai déposé sur la place de l’église avec l’ordre de ne pas regarder où il allait et de ne pas le suivre.

Je me demandais bien ce qu’il allait pouvoir acheter avec dix euros … d’autant qu’il m’avait dit  » je ne suis pas sûre que j’aurais assez ».

Je ne vous fais pas languir plus longtemps, voici ce qu’il a acheté, pour sa Maman chérie, c’est à dire moi (mon petit cœur bat très fort rien que de l’écrire).

bracelets

Mon petit bonhomme de 9 ans est donc entré dans la bijouterie du village ( qui est à côté de la place de l’église), il a tout de suite repéré un bracelet bien trop cher pour son budget alors il ne s’est pas dégonflé, il a demandé au bijoutier :  » qu’est-ce que vous avez de moins cher ? »

Le bijoutier lui a sorti un bracelet en argent à 5 euros, et donc Petit Monstrou a dit  » parfait, j’ai dix euros j’en prends deux ».

De retour dans la voiture, il était si excité, si content de lui qu’il m’a offert tout de suite son petit paquet et là mon cœur a juste fondu.

« C’est un cadeau de fête des mères en avance » a-t-il dit, « parce que je t’aime très fort »…

Autant vous dire que j’ai passé la soirée sur un petit nuage, car bien souvent nos relations sont un peu tendues avec Petit Monstrou qui a du mal avec l’autorité, les consignes et la vie en collectivité… Mais là c’était juste un grand bonheur et beaucoup de douceur !

Encore merci mon Poussin.

 

Ce billet participe au Mardi tout doux de Maman@home

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un retour tout doux

La semaine dernière je suis rentrée chez ma mère. Ce n’était pas à cause d’une dispute avec mon Poux, c’était prévu de longue date, je suis descendue seule dans ma Charente Maritime natale pour m’occuper un peu de mes parents convalescents.

Comme je vous le disais, moralement, nerveusement, cette semaine loin des monstroux a été plus que bénéfique et je crois que c’est la première fois de ma vie de Maman que je ne compte pas les jours qui me séparent de mes enfants.

Je dois quand même avouer que la route du retour m’a parue bien longue même si Mr Poux m’avait envoyé un message très clair « savoure tes derniers instants de calme ».

Je fut accueillie telle une héroïne, assaillie par les enfants, le boxerfou, (j’y ai d’ailleurs laissé un ptit bout de mon nez). C’était du pur bonheur de les revoir, de sentir leur joie, de leur faire de bisous, des papouilles.

Mr Poux était content aussi de me revoir, il faut dire qu’il avait une mine pas possible, les enfants s’étant comporté avec lui comme d’habitude : exigeants, remuants, attachants, odieux, ingrats … Bref des enfants quoi.

Passé les minutes d’euphorie du retour, j’ai assez vite été replongée dans mon quotidien :

– Rappeler que l’hygiène n’est pas une simple théorie et que donc oui la douche est obligatoire

– Couper des ongles de deux semaines ( hummm que du bonheur)

– Demander de cesser les cris

– Intervenir dans une dispute avant qu’elle ne dégénère en bagarre

– Rappeler à Grand Monstrou que les vulgarités ne sont ni admises ni cool comme il a l’air de le penser

– Etc…

Qu’il était loin le calme de chez Mamina et Papounet… Sans compter que mes trois hommes ont une tolérance à la crasse qui dépasse de beaucoup la mienne et que dès le lendemain j’allais pouvoir retrousser mes manches et remettre la maison en état.

Je m’y suis mise dès 4 heures du matin, le retour à la maison signifiant le retour des insomnies : youpi.

Et puis comme nous avions des rendez-vous dans l’après-midi, vers 8h00 je suis allée me recoucher un peu. J’ai croisé Grand Monstrou à qui j’ai demandé de me réveiller vers 9h30 si jamais je m’endormais pour de bon.

Lorsque je me suis relevée, il m’attendais au pied de l’escalier avec un bon café fumant, il avait « préparé » des fraises pour son frère et lui et avait fait griller du pain de mie pour faire des tartines. (Préparer signifie juste couper les queues, ils les ont croqués ainsi, sans même les laver…)

Pendant que je buvais mon café tranquillement, il a donc servi son frère et ensuite il m’a préparé une pomme qu’il a pelée, coupée en morceaux et qu’il m’a servie dans une petite coupelle : adorable !

Ensuite, il a passé plus de deux heures à m’aider dans tout ce que je faisais, nous avons rangé du linge, à ma demande, il a rangé son bureau sans râler. Il a vidé le lave-vaisselle et a tenté de laver ce qui restait dans l’évier à grand renfort de produit ( je pense qu’il a versé la moitié de la bouteille).

Je crois que je lui ai vraiment beaucoup manqué et c’était vraiment tout doux qu’il m’aide ainsi me demandant toutes les 5 minutes ce qu’il pouvait faire pour moi.

Tiens je me demande s’il va recommencer ce matin mais je n’y crois pas trop car dès hier après-midi la motivation pour aider était retombée.

k8651075

Je participe avec ce billet au Mardi tout doux de Maman@home.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le bonheur c’est simple comme …#3

Cet été nous sommes partis trois semaines en camping car et comme Mr Poux est très joueur, nous avons passé nos deux premières journées et nos deux premières nuits en «dry-camping» c’est à dire sans se brancher nulle-part.

La première nuit nous avons dormi sur le parking d’un grand supermarché et la seconde sur un parking réservé à cela à Las Vegas.

Aucun problème de stationnement, nous avions fait des courses, le seul hic c’est que nous n’avions aucune idée sur notre autonomie en eau. Je ne parle pas de boisson mais de l’eau claire pour se laver ou faire la vaisselle.

Du coup pendant ces deux premières journées, et malgré la chaleur (36 degrés à minuit à Las Vegas), nous avons économisé l’eau, toilettes de chat, nettoyage à la lingette etc…

Je ne vous cache pas que lorsque nous avons pris notre emplacement dans le camping du Grand Canyon, malgré notre fatigue, nous attentions tous une bonne douche.

Il fallait d’abord faire les branchements d’eau et d’électricité, puis vidanger les eaux grises et noires, le bac d’eau noire (les toilettes quoi) nous indiquait qu’il était presque plein.

Papounet n’ayant aucun odorat il avait été nommé d’office à cette mission odorante de vidange. Avec Mr Poux ils avaient visionné des vidéos avant le départ pour s’assurer de bien tout brancher correctement et les voici donc parti pour vidanger.

Horreur : nous n’avions pas de «tuyau à caca » dans les coffres du camping-car …Il aurait du y être, mais aucun de nous n’avait remarqué son absence pendant l’inventaire lors de la prise en main du bestiau.

Panique à bord ! Même si le camping était pourvu de toilettes, il était hors de question de laisser ce bac plein.

J’ai décidé d’aller demander aux campeurs voisins s’ils nous prêteraient leur «tuyau à caca » mais avant j’ai cherché dans le manuel du camping-car comment s’appelait ce cable car j’ai beau être bilingue, en 7 ans aux Etats-Unis je n’ai jamais eu à demander un «tuyau à caca ».

Ayant trouvé le terme technique adapté, nous voici errant dans le camping avec Papounet à la recherche d’un camping-car du même modèle que le notre afin d’être sûrs de la compatibilité du tuyau.

Nous en trouvons un et j’accoste son propriétaire en anglais, je lui demande le fameux tuyau et à un moment je sens que je l’ai perdu …j’explique qu’on a besoin de vidanger, qu’il nous manque une pièce et là il me regarde avec des grands yeux ronds jusqu’à ce que son fils lui parle en … français !

Ahhh vous êtes français, je raconte donc de nouveau mon histoire dans ma langue maternelle et là tout de suite il me comprends mieux ( je signale que mon anglais est plutôt bon ça doit donc être le sien qui était mauvais et toc).

Il nous prête le fameux « tuyau à caca et c’est parti pour la vidange, nous sommes soulagés !

Le bonheur c’est donc un gros tuyau orange qui transporte du caca … hummm !

vidange-wc-laika2

Les réservoirs vidés puis remplis, nous avons enfin pu tous nous doucher et je peux vous garantir que malgré l’exiguité de la douche du camping-car, malgré le tout petit filet d’eau, cette première douche là était un pur bonheur !!!

Le bonheur parfois c’est simple comme une douche !

creation-salle-de-douche

Retrouvez les premiers bonheurs :

https://www.vivelespestes.fr/2014/12/09/le-bonheur-cest-simple-comme-2/

https://www.vivelespestes.fr/2011/12/15/le-bonheur-cest-simple-comme/

>

Rendez-vous sur Hellocoton !

Décembre doux et piquant

Cela fait un petit moment que je n’ai pas fait de bilan « doux et piquant » à la façon de MissBrownie alors c’est parti !

 

Doux le climat pour la saison, je me suis réjouis tout le mois de l’absence de neige contrairement aux Monstroux qui l’attendent avec impatience.

Piquante la fatigue croissante au fil du mois des Monstroux qui sont particulièrement fatigants quand ils sont fatigués.

Douces et piquantes les belles victoires au judo de Grand Monstrou car à chaque combat mon petit cœur de Maman est malmené.

Piquant de se rendre compte que certaines amies n’en sont pas des vraies.

Doux de se dire que faire un peu de tri sera pour le mieux, j’aurais plus de temps pour les autres.

Piquantes les fugues du boxer-fou à travers les haies du jardin et les courses familiales dans le lotissement pour la récupérer.

Piquant le fait qu’après que Mr Poux ait ajouté deux rangées de parpaings, Mademoiselle Jazzy trouve quand même le moyen de s’enfuir.

Douce la soirée de Noël en famille.

Piquant le fait de créer un écosystème à 8h00 du mat le matin de Noël

Piquant le fait de ne pas pouvoir monter dans la famille boulonnaise à cause du boxer-fou-fugueur et de leur chiot à eux, tout aussi foufou.

Doux le fait de trainer pendant une semaine à quatre à la maison : les monstroux n’ont pas beaucoup usé leurs habits, leurs pyjamas par contre…

Douce et piquante l’orgie de parties de cluedo, je suis très joueuse mais là je commence un peu à saturer !

Et enfin super doux le dernier dîner des vacances qui se composait exclusivement de gaufres maison à la chantilly et même que « si on avait encore faim ensuite, on pouvait prendre un dessert », les Monstroux ont adoré !

Ouch ! on est tombé en rade de chantilly !
Ouch ! on est tombé en rade de chantilly !

Un mois plutôt doux donc et Janvier est bien parti pour être aussi doux… ( pourvu que ce billet n’attire pas la neige).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bref, j’ai pris mon pied au Novotel

Ce titre est volontairement racoleur, j’avais même envisagé de parler de plaisir, et pourtant je peux vous assurer que je n’ai fait aucune cochonnerie au Novotel Vaugirard-Montparnasse.

C’était la grande soirée Happy Blog Day Party de Sandra, la fête qu’elle organise chaque année pour l’anniversaire de son blog,  c’était la 3ème édition et j’attends déjà la 4ème avec impatience !

Pour rappel, lors de la première HBDP nous étions 40 blogueuses dans un bus, pour la seconde nous nous sommes fait chouchouter à la villa Thalgo, autant vous dire que Sandra avait la pression pour nous accueillir aussi bien que les premières fois.

Pari tenu, nous avons été reçues comme des reines dans le magnifique cadre du Novotel avec vue sur la Tour Eiffel

 

tourEiffelok

Les Zakouskis étaient aussi beaux que délicieux

buffetnovotel2

Et la Maison Laurent Perrier avait eu l’excellente idée de parrainer aussi l’événement, je dois avouer que peu d’entre nous ont goûté aux jus de fruit… Nous avons tout de même bu un peu d’eau avant de regagner nos pénates.

Sandra et plusieurs partenaires nous ont gâté avec une grande tombola et de petits cadeaux pour chacune d’entre nous : Merci

Mais le plaisir le plus intense fut de retrouver de « vieilles » copines que je n’avais croisées depuis des lustres, je pense notamment à Carole, Sandra évidemment, et la surprise de la soirée fut de revoir cette grande folasse de Mamafunky que je n’avais pas vu depuis 3 ans au moins ! (Je vous épargne le selfie que nous avons fait, vous auriez peur)

Grand plaisir aussi de retrouver ma Blogo-famille : Michèle, Mimi Moustick, Ezabel, Aurélie et même cette pestouille de Parisienne Vincennes.

Vous constaterez vous même l’originalité du Père-Noël du Novotel que nous avons ensuite transporté dehors sur la magnifique terrasse pour une photo de groupe.

perenoelvert
Mais qui est donc cette ravissante blonde à mes cotés ?

Et justement, comme c’est bientôt Noël, comme nous aimons nous faire plaisir mais aussi faire plaisir, Sandra avait eu la merveilleuse idée de nous demander à toutes d’amener un jouet neuf à donner au Secours Populaire afin que les enfants moins chanceux que les nôtres aient aussi un présent sous le sapin.

Cadeaux secours populaire

Voici donc tous les joujoux récoltés, ce n’est pas encore assez pour que chaque enfant  ait un cadeau sous le sapin mais au moins, cette soirée placée sous le signe du plaisir,de la bonne humeur et des retrouvailles,  aura aussi contribué au plaisir de plusieurs enfants.

 

Merci encore Sandra et à l’année prochaine, et merci à toute l’équipe du Novotel pour leur chaleureux accueil.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bref, j’ai adopté une famille d’humains !

Je suis née fin Juin en Charente Maritime ou je coulais des jours paisibles en compagnie de mes 9 frères et sœurs, de mes parents et d’un cousin éloigné appelé Toufou ( parce qu’il était vraiment un peu fou).

Et puis un jour un gros Monsieur tout poilu est venu me chercher, il m’a portée dans une sorte de boite métallique avec des sièges dedans et m’a posée avec une gentille dame qui sentait très bon.

Il s’est assis loin devant et la boite à commencer à bouger.

Sauf que moi la dame je ne la connaissais pas ! Mon seul repère c’était le barbu qui était juste devant, et dont les oreilles avaient l’air délicieuses.

J’ai lutté un peu pour aller rejoindre le monsieur, je lui ai léché plusieurs fois les oreilles mais la dame a vraiment insisté pour que je reste près d’elle. Juste entre nous je crois qu’elle avait aussi peur que moi de cette boite qui bougeait sans arrêt.

J’ai dormi, j’ai mordillé tout ce qui passait à portée de mon museau, j’ai mangé, la dame avait de supers croquettes délicieuses, et puis nous sommes arrivés dans un jardin.

Là j’ai rencontré une nouvelle dame, avec visiblement un très gros problème de prononciation …

Chaque fois qu’elle me parle tout est amplifié, je ne sais pas si elle est née comme ça ou si elle est juste un peu neuneu (la vérité c’est qu’elle m’a fait un peu pitié), ça donne des trucs comme ça :

– Viiiiiieeeeeeeennnnns Jazzzyyyyyyyyyyyyyyyyyyy ( donc il paraît que maintenant je m’appelle Jazzy, si ça peut leur faire plaisir)

– Oooooohhhhhhhhh tuuuuuuuuu eeeeeeeeeeeeeest beeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeelle

Ici, contrairement à chez moi on me laisse rentrer dans la maison mais je n’ai pas l’habitude du sol, ils ont posé un truc impossible par terre je glisse tout le temps !

Par contre, c’est la caverne d’ali-baba, dès que je me suis un peu détendue j’ai repéré les délicieux rideaux, ils ont des tonnes de chaussures donc ça ne devrait pas poser de problème que j’en mange quelques unes, et il y a une jolie bibliothèque dans laquelle je dévore les livres ( là du coup là dame se fâche avec une prononciation beaucoup moins déformée).

Un peu plus tard sont arrivés deux petits humains et un grand enveloppé ( NDLR : le terme enveloppé a été imposé sous peine de sanctions).

Le tout petit est top, il saute partout, tourne sur lui même, je pense qu’ils l’ont acheté juste pour me divertir, c’est un vrai hochet sur pattes, en plus dès que je le mordille, il part en courant c’est encore plus drôle !

Le moyen est plus posé mais lui aussi a tendance à exagérer sur les voyelles, il me bisouille de partout et dans quelques jours je connaitrai son obsession : le caca ! Celui-ci est un maniaque de la crotte, dès que j’en dépose délicatement une dans le jardin (on m’a demandé de ne plus le faire dans le salon qui est pourtant beaucoup moins humide pour mes petites pattes), il le ramasse avec une pelle et le range dans un sac.

J’ignore ce qu’il en fait ensuite, peut-être qu’il les collectionne, en tout cas ils aiment tous ça quand je fais pipi ou caca, je n’avais jamais vu d’humains applaudir quand je faisais pipi avant !

Le grand enveloppé est le plus neutre par rapport à moi et en plus il a une grosse voix… au début il m’impressionnait un peu mais je lui ai sorti le grand jeu, je me suis endormie dans ses bras en couinant de bonheur et hop, il a basculé du côté gâteux de la famille !

En plus, et juste entre nous c’est celui qui a les chaussures les plus goûtues, un petit arrière goût de rat pourri que j’adore !

J’ai été l’attraction toute la soirée et je pense du coup, qu’ils ne seront pas bien compliqués à manipuler, par contre, d’un seul coup ils sont tous partis, ils m’ont laissée seule dans le noir, et là j’ai réalisé que je ne reverrais plus jamais ma Maman.

Et j’ai pleuré, pleuréééééééé toute la nuit. Heureusement celle que les petits humains appellent Maman, celle qui a un problème d’élocution est venue dormir avec moi, couchée par terre sur le carrelage, la tête dans mon panier. Ca ne remplace pas ma Maman évidemment, mais au moins je me sentais moins seule.

Maintenant je me suis bien habituée à eux, il faut juste que je continue à les dresser pour qu’ils fassent exactement ce que je veux, le seul problème, c’est qu’ils croient que c’est à eux de me dresser !

Les pauvres !

en attendant j'espère qu'ils ont bien compris, le transat il est pour MOI !
en attendant j’espère qu’ils ont bien compris, le transat il est pour MOI !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Bref, j’ai adopté un chien

Depuis des années j’en rêvais, les monstroux nous le réclamaient sans arrêt, ça y est nous avons craqué et adopté un bébé boxer du doux nom de Jazzy. Une « fille » donc pour lutter un peu contre la dominante mâle de notre foyer.

Avoir un chien, c’est beaucoup de bonheur mais pas que …

Avant, avec mon café du matin, je lisais les actualités.

Maintenant, avec mon café du matin je regarde mon chien faire son caca.

( vous me direz ça revient à peu près au même vu la teneur des nouvelles)

Avant, je me réjouissais que mes monstroux soient grands, fassent leurs nuits et presque plus de cauchemars.

Maintenant, je suis régulièrement réveillée par mon bébé boxer qui pleure parce qu’elle ne supporte pas d’être seule et qu’elle trouve qu’elle serait bien mieux dans l’une de nos chambres.

Avant, lorsque mes monstroux se levaient j’avais droit à de mégas gros câlins

Maintenant, c’est le chien qui reçoit les câlins…

Avant, je crânais devant les copines qui ont encore des touts-petits car les miens se lavent tout seuls

Maintenant, je dois donner le bain à mon bébé boxer qui n’a rien trouvé de mieux que de se rouler dans un œuf pourri ( ou une bouse au choix) pendant la ballade du soir. Je précise qu’il est beaucoup plus compliqué de donner le bain à un boxer qu’à un bébé.

Avant je passais mon Roomba dans le salon tous les jours pendant que je faisais autre chose, et je terminais les finitions avec l’aspi normal en 5 mn.

Maintenant je dois défendre mon robot contre les agressions d’un boxer rendu fou par ce truc qui bouge tout seul et les finitions me prennent un temps fou car le même boxer trouve hilarant d’attaquer ma brosse.

Mais aussi…

Avant, lorsque je rentrais de l’école, j’arrivais dans une grande maison vide et silencieuse.

Maintenant, non seulement on me fait une fête du tonnerre quand je rentre, mais en plus, mes journées sont régulièrement ponctuée de ronflements et de pétage de plomb d’un boxer fou fou fou mais tellement mignon !

Et puis, avant, je n’étais pas complètement gâteuse…

Maintenant …

jazzyportrait

Rendez-vous sur Hellocoton !

Décembre doux et piquant

Ca y est Décembre est terminé et l’année 2013 aussi. C’est l’heure de faire le petit bilan mensuel en mode Doux et Piquant sur une idée de MissBrownie qui elle, fait ça toutes les semaines ou presque.

Piquant de dormir une dizaine de jours dans le vieux canapé et ses vieux vieux ressorts pendant les travaux de la salle de bain.

Douce la visite et l’aide précieuse de Mamina et Papounet pendant ces mêmes travaux.

Douce la journée du 4 Décembre au second spot des Efluents-mum.

Piquant le fait que je n’ai pas réussi à rencontrer toutes les blogueuses que j’aurais voulu « voir en vrai ».

Piquants les bruits et les saletés des travaux de la salle de bain

Doux d’avoir enfin un belle douche et une belle salle de bain à la place de la vilaine baignoire rose.

Ultra-douces les retrouvailles avec les amies d’enfance.

Piquant de devoir se séparer dès le lendemain.

Douce l’heure de bonheur passé à découvrir la Fée Mito

Piquante la sortie du parking « Bonne nouvelle » que je vous déconseille vivement.

Douce ma décision de remettre les escargots dehors pour qu’ils hibernent

Piquante la crise de larme de Grand Monstrou parce que j’avais «  jeté » SES animaux de compagnie. ( j’ai craqué, on les a rentrés)

Douces les fêtes de fin d’année avec enfin les trois grands parents réunis auprès des monstroux.

Piquante la vilaine crève qui me tient depuis le 15 décembre et qui m’a totalement dézingué les sinus.

Doux et piquant de revoir Kid Manoir 1.

Piquant de rater les spectacles de la Villette parce qu’on est trop malade.

Et enfin, super doux, notre premier réveillon du nouvel an à quatre. On a chanté Kid Manoir, on a dansé, on a bien mangé et évidement on s’est fait plein de bisous à minuit !

Je vous souhaite une année stimulante, drôle, passionante, mais pas trop piquante !

Voeux blog 2014

Rendez-vous sur Hellocoton !

Petits bonheurs de Noël #2

Après nous avoir offert un centre de table, et au moment où nous étions prêts à trinquer, Grand-Monstrou a demandé à prendre la parole. Il a sorti de sa poche une carte qu’il avait préparée à l’école et nous l’a lue avec beaucoup d’aplomb et d’humour.

C’était une carte de Noël pour nous souhaiter de joyeuses fêtes, il avait cité toute la famille et surtout, il était là, bien droit dans sa chemise blanche, avec la cravate qu’il avait empruntée à Mr Poux, je l’ai imaginé adulte, plus tard, en train de porter un toast avec ses amis.

J’espère que malgré les doutes et les erreurs de l’adolescence, il gardera l’assurance qu’il a montrée ce soir là, parce qu’il était beau et parfait dans son rôle.

 

Le jour de Noël les enfants ont regardé E.T avec leurs grands-parents ( je ne le regarde plus car je pleure à chaque fois) et à la fin, Mamina et Papounet étaient tout émus. Papounet dit à Petit Monstrou :

« – C’est triste quand même, il est parti, ils ne se reverront plus jamais »

– Mais si, ils se reverront dans E.T. Deux ! »

 

Je comprends mieux pourquoi eux ne pleurent jamais devant ET, ils ont tellement l’habitude des sagas qu’ils pensent que chaque film à une suite…

 

Et enfin le fou-rire de Noël :

 

Dans un restaurant parisien, Mamina se rend aux toilettes, elle sort, se lave les mains puis se pousse pour laisser la place à un petit garçon. Elle se tourne pour sortir mais la porte est verrouillée, elle secoue, tire, rien n’y fait ça ne s’ouvre pas.

Une voix derrière la porte parle au petit garçon pour lui dire d’attendre.

Et Mamina de crier : « on veut sortir, on veut juste sortir »

Et la voix de répondre : «  oui mais là je suis aux toilettes »

La porte de sortie était juste à droite …Autant vous dire que Mamina s’est éclipsée vite fait, histoire que la dame des toilettes ne voit pas qui était incapable de retrouver la porte par laquelle elle était entrée.

 

En même temps les restaurants parisiens pourraient mieux indiquer leurs toilettes et donc les sorties, pour nous pauvres provinciaux, totalement dépourvus de sens de l’orientation !

canada-toronto-texte_~RUEF001078

Rendez-vous sur Hellocoton !